Pseudo City Index du Forum
Pseudo City: Chapitre 2 - Dégats collatéraux
 
Pseudo City Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Trafic douteux [Libre]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pseudo City Index du Forum -> Quartiers ouest -> Bar "Chez Louis"
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Morgan Livingston
Sinewyer

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 642
Localisation: Sur les toits
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鷄 Coq
Point(s) de réputation: 209

MessagePosté le: Mer 20 Jan 2010 - 23:12    Sujet du message: Trafic douteux [Libre] Répondre en citant

"Chez Louis" ... "Chez Louis"... En entendant ce nom, on pouvait penser à une espèce de petite taverne sympathique où se réunissaient les quelques mêmes ivrognes qui parlaient de la pluie et du beau temps, faisaient semblant de débattre sur les sujets politiques et jouaient à la belote sous l'œil bienveillant d'un vieux tavernier qu'on aurait appelé Louis. Un p'tit coin sympa où il faisait bon de s'y poser... Enfin c'était ce qu'aurait immédiatement pensé Morgan en entendant le nom "Chez Louis" avant d'être jetée à Pseudo City. En l'occurrence "Chez Louis" lui évoquait plutôt une espèce de grande salle insalubre, cradingue, bondée à souhaits et donc bruyante comme pas possible remplie de caïds mais aussi de quelques jeunes femmes que nous qualifierons gentiment de "courtement vêtues" pour faire plaisir à ces messieurs. "Chez Louis" était le lieu de rencontres privilégié des Sinewyers, donc des brutes en tout genre, donc des trafics en tout genre, donc des bagarres en tout genre.
Et c'était donc "Chez Louis" qu'était Morgan. L'eurasienne qui n'était pas une fan incontestée des lieux qui puaient la clope et l'alcool avait tout bonnement horreur de cet endroit, mais il arrivait de temps en temps qu'on la trouve traîner soit au bar côté télé, soit à la table 17, celle dans un coin près d'une fenêtre ou soit près du couloir qui menait aux toilettes. Mais pourquoi près du couloir des toilettes ? Démonstration :

- Hé Paul !
Morgan était accoudée au mur et venait d'interpeler une espèce de gros gorille qui venait de passer, bras-dessus bras-dessous un autre primate de la même espèce. Enfin, interpeler... Plutôt chopper par le col. Le gaillard en question se libéra d'un grand coup de bras, fit signe à son pote de s'en aller et lui répondit d'un air bovin :

- Wo hé ça va, qu'est-ce qu'elle veut l'aut' ?

- T'as ce que je t'ai demandé ?
- 'Tends, 'tends la miss. Faudrait d'abord voir si TOI t'as ce que je t'ai demandé.


Elle hocha la tête et s'engouffra dans le couloir menant aux chiottes, histoire d'être plus tranquille. Puis elle sortit de sa sacoche un petit sachet plastifié contenant un peu moins d'une dizaine de comprimés de couleurs différentes avant de l'agiter sous les grands yeux écarquillés du mec :

- Woouuuuuaaaaaah c'est de la vraie ?!
Tendant le bras pour attraper le sachet.
- Biensûr que c'est de la vraie. Wowowo. Rangeant le sachet. Montre-moi d'abord ce que tu m'as apporté.
- Naaaaan mais écoute là tu voooooiiiiis, c'est pas trop l'moment, un peu à sec en ce moomeeeent eeeet... Mais j't'apporterais la marchandise la prochaine fois, tu vouas, on s'connait bien toi et moi.
Tapement d'épaule supposé être amical.

* OK, là tu me TAPES sur le système. *
D'un geste fulgurant elle se saisit du bras gigantesque posé sur son épaule et retourna le dénommé Paul contre le mur en l'immobilisant par une clef de bras.

- Non on ne se connait pas bien toi et moi.

- CONNASSE ! LÂCHE-MOI ! TU VAS VOIR TA...


Elle ne lui laissa pas le temps de finir sa phrase et écrasa de sa main libre la tête du gorille contre le mur.

- Arrête de gueuler comme un porc on va croire que je te viole dans les chiottes. Je sais que t'aimerais bien ça, mais ça va beaucoup plaire à tout tes potes. Alors maintenant on va simplifier les choses. Tu me dis où t'as planqué ce que je veux et moi je te lâche et je te donne le joli petit sachet et tu pourras faire joujou avec tes copains. Compris ? Insista-t-elle en lui tordant un peu plus le bras.
- Aaaaaah, poche gauche de mon blouson. Putain.


Non sans dégoût, elle passa une main sur le torse de son "associé" à la recherche de la fameuse poche jusqu'à sentir quelque chose de dur sous l'immonde doudoune grise qu'il portait. Elle en ressortit un Colt flambant neuf. Elle rangea l'arme dans son propre manteau.

- Munitions ?

- Jean poche, droite.


Que d'obéissance d'un coup... Elle sortit plusieurs boîtes qu'elle planqua également dans son manteau et s'en prit un à la poche droite sortant un paquet de clopes.

- Hum mes préférés, trop aimable.
Ajouta-t-elle en libérant le type de son emprise. Ce dernier fit mine de se jeter sur elle pour la ruer de coups mais il se stoppa illico quand elle lui jeta le précieux sachet plastifié entre les mains. Le temps qu'il examine le contenu, elle était déjà sortie du bar, accoudée près de l'entrée, capuche sur la tête, regardant la masse de jeunes entrer et sortir bruyamment, absorbée par ses pensées.

* Ca va te jouer des tours ce genre d'affaire. Non seulement tu vas avoir de plus en plus de demandes mais un jour y'en aura bien un qui aura les cou*lles de te faire la peau. *

_________________


Dernière édition par Morgan Livingston le Mer 27 Jan 2010 - 22:31; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Publicité






MessagePosté le: Mer 20 Jan 2010 - 23:12    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alexander Taylor
Chef des Sinewyers

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2009
Messages: 252
Point(s) de réputation: 205

MessagePosté le: Jeu 21 Jan 2010 - 20:06    Sujet du message: Trafic douteux [Libre] Répondre en citant

Il y a des jours, comme ça, où toutes les embrouilles du monde vous tombent sur la tête. Des emmerdeurs qui sonnent le réveil un peu trop tôt un matin, un sandwich périmé comme unique repas à midi, ou une cargaison qu'à moitié livrée en début d'après-midi. C'était sans doute ce dernier événement qui avait attisé la colère du caïd.
Les caisses auraient du être livrée deux jours plus tôt déjà, mais Taylor avait fermé les yeux sur le retard. Il avait besoin de ce matos... Mais retrouver les caisses à moitié vide, non. C'en était trop. Vraiment trop.
Alors, rangers aux pieds, trench-coat noir sur les épaules et Colt en main, il s'était pointé où on lui avait dit qu'il trouverait son homme.
Il traversait les rues du quartier ouest sans que rien ni personne ne soit capable de le stopper. Sa démarche était carrée, régulière, et surtout effrayante.
Dans ses yeux luisaient les flammes de celui qui s'apprête à comettre l'irréparable. C'était comme si tout son dégout et sa haine émanait de lui, comme une sorte d'aura meurtrière qui dissuadait quconque de déranger le caïd dans son entreprise.
Et d'un coup de porte, il avait pénétré dans le bar. L4ambiance y était toujours la même. Sexe, sang, drogue et alcool. C'est à peine si les sinewyers présents avaient fait attention à son entrée. Mais qu'est-ce qu'il en avait à faire, lui. Il avait un but précis. Et ça n'était pas de se faire remarquer.
Sans pour autant chercher la discrétion non plus, il actionna la gâchette de son Colt et pénétra dans le couloir qui menait aux toilettes. Etonamment, l'homme qu'il cherchait n'y était pas. Sur son passage, il croisa la jeune eurasienne, petite favorite de l'ancien chef, Howard. MAis était-ce à peine s'il l'avait remarqué.
Il était comme aveuglé par cette lubie folle de n'avoir pas été écouté.
Si Paul n'était pas dans le couloir, alors peut-être le trouverait-il assis bien confortablement sur la cuvette des toilettes.
Mais finalement, ce fut mieux que ça. Ouvrant la porte avec fracas d'un coup de pied, Taylor pénétra dans l'antre puante et salie par des saoulards encore trop ennivrés et des crados incapable de se retenir de faire à côté.
Et là, d'un coup, tout s'arrêta.
Paul était là, à compter ses pillules dans le creux de sa main. Suite au bruit de l'entrée du chef du clan, il avait écarquillé les yeux et battu en retraite au find fond des toilettes, s'adossant avec excès contre le carrelage sale et froid qui recouvrait le mur.
Pointant son armre sur lui, Taylor n'esquissa que quelques cinglantes paroles que comprendrait sans doute parfaitement l'autre :


- Fils de putain !! Je t'avais laissé un délais supplémentaire, mais j'me souviens pas d't'avoir épargné d'me fournir les cartouches !!!

Sans même attendre, le coup était parti. Une balle entre les deux jambes, là où il savait que Paul ne s'en remettrait jamais.
Le coup avait retenti dans tout le bar, prenant la forme d'un bruit sourd et menaçant, se répercutant sur chacun des murs comme un écho inssatiable et inquiétant.
L'instant d'après, Taylor rangeait son arme et attrappait Paul par le col. Ouvrant la porte des W.C. juste à côté, il l'y traîna et fourra sa tête dans la cuvette, plongeant son visage boudiné dans l'eau souillée et répugnante des toilettes.


- Ca, petit con, c'est pour avoir défié mon autorité.

Puis, relevant sa tête pour le laisser respirer quelques instants, il lui éclata ensuite le nez sur le rebord de la cuvette et le laissa tomber à terre, se redressant de tout son être et l'observant de toute sa hauteur.

- Et ça... C'est pour avoir oser me défier moi, tout court.

Se délectant un instant encore des gémissements incessants de l'autre idiot se vidant de son sang à terre, il repointa finalement son arme sur lui, et l'acheva d'une balle dans la nuque.
Un second coup de feu qui confirma à l'ensemble des âmes présentes dans l'auberge qu'il y avait plus qu'un combat qui se déroulait dans les toilettes.
Rangeant ensuite son colt, il fouilla le corps sans vie du-dit Paul, et récupéra sur lui son carnet d'adresse. C'est là-dessus qu'il trouverait son matos. Un peu plus loin, sur le sol, trônaient les gélules que l'inanimé tenait dans la main quelques instants plus tôt à peine.
Tout s'était passé si vite, que même Taylor se demanda à un moment s'il avait eu le temps de lir ela peur dans les yeux de son adversaire.
Mais quel intérêt après tout, puisque désormais il était mort, et lui avait son carnet d'adresse.
Le rangeant bien en sécurité dans son trench, il s'éloigna des W.C. ensanglantés où il avait éclaté la cervelle de Paul pour aller nettoyer le sang de ses mains dans les lavabos. Il ne se permit pas un seul regard dans le miroir.
Et une fois que tout fut nettoyé et séché, il s'en retourna dans la salle principale. Là, les regards se figeaient sur lui avant de se disperser.
C'était un règlement de compte entre le chef et un traître. Mieux valait-il ne pas interférer là-dedans et ne pas faire montre de sa curiosité. Car généralement, après un tel acte, Taylor était réputé pour avoir encore des pulsions barbares.
Mais... Peut-être n'était-ce pas le cas à chaque fois. Car cette fois-ci, qu'il avait récupéré de quoi compenser la mort de Paul, Taylor affichait un sourire satisfait, et semblait enfin prêt à profiter de sa journée qui avait si mal commencé pour lui...
Revenir en haut
Morgan Livingston
Sinewyer

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 642
Localisation: Sur les toits
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鷄 Coq
Point(s) de réputation: 209

MessagePosté le: Jeu 21 Jan 2010 - 22:32    Sujet du message: Trafic douteux [Libre] Répondre en citant

* Mais tu vas marcher oui ? *

Cela faisait bien cinq bonnes minutes que Morgan s'évertuait à faire marcher son briquet. Dès qu'une étincelle jaillissait du gadget, elle s'éteignait de suite sans produire la moindre petite flamme. Quelle camelote ces engins. Pourquoi est-ce qu'elle se mettait pas aux allumettes ? ... Mouais moyenne l'idée. Les allumettes étaient sans doute beaucoup moins pratiques.
Plongée dans cette réflexion existentielle, c'est à peine si elle vit entrer Alexander. Au final, elle laissa tomber et jeta négligemment le briquet vide dans la neige.

* De toutes façons j'ai dit que j'arrêterais de fumer. *
Pensa-t-elle en soufflant sur ses doigts gelés. Un coup de feu éveilla son attention. Ça bougeait à l'intérieur... enfin comme d'hab quoi. Elle haussa les épaules et entra à nouveau dans l'établissement, histoire de racketter du feu à quelqu'un (tant pis pour les bonnes résolutions, ce serait pour 2011) quand un deuxième coup de feu résonna. Alors qu'elle s'asseyait à une table où s'étaient réunies plusieurs têtes connues, elle aperçut le chef sortir des toilettes. Elle fut parcourut d'un léger frisson et enjamba un grand gaillard pour s'asseoir à côté d'une Sinewyer du même âge qu'elle.

- Salut Tina. Belle soirée ? T'aurais pas du feu ?


Elle détestait la plupart des Sinewyers, Tina compris, mais elle était la seule personne qu'elle pouvait aborder et la prudence lui disait de se mêler à un quelconque groupe. Contrairement à ce que l'on pouvait penser les filles chez les Sinewyers n'étaient pas solidaires. Déjà la majorité d'entre elles tenaient plus de la putain de service que de la réelle combattante, ensuite elles prenaient un malin plaisir à se tirer entre les pattes à propos de telles ou telles histoires de mecs. Morgan savait bien qu'elles étaient les principaux vecteurs des sales rumeurs qui couraient à propos de son inexistante relation entre elle et l'ancien chef. Depuis que ce dernier et une partie de ses proches acolytes s'étaient évaporés, elle n'avait plus beaucoup de relations amicales au sein du clan. Mais cela lui était égal et elle faisait avec : elle se débrouillait très bien seule.

- Ouais donc je disais, t'as vu le dernier mec à...
Planquée derrière une énorme masse de muscles et Tina qui absorbait toute l'attention par ses blagues et ragots de mauvais goût, elle se mit à parcourir la salle du regard à la recherche de son "ex-associé". Ce qu'elle craignait arriva quand elle vit deux mecs sortir des toilettes, tenant le cadavre salement amoché de Paul. Elle déglutit, mais garda son habituelle expression de froideur pour commander un Gin Tonic bien qu'elle ait horreur de l'alcool.

- Morgan, Morgan je te parle ! C'est ça ton problème ! Non seulement t'es pas féminine mais...

L'interpelée en question n'eut guère le temps de répondre que la Sinewyer en mini-jupe était passée à autre chose en suivant son regard : - Putain Paul s'est fait descendre !
- Bin ouais, t'as pas vu l'Alex ? Il est entré dans les toilettes, on l'a entendu gueulé, deux coups de feu puis plus rien.
- Merde quoi, il est chiant celui-là à descendre tout le monde.

- Mais parait que c't'enfoiré de Paul trafiquait avec les réserves du gang.

- Même, il avait toujours de la bonne beu.

Levant les yeux au ciel d'un air faussement détendu, elle s'étira sur sa chaise, touillant le contenu de son verre en scrutant discrètement le leader des Sinewyers. Aujourd'hui n'était décidément pas une bonne journée pour Morgan non plus et elle risquait de devenir carrément désastreuse s'il venait à découvrir qu'elle était impliquée dans cette affaire de trafics.

- Celle qui doit surtout avoir les boules que Mathew ait disparu c'est cette petite biatch de Morgan, n'est-ce pas ?


L'attention de Morgan revint à nouveau à Tina. Elle se contenta d'hausser un sourcil.

* Et si tu fermais l'éolienne à merde qui te sert de bouche, tiens ? *
- Y'a rien eu entre Mathew et moi... Pas comme toi et ce certain... Comment il s'appelait déjà ? Steve ? Le soir où il t'a dégueulé dessus en te pelotant les seins j'ai presque failli t'envier. Dommage qu'il soit parti avec Chloé, l'était plutôt bien classé, toujours à suivre Alexander comme un bon toutou celui-là aussi.

Gros blanc à la tablée... Soit elle y était allée trop fort, soit c'était un bide.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Alexander Taylor
Chef des Sinewyers

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2009
Messages: 252
Point(s) de réputation: 205

MessagePosté le: Ven 22 Jan 2010 - 16:46    Sujet du message: Trafic douteux [Libre] Répondre en citant

Taylor n'avait pas même pris le temps de sortir du café après avoir réglé son affaires. A vrai dire, il se fichait royalement de ce que pouvaient penser les autres sur ce qu'il venait d efaire. Bien entendu, il savait que les regards s'enchainaient et se dispersaient à la vitesse de la lumière, il savait aussi que les ragots et les rumeurs tourneraient à son propos, le jugeant pour avoir buté l'un des meilleurs fournisseurs de beu de la région...Seulement, il avait ses raisons. Et on ne jouait pas avec les réserves du clan.
Non seulement, Paul avait malencontreusement "oublié" de livrer la moitié des caisses de munitions, mais en plus, il avait volé directement dans celles que Taylor n'avait pas encore ouvertes.
Décidémment, les Sinewyers étaient bien des idiots impotents quand ils s'y mettaient... Comme si Alex n'allait pas remarquer que les caisses avaient été forcées... Comme s'il était lui-même assez bête pour laisser passer ça.
Tandis qu'il s'avançait dans le café pour rejoindre l'extérieur, son regard, lui, parcourait la pièce, à la recherche de quelque chose, ou quelqu'un. Il imaginait déjà les langues de vipères se chuchoter entre elles que le grand chef n'avait pas encore assouvi son besoin de barbarie, et qu'il était en quête d'une nouvelle tête à décapiter.
Il savait que sa réputation le précédait et faisait d elui un être abominable - ce qui, en somme, il était-, néanmoins, cette fois-ci, il ne cherchait pas exactement quelqu'un à amocher.
Pas exactement...
Enfin, son regard s'arrêta sur la personne qu'il convoitait.
* Assise avec des trainées... Quelle déchéance, faut croire que t'es vériablement tombée en même temps qu'Howard. *

Déjà, il s'avançait vers le comptoir. Il entendait les discussions d'ici, malgré le bordel ambiant. Et bien malgré lui, il entendit aussi la remarque de la petite eurasienne.


...toujours à suivre Alexander comme un bon toutou celui-là aussi.

Alexander se délecta un moment de l'effet de surprise qu'il éveilla parmi les participants à la conversation. Il aimait finalement beaucoup quand un silence abrupt s'imposait devant sa personne.Il savait que tous devaient penser qu'il était là pour "régler" une autre affaire similaire à celle de Paul. Alors forcément, le fait que Morgan ait parlé ainsi de son chef, sans prendre aucun gant, ça sentait comme le roussi...
Et avant même qu'elle ne se retourne pour comprendre en quoi son cynisme avait pu imposer le silence, il plongea ses mains dans ses poches et lança d'un air désinvolte:


- Livingston... Epargne-moi les sarcasmes et suis-moi. Je crois qu'on a une petite affaire à régler toi et moi.
Revenir en haut
Morgan Livingston
Sinewyer

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 642
Localisation: Sur les toits
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鷄 Coq
Point(s) de réputation: 209

MessagePosté le: Ven 22 Jan 2010 - 19:24    Sujet du message: Trafic douteux [Libre] Répondre en citant

Morgan comprit tout de suite qu'elle n'était pas la cause de son soudain silence en entendant la voix d'Alexander juste derrière son dos. Elle se sentit alors soudainement ultra c*nne de ne pas être partie illico du bar à la vue du cadavre de Paul, même si cela aurait encore plus éveillé les soupçons sur elle.
Elle sentait tous les regards braqués sur elle et curieusement la scène lui arracha un petit sourire nerveux. Elle se souvenait avoir vécu la même chose 3 ans plus tôt quand un prof l'avait grillée en train de jouer à la console dans son cours et avait débarqué juste derrière son dos sans qu'elle ne le remarque. Elle avait alors tranquillement rangé ses affaires dans son sac et avait pris bien tout son temps pour sortir de la salle. Sa réaction fut quasi la même. Sans dire un quelconque mot, elle finit son verre d'un trait et posa quelques pièces sur la table avant de se lever et de suivre d'un air tranquille le chef des Sinewyers. Et si aucune trace de peur ou de nervosité ne pouvait être décelée sur son visage, cela ne l'empêchait pas de penser :

* Voilà quand je te disais que ça te tomberait dessus. *


Y'avait dès jour où elle se serait bien passée de cette espèce de pseudo-conscience qui la narguait dans sa petite tête. Elle avait aussi passé les mains dans son manteau non pas pour se donner un air genre mais pour tâter du bout des doigts les objets qu'elle y avait planqué. Poche droite, le flingue qu'elle venait de "dealer", bien qu'il ne soit pas chargé elle pourrait toujours essayer le bluff (quoi qu'elle doutait sur l'efficacité d'une telle technique sur le chef). Poche gauche, un minable couteau et un prototype de bombe lacrymogène faîte maison (elle remercia intérieurement Dieu d'avoir oublié de vider ses poches ce matin).
Ils traversèrent la salle dans un silence religieux (première fois qu'elle voyait le bar aussi calme) et sortirent. Morgan s'immobilisa et se mit à regarder Alexander droit dans les yeux, préférant ne rien dire. Quitte à mourir, autant voir la mort en face. Mais Morgan n'avait nullement l'intention de mourir :

* Okay ça va le faire, s'il essaye de me descendre avec son flingue, je jette la bombe lacrymogène et je cours vers la gauche. Il suffit que je sois plus rapide que lui pour monter sur un toit et me faire la malle... *


Sans le quitter des yeux, elle écrasa la clope qu'elle avait dans la bouche dans la paume de sa main sans broncher. C'était une mauvaise habitude qui lui revenait de temps à autre quand elle était nerveuse. Sa main gauche était toujours fourrée dans sa poche, tenant fermement la bombe. Malgré la peur qui lui cisaillait le ventre, son regard était ferme et déterminé.

* Ne jamais laisser l'adversaire lire en toi. *

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Alexander Taylor
Chef des Sinewyers

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2009
Messages: 252
Point(s) de réputation: 205

MessagePosté le: Sam 23 Jan 2010 - 11:13    Sujet du message: Trafic douteux [Libre] Répondre en citant

Sans dire un quelconque mot, la jeune fille l'avait suivit à l'extérieur du bar.
Il fut bien surpris qu'elle ne lui pose pas de questions. Il savait qu'elle avait été d'une loyauté sans faille face à Howard, mais lui, qui était-il pour elle ? A part le salaud qui avait effacé toute trace du passage de l'ancien chef, celui-là même qui forçait le clan à respecter la petite eurasienne...
Evidemment, il n'était pour rien dans la disparition de Matthew. Sa loyauté à lui aussi était sans faille.
Cependant, le fait qu'elle ne pose aucune question et le suive sans broncher lui plut. Le silence pesant qu'il avait suscité dans le bar, lui en revanche, lui déplaisait quelque peu.
Mais que pouvait-il faire contre cela ? Il savait, lui, les intentions qu'il avait envers la jeune fille... Mais l'heure n'était pas à le crier sur les toits, même si cela devait se faire au prix de nouvelles rumeurs néfastes.
Une fois dehors, il observa la Sinewyer en silence, tandis qu'elle écrasait sa cigarette dans sa main.
Il s'amusait du style de cette "gamine". Il en avait entendu tellement à son sujet, qu'il savait désormais qu'il fallait seulement qu'il apprenne lui-même à la juger.
Tandis que le silence de plomb continuait de peser dans l'air, il lui fit signe d'approcher:


- Je vais avoir une mission pour toi, Morgan... Tu te sens d'attaque ?

Il posa à nouveau un petit silence, avisant la fille et jaugeant sa réaction, avant de se rapprocher d'elle et de se pencher sur son oreille ; déposant une main sur l'épaule de la jeune demoiselle, il lui souffla alors :

- Tu sauras garder le secret, n'est-ce pas... ?

Se redressant à peine, il fixa la jeune fille de son regard sombre avant de sortir sa main de sur son épaule.
La distance entre eux était désormais plus qu'inexistante.


- Si ça t'intéresse, je saurais ramener le respect qui t'es dû. Qui plus est... Tu seras sans doute la nouvelle étoile du quartier si tu mènes tout cela à bien. Je suis sûr que toutes ces traînées avec qui tu te montres n'auront plus de cesse d'être jalouse de toi.
Alors, gamine... Ça t'intéresse ?
Revenir en haut
Morgan Livingston
Sinewyer

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 642
Localisation: Sur les toits
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鷄 Coq
Point(s) de réputation: 209

MessagePosté le: Dim 24 Jan 2010 - 20:02    Sujet du message: Trafic douteux [Libre] Répondre en citant

D'un geste de la main, il lui fit signe d'approcher. Elle fronça alors légèrement les sourcils, méfiante. Si elle était trop près de Taylor, elle ne pourrait utiliser sa bombe. Mais si elle était proche de Taylor elle pourrait éventuellement tenter de le frapper avant qu'il ne puisse réagir... Ce qui semblait stupide étant donné que si elle s'en prenait à son chef, elle n'aurait plus de plan et de plus elle ne souhaitait pas s'engager dans un affrontement contre un personnage aussi réputé qu'Alexander. Elle s'exécuta alors, marchant à pas lents vers le chef sans le quitter des yeux.

- Je vais avoir une mission pour toi, Morgan... Tu te sens d'attaque ?


Les paroles d'Alexander la surprirent. Ainsi, il n'était pas là pour lui faire la peau. Bonne nouvelle, à moins que ce ne soit une ruse pour mieux la réprimander. Malgré, le ton sincère du chef, elle ne relâcha pas sa garde.

- Dis toujours.


Nouveau moment de silence. Morgan sentit qu'il était en train de la jauger, comme s'il cherchait à savoir à quoi elle pensait et elle détestait ça. Elle eut même un léger geste de recul quand il posa une main sur son épaule mais se laissa faire quoiqu'elle fut tentée de brusquement bondir en arrière quand il s'approcha encore d'elle pour lui murmurer à l'oreille. Morgan, habituée à la fuite et à la course, avait une sainte horreur des contacts physiques avec qui que ce soit. Sans doute était-ce une séquelle de son enfance malheureuse, mais sentir la main de Taylor sur son épaule l'irritait. Jugeant qu'il était préférable de ne rien faire de stupide qui puisse énerver le chef, elle hocha alors silencieusement la tête. Elle suivit du regard le mouvement de son bras quand il retira enfin sa main de son épaule et se décida enfin à sortir les mains des poches. Croisant les bras, elle l'écouta attentivement puis leva alors les yeux, signe qu'elle était en train de réfléchir. Mais elle était trop proche du jeune homme pour pouvoir vraiment se concentrer. Le simple fait de sentir le souffle de sa respiration la mettait mal à l'aise et quelque part elle était sûre qu'il pouvait entendre les battements effrénés de son cœur. L'eurasienne recula alors de quelques pas, resta muette pendant une dizaine de secondes puis prit enfin la parole :

- Tout d'abord je tiens à dire que je ne te ferais jamais entièrement confiance tant que tu ne m'auras apporté des preuves de ton innocence dans la disparition de Mathew et de ses proches.


Mieux valait être honnête sur ce point-là car si la proposition d'Alexander n'était pas un piège, alors il était clair qu'il cherchait sa loyauté.

- Comme tu devrais t'en douter, je me fiche de ma place chez les Sinewyers car je me débrouille très bien comme je suis. Biensûr j'adorerais clouer le bec à toutes ces putains du clan, mais mon objectif principal est de retrouver ce qui est arrivé à l'ancien chef. Si tu m'aides, j'accepterais tout ce que tu me donneras. Mais n'essaye pas de m'entuber car je le saurais d'une façon ou d'une autre.

Le froid lui mordant les mains, elle les rentra dans son jogging.

- Si tu es honnête avec moi, je serais honnête avec toi.

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Alexander Taylor
Chef des Sinewyers

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2009
Messages: 252
Point(s) de réputation: 205

MessagePosté le: Lun 25 Jan 2010 - 15:57    Sujet du message: Trafic douteux [Libre] Répondre en citant

L'attitude qu'arborait Morgan amusait le chef de clan.
La tension était palpable, c'était limite s'il ne lui sentait pas déjà une enveloppe charnelle.
Elle était méfiante, sur ses gardes. Exactement comme on la lui avait décrite. Exactement comme il l'espérait.
Il se demandait quel sentiment étrange il pouvait susciter en elle. De la crainte, de la terreur, de la haine, de l'indifférence ? De l'admiration ?
Il pouvait se pencher sur n'importe quel aspect, il lui était impossible de s'arrêter sur l'un d'entre eux. Une fois de plus, elle était comme on l'avait décrite. Insondable. Prenait-elle cet air indifférent par courtoisie, ou bien était-ce par mépris ? Désirait-elle aider son suivant, ou bien s'enfuir à toutes jambes ?
Telles étaient les questions du caïd... Il ne s'en rendait même pas compte, mais il voulait la découvrir, connaître ses moyens d'actions, et de pensées. Après tout... N'était-elle pas exactement le genre de personne dont il avait besoin ?
Evidemment, lorsque Taylor demanda à la jeune fille si elle était d'accord pour cette petite mission dont il ne lui dirait rien avant de l'avoir emmener sur les lieux, celle-ci émit une réponse des plus évasives.
Esquissant un sourire en coin à la fois amusé et satisfait, c'est finalement lorsqu'il lui demanda si elle serait capable de gader le secret qu'elle lui fit une remarque des plus surprenantes.
Perdant son sourire, il fixa la jeune fille de son regard sombre.
Laissant un silence abrupt s'installer quelques secondes, il lui répondit finalement, non sans une pointe de vexation dans la voix :


- Matthew était mon ami autant que le tien. J'étais son homme de main, gamine, tu sais ce que ça veut dire ? Qu'il avait confiance en moi et que moi, en gage de ma loyauté je lui accordais n'importe quel service.
Tu crois peut-être que sous prétexte que j'ai sa place aujourd'hui c'est moi qui l'ai fait disparaître... Sauf que la couronne, gamine, je ne l'ai eue que parce qu'on me l'a mise sur la tête. J'ai rien demandé.
Qui plus est... Tu surestimes mes capacités en pensant que j'aurais pu faire disparaître Matthew et quelques-uns de ses meilleurs hommes avec lui.
...
Je sais que je suis loin d'être parfait et peut-être même parfois un peu trop impulsif et sadique... Mais ma loyauté a toujours été la plus forte.


Ses paroles étaient quelques peu froides... Bien entendu, il appréciait l'honnêteté de la gamine... Mais qu'elle ait pu penser ainsi qu'il aurait trahi Matthew, ça, ça lui déplaisait énormément. Il s'était démené corps et âme pour mettre Howard au premier plan. En bon homme de main qu'il était, il préférait mettre en avant la personne de son chef que la sienne. Howard avait souvent sollicité ses services, et chaque fois il en avait été satisfait. Seulement, aux yeux du clan, Alex, c'était qu'une brute qui menait à bien ses missions. On ne le voyait pas comme étant l'homme de main loyal et dévoué qu'il était. C'était l'époque où il jouait en bon toutou... Il faisait du bon boulot, et on le récompensait en conséquence.
Oui... Matthew avait été un ami. Et jamais, Ô grand jamais il n'aurait eu ne serait-ce que la pensée de le voir disparaître ou mourir.
Taylor savait où placer sa loyauté. Et une fois qu'elle y était, elle était ancrée, à tout jamais sans doute, impossible à défaire.


- De toute manière, personne n'a confiance en personne ici, c'est laborieux... Enfin, peu importe. Je vois pas en quoi j'essairais de t'entuber, Morgan, soit t'as des trucs à te reprocher, soit t'es devenue complètement paranoïaque. Une mission à te proposer, tu sais ce que ça veut dire ? Que tu vas défendre l'honneur de ton clan. Tu peux chercher si t'as que ça à faire, mais y'a pas d'embrouilles dans ce que je te propose... Juste un nouvel apprentissage qui te plaira peut-être.

Taylor était de ces types imprévisibles et brutaux. Sa cruauté n'avait d'égal que son sadisme... Et, bien souvent, sa franchise était un acteur prépondérant de ce sadisme-là... Il aimait dire les vérités qui blessaient. Il aimait voir ses victimes grimaçer d'incompréhension et de douleur mentale avant de les tuer. Il aimait tellement voir cette souffrance-là... Que la sincérité était devenu quelque chose de flagrant et récurrent chez lui, si bien, qu'il ne s'en cachait même plus.
Quand un homme allait mourir, il le lui disait en le regardant dans les yeux. Quand un homme allait souffrir, il faisait de même. Et quand il avait quelque chose à dire à quelqu'un... Il ne s'en cachait pas.
Le mensonge, il n'en faisait usage qu'en politique, face à ses "adversaires", face aux autres clans. Mais aussi face à ceux qui le méritaient...
Morgan n'était pas de ces gens-là. Alors devant elle, pourquoi se cacher ? Théoriquement, il avait tout pouvoir sur elle. Si elle voulait s'en prendr eà lui, les autres du bars juste derrière s'occuperaient sans doute d'elle avant même que le caïd n'ait pensé à lui régler son compte... Tous ces imbéciles... Et tout ce qu'ils étaient capables de faire juste pour espérer avoir une place importante et, un jour, récupérer la couronne.
Ils étaient écoeurants.
Reculant d'un pas, il avisa la jeune Morgan et plonga ses mains dans les poches de son trench-coat.


- Alors... Tu me suis ou pas ?
Revenir en haut
Morgan Livingston
Sinewyer

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 642
Localisation: Sur les toits
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鷄 Coq
Point(s) de réputation: 209

MessagePosté le: Mar 26 Jan 2010 - 20:05    Sujet du message: Trafic douteux [Libre] Répondre en citant

Morgan sentit immédiatement qu'elle avait quelque peu vexé le chef dans sa réponse : la vexation dans la voix d'Alex ne lui avait pas échappée. Deux hypothèses s'offraient alors à elle : Soit il disait vrai et elle pourrait lui accorder sa confiance, soit il était très bon acteur sachant que la première théorie était la plus probable. Mais en dépit du fait qu'elle commençait à douter de la culpabilité de ce dernier dans la disparition de Matthew elle ne pouvait se résoudre à l'innocenter aussi facilement. Oui, il était après tout l'un des suspects potentiels qu'elle avait et elle ne comptait pas lâcher l'affaire de si tôt. De plus, les circonstances étaient suspectes : pourquoi parmi tous les hommes de main de l'ancien chef, Alexander faisait-il partie des seuls à avoir été épargné ? Et pour finir, les rumeurs courant sur ce dernier n'étaient pas vraiment glorifiantes, on le décrivait plutôt comme un personnage sinistre prenant plaisir à torturer lentement ses victimes rien que pour se défouler. Elle comprenait parfaitement qu'il soit capable de tuer de sang froid n'importe qui, c'était une qualité essentielle de leader, mais elle n'approuvait pas tellement ce genre de méthodes lorsqu'elles n'étaient pas nécessaires. Les sadiques ne lui inspiraient que peu de sympathie dans la mesure où le sadisme était généralement associé à la folie et que la folie s'opposait à la raison. Que faire d'un chef instable ?
Mais il était encore trop tôt pour dénigrer les actions d'Alexander en tant que leader. Après tout, il lui restait ses preuves à faire.
"complètement paranoïaque". L'expression la fit intérieurement rire. Oui après tout peut-être que c'était vrai. Lui était sadique et elle était parano, chacun ses torts. N'empêche que sa paranoïa lui avait permis de survivre dans le monde hostile qui était le sien et qu'elle se débrouillait pas mal avec.
Étant revenue à une distance d'Alexander qui lui paraissait convenable elle put replonger ses yeux noirs dans les siens sans craindre qu'il n'y puisse y lire une quelconque gêne. Elle ne répondit pas tout de suite, pesant ses mots, cherchant à ne pas irriter le chef davantage car elle avait bien tilté que quelque part elle venait de le blesser dans son honneur (du moins s'il était honnête).

* Bon je suppose qu'on peut essayer sur ce coup-ci puisqu'il n'a pas l'air d'être au courant de mon affaire avec Paul. Mieux vaut éviter de paraître suspecte en refusant, en plus je sens que ça peut être intéressant. N'oublie pas non plus qu'en te rapprochant de la tête des Sinewyers tu auras plus de chances de trouver des traces de Max. *


Ajoutons que mieux valait ne pas se mettre en mauvais termes avec le chef de son clan, surtout s'il était réputé pour être une brute, si on ne voulait pas finir en pâtée pour chiens. C'était sans compter le fait que Taylor savait se montrer convaincant : elle n'avait qu'intérêt à accepter sa proposition. Le calcul fut donc rapide :

- D'accord. J'accepte ce que ta fameuse mission. J'ose espérer que tu comptes m'en dire plus à propos de celle-ci maintenant.

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Alexander Taylor
Chef des Sinewyers

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2009
Messages: 252
Point(s) de réputation: 205

MessagePosté le: Mer 27 Jan 2010 - 16:18    Sujet du message: Trafic douteux [Libre] Répondre en citant

Enfin, elle avait accepté. C'est que ça avait presque été difficile de la convaincre... Une demoiselle si méfiante et rusée... C'était exactement ce dont Taylor avait besoin. Oui... Exactement...
Les mains dans les poches, il l'avisa un instant, avant qu'un sourire satisfait et reconnaissant ne vienne s'aposer sur son visage.


- Je vais te dire de quoi il s'agit, oui... Mais pas ici.

Taylor avait déjà pris la peine de signaler à Morgan que cette mission devrait rester un secret... Pourtant, il savait qu'en posant cette question, elle ne faisait pas preuve d'imprudence... En fait, il sentait en elle une pointe de curiosité naissante qu'il saurait bientôt assouvir.
Se retournant, il n'hésita pas à tourner le dos à la demoiselle. A dire vrai, il scrutait les environs et... Profitait de l'occasion pour juger de la confiance qu'il pouvait lui apporter. Après tout, comme à peu près tout le monde dans ce quartier, elle devait être armée. Il ne lui suffirait que d'une balle bien placée pour lui voler sa couronne.
Le Taylor s'en amusait... Combien de fois avait-il joué à ce jeu débile avec ses gars... Combien avait-il du en punir après cela ?
Il ne comptait plus depuis bien longtemps déjà... Il ne comptait plus les visages qu'il avait défiguré, ni même ceux qu'il avait éteint.
Dans le silence, il avisa les lieux, puis tourna la tête sur le côté et brisa leur mutisme mutuel.


- Allez... Amène-toi, gamine.

De sa bouche s'échappait quelques volutes de fumée dus au froid. Tandis qu'un petit sourire se dessinait sur ses lèvres, il se retourna à nouveau et s'en alla vers l'ouest, loin du centre-ville et de son tumulte, suivi de près, il l'espérait, par la belle Morgan.
L'atmosphère semblait... Etrange.
La tonalité de sa voix... Sur ces derniers mots... On y pouvait lire comme de l'amitié, comme une pointe de fraternité. Et ce sourire qui avait suivi...
Taylor, homme impétueux ; aussi imprévisible que l'avenir...



(( Je poste la suite au Gymnase, considérant que tu suis. Au pire, si c'est pas le cas, tu le préciseras dans ta réponse, sur l'autre topic Wink ))
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:31    Sujet du message: Trafic douteux [Libre]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pseudo City Index du Forum -> Quartiers ouest -> Bar "Chez Louis" Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Thème actuel: Decadent city (v2.0)
Thème original: Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com