Pseudo City Index du Forum
Pseudo City: Chapitre 2 - Dégats collatéraux
 
Pseudo City Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Sur le Stade [LIBRE]
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pseudo City Index du Forum -> Quartiers ouest -> Gymnase
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alexander Taylor
Chef des Sinewyers

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2009
Messages: 252
Point(s) de réputation: 205

MessagePosté le: Mar 8 Déc 2009 - 14:46    Sujet du message: Sur le Stade [LIBRE] Répondre en citant



17:30

A l'horizon, le soleil commençait déjà à décliner, cédant sa place à une pâle demi-lune.
Le ciel était déjà assombri depuis plusieurs heures déjà ; envahi de nuages grisâtres, parfois même très noirs, le soleil n'avait pas su y installer ses rayons, si bien, que lorsqu'il décida de se retirer en fin de journée, il ne manqua réellement à personne, n'étant déjà plus que le vague souvenir d'une fraîche matinée ensoleillée.
Dans ce sordide décor se dessinait une silhouette à l'arrière du gymnase, sur le terrain de football.
Alexander Taylor, couvert d'un long trench en cuir noir se tenait là, appuyé contre les barrières qui délimitaient le pourtour de la piste d'athlétisme, autour du terrain.
Seul, silencieux, il sortit de la poche intérieure du manteau un paquet de cigarette. En tirant une du paquet, il remit celui-ci à sa place tandis que de son autre main il sortait son briquet ; c'était un zippo en argent, gravé d'un côté de deux ailes d'anges semblables à celle qu'Alex avait tatouées sur son dos, et de l'autre d'une tête de mort vue de trois-quart de profil, un chapeau haut-de-forme sur le crâne et un cigare à la bouche.
Pinçant la cigarette entre ses lèvres, il décapota son zippo d'un geste sec et l'alluma.
Observant un instant celui-ci, il le jeta en l'air et le rattrapa tout en tirant sur sa cigarette.
Jetant un rapide coup d'œil au ciel chargé et qui s'assombrissait à chaque minute, il passa sous la barrière qui délimitait le terrain et marcha quelques minutes dans cet environnement calme qu'était l'arrière du gymnase : une large étendue d'herbe, quelques arbres ci et là, et aucun lampadaire.
De nuit, c'était un endroit sinistre et effrayant. Alexander aimait bien s'y réfugier. Personne ne le voyait, il ne voyait personne, il se contentait du silence, et, là, au calme, il réfléchissait.
Mais cette fois-là, il n'était pas exactement venu pour ça.
Il voulait simplement se dégourdir les jambes, et sans même s'en rendre compte, celles-ci l'avaient mené ici.
Alex s'arrêta au niveau d'un grand et vieux chêne.
Il se mit dos à lui, puis avança de cinquante pas vers le nord.
Arrêté, il tira sur sa cigarette, les yeux clos, se délectant de cette fumée étouffante qui traversait sa gorge et ses poumons. Il la souffla avec lenteur et détachement.
Replaçant la cigarette entre ses lèvres, il tira ensuite de sous son manteau son Colt Combat. Il vérifia qu'il était chargé. Comme d'habitude, c'était bon. Il était toujours chargé. Certes, il manquait parfois deux ou trois balles. Mais il n'était jamais laissé à vide. Alex s'en assurait toujours.
Cette fois-là, il ne manquait aucune balle.
Soupirant d'un air renfrogné il se murmura :


- Hmpf... Tu te relâches, Alex...

Et sans rien ajouter de plus, il referma le chargeur, déclencha la gâchette et regarda autour de lui.
Rien. Personne.
C'était le calme plat. Un calme de ceux qui précèdent les tempêtes.
Et puis d'un coup, il y a eu ce pigeon qui est venu se poser à quelques quatre ou cinq pas d'Alex.
Il esquissa un fin sourire sadique, visa l'oiseau, et tira. Sans aucun scrupules.
L'oiseau ne fût pas manqué, bien loin de là. Les entrailles à l'air, désormais à dix ou quinze mètre de Alexander, il avait littéralement explosé sous l'impact du projectile.
Satisfait, le Sinewyer hocha la tête d'un coup franc et réinséra une balle à l'emplacement de la manquante.
Dessinant par la suite un demi-tour, il se repositionna face au vieux chêne qu'il avait abandonné quelques minutes plus tôt.
Tirant sur sa cigarette, il pointa son arme sur l'arbre, et sans attendre beaucoup plus longtemps, tira, une, deux, trois, quatre, cinq fois dans le tronc de l'arbre, qui, sous chacun des impact volait un peu plus en éclat.
Vu la taille du chêne, ce ne serait très certainement pas avec un 9mm qu'Alex viendrait à bout de cet arbre.
Et c'était sans doute pour cela qu'il avait choisi celui-ci...
Taylor détestait quand ses victimes mouraient trop vite.

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 8 Déc 2009 - 14:46    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jake Dretch
Personne disparue

Hors ligne

Inscrit le: 07 Déc 2009
Messages: 59
Point(s) de réputation: 36

MessagePosté le: Jeu 10 Déc 2009 - 02:51    Sujet du message: Sur le Stade [LIBRE] Répondre en citant

Il n’était pas rare (voir même habituel) de voir Jake passer ses nuits à arpenter les rues malfamées du quartier ouest. Il faut dire que ce soir là, il s’y était pris de bonheur : à peine le soleil avait quitté l’horizon que notre sinewyer avait déjà commencé sa virée nocturne. Depuis un certain temps (allez savoir pourquoi) il était d’humeur fort maussade. Dans les ruelles, dans les bars, autours des tables de jeux… bref, dans toute la partie ouest de Pseudo City il n’était plus question que de La succession. Cela lui devenait plus qu’insupportable !
Alors qu’il se rendait au bar « Chez Louis », dans l’espoir de noyer sa déception à l’aide de quelques verres de whisky (et de cogner sur d’éventuels importuns pour se calmer les nerfs), The Red-Jack se ravisa soudainement. Sur le trottoir d’en face, deux jeunes gamins discutaient si bruyamment, qu’à moins d’être sourd, il était impossible de ne pas entendre ce qu’ils disaient. L’un d’eux, qui voulaient se donner des allures de durs à cuir, se vantait d’avoir croisé à l’instant le boss des boss, Alexander Taylor, dont il disait être une de ses proches connaissances. Le sang de Jake ne fit qu’un tour. Il empoigna le gosse par le col et lui flanqua son couteau sous la gorge.

« Où allait-il ? »

Le pauvre gamin bégaya quelques mots incompréhensibles.

«Hein ?! qu.. quoi…qui ? J… j’sai pas moi ! »

Le rouquin augmenta sensiblement la pression de sa lame sur la gorge du malheureux, et quelques gouttes de sang perlèrent.

« Ton pote Alex’… Dis moi où il est allé ! »

« Il… il allait en direction du stade, quan… quand je l’ai vu… la… la dernière fois… Maintenant lâché m moi… s s’il vous plaait… »

Rien ne sert de préciser l’endroit où Jake se rendit tout droit, sans plus attendre.
Un coup de feu suivit d’un roucoulement plaintif et d’un froissement de plumes indiquèrent qu’on y jouait au tire aux pigeons.
Le « nouveau chef » se tenait seul dans la nuit, en plein milieu de cette étendue d’herbe, sans escorte. Après tout, il avait été homme de main avant d’être nommé à la tête des sinewyers, et le fait qu’il soit armé d’un respectable  Colt 9mm, dont il jouait avec satisfaction, laissait à penser qu’il n’avait pas vraiment besoin de gardes du corps. D’ailleurs, qui oserait s’attaquer à cette brute épaisse ?
À cette pensée un imperceptible sourire se dessina sur les lèvres de Jake.
Oui il faudrait être fou…

D’où il était, Jake ne pouvait pas nettement voir ce que faisait Alexandre, mais il l’entendit de nouveaux faire feux. Ses coups retentir, cette fois plus nombreux :

*1… 2… 3… 4… 5… si seulement tu vidais ton chargeur exclusivement sur les arbustes et les piafs je serai plus tranquille.*

Le jeune homme aux cheveux rouges tâta le côté gauche de son trench, histoire de s’assurer que le Colt King Cobra qu’il y avait placé par simple précaution s’y trouvait toujours. Mieux vaut être prudent, on ne sait jamais…

« Bonsoir Taylor. »

Tapis dans l’ombre du porche d’une des entrées du gymnase, sa voix résonna dans l’obscurité sans qu’on puisse le distinguer. Savant son interlocuteur impulsif et armé, il voulait éviter de se recevoir accidentellement quelques grammes de plomb dans le coffre.
Il s’avançât ensuite lentement, sortant petit à petit des ténèbres qui l’enveloppaient. Une noire silhouette élancée se découpa bientôt de la masse sombre du bâtiment ; Les deux bras légèrement décollées du corps, et les paumes des mains tournées vers le ciel, elle semblait vouloir montrer ainsi qu’elle ne tenait aucune arme.
Revenir en haut
Alexander Taylor
Chef des Sinewyers

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2009
Messages: 252
Point(s) de réputation: 205

MessagePosté le: Jeu 10 Déc 2009 - 08:59    Sujet du message: Sur le Stade [LIBRE] Répondre en citant

Cinq coups de feu, après quoi il cessa son activité.
Recomptant les balles qui restaient dans son arme, il remplit à nouveau le chargeur, avant de laisser tomber dans l'herbe une boîte de balles vide.

* Et une de plus... Encore deux comme ça et tu devras retourner à Mighan pour remplir tes caisses... *
Soufflant la fumée sombre de sa cigarette, il avisa son arme, ainsi, quelques bonnes secondes durant.
Jusqu'à ce que cette voix retentit dans l'ombre.
Par vieux réflexe, il se tourna avec précipitation vers l'endroit d'où celle-ci venait, pointant son Colt Noir, tout nouvellement rechargé.
Sans tirer, mais sur ses gardes, il attendit que la personne daigne se montrer.


Hmm... Le Red-Jack...

Observant ses mains vides, il abaissa doucement son arme, sachant pertinemment que Jake s'en était sans doute doté d'une lui aussi.
Prudent et sur ses gardes, il termina sa cigarette, souffla son dernier volute de fumée, et l'écrasa dans l'herbe.


Désarmé, mh ? J'imagine que ce n'est pas tout à fait vrai... Venu faire une ballade au clair de lune ? Ou bien alors t'es venu chercher quelque chose de bien précis ?

Alex jouait sur un ton quelque peu sarcastique. Il ne s'amusait pas de son pouvoir, oh non... C'est juste qu'il avait toujours été comme ça. Enfin "toujours", à la connaissance des Sinewyers.
Rangeant son arme dans son étui sous son manteau, il resta les bras ballants à attendre les réponses de son "acolyte".
Il l'avait déjà à de nombreuses reprises observé. Et du peu qu'il en savait sur lui, c'était un homme qui frisait la folie et qu'il fallait manier avec subtilité.
Revenir en haut
Jake Dretch
Personne disparue

Hors ligne

Inscrit le: 07 Déc 2009
Messages: 59
Point(s) de réputation: 36

MessagePosté le: Ven 11 Déc 2009 - 00:36    Sujet du message: Sur le Stade [LIBRE] Répondre en citant

Se faire braquer par un flingue n’est jamais une chose bien agréable, et cela même quand on a déjà vécut des situations similaires. Aussi, quand Alex replaça son engin bien au chaud dans l’étui qui lui était propre, Jake ne put s’empêcher de ressentir une sorte de soulagement comme si on lui avait enlevé un poids de la poitrine.

« En effet, je suis venu pour une raison bien précise. Je ne dirait pas pour " chercher quelque chose ", car ce serait trop manquer de respect à mon supérieur ; Mais disons plutôt : " afin de rencontrer quelqu'un ". Cela me parait plus correcte. »

Red-Jack avait quelquefois une manière assez agaçante de s’exprimer, une sorte de déférence douteuse à mi-chemin entre l’ironie et la provocation.

 « Je dois avouer que ton scepticisme vis à vis de mon " désarmement " m’attriste quelque peu. Pour quelle raison irai-je à ta rencontre, une arme à la main ? Tu te méprends sur mes intentions Taylor. En faite, j’ai appris pour tes nouvelles fonctions et venais juste te faire mes compliments. Mais peut-être devrai-je vous vouvoyer maintenant, Monsieur le chef de clan ? »

L’intrigant subordonné eut un étrange sourire en coin. Après avoir légèrement incliné la tête, comme en signe de considération, il plongea son regard vert perçant dans les yeux noirs de son interlocuteur.  

« Et bien, voilà… Toutes mes félicitations. »

Il avait prononcé cette phrase d’une voix solennelle si emprunt de respect et de gravité, qu’il aurait très bien put utiliser ce même ton pour dire : « Toutes mes condoléances ».
Revenir en haut
Alexander Taylor
Chef des Sinewyers

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2009
Messages: 252
Point(s) de réputation: 205

MessagePosté le: Ven 11 Déc 2009 - 10:51    Sujet du message: Sur le Stade [LIBRE] Répondre en citant

Alex connaissait la réputation de Jake. Si bien, qu'il se demandait réellement pourquoi il était venu ici.
Mais après mûre réflexion, il s'en foutait. Qu'est-ce que cela pouvait-il bien lui faire qu'il soit là pour lui présenter des félicitations ou un flingue sur la tempe ?
Ne portant pas plus d'attention au léger ton provocateur de Jake, qui lui était propre, il haussa les épaules, puis inclina la tête.


- C'est tout ?

Arborant un air détaché dont il avait toujours eu l'habitude de faire montre, il passa une main dans ses cheveux avant de les enfourner dans ses poches. Puis, hochant à nouveau la tête, il ajouta :

- Douce attention de ta part... Merci.


Puis, il fixa le Red-Jack de ses yeux noirs, tandis que ce dernier faisait pareil avec lui, et n'ajouta rien de plus, plongeant l'espace d'un instant le stadium dans le silence.
Revenir en haut
Jake Dretch
Personne disparue

Hors ligne

Inscrit le: 07 Déc 2009
Messages: 59
Point(s) de réputation: 36

MessagePosté le: Ven 11 Déc 2009 - 13:06    Sujet du message: Sur le Stade [LIBRE] Répondre en citant

Après cet instant de silence glacial, Jake reprit le plus simplement du monde sur le parler d’une banal conversation :

« De rien. Cela est tout naturel. »

Le tempérament froid et indifférent dont Alexandre faisait preuve à son égard ne semblait nullement déranger le Red-Jack qui avait bien l’intention de poursuivre la discussion.

« Mmmh au fait, sais-tu ce qui est arrivé à ton prédécesseur Matthew ? »

Tout en parlant il plongea la main dans son trench, mais n’en sorti qu’un paquette de cigarettes qu’il présenta à Alex, avant de se servir lui même. Après avoir placé sa cigarette entre ses lèvres, il approcha de son visage un vieux briquet abîmé, et en alluma l’extrémité. La flamme éclaira un bref instant sa face blême, faisant ainsi ressortir la couleur vertes de ses iris luisant d’un vif éclat. Puis il inspira une longue bouffée, et inclinant légèrement la tête en arrière, il souffla la fumée vers le ciel. Souriant de nouveau de son curieux sourire, il ajouta :

« Un sacré leader que c’était, n’est-ce pas ? Un peu dérangé certes, mais un bon… »

Il était évident qu’il ne pensait rien de tel.
Revenir en haut
Alexander Taylor
Chef des Sinewyers

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2009
Messages: 252
Point(s) de réputation: 205

MessagePosté le: Ven 11 Déc 2009 - 13:56    Sujet du message: Sur le Stade [LIBRE] Répondre en citant

Jake avait arboré un air quelconque et pour ainsi dire, calme. Alex, content de n'avoir plus à encaisser ni railleries ni sarcasmes, décida d'éviter toute hostilité.
Observant Jake sortir son paquet de cigarette de sa poche avec une certaine méfiance, il se détendit quelque peu lorsqu'il remarqua qu'il n'avait pas l'air d'être là pour s'en prendre à lui.
D'un air serein, il alla rejoindre l'arbre le plus proche, et s'assit au sol, dos contre le tronc, et jambe repliée.


- J'sais pas. Il a peut-être trop cherché les emmerdes aux grosses têtes du quartier nord. Ou sinon, il est allé à Mighan refaire ses stocks et il s'est fait attraper... Ça m'étonnerait pas trop, vu ses manières à toujours vouloir se faire remarquer... Mais bon, ç'aurait été idiot de sa part. Qu'est-ce qu'on s'en fiche...

Puis, The Red-Jack mentionna le fait que Howard avait été un bon leader. Certes, il n'avait peut-être pas tort. Mais à dire vrai, Alex s'en foutait royalement de ce qu'avait pu faire son prédécesseur. Aujourd'hui, il avait disparu, et par la même laissé libre la première place.
Peut-être que si un jour il revenait il pourrait la revendiquer. Mais pour l'instant, Alex s'en fichait. Qu'il vienne. Qu'est-ce que ça changerait ? Alex reprendrait sa place de sous-fifre, et après ? Il avait déjà fait plus de la moitié du chemin avant son retour à Mighan. Alors, quelle importance...


- Fou ou pas, bon ou mauvais, il est parti. S'il avait un temps soit peu de clairvoyance il aurait jamais fait ça.
Ici, on est tous soumis à la loi du plus fort. Si un chef disparaît, on oublie la loyauté et on prend sa place. C'est tout.
On est qu'un clan de primitifs aliénés. Et perso, ça me va....


Passant une main sous son manteau à sa taille, il caressa du bout des doigts le manche de son couteau de chasse, son autre bras appuyé sur son genou plié.
Revenir en haut
Jake Dretch
Personne disparue

Hors ligne

Inscrit le: 07 Déc 2009
Messages: 59
Point(s) de réputation: 36

MessagePosté le: Mer 16 Déc 2009 - 01:32    Sujet du message: Sur le Stade [LIBRE] Répondre en citant

La mystérieuse disparition d’Howard ne semblait guère intéresser Taylor, pas plus que l’espérance de vie relativement réduite de leurs dirigeants. Jake ne quittait pas des yeux ce successeur trop flegmatique à son goût, et remarquant la main cachée sous son manteau, il se demanda si celui-ci ne s’apprêtait pas à sortir une nouvelle arme. D’ordinaire, le méfiant sinewyer faisait preuve de plus de prudence. Cependant la haine et le dépit entraînent parfois une folie semblable à la plus grande des audaces, puis lui aussi était armé et prêt à tout.
 
« Je vois… J’vais t’dire, t’as sûrement raison. De même, j’imagine que si tu disparaissais à ton tour sans laisser de trace, personne ne se poserait plus de questions, et tous s’empresseraient de prendre ta place laissée vacante… peut-être moi y compris d’ailleurs.»
 
Red-Jack était bien conscient de ses propos : Des menaces, même sous couvert de la plaisanterie n’en restent pas moins des menaces.
 
« Et ouais… on ne reste pas fidèle aux morts… sûrement à cause de leur manque de reconnaissance. »  
 
Ce n’était certainement pas le genre de choses que l’on disait à son chef de clan ; pas plus qu’à celui qui a le droit de vie ou de mort sur votre propre personne, et à qui il suffirait de vous descendre froidement pour avoir la paix (ou de vous faire descendre par un autre, s’il ne veut pas s’en donner la peine).
 
« Tu sais c’que j’pense ? À mon avis, si nos leaders disparaissent si facilement, c’est qu’ils ne s’en posent justement pas assez de questions eux aussi. On a beau être un clan de dégénérés il faut parfois faire preuve d’un peu de finesse pour survivre. »
 
À force d’exécuter ses tours de passe-passe, notamment dans ses tricheries aux cartes, The Red-Jack pouvait faire adroitement glisser n’importe quel objet plat et fin le long de sa manche jusque dans sa main, et ce sans que quiconque ne s’en aperçoive. Ainsi il gardait toujours quelques précieux couteaux de lancer sur lui, dans les poches intérieures et extérieur de ses vestes et souvent, par prévoyance, un dans sa manche droite. Discrètement la lame était donc passée entre ses doigts exercés qui, selon la façon qu’ils avaient de la tenir, savaient la rendre invisible aux yeux d’un observateur méfiant.
Revenir en haut
Alexander Taylor
Chef des Sinewyers

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2009
Messages: 252
Point(s) de réputation: 205

MessagePosté le: Ven 18 Déc 2009 - 21:26    Sujet du message: Sur le Stade [LIBRE] Répondre en citant

Taylor observait patiemment son interlocuteur, à mi chemin entre la méfiance et le désintérêt. Ressortant sa main de sous son manteau, il se saisit de son paquet de cigarette et s'en alluma une, toujours assis contre son arbre.
Il se demandait quelles étaient les véritables intentions de Jake. A l'écouter, il nourrissait toujours des ambitions qui semblaient aller contre Alex.
Et bien que cela ne dérange pas Alex, ça lui déplaisait tout de même quelque peu. Connaissant le Red-Jack, il savait qu'il avait peut-être un peu de soucis à se faire.
De ce fait, il devrait le surveiller de près. Vraiment très près....
Ou peut-être devrait-il employer un autre moyen. Faire montre d'un peu plus de subtilité, lui qui, depuis toujours, n'avait jamais rien utilisé d'autre que sa force brute pour se faire comprendre.
Sans doute n'y parviendrait-il pas seul.
Ou bien... Sans doute devrait-il égorger le Jack de ses propres mains.
Arborant son air habituellement désinvolte, il tira sur sa cigarette avant de répondre au Jack :


- Je trouve ta langue bien pendue ce soir... Tu ne voudrais pas essayer de te taire un peu, que je puisse apprécier le silence d'une soirée qui s'annonçait presque bien... ?

Alex savait qu'une telle remarque pouvait éventuellement agacer son interlocuteur. Mais après tout, c'était lui le chef. Et s'il voulait du silence, il se devait de l'obtenir.
Il était à l'origine venu ici pour se détendre, profiter du calme que son nouveau statut ne lui permettrait sans doute plus de connaître avant un moment.
Et avec l'arrivée du Jack, il avait eu cette impression que d'un coup, sa perspective de détente avait été balayée.
En une seule phrase, il venait de confirmer les propos de son interlocuteur. Et bien que la reconnaissance pour les meilleurs, il la montrerait, ce soir, il voulait simplement se contenter de respirer, quitte à aller contre ses propres principes, et quitte à aller jusqu'à mettre en colère le sournois Red-Jack...
Revenir en haut
Jake Dretch
Personne disparue

Hors ligne

Inscrit le: 07 Déc 2009
Messages: 59
Point(s) de réputation: 36

MessagePosté le: Mar 22 Déc 2009 - 17:18    Sujet du message: Sur le Stade [LIBRE] Répondre en citant

Lorsque son interlocuteur saisit un objet de dessous son trench, Jake crut un instant que le moment était venu ; mais en fait d’arme Alex ne sorti qu’un paquet de cigarettes. Cependant les battements de cœur du Jack s’étaient accélérés, et tout son corps vibrait d’une pulsion meurtrière. Aussi, le fourbe sinewyer resta silencieux après la remarque acerbe de son supérieur qui eut, pour le coup, l’effet escompté. Bien qu’il s’efforçait de paraître calme, il bouillonnait intérieurement. Ses deux lèvres fines se pinçaient d’une manière presque imperceptible, et sous son teint blême maladif, la fièvre du désir de meurtre rongeait tout son être.

Un geste… il suffisait d’être le plus rapide, et en un geste tout était réglé. Il ne serait plus…

* Raisonnes-toi, si tu le tues rien ne garantit que tu pourras prendre sa place. Un autre encore aura peut-être plus de soutiens, puis certains de ses hommes de main voudrons sûrement te faire la peau pour l’avoir assassiné.
D’une autre part… Une telle occasion ne se représentera peut-être jamais. Face à face, tout les deux dans un endroit désert.
Et si il était le plus rapide? Si ma tentative échouait ? J’aurai l’air malin, tiens… Autant dire que j’aurai signé mon arrêt de mort.
Trop incertain… Ce serait comme jouer ma vie sur un coup de poker… et encore au poker je m’aide pour être certain de gagner.
Ou alors, attendre le moment propice… là où il ne se doutera de rien, le prendre de court… oui c’est ça…
Allons un peu de sang-froid !
Non, il y a toujours un risque… Voyons cela ne te ressemble pas d’agir comme ça, montre un peu plus de tact! *

Tandis que son esprit perturbé se livrait à un conflit intérieur ; La main du Red-Jack se referma de plus en plus fort sur la lame qu’il tenait cachée dans sa main droite. Il la sera si fort qu’il sentit couler entre ses doigts un liquide tiède et poisseux signifiant qu’il s’était entaillé la peau.

« Va pour un instant de mutisme contemplatif ; c’est toi l’chef… » Finit-il par articuler sans trop de conviction.

Au fur et à mesure que la nuit avançait, l’air se faisait de plus en plus glacial. Jake sentit sur son visage tomber un minuscule flocon froid et humide. Il commençait à neiger.
Revenir en haut
Alexander Taylor
Chef des Sinewyers

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2009
Messages: 252
Point(s) de réputation: 205

MessagePosté le: Mar 22 Déc 2009 - 17:46    Sujet du message: Sur le Stade [LIBRE] Répondre en citant

Alex s'amusait de la situation. Bien entendu, il restait méfiant, sur ses gardes. Il avait rarement eu confiance en quiconque, et s'il y avait bien quelqu'un qui l'inspirait encore moins, c'était bien ce type.
Tirant sur sa cigarette, il observa le Jack un instant, se demandant à quoi il pouvait bien penser. Son silence en disait long sur lui... Alexander savait que d'une manière ou d'une autre, il avait touché son interlocuteur avec ses propos. Mais à quel point, et de quelle manière, ça il l'ignorait encore.
Ses poings étaient serrés, son regard, quasi imperceptible d'ici, reflétait comme de la haine, et... Peu importait. Alexander savait bien qu'il devrait, à un moment ou un autre, payer pour son impudence. Evidemment, il avait entendu parler des exceptionnelles compétences de lancers dont faisait preuve Jake. De ce fait, il fallait se méfier de ses lames.
Car quand bien même lui-même était en possession d'une arme à feu chargée, et d'un couteau de chasse, la dextérité et la vitesse du Jack pourrait très certainement le tuer avant même que sa main n'ait atteint l'étui de son arme.
Alors, prudent et méfiant, il se contentait de tenir bien en visibilité les mains de Jake.
Tirant une dernière fois sur sa cigarette, il l'écrasa contre une des racines de l'arbre, et se releva, son long manteau de cuir suivant chacun de ses faits et gestes.
S'avançant à pas lents et mesurés vers son subordonné, il lui répondit alors :


- Je me demande bien à quoi tu peux penser quand tu te tais... Vu le nombre de choses futiles que renferment tes mots, je n'ose imaginer ce qu'il en est de ta tête.


Conscient de l'injustesse de ses paroles, il se demandait pourquoi il réagissait comme ça face au Jack. Désirait-il tester sa patience, sa volonté, ou bien cherchait-il tout simplement à mourir de ses lames...
Revenir en haut
Jake Dretch
Personne disparue

Hors ligne

Inscrit le: 07 Déc 2009
Messages: 59
Point(s) de réputation: 36

MessagePosté le: Mar 22 Déc 2009 - 19:29    Sujet du message: Sur le Stade [LIBRE] Répondre en citant

Ce qu’il se passait dans le tête du Jack ?… bien des choses en somme.
Fixant du regard l’imposant Alexander, les images se succédaient dans l’esprit de Jake. Il se voyait se jeter sur son leader, lui sectionnant la carotide à l’aide de son couteau, et il lui semblait presque déjà ressentir les tièdes éclaboussures du flot d’hémoglobine qui jaillirait de la blessure. Ou encore, il faisait mine de partir et se retournerait brusquement pour lui loger deux balles dans le front à l’aide de son King Cobra. Cependant il eut une brusque vision de ce qui pourrait ce passer s’il le manquait. Taylor, déjà son 9 mm en main, le criblerait de plomb, et lui s’effondrerait sur le sol boueux et serait bon pour manger les pissenlits par la racine.
Jake avait beau avoir la réputation d’être un aussi bon lanceur que tireur, il n’était pas à l’abri d’une erreur, et devait également craindre les réflexes de son adversaire.
Néanmoins, Alex, tout en continuant de parler, s’approchait de plus en plus… 
La présence de ce type lui était devenu vraiment insupportable. Avait-il deviné ces véritables intentions ? Que voulait-il au juste ? Le pousser à bout ? Le forcer à l’attaquer ? Il se tenait certainement prêt à réagir, car il savait que ses propos déclencherait une réaction violente  de la part du Red-Jack.
Mais contre toute attente, un triste sourire se dessina sur les lèvres pâles de l'injurié, et il poussa un long soupir de lassitude.

« Si tu savais… »

Tout en prononçant ces mots, son regard se dirigea vers le ciel où tournoyaient des flocons de neige de plus en plus nombreux, emportés par un vent glacial de plus en plus violent. Une tempête était-elle à prévoire ?

Personne, pas même lui, ne pourrait dire ce qui le décida réellement et provoqua son geste. Était-ce vraiment une réponse aux paroles insultantes d’Alex, ou bien  le fait qu’il s’était simplement retrouvé tout à coup à une distance favorable de lui ? À moins que ce fut le fameux effet de surprise recherché ?
Quoiqu’il en soit, le couteau partit dans un éclaire argenté.
Trop tard pour reculer maintenant. Ainsi que la lame, le sort était jeté…"Alea jacta est ", comme on dit.
 Après tout n’était-il pas un irrécupérable joueur ?
Revenir en haut
Alexander Taylor
Chef des Sinewyers

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2009
Messages: 252
Point(s) de réputation: 205

MessagePosté le: Ven 25 Déc 2009 - 18:42    Sujet du message: Sur le Stade [LIBRE] Répondre en citant

Taylor avançait patiemment, la tête haute. Il savait qu'agir ainsi ne l'aiderait sans aucun doute pas à survivre à Pseudo City. Pourtant, il semblait s'en ficher.
Après tout, Alexander était bien connu pour n'avoir peur de quasiment rien. Osant défier toute entité, il faisait de ce fait sans doute preuve de parfaite imprudence... Ou peut-être était-ce tout simplement son jeu à lui.
Car chacun sait que quiconque a confiance en lui et feint de ne rien craindre est une personne qui dégage une certaine aura qui, chez certain, inspire de la crainte...
Alex était de ceux qui aimait jouer avec les émotions des gens. Passer de la chaleur à la terreur, du calme à l'effroi.
Il s'amusait de tout ce qui lui pouvait, d'une manière ou d'une autre, confirmer son sadisme et son inhumanité. Une humanité qui, bien loin au fond de lui, était enfouie, cachée pour lui-seul savait quelle raison.
Oyant et se nourrissant des mots du Jack, il continuait d'avancer vers lui d'un pas lent et modéré, tandis que tout autour d'eux la neige tombait à gros flocon, enveloppant l'atmosphère d'un froid glacial.
A ce moment précis, il ne pensait à rien. Son esprit était vidé de toute idée futile tentée de le distraire. Son regard sombre fixait le Jack, tandis que ses muscles prêts à être bandés, n'attendait que le signal du patron pour se décharger de sa colère sur l'impudent qui avait troublé son repos.
Et d'un coup, il perçut comme des flammes dans les yeux de son interlocuteur.
Cachant sa surprise, Alex se rendit alors compte qu'à trop s'avancer vers le fossé, on finissait par y tomber.
Ce qu'il avait cherché, il avait réussi à le provoquer.
Et dans un éclair argenté, la lame du Jack passa devant ses yeux, avec la vitesse du jaguar. Taylor avait-il été trop lent, ou bien était-ce le Jack qui faisait preuve d'une dextérité hors-norme ? Quoiqu'il en soit, il n'avait pas eu le temps d'anticiper le coup. Et bien qu'il l'ait vu venir, il n'avait rien pu faire pour l'éviter si ce n'était de mettre son bras en avant pour protéger ses organes vitaux.
Et tandis que la lame lacérait l'avant-bras de Taylor, celui-ci, préparé au choc, se délesta de toute douleur, comme il en avait l'habitude, tandis que de son bras droit, il envoya en pleine face du Jack une droite dont il se souviendrait.


- ... Enfoiré !!

Taylor était de ceux qui, quoiqu'il se passe, ne se plaignait jamais ni ne grimaçait devant la douleur. Si bien que même si on lui tranchait tous les membres, sa dignité et sa volonté retiendrait les cris, les larmes, et tout simplement les mimiques de souffrance.
Quant au Jack, il venait de recevoir ce qui avait fait le renommée de Taylor à son arrivée à Pseudo-City : un crochet du droit inébranlable, dont la force et la puissance était quasi dévastatrice.
Certaine rumeur disait même que c'était uniquement avec ce crochet-là qu'il était parvenu à tuer un ivrogne, un soir. Un simple crochet du droit qui, pour cette fois, semblait s'être volontairement limité à un étourdissement ,voire même une simple chute à terre.
Taylor avait-il contenu sa force, ou bien était-il tout simplement en mauvaise forme ? La question pesait dans l'atmosphère, tandis que sans même porter un regard à sa blessure au bras, il semblait s'animer d'une animosité sans borne.
Revenir en haut
Jake Dretch
Personne disparue

Hors ligne

Inscrit le: 07 Déc 2009
Messages: 59
Point(s) de réputation: 36

MessagePosté le: Dim 27 Déc 2009 - 19:04    Sujet du message: Sur le Stade [LIBRE] Répondre en citant

* Raté…*

Le temps sembla se suspendre pendant quelques instants, comme pour lui laisser le temps de bien réaliser ce qui venait de se produire. Au lieu d’atteindre le poumon gauche qui était visé, sa lame venait de pénétrer dans l’avant-bras de son adversaire, sans même lui arracher un grognement de douleur. Elle semblait avoir autant d’effet qu’un cure-dents enfoncé dans un bloc de granite. Il ne s’écoula pourtant que quelques fraction de secondes…
Puis Jake senti le poing d’Alex s’abattre violemment sur sa figure. Complètement sonné par ce crochet dont la puissance confirmait bien la réputation du caïd, notre lanceur de couteau s’effondra sur le sol. Portant sa main gauche à la moitié de son visage endolori, tandis qu’il s’aidait de l’autre pour tenter de se relever, il sentait l’âcre goût du sang envahir sa bouche.

« Fumier ! »

Mais Taylor ne lui laissa pas le temps de recouvrer entièrement ses esprits. Il essuya de nombreux coups d’une rare violence que son leader lui enchaîna avec tout son savoir-faire. Le Jack essayait tant bien que mal d’esquiver et de frapper à son tour, mais il fut contraint d’encaisser le plus gros des attaques de son opposant.
Seul l’un d’entre eux sortirait vivant de ce combat. Il savait très bien que si il s’agissait d’un affrontement de type combat libre, il n’aurait aucune chance contre un ce monstre aux crochets titanesque. Non pas question de mourir ! Il avait bien d’autres projets. Il ferait tout pour que cela n’arrive pas et au pire des cas il l’emporterait avec lui.
Le vent chargé de flocons neigeux redoublait encore de violence amoindrissant leurs visions, et le froid de plus en plus mordant rendait les coups plus douloureux. Jake ne parvenait pas à reprendre son souffle et il était clair qu’il ne faisait pas le poids physiquement.

Le Red-Jack était étendu sur l’herbe déjà recouverte d’une fine couche de poudre blanche.
Alors comme ça il allait mourir…?
Un filet de sang coulait le long de son menton, tandis que son regard fatigué soutenait pourtant celui de son exécuteur. Un sourire douloureux quoique incongru vint déformer ses lèvres abîmées. Puis il se produisit une chose étonnante. Jake riait.
Un instant plus tôt, lorsqu’il était en train de subir les chocs répétés des poings et pieds de son ennemi, tandis qu’il se tordait sous l’effet de la douleur, sa main avait cherché sous son trench jusqu'à atteindre le salutaire colt King Cobra qui s’y trouvait.
Maintenant qu’il était à terre, Jake redressa le haut de son buste en s’appuyant du coude gauche, afin de tendre le bras droit pour braquer son arme sur Alexandre.
Revenir en haut
Alexander Taylor
Chef des Sinewyers

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2009
Messages: 252
Point(s) de réputation: 205

MessagePosté le: Lun 28 Déc 2009 - 18:36    Sujet du message: Sur le Stade [LIBRE] Répondre en citant

(( Si tu as une quelconque protestation quant à ce message, il n'y a aucun soucis, tu me MP et j'arrange ça à ta sauce Smile Je peux comprendre que tu veuilles pas te faire étaler comme ça... L'honneur, tout ça Rolling Eyes ))



Le combat avait commencé de manière tellement impromptue que Taylor doutait de pouvoir un jour arrêter ses déferlantes sur le Jack.
Il s'était pourtant interdit de lui briser la mâchoire, interdit de lui abîmer trop le visage et interdit de le tuer sous ses coups.
Pourtant, l'animosité dans laquelle il s'était noyé ne faisait que croître encore et encore, si bien que même s'il voulait retenir ses coups, il n'y parviendrait pas.
Son subconscient semblait se charger d'annihiler tout esprit de réflexion, laissant place à l'instinct de survie et surtout, rappelant à Alexander que la loi de la jungle, ici, ils y étaient tous soumis.
Le Jack ne devait pas survivre après avoir porté un tel affront à l'honneur de Taylor.

* Arrête-toi, imbécile... Tuer un de tes meilleurs subordonnés, même récalcitrant, ça ne t'apportera rien de bon en tant que leader ! *

Mais les coups pleuvaient, et jamais il ne s'arrêtait. Si bien, qu'il avait peiné à remarquer le geste du Jack.
Ce geste qui, dangereux, mettait en en péril la vie d'Alex, alors même qu'il était sur le point de gagner.
D'un coup, le King Cobra de Jake était fixé sur lui, sans même qu'il n'ait pu le sentir arriver.
Son esprit n'eut même pas le temps de calculer ce qu'il allait faire pour se sortir de là.
Instinctivement, sans réfléchir, il avait flanqué un violent coup de pied dans le poignet du Jack, lui avait flanqué une droite supplémentaire, comme s'il estimait qu'il n'en avait pas eu assez.
Et avant même que Jake n'ait dans l'idée de repointer son arme sur son chef, ce dernier écrasa son bras au sol avec son pied armé d'énorme Rangers. Dans un même temps, son autre pied vint se déposer sur les parties génitales du Jack, sans appuyer dans l'immédiat, mais exerçant tout de même une certaine pression menaçante.
Fixant le Jack de toute sa hauteur, Taylor sortit alors son Colt de son étui et le pointa sur le Jack.
Crachant à son visage le sang qui coulait de sa bouche, il essuya d'un revers de manche ses plaies au visage et lança à Jake :


- Maintenant c'est à toi de voir, le Jack... Soit t'as assez d'honneur pour te tirer toi-même une balle dans le crâne, soit tu écoutes ce que j'ai à te dire et tu te plies aux ordres...

Le regard noir de Taylor fixait le Jack avec force et supériorité, tandis que la neige tombait toujours à flot, gêlant chacun des membres endolors des deux hommes...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:13    Sujet du message: Sur le Stade [LIBRE]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pseudo City Index du Forum -> Quartiers ouest -> Gymnase Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Thème actuel: Decadent city (v2.0)
Thème original: Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com