Pseudo City Index du Forum
Pseudo City: Chapitre 2 - Dégats collatéraux
 
Pseudo City Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Ejectés de Mighan - Libre
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pseudo City Index du Forum -> Quartiers ouest -> Quartiers ouest
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Maître des Marionnettes
Personnage non-joueur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2010
Messages: 50
Point(s) de réputation: 90

MessagePosté le: Dim 17 Jan 2010 - 17:25    Sujet du message: Ejectés de Mighan - Libre Répondre en citant

Une camionnette blindée s'approcha des quartiers ouest de la ville. Ce n'était pas tous les jours que cela se produisait et cela avait donc attiré l'attention des gardes de la zone, tous Sinewyers.
Rapidement, l'alerte fut donnée et une petite bande de 10 Sinewyers se déplacèrent sur place, armés jusqu'aux dents, attendant impatiemment l'arrivée d'un potentiel danger.


La camionnette s'arrêta à quelques mètres des jeunes gens qui pointaient leurs armes sur elle. Deux individus, vêtus d'un uniforme de policiers, en sortirent, faisant signe qu'ils n'avaient pas d'armes sur eux.
L'un d'entre-eux se dirigea vers le coffre puis l'ouvrit. Deux autres flics étaient à l'intérieurs, mais ils n'étaient pas seuls. Deux jeunes étaient blessés: les enfants du maire de Mighan.


Les deux flics à l'intérieur poussèrent sans vergogne les deux enfants hors de la camionnette. La jeune fille tomba lourdement à terre, tentant de se rattraper vainement: son bras droit était complètement atrophié. Le garçon, quant à lui, semblait moins amoché et put se rattraper du bras qui était valide.
Le policier qui avait ouvert le coffre le referma sans ménagement et se retourna vers les deux enfants avant de lâcher avec une étrange cruauté:
- Petits idiots, vous ne pensiez quand même pas pouvoir vous cacher ou bien ? Et dire que mes enfants sont peut-être morts à l'heure qu'il est. Dommage que ça retombe sur vous mais d'un autre côté, vous l'avez cherché...


Puis, sans plus attendre, il remonta dans la camionnette, suivi de son coéquipier, puis ils redémarrèrent en trombe pour s'éloigner avant que les Sinewyers ne décident de passer à l'attaque.


Un des gardes s'approcha du garçon, visiblement plus à même de discuter, et lui demanda froidement:
- Qui t'es toi ? Quel est ton clan ?


Le garçon releva la tête, pleine de poussière, puis crachota:
- Je m'apelle Mikah et je sais pas de quels clans vous parlez.


Le garde sinewyer jugea un instant le garçon puis éclata de rire. Manquait plus que ça, un nouveau et âgé en plus. Sans se tourner vers ses collègues, il ordonna:
- T'es dans une belle merde en tout cas. Les gars, ramassez-moi ça, Taylor va pouvoir s'amuser un peu avec eux.
- Mais... attendez, je comprends pas !


Tout en riant à gorge déployées face à ce qu'ils s'imaginaient faire à ces deux trouvailles, les gardes s'affairèrent à les transporter jusqu'au QG de leur chef de clan. Pendant le chemin, Mikah tentait de se débattre pour se libérer... sans succès. Par contre, il reçut quelques coups de pieds dans les côtes pour ne pas coopérer. De temps en temps, il jetait des coups d'oeil à sa soeur pour s'assurer qu'elle allait bien. Elle n'avait rien dit depuis leur arrivée, ça ne lui ressemblait pas.


Puis, au bout de ce qui sembla être une éternité pour le garçon fraîchement arrivé, ils arrivèrent dans un bâtiment et s'arrêtèrent devant une porte. Le garde qui semblait être chef toqua puis entra une fois qu'il  y fut invité.
Devant lui était posté Taylor, sans doute arraché à une de ses occupations favorites. Il se permit de le saluer et de lui expliquer la situation:
- Chef, on a trouvé deux nouveaux à la frontière avec l'extérieur. Ils disent de pas avoir de clan. On s'est dit que vous voudriez peut-être "jouer" avec...
_________________
Le Maître des Marionnettes
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 17 Jan 2010 - 17:25    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alexander Taylor
Chef des Sinewyers

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2009
Messages: 252
Point(s) de réputation: 205

MessagePosté le: Dim 17 Jan 2010 - 20:26    Sujet du message: Ejectés de Mighan - Libre Répondre en citant

La journée n'avait pas si mal commencé pour Taylor.Un nouveau de la veille qui voulait faire sa loi ; encore un qui avait cru pouvoir défier l'autorité du caïd.
Au départ, Alex s'était dit que ces inepties finiraient par sérieusement l'agacer. Mais au final, quoi de plus agréable que de pouvoir faire montre de sa supériorité ?
Le type était un certain Harry. Un jeunot d'à peine dix-sept ans, trop ambitieux peut-être. Il s'était pointé devant Taylor, seul, et avait braqué son arme sur lui. C'était tellement original...
Il n'avait pas fallu beaucoup de temps à Taylor pour remettre le gamin à sa place. Une branlée dont il se souviendrait... Même si hélas, il n'aurait pas le temps d'en corriger les erreurs.
Notre bon chef, ennuyé de ces derniers jours où rien d'intéressant ne se passait en ville, avait passé une bonne partie de sa matinée à jouer avec son nouveau petit animal. De longues heures à se délecter des hurlements de douleur, des lamentations, des appels à la clémence, et surtout, de la folie qui peu à peu s'emparait de l'esprit du pauvre gosse. C'était si... Appréciable, si délectable, si bon, que Taylor aurait apprécié le garder plus longtemps en vie.
Cependant, jouer avec ses victimes n'était pas spécialement ce qu'il attendait du rôle de chef. Il avait beosin d'intrigue, de guerre, de but. Pas d'après-midi à décimer son propre clan par ennui.
Et c'était avec une balle entre les deux yeux que le petit Harry était mort. Taylor n'avait pas même pris le temps de le faire mourir dans plus de douleur et de lenteur que cela... Une balle entre les deux yeux, le silence, et ça s'était arrêté là.

Une heure après, alors qu'il avait lavé le sang de ses mains, il s'installa sur un fauteuil confortable, dans ce qu'ils aimaient appeler le QG. Quelques types étaient là, des filles aussi, bien sûr, mais c'était plutôt calme. Certains étaient rassemblés autour d'une partie de poker, s'amusant à tricher et se cogner à coup de poings, d'autres préféraient draguer, dans le simple but de traîner une de ces putains de Sinewyers dans leur lit.
C'était tellement lassant. Tellement... Original...
Sortant une cigarette, il l'alluma avec son zippo en argent puis rejoint une petite salle annexe où il savait qu'il pourrait être tranquille. C'était comme une sorte de petit bureau à lui, confiné. Dix minutes à peine passèrent, après qu'il se soit installé, à tirer sur sa clope. Dix minutes de calme et de repos, avant que des hommes débarquent et lui gâche à nouveau sa journée. Du moins, c'est ce qu'il pensait...


- Chef, on a trouvé deux nouveaux à la frontière avec l'extérieur. Ils disent de pas avoir de clan. On s'est dit que vous voudriez peut-être "jouer" avec...

Taylor arqua un sourcil et tira sur sa cigarette avec désinvolture. Recrachant sa fumée avec suaveté, il jeté un regard au garde, ainsi qu'aux autres restés derrière. D'un geste de la main, il l'invita à faire entrés les-dits nouveaux.

- Bon boulot, Ted... Ramener des nouveaux c'est très bien... Tu vas bien mériter un petit quelque chose en retour... Qu'est-ce qui te ferait plaisir... ?

Le ton sur lequel s'exprimait Alex était, comme toujours, impossible à comprendre. Devait-on le prendre au sérieux, ou bien justement trouver là de l'ironie ? Quoiqu'il en fut, il tira de sa poche une pochette remplie d'herbe, et la jeta entre les mains du-dit Ted. Avec ça, il aurait de quoi se faire plaisir, de quoi se trouver une charmante jeune fille avec qui assouvir ses plaisirs, ou bien tout simplement, de quoi se faire du fric. Autrement dit, c'était la solution ultime.Puis, tirant une nouvelle fois sur sa cigarette, il passa une main dans ses cheveux et s'appuya contre le bureau. L'instant d'après, tandis que ses hommes faisait entrer dans la pièce les deux "nouveaux", il leur ordonna de les faire assoir, présentant deux chaises dans un coin de la petite salle. Puis, désignant un des "sous-fifres" du doigt, il lui lança :


- Toi ! Va me trouver Dretch et ramène-le ici. Je vais avoir besoin de sa langue de vipère. Et gare à toi si tu reviens seul...

Puis, pendant de longues secondes où le silence n'était brisé que par les tic-tac réguliers d'une vieille horloge accrochée au mur, il fixa et avisa les deux "nouveaux". La fille, quoiqu'ayant le visage bien entaillé, avait un petit air tout à fait charmant. Quand au garçon, il avait des petits airs de rebels incompréhensifs et mécontent d'être là.Tournant autour des deux nouveaux, il constata avec une certaine pointe d'amusement l'âge avancé du garçon. Tournant la tête pour souffler sa fumée, il le fixa en silence un bon moment avant de lâcher à son attention :


- Qui es-tu, toi, pour ne pas avoir de clan... T'as au moins fait la moitié du chemin avant de pouvoir retourner légalement à Mighan... Alors quoi... Tu t'es engagé dans l'armée, ou bien t'as cavalé pendant quatre... Cinq, six ans ?Ca te fait quel âge... Et... C'est quoi ton nom ?


Puis, l'instant d'après, il posa son regard noir sur le doux minois de la blondinette. Restant face au garçon, il lança à l'attention des deux tout en esquissant un pas de recul :

- Quoiqu'il en soit... Je vous souhaite la bienvenue à Pseudo City... Je suis Alexander Taylor. Je dirige le clan qui a investit la partie ouest de la ville. Autrement dit, vous êtes chez moi, ici... Mes hommes ne font preuve de beaucoup de... Délicatesse... Mais il faut les comprendre. Ici, on est en guerre contre les adultes. t tout ce qui vient de chez eux est toujours considéré comme "colis suspect".Je me ferais un plaisir de vous présenter les "lois" et "coutumes" du coin. Vous présenter les divers aspects de la ville, et surtout... Je crois que je vais devoir m'occuper de vous remettre en état de marche... Vous pouvez me dire comment vous vous êtes débrouillés pour vous amocher de la sorte ?


Le chef des Sinewyers était, d'un coup, passé aux présentations, prenant un air solennel et amical, offrant ainsi aux deux nouveaux un accueil un peu plus chaleureux qu'avec ces prédecesseurs. Congédiant d'un geste de la main tous les gardes, il en invita tout de même deux à rester derrière la porte, ayant pour ordre d ene laisser passer que les têtes importantes aux yeux du chef, ainsi que, bien entendu, le tant attendu Jack.Puis, offrant à chacun des deux nouveaux une cigarette, il ajouta sur un ton toujours aussi strictement amical :


- Si vous avez faim ou soif, c'est le moment de le dire... Je vais devoir en apprendre un peu plus sur vous, après quoi je ferai ordonner qu'on s'occupe d'observer vos blessures... J'espère au moins que vous n'êtes pas trop effrayés par tout ce remue-ménage. C'est nouveau pour vous, mais... Vous vous y habituerez très vite.

Puis, dans un sourire chaleureux cachant bien des arrières-pensées, il tira une dernière fois sur sa cigarette avant d'en écraser le mégot sur le bureau...
Revenir en haut
Maître des Marionnettes
Personnage non-joueur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2010
Messages: 50
Point(s) de réputation: 90

MessagePosté le: Lun 18 Jan 2010 - 19:36    Sujet du message: Ejectés de Mighan - Libre Répondre en citant

Tout s'était passé très vite, trop vite même, pour Mikah. En quelques minutes, ils s'étaient retrouvés du stade "perdus quelque part" à "perdu quelque part et en danger". Quelle tragédie compte tenu qu'il y avait quelques heures encore ils étaient tranquillement chez eux à se demander comment dépenser l'argent de leur père, comment éviter de se faire chopper par les flics...
Là, ils étaient dans une sorte de bureau assez sombre et en présence d'un gars qui ne lui inspirait pas du tout confiance. En plus, il jetait des regards à sa soeur et ça l'énervait au plus haut point.

Enfin, le gars se présenta comme étant le "chef" du quartier où ils étaient. Et bien, c'était pas gagné pour se sortir de là s'ils étaient en présence d'un type aussi violent que ses gardes. Cependant le dénommé Alexander Taylor leur adressa la parole.
Mikah s'empressa de répondre à première question portant sur son identité. Après tout, on le saurait bientôt de toute manière !

- Je m'appelle Mikah Treyman, j'ai 21 ans, Je n'ai pas fait l'armée et la raison pour laquelle je n'ai pas de clan ne vous regarde pas. Tout ce que je veux, c'est rentrer à Mighan.

Estimant avoir répondu à Taylor, il n'ajouta rien. Sa soeur était toujours dans un mutisme qui l'inquiétait. Il la regarda et chuchotta (Alex l'aura entendu):
- Tess, dis-moi quelque chose s'il-te-plaît !

Mais la jeune fille ne dit rien, pour le plus grand malheur de son frère qui se reporta sur la suite des paroles d'Alexander.
Ce dernier lui fit une petite présentation de l'endroit où il se trouvait. A Mighan, on ne leur disait rien sur Pseudo City, aussi le fait de savoir où il était ne l'aidait pas trop.
Lorsque le chef de clan demanda comment ils s'étaient amochés, Mikah répondit d'un air un peu réticent, comme s'il n'avait pas envie de le dire:

- Accident de voiture. On a failli tous y passer. Mais ça a été pire encore, ils nous ont jeté de Mighan sans même nous soigner... bande de pourris.

L'amertume se lisait parfaitement dans le comportement du jeune homme. De toute évidence, il n'aimait pas trop l'idée d'être ici. Puis Taylor lui demanda s'il voulait manger ou boire quelque chose. Il soupira en jetant un oeil à sa soeur et demanda:
- Pour moi c'est bon, j'ai besoin de rien. Mais je pense que ma soeur apprécierais beaucoup un petit quelque chose si vous arrivez à trouver quoi que ce soit. On est un peu remués mais ça passera... ça passe toujours.
_________________
Le Maître des Marionnettes
Revenir en haut
Alexander Taylor
Chef des Sinewyers

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2009
Messages: 252
Point(s) de réputation: 205

MessagePosté le: Mar 19 Jan 2010 - 09:32    Sujet du message: Ejectés de Mighan - Libre Répondre en citant

L'ambiance semblait tendue. Peu semblait importer les mots, les intonations amicales, et les douces attentions... Le jeune homme, Mikah, ne semblait pas vouloir faire confiance en Taylor. Il avait sans doute raison. Mais se montrer trop réticent finirait par agacer le caïd... Et Taylor espérait qu'il n'aurait pas à en arriver là. Il connaissait ses pulsions. Il connaissait son caractère. Il connaissait sa force.Observant le garçon, il conserva son calme, patient, comme cela lui arrivait de temps en temps.
Il voyait bien comment Mikah le regardait. Il était évident que ce type n'aurait pas confiance en eux avant un bon moment, et encore, c'était peu dire...
Presque immédiatement après que Taylor ait posé sa question sur l'identité des deux, le jeune homme se présenta à lui avec empressement, sans même laisser le temps à la demoiselle de penser à ne pas répondre, elle qui, toujours s'enfermait dans son mutisme.



- Treyman... Un petit silence. Mh, ok. Si tu n'as pas fait l'armée, c'est que tu as su fuir ou te cacher. Dans ce cas, j'imagine que tu as de bonnes compétences pour avoir su échapper aux autorités...

Quelque chose d'étrange venait de se passer. Alexander, les yeux plissés, fixait le-dit Mikah, laissant un petit silence passer. Treyman... Il avait déjà entendu ça quelque part... Mais où ? Il était incapable de le dire. Pourtant, ce nom l'écorchait au plus profond de lui, sans même qu'il ne parvienne à mettre un visage dessus.

- Tout ce que je veux, c'est rentrer à Mighan.

Taylor arqua un sourcil à ces mots. Ce type, Mikah, il avait l'air complètement paumé... Pourquoi disait-il ça ?

- Tu plaisantes ou quoi ? On est tous dans le même cas ici. Tu crois qu'on est là pour le plaisir ? Tu retourneras pas à Mighan tant que t'auras pas atteint l'âge légal. C'est comme ça, ce sont les règles établies, et on peut pas y déroger. T'auras beau faire tout ce que tu voudras, si tu poses le pied à Mighan et que tu te fais attraper, c'est fini pour toi...Ils nous traitent de sauvages, mais ils ont l'air d'avoir oublié que ce sont eux qui nous ont créé.


Taylor semblait révulsé par Mighan et ce que les adultes avaient pu leur faire. Mais pouvait-on réellement lui en vouloir ? Il connaissait la violence ici. Il en était même un des principaux facteurs. Il savait que reclure les jeunes ici était loin d'être une bonne solution. Il savait, lui, combien voulaient se venger, il savait combien ils seraient à s'unir une fois rentrés à Mighan pour détruire les forces qui leur avaient volé leur jeunesse.Et c'est tandis qu'il repensait à tout cela que le petit Mikah s'adressa directement à la jeune fille. Taylor posa alors son regard sur elle. Elle n'était pas muette, alors... Juste... Bouleversée.
Passant une main derrière sa nuque, il observa les deux nouveaux, un à un, l'air quelque peu embarassé. La jeune fille, Tess... Il avait beau ne pas vouloir y penser, mais son mutisme lui rappelait sans cesse des épisodes du passé auxquels il avait cherché des années durant à échapper.
Les images remontaient du tréfond de son esprit et s'imposaient à lui comme une évidence immuable : une femme assise dans l'ombre, entourée de silence, les larmes perlant sur ses joues. Et l'ombre d'un homme, menaçante, effrayante. Comme un cauchemard d'enfance.
Il lui fut difficile d echasser ces idées-là de sa tête. Jusqu'à ce que Mikah, finalement, reprenne la parole.


- Accident de voiture ? Merde... Ils vous ont dit quel genre de blessures vous aviez ? Y'a rien d'interne au moins ?

Taylor voulait garder ces deux-là en vie. Mais il aurait préféré ne pas avoir à aller quémander des soins chez Hawksbury, pour ce faire... Il laissa un petit soupire embêté s'échapper d'entre ses lèvres, puis fixa Mikah lorsqu'il ajouta que Migha les avait jeté dehors sans mêm les soigner.C'était tellement original...


- C'est tout Mighan, ça. Des ordures jusqu'à la moëlle. Enfin... On a un centre de soin ici. Bon, on y fait pas grand chose, mais y'en a certains qui sont plutôt doué en "médecine", alors j'imagine qu'ils pourront vous aider un peu...

Taylor comprenait tellement le sentiment de dégout de Mikah. Au plus profond de lui, ça l'amusait que d'autres passent par là et voient ce que cela fait d'être considéré comme chien enragé. Certes il avait des airs compatissants, aternés de son propre dégout pour Mighan.Lorsqu'ensuite Mikah demanda un petit quelque chose pour Tess, Alex alla rejoindre la porte et l'entrouvrit pour tomber sur un de ces hommes de ceux qu'il avait prostré là.


- Toi, là ! Va me chercher de l'eau et un sandwich dans le frigo de la salle principale. Dépêche-toi.

Taylor revint ensuite face à ses deux interlocuteurs - quoique Mikah eut été bien plus bavard que la petite blondinette.Ayant cessé de jeter des regards à Tess que l'autre gars pourrait mal interpréter, Alexander décida tout de même de poser des questions sur elle directement à Mikah.


- Ça va aller pour elle ? Elle n'a pas l'air vraiment bien... Mes gars lui ont pas fait de mal au moins... Si ?

Taylor était si... Il avait presque l'air de vouloir défendre la petite. La voir dans cet état ne lui faisait guère plaisir, il faut bien le dire. Elle lui rappelait tant de choses qu'il voulait oublier que la voir ainsi lui était presque insupportable. Egoïstement, il espérait qu'elle allait se remettre à causer, voire même sourire. MAis bien entendu, c'était trop lui demander.Et si jamais c'étaitnses propres hommes qui étaient l'auteur de son mutisme... Taylor se ferait une joie de leur rendre la pareille.
Revenir en haut
Jake Dretch
Personne disparue

Hors ligne

Inscrit le: 07 Déc 2009
Messages: 59
Point(s) de réputation: 36

MessagePosté le: Mar 19 Jan 2010 - 20:45    Sujet du message: Ejectés de Mighan - Libre Répondre en citant

« Bon bah, c’est là… Qu’est-ce qu’on fait ? On frappe ? »
« Qu’est-ce que tu peux être con des fois… On va pas direct lui enfoncer sa porte ! »
« Ce type est dangereux, on sait jamais à quoi s’attendre avec lui… »
« Raison de plus pour être courtois. »
 
Frappant vigoureusement contre la porte d’entrée de l’appartement, le sbire appela d’une voix qu’il voulait autoritaire et assurée :
 
« Dretch ?! »
 
Les larbins de Taylor furent accueilli par une salve de trois coup de feu qui traversèrent la porte.
 
« Hé calmos Le Jack ! On viens pas pour les emmerdes… C’est le boss qui veut t’voir. »
« J’t’avais dit que c’était un malade ce mec ! »
 
Jake se dressa péniblement sur ses jambes, un revolver à la main droite et le bras gauche bandé en écharpe. Les ecchymoses parsemant son torse nu avaient perdu leur belle couleur bleu violacé pour virer au brun jaunâtre, et son visage avait à peu près retrouvé son aspect normal, si ce n’était quelques hématomes et son œil au beurre noir dont les nuances s’atténuaient de jour en jour. Visiblement, il avait sa tête des mauvais jours.
 
La porte s’entrouvrit à peine, juste pour permettre au rouquin de dévisager un moment les gonzes que lui envoyait Taylor. Si il avait voulu lui régler son compte, son chef ne lui aurait pas envoyé deux branques pareil.
 
« Ok… Bougez pas, j’arrive.»
 
Il ramassa une chemise blanche qui traînait encore sur le sofa où il était étendu avant que ces lourdauds le réveille. Il enfila le vêtement et le boutonnant à moitié il passa dans la pièce voisine. Là, il saisit dans son armurerie quelques gadgets qui pourraient lui être d’une quelconque utilité. Couteaux, revolver, recharges qu’il planqua un peu partout dans sa veste et son éternel trench-coat de cuir noir.
Ajustant ses lunettes noires sur son nez afin de dissimuler son cocard, il rejoint les deux sous-fifres qui faisaient le pied de grue sur son palier, et ferma la porte à double tours avant de leur emboîter le pas.
 
Tout en suivant les sbires, il ne cessait de ressasser des pensées haineuses envers cet ordure d’Alexander. Cette visite forcée ne l’enchantait guère. Reparaître ainsi à peine remit de ses blessures, les membres encore douloureux, devant celui qui l’avait mis dans ce pitoyable état était une véritable humiliation.
Hormis le fait qu’il avait pris cher. Ce qui le dérangeait le plus, c’était que si Taylor l’avait gentiment épargné et laissé fuire après lui avoir mis la misère, c’était parce qu’il était persuadé qu’il lui obéirait désormais comme un gentil petit toutou. Quoi de plus dégradant que d’avoir la vie sauve parce que l’on ne vous juge pas assez dangereux pour vous achever ? Enfin quelque part cela était tant mieux, car le Jack tenait moins à son honneur qu’à sa peau. Puis une fois mort, tout espoir de vengeance aurait été réduit à néant. Alors oui, il allait mettre sa fierté de côté et se présenter devant son chef comme si rien de tout cela ne s’était passé. Et oui, il allait obéir aux ordres. Pas questions de faire le con cette fois !
 
Les trois hommes arrivèrent devant une porte gardée par deux autres gorilles qui laissèrent passer un seul d’entre eux. Les cheveux et vêtements en désordres, le regard toujours voilé derrière ses lunettes, Jake Dretch s’avança vers le milieu de la salle et inclina légèrement la tête devant le caïd.
 
« Mes respects, patron… »
 
Il remarqua la présence de deux autres personnes qu’il n’avait jamais vu auparavant. Un gars qui devait avoir à peu près son âge, et une nana, plus jeune. Les deux étaient d’une physionomie remarquablement agréable, mais bien amochés, surtout la fille. Il se demanda même si c’était Taylor qui les avaient mis dans cet état. Puis il se ravisa : si ça avait été Taylor, tout deux seraient dans un état bien pire. Et ça, il en savait quelque chose…
Il se contenta donc d’ajouter un vague « ‘jour… » à l’adresse des nouvelles têtes.
Puis il fut bousculé par un autre larbin qui apportait avec empressement un sandwich et un verre d’eau au chef de clan. Le Jack fusilla le serviteur du regard, et s’adressa à son supérieur :
 
« Holà, qu’est ce qu’il ce passe ici, et c’est qui ces deux là ? Je suppose que ce n’est pas pour m’inviter à un pic-nique que vous m’avez demandé de venir… Alors en quoi puis-je vous être utile… chef ? »
 
En général on attend que celui qui vous a convoqué ait fini de faire la conversation à ses éventuels invités, et daigne lui même vous exposer les motifs de votre venue. Mais l'impatience du sinewyer était telle qu’il passait outre ces conventions.
Revenir en haut
Maître des Marionnettes
Personnage non-joueur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2010
Messages: 50
Point(s) de réputation: 90

MessagePosté le: Jeu 21 Jan 2010 - 11:38    Sujet du message: Ejectés de Mighan - Libre Répondre en citant

Mikah était mal à l'aise mais s'efforçait de garder la tête haute et de ne rien montrer. Ce Taylor avait réellement quelque chose d'effrayant en lui mais il n'arrivait pas à définir ce que c'était. Le chef de clan le fixait d'un air pensif, comme s'il cherchait à le transpercer de son regard pour lire en lui. C'était assez spécial comme regard et pas forcément agréable.

Mais la fin de son monde arriva très vite. Taylor lui apprit qu'il ne pourrait pas rentrer à Mighan. Réflexion faite, c'était normal vu que tous ces jeunes étaient "enfermés" ici. Bon dieu, ils devaient souffrir sans leurs parents ! Avant, il ne s'en était jamais soucié et n'avait jamais abordé le thème de cette ville. Mais maintenant il comprenait un peu mieux la situation des jeunes de sa ville.
Lorsqu'il apprit qu'il ne pourrait pas rentrer à Mighan, il s'écria, presque paniqué:
- Mais il y a forcément une solution pour rentrer, il y en a toujours une !

Plus il réfléchissait, moins les réponses venaient. Il finit par se calmer, très rapidement d'ailleurs. Il soupira, déçu:
- Y a pas de solution... ça veut dire qu'on va rester là jusqu'à avoir 25 ans, c'est ça ?

Enfin, le sinewyer s'inquiéta de leur état de santé. Lui se sentait assez bien mais pour sa soeur, il ne doutait pas que c'était plus grave. L'absence de réponse de sa part l'inquiétait beaucoup. Il ignorait si c'était parce qu'elle n'arrivait pas à se rendre compte qu'elle était à Pseudo City et plus dans un hôpital ou si c'était dû à des blessures internes.
Soit, il répondit:
- Ouais, c'était pas beau à voir. Perso moi ça va, j'ai juste un tibia cassé mais ma soeur il paraît que c'est plus grave. Son bras n'a pas bonne mine en tout cas.

Tout se passa très vite ensuite. Taylor parla d'un centre de soin. Il ignorait si c'était possible d'y entrer maintenant mais n'était pas très enthousiasmé de se faire soigner par des ados. Enfin, c'était sans doute mieux que rien !
Puis un gars arriva, rapidement suivi par celui qui avait été envoyé chercher à manger.
Le nouvel arrivant, un rouquin, semblait assez amoché. A croire que dans ce clan, on se tapait souvent dessus. Remarque, c'était pas très surprenant vu le nombre de brutes épaisses qu'il avait pu voir. Il espérait seulement qu'il n'y avait pas que ça à Pseudo City !

Alexander lui demanda encore si sa soeur allait bien. Il lui répondit, peu sur de lui:
- Je sais pas trop, elle a été beaucoup plus touchée que moi dans l'accident. Vos hommes n'y ont pas touché, elle s'est pas débattue, comparé à moi.

Peu à peu, la confiance montait en Mikah. Trop vite sans doute, mais il était dans une sale situation et il fallait qu'il en sorte très vite.

_________________
Le Maître des Marionnettes
Revenir en haut
Alexander Taylor
Chef des Sinewyers

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2009
Messages: 252
Point(s) de réputation: 205

MessagePosté le: Ven 22 Jan 2010 - 16:28    Sujet du message: Ejectés de Mighan - Libre Répondre en citant

Jouer avec la crédulité d'autrui pouvait être bien amusant par moment. Mais dans le cas présent, ainsi face aux deux jeunots, Alexander était presque pris de pitié devant leurs gueules d'anges abîmées et leur espoirs vains. Si Tess n'avait toujours pas dit un mot, Mikah lui, ne s'arrêtait plus de parler. Bien entendu, c'était tout à son honneur... Mais Taylor se demandait si à force de causer il n'allait pas lui donner la migraine.Quoiqu'il en soit, devant lui et sa jolie petite copine, il ne ferait pas montre de sa violence et sa suspicion.
Lorsque Mikah s'écria qu'il devait forcément y avoir une solution pour retourner à Mighan, cependant, le caïd ne sut retenir un petit rire cynique et amusé :


- Attends tu plaisantes ou quoi ? Tu crois que personne n'a jamais essayé de retourner là-bas ? C'est possible bien sûr. Mais t'as pas intérêt à te faire choper sans faux papiers ou sans armes. Sinon, tu finis directement en prison. Et à choisir, on préfère tous, à l'unanimité, rester à Pseudo City. Après, à toi de voir si tu veux risquer que ta copine se fasse abîmer le visage par des brutes plus barbares qu'ici. M'est avis que ni toi ni elle ne seriez capable de vous relever d'une prise de Mighan. Ils sont bien plus entrainés que nous.Alors je te conseille vivement de faire comme tout le monde: subis, et prépare tes plans pour te venger quand tu pourras quitter la ville.


Les propos de Taylor étaient certes froids et cinglants, ils n'en restaient pas moins véridiques et vérifiés. Il était évident aux yeux de tous qu'il disait la vérité sur ce point.Il y avait tant de haine dans son regard quand il parlait de Mighan... Tant d'incompréhension et de dégoût. Il faut dire que ces salauds avaient brisé tellement de jeunesses en rejetant ainsi ce qui devaient être leur futur. Pas un seul n'avait émis de regrets, pas un suel n'avait voulu modifier un peu la motion : tous, sans exception, avaient décidé de virer les jeunes sans jamais décider que le chaos dans lequel il devaient vivre ne serait remis en question.
Enfin, Mikah semblait avoir compris et retrouvé la raison. Reprenant un ton un peu plus chaleureux, Taylor lui répondit alors :


- C'est ça. Jusqu'à vos vingt-cinq ans. A moins que les politiciens décident du jour au lendemain d'annuler la motion qui nous retient prisonnier ici et fait de nous des hors-la-loi. Mais depuis le temps, on ne croit plus trop aux miracles par ici...

C'était assez amusant pour Taylor de paraître amical aux yeux des deux nouveaux. Bien entendu, il y arrivait très bien... Il avait toujours plus ou moins faire ça. Seulement, il savait que s'ils les lachaient dehors, les rumeurs courrant sur lui tomberaient très tôt dans leurs oreilles, et il ne deviendrait plus qu'une menace potentielle pour eux deux. C'était d'ailleurs la raison pour laquelle il avait demandé au Jack de ramener son beau petit derrière.Puis, alors que Mikah résumait leur état de santé commun à lui et à Tess, Taylor posa son regard sur le bras de la jeune fille. Pour être franc, les soins, c'était pas spécialité. Lui, il était plutôt de ceux qui envoyaient les gens à l'hosto.


- Je vais essayer de voir si on peut pas trouver quelqu'un de fiable pour regarder ça. C'est pas que vous envoyez au centre de soins me déplait mais... Il se trouve dans un quartier dirigé par des types qui passent leur temps à réfléchir à une manière de tout diriger. C'est un rassemblement de grosses têtes, alors bien sûr, c'est utile... Mais ils sont passés maîtres en matière de manipulation, et envoyer deux nouveaux chez eux, je ne sis pas si c'est forcément une bonne idée.Je vais essayer de vous trouver quelqu'un... Le cas échéant, on vous enverra là-bas. Mais faudra que vous restiez prudent. De toute manière, ici, on peut pas faire confiance à grand monde... On a tous plus ou moins été pervertis par le rejet de Mighan. On cherche tous un moyen de se venger, et ça en a rendu certains franchement mauvais.


Puis, enfin, le Jack arriva. A en croire son attitude complètement dépareillée, les hommes de Taylor avaient du le sortir du lit, ou de quelque chose du genre.Il espérait juste que cela ne nuirait pas à l'opération et que le rouquin n'aborderait pas une attitude agressive.
S'excusant aurpsè des deux nouveaux, il se tourna vers le Jack et l'emmena à l'extérieur du bureau afin de lui parler en privé. Renvoyant les deux gars qui gardaient la porte, il s'assura d'être complètement suel avec Jake avant de s'adresser à lui.


- Bon, déjà, arrête les vouvoiements, j'ai l'impression d'être un grand-père, merde, on est tous au même niveau ici. Ensuite... Petit soupir. T'aurais pu essayer d'être un peu plus présentable. Je vais avoir besoin de tes compétences pour une petite histoire qui promet d'être amusante au long terme...Les deux nouveaux là, on me les a ramené y'a pas une heure. LEs gars disent que c'est Mighan en personne qu'est venu les larguer à la frontière. Comme t'as pu le remarquer, ils sont tous les deux blessés, et vont avoir visiblement besoin de soins.
Ce que j eveux que tu fasses, moi, c'est que tu t'arranges pour qu'ils aient envie de ne pas rejoindre des clans qui leur apprendrait à utiliser leur tête. Le type, Mikah... Il a l'air plutôt barraqué. Je suis sûr que tu serais ravi de l'avoir dans ta petite armée anti-Taylor, alors arrange-toi pour qu'il vienne chez nous. Quand à la fille... Je ne pense pas qu'elle voudra rejoindre notre clan, mais si tu pouvais t'arranger pour la confier à quelqu'un en qui tu as potentiellement confiance, histoire qu'elle nous file pas entre les pattes, ce serait pas mal.
Je sais que tu mens à la perfection, caïd... Alors arrange-toi pour que je sois fier de ton boulot... L'epsace d'un instant, Taylor fixa le Jack, laissant planer un silence de plomb, avant de reprendre d'un air sombre : J'imagine que si je te dis que le gars porte le nom de Treyman tu comprendras pourquoi je veux le garder en vie, et surtout, chez moi ?Ce fils de putain est de la famille du salaud qui nous a reclus ici. Quelle douce vengeance que de lui voler sa progéniture... Qui plus est... Je suis sûr qu'il n'y a pas uniquement dans notre clan qu'on nous remerciera. Repenses-y, caïd...



Déposant une légère tape sur l'épaule non immobilisée du Jack, il observa ses "blessures" et s'en retourna vers la porte. Puis, s'arrêtant juste avant d el'ouvrir, il se tourna finalement une nouvelle fois vers le Jack et esquissa une petit sourire:

- Ton infirmière a fait du bon boulot. J'espère que tu pourras très vite reprendre du service. On risque d'en avoir besoin...

Puis, sans rien ajouter de plus, il rentra a nouveau dans la salle, invitant le Jack à le suivre. Le présentant aux deux nouveaux, il alla ensuite s'assoir au bureau et alluma une nouvelle cigarette, laissant au Jack champ libre pour faire ce qu'il avait à faire...
Revenir en haut
Jake Dretch
Personne disparue

Hors ligne

Inscrit le: 07 Déc 2009
Messages: 59
Point(s) de réputation: 36

MessagePosté le: Mar 26 Jan 2010 - 20:42    Sujet du message: Ejectés de Mighan - Libre Répondre en citant

À peine le Jack eut-il achevé de poser des questions, que son chef l’entraîna à l’extérieur de la pièce, et attendit qu’ils soient seuls pour entamer ce qui semblait être des « consignes ».
La réflexion que Taylor lui fit sur son allure négligée le fit doucement sourire. Depuis quand les brutes du quartiers ouest se souciaient-elles de leurs apparences ? C’est vrai que tout ces bleus, et ce bras en écharpe ça faisait désordre. Mais à qui la faute ? On se le demande…
Cependant le rictus narquois qui apparût sur le visage blafard du sinewyer s’effaça bientôt. 
Derrière ses lunettes noires Jake ne cessait de fixer son leader et ne perdait pas une de ses parole. Pourtant il devait avouer qu’il n’y comprenait pas grande chose…
 
* Mais c’est QUOI ce bordel ? *
 
Ce qu’il venait d’entendre lui paraissait fou ! Pourtant Alexander n’avait pas l’air de plaisanter. Il ne plaisantait jamais.
 
« Minute… Tu m’as tout de même pas tiré d’mon plumard pour que je serve de nounou à tes deux miraculés d’la Cité Interdite ? »
 
Après un long moment de malaise silencieux, le patron reprit et les mots qu’ils prononça résonnèrent dans les oreilles du Jack jusqu'à susciter dans son esprit sinueux un intérêt certain.
 
« Treyman ?!! Mikah Treyman ?! »
 
Il resta un instant comme sa voix, le regard hagard sous l’effet de la surprise, puis parti dans un rire à vous glacer le sang.
 
« Attends… Tu veux dire que ce zig là, c’est le gosse du maire de Mighan?! D’accord, j’ comprends mieux maintenant… Rha, Pense-tu ! Si j’avais su que j’avais à faire à des invitées de marques, j’aurai effectivement un peu plus soigné ma tenue. Je me serai même mis sur mon trente-et-un pour l’occasion ! enfin…
Ma mission consiste donc à ce qu’il ne nous file pas entre les pattes. Même si nous sommes forcés de les emmener au centre médical du Nord.»
 
Jake n’apprécia pas vraiment le contacte « amical » de la main de son patron sur son épaule. Ce type lui était franchement antipathique, et ça le dégoûter. Aussi il s’empressa de s’éloigner pour rejoindre le bureau. Mais il se figea lorsque le boss évoqua son « infirmière ». Le doux visage de la charmante Elizabeth vint hanter ses pensées. Son sang se glaça à la seule idée que ce salaud puisse tenter quelque chose contre elle.
 
* Non, c’est impossible… Ne soit pas stupide. Il ne peut pas savoir.*
 
Il se contenta simplement d’hausser les épaules, sans rien laisser paraître, et passa dans la salle voisine.
 
« Re-Bonjour la compagnie ! Excusez mon manque de savoir-vivre ; Je n’ai même pas pris le temps de me présenter tout à l’heure.
Jake Dretch, pour vous servir. Je serai en quelques sortes votre guide à Pseudo-City, du moins pendant quelques temps… »
 
Il s’inclina galamment devant la jeune demoiselle qui, dans l’état second dans lequel elle semblait se trouver, ne lui accorda aucune attention ; Puis il tendit la main au garçon :
 
« Enchanté. »
Revenir en haut
Maître des Marionnettes
Personnage non-joueur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2010
Messages: 50
Point(s) de réputation: 90

MessagePosté le: Mer 27 Jan 2010 - 20:06    Sujet du message: Ejectés de Mighan - Libre Répondre en citant

La situation s'accélérait et Mikah avait la très nette impression que leur arrivée ici n'était pas très normale. Non pas que se faire exclure d'une ville était normal, mais il avait l'impression que quelque chose se tramait. Tous ces gens étaient trop gentils. Peut-être avaient-ils pitié de leur aventure ou peut-être tout simplement était-ils impliqués dans un engrenage que lui-même ne comprenait pas.
Les deux Sinewyers se retirèrent un instant, ce qui ne fit que conforter l'idée qu'il avait que quelque chose de puant se préparait.

Lorsqu'ils revinrent, le deuxième individu se présenta. Il se nommait Jake Dretch. Un nom sympa et original mais qui ne collait pas du tout à son allure. Il devait être chasseur de tête ou quelque chose comme ça. Mais pourquoi avaient-ils été largués ici ? Il devait bien y avoir des personnes "normales" dans cette ville !
Toutefois, la politesse qu'on lui avait inculquée lui fit répondre:
- Enchanté Jake. Je m'appelle Mikah et ça c'est ma soeur, Tess. Excusez-là, elle est pas très bavarde, il semblerait qu'elle ait du mal à réaliser l'endroit où on se trouve.

Il jeta un regard attristé à sa soeur qui ne réagissait pas. Mais bon dieu qu'avait-elle donc ? Cela lui fit penser qu'ils étaient un peu mal en point tous les deux. Ainsi, s'adressant directement aux deux hommes, il questionna:
- Alors, on va se faire prendre en charge par le centre de soin ? Qu'est-ce qui nous attend maintenant ?

[HJ: Désolé, assez court... je rentre d'une journée de trois examens, j'avoue être un peu fatigué...]
_________________
Le Maître des Marionnettes
Revenir en haut
Alexander Taylor
Chef des Sinewyers

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2009
Messages: 252
Point(s) de réputation: 205

MessagePosté le: Ven 5 Fév 2010 - 14:52    Sujet du message: Ejectés de Mighan - Libre Répondre en citant

Assis à son bureau, Taylor tirait sur sa cigarette, fixant le Jack d'un air absent.
Il était vrai que ses bandages étaient propres et bien appliqués. Lui qui avait presque cru que le Jack ne pourrait pas se relever seul de ses blessures... Mais après tout, peut-être était-ce le cas ? Il était presque inimaginable qu'il ait pu se soigner seul. Soit ce lâche était allé au centre médical, se faire soigner par ces impotents de grosses têtes, soit il avait des amis médecins. Ce qui, en somme, était peu probable...
Le Jack ne peut pas avoir d'ami.
Taylor voyait cela comme un fait inéluctable. Le Jack n'était pas le genre de personne à offrir sa confiance, et encore moins à se faire d'amis. Alors... Sans doute avait-il manipulé une âme crédule et innocente pour ce faire.
Quoiqu'il en soit, il avait merveilleusement bien choisi son soigneur...
Tirant une fois de plus sur sa cigarette, il consentit finalement à s'inquiéter des deux lorsque Mikah reprit la parole.
D'un coup, Alex avait l'impression que tout son mode tournait autour du centre médical. Mais pourquoi pensait-il qu'à ça, c'est comme si cet endroit peuplé d'idiot le hantait.
Expirant suavement un volute de fumée, il fixa Mikah quelques instants, l'air neutre et indifférent.


- T'as de quoi payer pour le centre ?

Il ne savait pas trop pourquoi il avait demandé ça. Après tout, le centre médical procurait des soins si légers que le prix était très loin d'en être coûtant. Pourtant, il s'amusait du petit plaisir que pouvait procurer le sentiment d'impuissance d'un ancien tyran. Parce qu'après tout, c'est comme ça qu'il voyait ce Mikah. Comme un tyran, au même titre que son salaud de père. Parce que si on y réfléchit bien, si Mikah vient juste d'arriver à Pseudo City, c'est sans doute pas pa rhasard. Son gentil petit papa avait très certainement dû le cacher, et l'entretenir, lui donner tout ce dont son petit fiston avait besoin, le choyer, céder à tous ses caprices, comme le bel enfoiré de bobo qu'il était !
Rien que la personne de Mikah répugnait Taylor. Il n'en faisait pas montre, bien au contraire... Il savait que grace à lui il saurait assouvir sa vengeance, ainsi que celle de bons nombres de jeunes résidants ici. Mais il savait aussi que donner envie au môme de fuir ferait foirer tous ses plans.

- Qu'est-ce qui nous attend maintenant ?
Ce qui les attendait ? Oh, énormément de choses, à n'en pas douter... A commencer par de la souffrance. Oui, beaucoup de souffrance. De l'humiliation, aussi, et publique, si possible. Il fallait que vengeance soit faite. Il en avait besoin, pour sa satisfaction personnelle...
Et à en croire l'attitude du Jack... Lui aussi voulait cela.
Sur ce coup-là, Taylor serait bien moins seul qu'il n'e l'avait toujours été.
Il passerait pour un sadique, un psychopathe dangereux... Mais quelle importance ? Puisqu'aux yeux de beaucoup d emonde c'était déjà ce qu'il était.
Pseudo City serait ravie de voir les deux enfants du coupable de leur déchéance choir à leur place... Oh ça oui, il en était certain.
Et si c'était ce qui pourrait rallier les clans à sa cause, alors pourquoi se priver... ?
Il tira une nouvelle fois sur sa cigarette, bien décidé à laisser le Jack parler pour lui. Il savait que son travail pouvait être exemplaire... Tout comme il savait aussi que sa langue était aussi fourchue que celle du plus dangereux des serpents.
Revenir en haut
Maître des Marionnettes
Personnage non-joueur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2010
Messages: 50
Point(s) de réputation: 90

MessagePosté le: Mar 9 Fév 2010 - 11:21    Sujet du message: Ejectés de Mighan - Libre Répondre en citant

[HJ: Comme on dit, mieux vaut tard que jamais... hum]

Le dénommé Alexander semblait avoir subitement changé d'attitude. Il n'était soudain plus si chaleureux et Mikah voyait donc petit à petit ses craintes se confirmer: il n'était pas tombé dans le bon clan visiblement. Il espérait simplement qu'ils n'auraient pas à s'en mordre les doigts.
Alexander était un peu dans son monde, il semblait réfléchir à plusieurs choses, jetant son regard de temps en temps sur le dénommé Jake qui devait donc être un homme de main.

Si leur protection était assurée par ce gars-là, il n'y avait pas de doute sur le fait qu'ils auraient l'impression d'être en prison. Le chef de clan s'adressa soudainement à Mikah pour lui poser une bien étrange question:
- T'as de quoi payer pour le centre ?

A vrai dire, Mikah ne savait pas vraiment quoi répondre, c'est pour cela qu'il mit un peu de temps à réfléchir. Au bout de quelques instants, il opina de la tête et s'exclama:
- J'ai de l'argent bien sûr, mais je ne sais pas si vous travaillez avec l'argent de Mighan ! Mon père est très influent, il saura trouver ce qu'il faut pour nous soigner. Laissez-moi juste lui téléphoner...

_________________
Le Maître des Marionnettes
Revenir en haut
Alexander Taylor
Chef des Sinewyers

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2009
Messages: 252
Point(s) de réputation: 205

MessagePosté le: Mar 9 Fév 2010 - 15:20    Sujet du message: Ejectés de Mighan - Libre Répondre en citant

(( Taylor, ou l'art d'avoir un pc dont la mémoire vive a l'air plutôt morte... *retaper un texte archi long trois fois, ça blase... alors excuse la brièveté de celui-ci, j'en ai maaarrre Crying or Very sad ))


- On peut te ramener chez toi si tu préfères. Ce sera d'autant plus efficace, tu ne crois pas ?

Son air sincère contrastait beaucoup trop avec cette lueur mesquine qui brillait dans ses yeux sombres. Pourtant, il était quasiment impossible de déceler la vérité du mensonge dans ses propos. Taylor se moquait-il d'eux, ou bien au contraire proposait-il une éventuelle échappatoire à cette ville sans avenir ?
Alexander était de ces types qui se complaisaient à semer le doute et à tirailler les esprits des autres. Il se délectait même de ces petits plaisirs simples, des regards perdus, des moue mutine, et des paroles insensées.


- Après tout, ton père, il est maire, si je ne m'abuse. Il devrait pouvoir faire des petites modifications dans les lois ou faire une exception pour toi et ta charmante petite soeur, tu ne penses pas ?

Tirant sur sa cigarette, il esquissa alors un sourire sombrement cynique. Quand il s'y mettait, il pouvait vraiment être flippant...
Se relevant de sa chaise, il fouilla alors les poches de son jean, puis avisa Mikah d'un air faussement désolé, avant de lâcher d'un air volontairement hypocrite:


- Je crois que j'ai pas de téléphone sur moi. C'est dommage hein... Mais on peut lui envoyer une petite lettre à la place, qu'est-ce que t'en dis ? "Bonjour Papa, bonjour Maman..." Oups ! C'est vrai, j'avais presque oublié... Petit à petit il prit un air sombre et grave et fixa Mikah dans les yeux d'un regard glacial et sadique. Y a plus de Maman.

Lâchant un petit rire sadique, il attrapa alors un stylo sur le bureau ainsi qu'un petit calepin qu'il tendit tous deux à Mikah avant d'ajouter avec froideur :

- Vois ce que ça fait d'être privé de ses parents, sale fils de bourge... Ecris ton message, Treyman, écris-le ! Ou je te jure que je me fais un plaisir de traîner ta petite soeur chérie jusque dans le bordel de l'étage d'en dessous. Je suis sûr que mes gars se feront une joie de lui passer sur le corps et de la souiller à n'en plus vouloir ! Je pourrais même m'arranger pour que tu assistes au spectacle, et aux premières loges !!
Mais c'est pas ce que tu veux, n'est-ce pas, petit Treyman ? Alors écris-moi ce putain de message, mets-y toutes tes tripes et écris ! Et surtout, ne te retiens pas de relater chacun des événements auxquels tu as assisté jusqu'ici, parle-lui, à ton petit Papa, de ta situation, dis-lui bien tout ce que t'as à lui dire ! Dis-lui quel monde chaotique et sans avenir il a créé ! Dis-lui quel genre de monstre ses inepties ont engendré ! N'hésites pas, surtout, petit Treyman, n'hésite pas ! Parce que ton message, il finira directement dans sa boîte à lettre, à ton Papounet. Et il pourra voir, comme ça, quelles horreurs il a créé et dans quelle crédule ignorance il s'est enfermé toutes ces années ! Écris, Treyman... Car je suis sûr que tu ne veux pas avoir à lui raconter comment tu as lâchement abandonné ta soeur aux violences d'hommes avides de chairs fraîches, juste par manque d'égard et de discipline envers moi...


Voilà donc l'homme réel qu'il était. Un salaud, un enfoiré de première catégorie. La haine dont se nourrissaient sa voix, ses tripes, ses actes et son regard, étaient perceptibles par tous, sans exception. Il était un homme en colère, un homme avide de vengeance.
Et il était à peu près certain... qu'il finirait par l'obtenir.
Revenir en haut
Maître des Marionnettes
Personnage non-joueur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2010
Messages: 50
Point(s) de réputation: 90

MessagePosté le: Jeu 11 Fév 2010 - 18:45    Sujet du message: Ejectés de Mighan - Libre Répondre en citant

Au fur et à mesure que Taylor parlait, la colère montait en Mikah. Il ne le montrait pas mais il bouillait d'envie de fracasser sa petite tronche de petit tyran sur la table à côté de lui. Mais rien que par respect pour sa soeur, il ne le ferait pas... du moins pas devant elle.
Il encaissait donc les insultes du Sinewyer sans broncher.
Lorsque Taylor eut fini de parler, Mikah se leva et toisa froidement le gars qui les avait choyé quelques instants plus tôt avant de cracher:
- J'écrirai pas ta putain de lettre comme tu dis. En fait, être ici c'est pas si mal que ça, on se retrouve enfin dans une vie d'indépendance mais certains semblent ne pas comprendre ça. Pire encore, y en a des qui se croient toujours en maternelle à faire chier les autres. T'en fais partie de ces êtres immondes qui n'ont pas remarqué que s'ils sont ici c'est à cause d'eux.

Le fils du maire releva sa soeur et ensemble ils s'approchèrent de la porte du "bureau" d'Alexander. Mikah ne s'arrêtait pas de cracher ce qu'il ressentait.
- Alors vas-y, continue à pestiférer des insanités. Visiblement, t'es fait pour ça. Je te souhaite de pas péter un câble le jour où tu remettra les pieds à Mighan... parce que là, tes p'tits copains, ils seront plus là pour jouer aux gros bras. Toi tu te retrouveras comme un con dans la rue à essayer de faire peur aux passants. C'est pitoyable. Si tu veux écrire une lettre - d'ailleurs j'espère que tu sais au moins écrire - fais-le toi-même. Moi je ferai rien de tout ça.

Mikah s'empara de la poignée et l'actionna pour passer dans le couloir, sans un regard de plus pour le tyran. Sans doute se lancerait-il à sa suite pour l'empêcher de partir... il serait bien reçu.

_________________
Le Maître des Marionnettes
Revenir en haut
Alexander Taylor
Chef des Sinewyers

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2009
Messages: 252
Point(s) de réputation: 205

MessagePosté le: Ven 12 Fév 2010 - 15:13    Sujet du message: Ejectés de Mighan - Libre Répondre en citant

La réaction de Mikah n'était pas exactement celle que Taylor attendait. D'abord, il le laissa parler, amusé de le voir ainsi cracher de telles absurdités, amusé de le voir se penser plus puissant que lui.
Mais lorsque Mikah tira sa soeur à lui et rejoignit la porte, l'information n'eut pas même le temps d'atteindre le cerveau que déjà Taylor agissait.
Le morveux tournait la poignée.
Un déclic sourd se fit entendre dans la petite pièce... Et en l'espace d'un instant, il était déjà trop tard.
Cigarette à la bouche, Colt pointé sur la fille, il avait tiré.
Bien entendu, il ne l'avait pas tuée. A quoi cela lui servirait-il ? Mais déjà, la balle, brûlante, avait traversé son unique bras valide.

Taylor fixa Mikah, le regard glacial et mauvais, l'arme toujours pointée sur sa soeur. Retirant sa cigarette de sa bouche, il recracha doucement un long volute de fumée puis fit le tour de son bureau et vint coller le canon de son Colt sur la tempe de la jeune fille.
Dans un même temps, les deux gardes restés à l'extérieur, pénétrèrent en trombe dans la pièce, armes en mains, bloquant l'entrée.
Taylor, qui pas un instant ne cessa de fixer Mikah, écrasa sa cigarette sur le mur à côté, l'arme toujours pointée sur Tess qui déjà perdait beaucoup de sang.


- Tu n'es pas en territoire conquis, ici, Mikah. Le statut de ton père ne te confère aucun pouvoir. Bien au contraire. Tu peux essayer de t'enfuir. Mais ce sera sans Tess. Et sans espoir... Le QG est en plein coeur du quartier, et j'ai bien peur que tu ne sois obligé de passer sur le corps de centaines de mes hommes avant de penser à passer les frontières.
Les règles sont inversées, ici, Mikah. Et si tu te refuses à obéir... Ce n'est aps toi qui le paiera. Mais ta très chère soeur, si frêle, et délicate...


Tirant la fille contre lui, il passa un bras autour de sa gorge, sans serrer plus que ça, gardant le canon de son arme sur sa tempe. Puis, doucement, il se retira avec elle plus en retrait dans le bureau.

- Es-tu prêt à la laisser seule ici, enfermée et désarmée dans la cage aux lions, pour ton seul salut....?

Esquissant alors un rire narquois, il rejoignit son bureau avec Tess, en débusqua un chiffon qu'il s'appliqua tant bien que mal à serrer au-dessus de la blessure par balle que venait de prendre Tess au bras.

- Vois un peu ma clémence... Je ne l'ai pas tuée, et maintenant je la soigne... Esquissant un sourire mesquin, il ajouta ensuite : Sauf que si elle garde le garot plus de six heures ainsi serré... Elle va risquer de perdre l'usage de son deuxième bras.
Ce serait triste, n'est-ce pas ?
A moins que, bien sûr, tu ne consentes à m'obéir, au quel cas je m'engage à l'envoyer au centre médical....
Revenir en haut
Maître des Marionnettes
Personnage non-joueur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2010
Messages: 50
Point(s) de réputation: 90

MessagePosté le: Dim 21 Fév 2010 - 10:48    Sujet du message: Ejectés de Mighan - Libre Répondre en citant

Alors que les deux enfants du maire de Mighan se dirigeaient vers la porte, un coup de feu retentit. Le sang de Mikah ne fit qu'un tour et il se demanda si c'était un simple avertissement ou si quelqu'un avait été touché. La réponse vint bientôt lorsqu'il sentit le poids de sa soeur augmenter dans ses bras.
Ce chien avait tiré sur sa petite soeur ! Avant qu'il n'eut esquissé le moindre geste, Tess était dans les bras de ce tyran sadique en train de se faire "soigner". Soigner était un bien grand mot mais au moins l'hémorragie était stoppée.

Mikah avait envie de hurler ce qu'il pensait de Taylor mais il avait sa soeur en otage et ce ne serait pas la meilleure option pour la revoir vivante et valide. Le regard emplit de haine et le souffle haletant, il demanda:
- Alors, tu veux quoi ? Ma soeur t'as rien fait, fous-lui la paix. Si t'as envie de me garder parfaitement sous contrôle, t'as intérêt à ce qu'elle soit bien traitée.

Incapable d'agir du fait que sa soeur était en danger, il ruminait des pensées mauvaises et cherchait un moyen de s'échapper comme de faire payer à Taylor ce qu'il venait de faire... et qu'il n'hésiterait sans doute pas à refaire.
La haine l'envahissait et il ne savait pas comment il allait faire pour ne pas retourner le canon d'une arme contre ce pauvre type. Mais pour l'instant, il fallait lui obéir.
- Emmènes-là au centre de soin et je t'obéirai.


_________________
Le Maître des Marionnettes
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:05    Sujet du message: Ejectés de Mighan - Libre

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pseudo City Index du Forum -> Quartiers ouest -> Quartiers ouest Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Thème actuel: Decadent city (v2.0)
Thème original: Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com