Pseudo City Index du Forum
Pseudo City: Chapitre 2 - Dégats collatéraux
 
Pseudo City Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

└New Born┐
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pseudo City Index du Forum -> Quartiers nord -> Quartiers nord
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Hige Cooper



Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 281

MessagePosté le: Jeu 13 Juin 2013 - 03:50    Sujet du message: └New Born┐ Répondre en citant

Revue du message précédent :

Flash Back

«Reste à genoux, ne relève la tête que si je le dis. Je suis plus influente et meilleure que toi. Tu n'es rien comparée
à tout ce qui peut vivre. une loque. une femme qui n'est bonne qu'à servir les autres. connais ta place petite sotte. Si tu ose encore un jour tenir tête à quelqu'un de mieux placé, et plus jolie, que toi, tu sais déjà ce qui t'attendra...nous allons te le montrer encore et encore...»


La jeune femme avait mise Hige dans un état de soumission - tellement que la honte submergeait Hige à cet instant - en l'obligeant de garder une position où elle ne pouvait lever les yeux vers ses interlocuteurs et où elle ne pouvait parler. Une position inférieure dans tous les sens du terme. La femme avait rit en s'approchant de sa proie que devait restée agenouillée, regard baissé et les mains ligotées pour ne pas qu'elle se défende et lui avait férocement prit la mâchoire en la secouant d'un côté et de l'autre:
«Tu es jolie mais au combien sotte, tu ne mérite même pas que je te parle, tu vois ce cadeau que je t'offre?»

Ne pouvant qu'hocher la tête, Hige répondit silencieusement à sa question en entendant d'autres pas dans la pièces, voyant les bottes griffées du jeune homme se positionner devant elle.
«Tu ne devrais être bonne qu'à servir les autres...répond-moi ma jolie...»

Il avait dit cette phrase avec une froideur impossible tout en s'abaissant au niveau de Hige afin de lui murmurer autre chose tandis qu'elle hochait la tête positivement.
«Répond: Oui maître...car c'est ce que je suis ...»

C'est ce que je suis...

Fin Flash back.

Hige ne devait donc pas faire ce qu'elle avait été obligée de dans cette situation. Être naturelle... Qui es-tu Hige? Cette question rôdait dans l'esprit de la jeune femme alors qu'elle voyait tan de signaux de la part de Julian qu'elle n'était pas à la hauteur de la tâche demandée. Peut-être que Julian se trompait? Peut-être avait-il choisit le mauvais pion?
Tout ceci l'agaçait. Tout arrivait en même temps... Mais pourquoi la brunette craignait-elle encore cette demeurée? Celle-ci avait rencontrée la faucheuse avec son fou du roi. Tous les deux étaient morts. Leur corps n'avait pas supporté cette fameuse drogue à ce qu'on racontait...Mais voila. C'est ce que Hige craignait...
Qu'elle soit comme l'autre...

Bien qu'elle était loin de ce que disait Julian, son regard un peu pensif, Hige hochait la tête, ayant même hoché dans un silence placé pour qu'elle réponde. L'apprenti espionne avait une envie folle de lui parler de l'incident après l'exercice, mais ce disait qu'elle devait peut-être éviter car, après tout, elle ne savait rien de lui. Julian: un pur étranger.
«Fuir n'est pas dans mes habitudes, je suis arrivée ici par un hasard étrange et je crois qu'il a bien fait les choses. La preuve, ce quartier a évidemment besoin de quelqu'un comme moi pour évité une catastrophe comme... Je ne sais pas moi...des meurtres pour faute de mauvais goût...»

Se tapant le front, étant sûr qu'elle venait de dire n'importe quoi, Hige reprit un air à peu près sûr d'elle et positionna son corps bien droit - légèrement cambré même, afin de mettre ses atouts féminins en valeurs - et plongea son regard que la moitié des gens qualifierait de blasé dans celui de Julian. Mais la moitié des gens se trompait. Non pas blasée, en préparation d'un plan meilleur pour revenir en force. Mais elle avait besoin d'un coup de main. Seulement pour commencer. C'était le soutient de Julian. Or, c'était lui qu'elle affrontait.
**Mais il ne sera pas là pour toi quand elle sera là...**

La jeune femme se servait de la carte de la séduction, c'était l'une des seules qu'elle connaissait pour parvenir à ses fins. N'ayant jamais vraiment eue besoin de se confronter à une autre femme autre que son reflet dans le miroir. La belle brunette changea son regard afin de celui-ci parle un peu plus tout en gardant cet aspect relax que la conversation devaitprendre. Elle se disait qu'elle allait tenter de contrôler la direction de la conversation, après tout, c'était ce à quoi ils aspiraient: faire un essai de conversation avec le genre de personne qu'elle était. Hige laissa donc ses paupières maquillées retombées légèrement sur ses yeux, lui donnant un petit air ma fois, plutôt sexy. La demoiselle re-croisa les jambes et lui donna toute l'attention qu'elle pouvait, ne faisant plus attention aux bruits hors de leur petite place privée ni à la musique ambiante des lieux. Même que, pour se donner un petit air encore plus sûr d'elle, Hige piqua une gorgée du verre de whisky de Julian, le gratifiant d'un sourire amusé par la suite, toujours attentive à ce qu'il disait.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 13 Juin 2013 - 03:50    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Jeu 20 Juin 2013 - 19:49    Sujet du message: └New Born┐ Répondre en citant

Julian et Hige reprirent tantôt leur petit jeu de rôle pour tenter de s'entrainer à l'affrontement imminent - ou presque - avec Elizabeth. Celle-ci n'allait de toute évidence pas être très tendre avec elle, il lui fallait donc la préparer du mieux qu'il était possible. Il ne voulait surtout pas qu'elle puisse avoir mal de par des remarques insolentes que la future cheffe rouge en intérim pourrait avoir. Après tout, Hige laissait simplement voir d'elle une poupée blonde aux formes avantageuses, de celles que l'on abuse facilement et qui ont tout dans la vie pour être heureuses. Précisément celles qu'Elizabeth préférait torturer lorsqu'elle en avait l'occasion, celles qui semblaient lui donner de l’eczéma rien que de vue. Or, il fallait qu'il protège Hige de ces premières altercations avec elle. Il l'avait choisie parce que, justement, il espérait qu'elle verrait en cette personne totalement opposée à ce qu'elle aime, une certaine fascination. Il voulait créer la surprise, parce que c'était là un élément important pour rentrer dans le cerveau de la Haughter. Il n'y avait qu'en la surprenant qu'on obtenait un brin d'intérêt, lorsqu'on devenait, en quelques sortes, son "jouet". Rien que d'y penser le faisait légèrement frisonner, mais il revint rapidement dans son rôle, lâchant d'une voix contenant à la fois de l'ironie, de la moquerie et du mépris:
- Un meurtre pour... faute de goût ? C'est une plaisanterie ? Parce que je n'aime pas trop ce genre de blagues et je n'ai pas assez de temps à perdre pour les considérer.

Le Brainstormer ajusta sa position dans le siège qu'il occupait pour se mettre plus à l'aise. Il devait se mettre dans la peau de quelqu'un qui ne lui ferait pas confiance si facilement, mais qui devait laisser une chance à la jeune femme de prouver ses capacités. Il soupira et continua:
- Remarquez, j'ai besoin d'une personne pour résoudre certaines affaires... vous en seriez capable ? Et si oui, comment puis-je être sûr de pouvoir vous faire confiance ? Parce que des filles de joie dans votre genre, j'en vois défiler tous les jours, vous comprenez ?

Julian était conscient d'avoir brûlé quelques étapes et de s'être rapidement propulsé au stade de "mafieux" plutôt à la place qu'il aurait voulu jouer, mais bon, il devait la préparer à un tel dialogue aussi. Si elle arrivait à lui tenir tête, peu importe la position dans laquelle il la mettait, ce serait déjà un bon départ pour sa futur rencontre.
Revenir en haut
Hige Cooper
Dashinger

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 281
Localisation: J'suis comme un ninja! : jamais loin!
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 牛 Buffle
Point(s) de réputation: 103

MessagePosté le: Mer 26 Juin 2013 - 06:09    Sujet du message: └New Born┐ Répondre en citant

Hige avait les dents bien serrées lorsqu'il lui répliqua avec autant de mépris qu'il n'aimait pas les blagues. La jeune femme n'était pas fâchée pour ce qu'il disait. Elle l'était parce qu'elle n'arrivait pas du tout à cerner ce qu'il voulait. Comment devait-elle réagir? La jeune femme ferma un oeil, signe que quelque chose commençait à l'agacer, et se gratta la tempe de l'index. La brunette releva son regard attentif lorsqu'il fit allusion qu'il aurait peut-être besoin d'elle. Sa position - bien droite, le dos arqué, le menton haut - se défit rapidement. ''Fille de joie'' ? La Dashinger haussa un sourcil en refermant les yeux pour tenter de calmer son fou rire. Oh oui, y'a pas plus fille de joie! Mais Hige ne su retenir un rire, un aboiement joyeux, un son tellement méprisant qu'il semblait avoir été ajouter, n'étant pas du genre habituel d'Hige.

«La fille de joie la plus propre que vous n'aillez vue!» répondit Hige, voulant à tout prix que ses crampes de rire cessent au plus vite face à un Julian de glace.

Hige dû se reprendre à plus d'une fois. Ouvrant la bouche, riant, la refermant, l'ouvrant encore et riant de plus belle.
Après une minute de ce petit manège, la belle finit par enfin retrouver son calme et pue enfin répondre à Julian, sans le moindres trait de remords:

«Alors, en ce qui concerne ma confiance, vous la possédez entièrement. De toute façon, je passe inaperçue peu importe où je suis, ceci pourrait vous être utile car... en tan que ''fille de joie'' on ne prête pas attention à moi»

La belle brune aux formes généreuses se régalait. Cette dernière se demandant si même Julian - le vrai - ne commençait pas à douter de cette réputation. Après tout, elle ne tenait pas à s'engager - bon c'était pour une autre raison mais qui savait? - elle passait réellement inaperçue et elle s'habillait et agissait de façon plus qu'aguichante. Regardant Julian dans les yeux, sans trahir ce qu'elle venait de dire, Hige glissa sa main sur ses cuisses. Un méthode très efficace visant à porter l'attention d'une personne potentiellement attirée physiquement par une femme sur autre chose - comme ses cuisses. La jeune serveuse pensait qu'en faisant cela, la réaction de Julian pourrait être assez lente afin qu'elle puisse prendre le temps de se remettre les idées en place. Idées, place... Hige venait tout bonnement de réaliser qu'en un quart de seconde elle avait parut vouloir sauter à la gorge du chef et avoir voulut se mettre en valeur pour le plaisir de ses yeux. Rien que cette pensée la calma alors qu'elle revint à l'ambiance des alentours. La musique n'avait pas arrêtée, Julian était toujours là et les conversations fusaient toujours. Haussant les épaules, la belle brune prit encore une gorgée du whisky de Julian. C'était fort, c'était ce qui lui fallait.

La belle détentrice de ces yeux aussi vert que la lime fixait Julian avec autan de délicatesse qu'en était capable une femme. L'air même un peu triste. Il voulait jouer? Elle allait lui raconter une belle histoire.

«Je suis désolée je...je me sens remuée...» commença Hige, les yeux embrouillés par les larmes.
«Je....j'avoue que je ne suis qu'une pauvre f.....» La brunette déglutit bruyamment.
«Fille de joie...Mais...je...» Un sanglot échappa de ses lèvres et celle-ci essuya ses yeux d'un revers de manche, ses épaules sautillants tristement à chaque soupirs déchirés.
«C'est grâce à...à toi si je...je peux me relever...me sentir meilleure je...»
La pauvre demoiselle redressa son regard emplit d'espoir vers lui.
«Je crois que tu réussis à me...me faire découvrir les vrais sentiments...»
Suite à cette révélation choque, la jeune femme secoua lentement la tête, essuyant encore une fois les larmes qui coulaient le long de sa mâchoire. Elle devait se retenir. Le terrain de ce sujet était abrupte et elle-même risquait de se faire mal.

_________________
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Dim 30 Juin 2013 - 12:02    Sujet du message: └New Born┐ Répondre en citant

Un sourire intérieur illumina l'esprit de Julian lorsqu'il remarqua les zygomatiques de Hige ressortir légèrement de son joli visage. Elle serrait les dents, elle encaissait et il avait touché juste. Le chef de clan était désolé d'avoir frappé si fort dans l'esprit de la jeune femme, mais il y avait été obligé. Si Hige n'était pas prête à l'affronter ne serait-ce qu'un instant, alors comment pouvait-elle espérer tenir face à Elizabeth et réussir sa mission ? C'était tout simplement impensable. Un nouveau signe, puis deux firent leur apparition, relevant l'agacement de la jeune femme. Tout d'abord, elle ferma un oeil, puis elle se gratta légèrement la tempe avec l'index. Visiblement, soit elle allait se mettre à pleurer et ils devraient arrêter leur jeu là, soit il allait se prendre une gifle mémorable à le faire tourner deux fois dans ses souliers.

Soudainement, ce à qui Julian ne s'attendait absolument pas se produisit: elle éclata de rire. Comment pouvait-elle juger une insulte pareille comme amusante ? La réaction d'Hige le perturba un peu. Puis elle répliqua qu'elle devait probablement être la fille de joie la plus propre qu'il n'ait jamais vue. Lorsqu'elle eut finit de rire, le comportement de la jeune femme changea une nouvelle fois. Elle devint plus sérieuse puis répliqua durement à sa première réplique. Ouch, le choc était rude, mais elle avait su rebondir et se relever. Voilà qui était bien plus important aux yeux de Julian que de la voir se défendre. Elle reprenait l'attaque, et c'était tout à son avantage. Tentant de reprendre son calme, il rebondit lui-même sur la réponse de la jeune femme:
- Vos arguments sont fondés, c'est vrai, mais que pouvez-vous m'apporter de plus qu'être "discrète" et de pouvoir punir les fautes de goût ? Parce que pour l'instant, je ne vois toujours pas de quelle utilité vous pouvez être, et j'ai la vague impression de perdre mon temps. Vous n'êtes de toute évidence pas une fine stratège - si on peut admettre que vous savez utiliser votre cerveau deux secondes d'affilée - alors en quoi d'autre pouvez-vous m'apporter votre "expertise" ? Mise à part au lit, bien entendu... c'est toujours une option de recyclage possible...

Hige prit une gorgée de son whisky, ce qui l'interloqua et le fit légèrement frémir. Allait-il trop loin pour elle ? Allait-elle partir en sanglots au point que leur exercice soit suffisamment traumatisant pour qu'elle décide d'abandonner sa mission ? Soudainement, la demoiselle se mit à partir dans une autre discussion, semblant attristée. L'avait-il froissée à ce point ? Au fur et à mesure que les larmes commençaient à perler dans les yeux de la Dashinger, d'autres commençaient à monter aux yeux de Julian. Il n'aimait pas vraiment les histoires tristes, mais il ne supportait pas de voir une jeune femme pleurer, surtout si c'était de sa faute. Finalement, Julian délaissa son rôle pour s'approcher de la jeune femme et la serrer dans ses bras, ne tenant plus à cette envie qu'il avait. Non, il ne voulait pas la voir avoir de la peine, et surtout pas parce qu'il lui avait dit ! Lui massant le dos il chuchotta à son oreille, alors qu'elle était collée à lui maintenant, sans même imaginer un instant qu'elle pouvait se jouer de lui, à son tour:
- Je suis désolé Hige, je ne le pensais vraiment pas tu sais... Je ne voulais pas te faire du mal...
Revenir en haut
Hige Cooper
Dashinger

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 281
Localisation: J'suis comme un ninja! : jamais loin!
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 牛 Buffle
Point(s) de réputation: 103

MessagePosté le: Mar 23 Juil 2013 - 02:35    Sujet du message: └New Born┐ Répondre en citant

La jeune femme s'extasiait devant la réaction du chef juste devant elle. Il avait complètement mordu à l'hameçon lancé par la jeune femme alors qu'il venait tout juste de la traiter indirectement de sotte. Alors qu'il s'approchait d'elle, Hige essuyait toujours le restant de larmes sur sa joue alors que plus aucunes ne se créaient dans ses yeux. Une fois qu'il l'eut prit dans ses bras, Hige souffla, avec une totale assurance dans la voix, à l'oreille de Julian:
«Vous savez, outre mon expertise au lit, vous pourriez vous servir de mon talent pour contrôler les gens comme je viens de le faire avec vous...»

La belle brune sourit en coin, fermant doucement les yeux, étant si proche de Julian qu'il pouvait sentir ses longs cils effleurés sa joue.
«Je peux mettre tout les gens des Rouges dans votre poche et ce, sans rien en retour d'autre que votre total confiance...»

Son discours était à la limite du ridicule mais dit avec ce ton de voix, tout aurais bien sonné.
«J'ai un grand talent, c'est celui de mettre tout le monde à ma botte....»

Hige réfléchissait à toute allure après avoir prononcer les derniers mots de sa phrase. Si devenir la soumise de la futur chef du quartier n'était pas la voix à prendre alors peut-être qu'elle devait essayer de vouloir lui ressembler. Peut-être même que la mystérieuse femme, bien qu'elle en doutait fort, la prendrait sous son aile afin de lui enseigner le vrai art.
«Julian...»

Lorsque Hige se rendit compte que c'était elle qui avait prononcé ce mot, celle-ci s'éloigna la tête de celle de Julian, sans se déprendre de son emprise si agréable maintenant qu'elle en tenait compte, fermant les yeux pour l’apprécier d'avantage avant de regarder Julian un instant. Son numéro semblait l'avoir profondément touché. Peut-être était-ce son point faible? Les histoires tristes? Les larmes d'une femme? La belle se redressa convenablement et observa le comédien un instant. Cherchant un moyen de le faire rire.
«Un bon moyen de recyclage? Julian Hawksbury! Je ne t'aurais jamais crue aussi vulgaire!»

En disant ceci, la petite brunette se mise doucement à rire, un doux son.
Une pensée effleura l'esprit de Hige. Il pensait lui avir fait du mal? Non. Il ne devait pas.Les ecchymoses qui parsemaient encore son corps, l'expression de cette femme et cet homme lui faisait mal... Elle se leva debout pour mieux se rassir par la suite, sa jupe remontant légèrement - mi-cuisse - se qui fit apparaître un bleu de la taille d'un poing. Exactement la chose qui le lui avait causé, justement. Essayant de le dissimuler avant que le châtin ne le vit, Hige renversa la verre de whisky. Se maudissant intérieurement, Hige prit rapidement un papier essuie-tout et tamponna la table, en repris un autre et tamponna aussi le genoux de Julian jusqu'à sa cuisse. Il fallait que ce fichu verre lui tombe dessus!



désolée du petit poste et de la tournure x3...et de ma lenteur à répondre x/

_________________
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Mar 23 Juil 2013 - 19:16    Sujet du message: └New Born┐ Répondre en citant

Alors qu'il enlaçait Hige dans une accolade de réconfort, il la sentit sécher ses dernières larmes de la main. L'avait-il réellement blessée à ce point-là ? Avait-il commis la bêtise qu'il ne voulait plus commettre à nouveau ? Pourquoi diable avait-il insisté pour faire ce jeu de rôle alors que Hige n'était pas prête pour une mission d'infiltration pareille ? Non, c'était décidé, elle n'allait pas se risquer à faire face à Elizabeth. Il ne pouvait décemment pas lui infliger cela. Soudain, il sentit que quelque chose lui avait échappé. En étreignant la jeune femme, il remarqua que le pouls de celle-ci n'était pas suffisamment élevé pour être sur le coup d'une émotion intense. La voix de Hige s'éleva à nouveau à son oreille, d'une douceur et d'un calme déchirant, irritant et terriblement désagréable. Sa voix lui faisait penser à un couteau qui entaillait sa chair à vif, elle était aussi insupportable qu'il en avait envie de hurler d'arrêter. C'était cela que le sentiment désagréable de se faire avoir en beauté sans n'avoir rien vu venir. Il devait l'avouer, pour le coup, elle l'avait bien eu.

La Dashinger poursuivit son petit jeu puis se tût finalement. Soudainement apaisé par le contact physique avec la jeune femme, il ne dit rien pour l'instant, se contentant de ravaler sa rage d'avoir perdu si bêtement. Au bout d'un petit instant, il se libéra de leur câlin et regarda Hige dans les yeux avant de faire une petite grimace réprobatrice.
- Comment as-tu osé me faire un coup pareil ! Et tu oses encore te demander si tu peux manipuler les hommes ? ça me tue de devoir l'admettre, mais tu m'as bien eu. Je ne peux pas t'enseigner beaucoup plus, sinon la vigilance. Reste toujours sur tes gardes avec Elle... ce n'est pas un homme, ce sera moins facile. Elle n'aura pas de pitié pour toi.

Alors que la jeune espionne tentait visiblement de le remettre sur le chemin de la bonne humeur en lâchant une blague sur sa dernière réplique et sa cruauté présumée, il leva la main à la hauteur du visage de la jeune femme et, à moins d'un centimètre de sa peau, livra une petite tape.
- La prochaine fois que tu me fais ça, ça te coûtera bien plus cher. On ne joue pas pareillement avec mes sentiments, c'est pas beau !

Après avoir lâché un doux rire, la jeune femme se leva avec toute l'élégance et la grâce dont elle était capable. Dans ces moments-là, il se demandait comment il était possible de lui en vouloir. Elle représentait toute la pureté du clan rouge à elle toute seule. Alors qu'elle ajustait sa jupe, et qu'il jetait un coup d'oeil furtif mais un peu mal élevé de sa part, il remarqua une tâche bleutée sur sa cuisse. Il fronça les sourcils un instant - trop court pour qu'elle ne l'eut remarqué - puis revint à une expression neutre. Hige eut un excès de maladresse et renversa accidentellement le verre de whisky sur le chef de clan. Voilà qui était fâcheux et bien maladroit, mais cela lui donna une idée.

La jeune femme tenta de faire de son mieux pour réparer les dégâts. Heureusement, le liquide ambré n'avait touché que le côté extérieur de son pantalon, c'était un moindre mal. Pris d'on n'aurait trop su quelle lubie, Julian agrippa délicatement la jeune femme par la taille et l'incita à s'asseoir sur ses genoux. Il lui offrit à nouveau un sourire, signe que sa bonne humeur s'en revenait finalement, puis partagea sa pensée avec la Dashinger:
- Tant de maladresse et de bêtises en une soirée. Tu sais, ça va commencer à te coûter cher pour te faire pardonner... Je réfléchis un peu à ce que je pourrais te demander en compensation, tu vois ?

Doucement, de manière plutôt sensuelle, Julian glissa sa main sur une jambe de la jeune femme, se déplaçant de son genou jusqu'à la cuisse puis remontant dangereusement la jupe de la demoiselle, qui devait bien commencer à se demander ce qu'il fichait tout à coup. La jupe remontait toujours de manière inquiétante, si bien que l'on commençait à percevoir les bords d'un sous-vêtement qui aurait sans doute déjà fait plaisir à nombre de jeunes hommes en rut. La main de Julian s'interrompit brusquement dans son geste alors que l'un de ses doigts pointait sur ecchymose qu'il avait aperçu plus tôt. Le sourire du jeune homme s'effaça un peu alors que son regard se portait sur la blessure. Il resta silencieux un instant puis commenta, en déviant son regard lentement vers les yeux de la jeune femme.
- Pas très joli joli tout ça, don't you think ? Et si tu commençais par me dire qui t'as fait ça ? N'essaie pas de me duper, surtout... je ne penses pas me tromper si je dis que je pourrais en trouver d'autres sur toi en cherchant un peu. Et tu ne veux pas que j'y prenne plaisir, pas vrai ?
 
Julian avait commencé sur un ton grave mais terminé sa dernière phrase sur un ton plus emplit d'humour. A vrai dire, il ne laisserait sans doute aucune chance à la jeune femme concernant l'origine de ces blessures. Si quelqu'un s'en était pris à elle, il voulait savoir de quoi il en retournait.
Revenir en haut
Hige Cooper
Dashinger

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 281
Localisation: J'suis comme un ninja! : jamais loin!
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 牛 Buffle
Point(s) de réputation: 103

MessagePosté le: Mer 24 Juil 2013 - 04:12    Sujet du message: └New Born┐ Répondre en citant

Elle se régalait. Sincèrement. Voir Julian dans cet état la rendait de bonne humeur. Du moins, jusqu'à ce que la gaffeuse de service ne fasse tomber la boisson. Là, l'effet était raté. Pourquoi n'avait-elle pas opté pour une sortit super théâtrale?

Et Julian fit quelque chose qui vint surprendre au plus haut point la jeune brunette, se demandant s'il jouait toujours. Il vint la prendre par les hanches et l'asseya sur ses genoux. La jeune femme ne s'aurait jamais douté qu'il avait une telle poigne ni...une telle envie de faire les premiers pas. Mais que faisait-il à la fin? Restant bien droite et sur ses gardes, Hige jeta un coup d'oeil à Julian et comme, peut-être pur la rassurer, ce dernier sourit. Ce simple fait la fit se détendre et même apprécier le geste. Lorsqu'il fit glisser, lentement mais surement, sa main sur la cuisse de la jeune femme celle-ci se raidit à nouveau, pensant même mettre sa main sur la sienne afin d'arrêter son geste mais il était déjà trop tard. Avec une mince vision de son sous-vêtement de dentelles vînt une énorme vision du bleu qu'elle avait sur la cuisse. Il voudrait des explication, elle en était sûr. Sans même se faire attendre, c'est ce qu'il réclama à la belle.
Celle-ci chercha rapidement à éviter son regard. Le tn grave qu'il avait employé l'intimidait et la fit même bégailler.
«A-A-A-A W-Woman and A-A-A man....B-B-but they...They're Dead... La drog-drogue a-a-a-a eue raison d'eux....»

La belle sourit cependant en coin à la fin de la phrase de Julian. Il semblait assez joueur. Peut-être était-ce dû à l'alcool qu'il avait bût? Julian serait donc un Playboy une fois sous l'effet d'une telle boisson? Fait marrant à conserver en mémoire.
« Julian, je crois que l'alcool parle à ta place...tu n'es pas comme ça habituellement, mais remarque que sa me plait...it's funny to see you act like that

Maintenant qu'il avait finit de la sermonner, un sourire était aussi ré-apparut sur leurs lèvres. Mais soudain, la jeune femme sentit ses joues s'empourprer. Elle était toujours sur ses genoux. Jamais elle n'avait été aussi collé à un homme que maintenant. Celle-ci se raidit s'en même s'en rendre compte. Ceci ne la mettait pas mal à l'aise mais son corps - ou son esprit plutôt - ne savait point comment réagir à une telle proximité. Elle fit alors ce qu'elle était la meilleure pour faire: Elle ne pensa pas et fit à son aise. Bougeant un peu son popotin pour encourager Julian à écarter un peu les jambes (ses cuisses n'étant pas le siège le plus confortable).
«Alors...vous venez souvent par ici?»

Hige rigola de bon coeur. Ne sachant plus quoi dire après toute cette histoire de jeu de rôle.
«Je suis ravie d'apprendre que tu te ferais un plaisir de découvrir tout mes petits bobo!» Ajouta la belle brune en collant sa tête sur l'épaule du chef, afin de le regarder.

_________________
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Mer 24 Juil 2013 - 12:34    Sujet du message: └New Born┐ Répondre en citant

La présence de la jeune femme sur ses genoux n'était de loin pas la sensation la plus désagréable qu'il avait expérimenté à ce jour. A vrai dire, cela contrastait totalement avec la sensation désormais passée de rage envers sa propre personne pour avoir perdu si facilement à un jeu qu'il devait pourtant très bien maîtriser. A priori, il s'était laissé avoir, avait baissé sa garde, et Hige avait profité de la situation pour lui prouver qu'elle était prête à manipuler des gens. Même si manipuler Elizabeth se révélait être d'une extrême difficulté, elle avait au moins eu le mérite de prouver ses capacités. Elle pourrait donc au moins tenir tête – lorsque cela s'avérerait nécessaire – à la Haughter visée par leur petit complot d'espionnage. Ce n'était rien de plus qu'un petit stratagème pour garder la reine de l'information à portée. Julian était sûr qu'elle finirait un jour, tôt ou tard, à découvrir son petit jeu et qu'elle s'en amuserait. S'il n'était pas sûr du sort qu'elle réserverait à Hige, il savait par contre qu'elle l'utiliserait pour lui donner de faux indicateurs, des informations ridiculement désuètes pour se jouer de lui et voir s'il mordait à l'hameçon. Qu'à cela ne tienne, cela faisait partie de leur petit jeu à eux.

Pour en revenir au tableau actuel, voilà que la jeune Dashinger était maintenant assise sur ses cuisses, irradiant les jambes de Julian d'un étrange mais agréable chaleur. Elle n'avait pas rechigné à coopérer même si elle ne s'était visiblement pas attendu à ce qu'il l'invite à se positionner là où elle se trouvait présentement. Comme une douce marionnette, elle avait cédé à la requête implicite du Brainstormer. Avait-elle la moindre idée de ce qu'il préparait ? Sans doute pas, mais elle ne tarderait pas à en être mise au courant. Déjà sa main se baladait langoureusement sur la cuisse de la jeune femme. Il pouvait ressentir quelques frissons de sa part, de même qu'un léger raidissement montrant la surprise et l'hésitation. Pour autant, elle ne l'arrêta pas. Pensait-elle qu'il bluffait et qu'il ne pourrait pas faire grand-chose de mal ou alors était-elle réellement consentante ? Toujours est-il qu'elle ne broncha pas malgré les indicateurs qu'elle laissait apercevoir. Lorsqu'il s'arrêta sur l’ecchymose, les frissons s'arrêtèrent, mais il pouvait distinctement lire de la panique dans les yeux de la belle brune. Elle paniquait à l'idée de devoir justifier cette blessure, peut-être aussi de savoir qu'il irait plus loin si nécessaire. Voilà qu'elle commençait à justifier rapidement les faits en bégayant dans sa langue maternelle. Autant de signes qui montrait qu'elle subissait un grand stress sur le moment. Remettant la jupe en place, il déplaça ensuite sa main sur le bras de la Dashinger et eut un sourire réconfortant.
- Du calme, je ne veux pas te faire de mal, voyons ! Je cherche à comprendre. Mais si l'affaire est classée, c'est une bonne chose. J'espère seulement que tu ne me mens pas, parce que tôt ou tard je l'apprendrais de toute manière.

Un petit sourire en coin naquit au coin des lèvres de Hige et la voilà qui tentait déjà de rebondir sur un autre sujet. Au moins avait-elle une certaine vivacité d'esprit bienvenue. Il eut un petit rire lorsqu'elle émit le constat de son ébriété naissante, juste avant qu'il ne reprenne un air un peu plus sérieux. Elle n'avait pas tort, l'alcool fort n'avait pas que des avantages.
- Tu as sans doute raison, ce n'est pas réellement moi même si la quantité d'alcool est relativement faible. Je suis flatté que ça te plaise, mais... je m'en excuse, je n'aurais probablement pas dû. Ce n'est pas très respectueux vis-à-vis de toi et notre jeu...

Il laissa sa dernière phrase en suspens. De toute manière, elle devait avoir compris qu'il regrettait d'avoir un peu trop forcé sur leur jeu. Qu'arriverait-il si jamais ils devaient s'égarer un peu et délaisser cette attitude de séduction pour passer à quelque chose de concret ? Il ne voulait pas forcer la demoiselle à faire quelque chose qui n'était pas dans son intérêt, pas dans ce domaine plutôt chaotique. Que penserait-elle de lui après un pareil traitement... qu'il était un monstre incapable de retenir la quelconque pulsion sexuelle, à n'en pas douter.

Le sourire de la jeune femme était réapparu pendant ce temps et elle semblait avoir repris du poil de la bête pour attaquer une situation dans laquelle elle semblait à l'aise, bien qu'à l'évidence il avait mis à jour une petite faiblesse de sa part. Alors qu'il pensait s'en tenir là et la laisser regagner sa place, elle effectua quelques mouvements du bassin pour creuser un petit siège entre ses jambes et y être plus confortablement installé. Voilà qui était pour le moins inattendu. Il pensait pourtant l'avoir froissée ou surprise au point qu'elle aurait souhaité mettre un peu de distance. Et pourtant il n'en était rien ! Elle vint finalement coller sa tête sur son épaule pour y trouver sans doute une nouvelle once de confort, puis rétorqua qu'elle était ravie de son intérêt pour ses blessures. Devenant à son tour lui-aussi un peu rouge, il déglutit, soudainement mis mal-à-l'aise par ses propres actes. Chaque décision impose son lot de conséquences qui étaient inévitables, voilà qu'il en faisait aussi les frais. D'un air un peu crispé mais se voulant détendu et humoristique, il demanda :
- Tu ne me laisserais pas sérieusement faire une chose pareille, n'est-ce pas ? Je... comment... je ne voudrais pas que tu l’interprète mal, tu es très jolie mais... enfin... c'est pas trop dans nos intérêts, pas vrai ?

Le Julian sérieux, professionnel et intelligent n'était visiblement plus là, sous le coup des sentiments qui se bousculaient à nouveau en lui. Il s'en était même mis à douter de la composition de ses phrases lorsqu'il les énonçait. Tout s'embrouillait dans sa tête, comme très souvent dans des situations pareilles. Avec un regard discret pour la jeune femme, il lâcha sur un ton faussement plaintif :
- Oh, don't tease me like this ! Tu vois bien dans quel état tu me mets, et je te soupçonne de t'en amuser, en plus ! C'est pas beau de profiter pareillement... mais j'imagine que je l'ai mérité avec l'écart que je me suis outrageusement permis.
Revenir en haut
Hige Cooper
Dashinger

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 281
Localisation: J'suis comme un ninja! : jamais loin!
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 牛 Buffle
Point(s) de réputation: 103

MessagePosté le: Mar 30 Juil 2013 - 03:08    Sujet du message: └New Born┐ Répondre en citant

la jeune femme sentait que Julian ne détestait pas vraiment sa présence sur ses genoux. Il n'en était même pas un peu gêné! C'était étrange, habituellement, le Julian qu'elle connaissait était assez coincé sur ce sujet - probablement à cause d'une histoire d'amour qui aurait mal finit.
Plus que ce grand chef des bleu montait la jupe de la serveuse, plus cette dernière craignait ce qu'il allait faire et craignait du même coup qu'il ne découvre les multiples blessures qu'elle avait sur le corps. Mais ce geste ne pouvait que lui faire du bien, bien que c'était Julian qui le faisait. Son ami, cet homme qui semblait tenir à elle plus qu'elle ne pouvait le penser...

c'est les joues rouges que la belle brune le regardait dangereusement faire, hésitant à l'arrêter. c'était de plus en plus bizarre. Il fallait dire qu'elle n'aurait jamais crue que leur petit jeu irait si loin...

Voyant au final ce qu'il avait voulut faire, la morale - comme toujours - , la petite espionne avait soupirer en lui répondant que le problème avait été réglé. C'est en lui caressant le bras et lui offrant un sourire bien réconfortant qu'il la relaxa pour ensuite venir répondre à son commentaire sur les effets de l'alcool sur le chef. Celui-ci semblait regretter ses faits et gestes car il rougissait de plus en plus. Ceci amusant grandement Hige. Mais décidément, il décida que l'amusement de la belle s'arrêterait aussi vite qu'il avait commencer en lui parlant de ''vrais'' sentiments. C'est en redressant un sourcil et en prenant une moue sérieuse que la brunette rétorqua, un peu sèchement:
«Mais quoi Julian?»

Hige se surprise elle-même, n'ayant jamais répondue ainsi à qui que ce soit, c'était limite la colère qui se sentait dans sa voix.
«Mais madame Hige n'est pas assez parfaite pour le chef? Où Elle n'est simplement pas l'ex ou l'une des ex dont le chef ne peut se passer?» fit-elle en prononçant madame avec son éternel accent anglais.

La jeune femme rougit, de honte et de colère, écoutant le restant de la phrase de Julian.
«Dans nos intérêts?» répéta la belle.

Un rire amer se fit entendre tandis qu'elle se redressait de sur les genoux du chef des Brain. .
«C'est marrant!» Fit-elle en reculant d'un pas. «Julian, je sais pas quoi dire...»

La belle fronça les sourcils.
«Keep for you your jokes...They're boring!»

Hors de ses gonts, Hige n'en pouvait plus.
«Why!?Why do you always have to check up that we are not in a big flirt?! who do you think I am!? A slu...»

Hige se tue, ne tenant pas vraiment à finir sa phrase. Elle n'en pouvait plus. Si elle flirterait avec lui, longtemps déjà qu'ils seraient soit ensemble ou bien à des kilomètres de distances. Certainement pas encore là!
La belle avait pu sentir les petits cheveux de sa nuque s'hérisser et un grand frisson parcourir sa colonne. Elle s'arrêta un instant. Elle s'arrêt de parler, le regarder, s'arrêta même de respirer pendant quelques secondes qui semblaient l'éternité. Et elle revint à elle lentement.
«Julian je...»

Ces yeux se relevèrent vers lui.
«Je...I'm sorry...it's just that I...Je n'en peux plus Jul...Tu...Tu n'a pas confiance en moi? pourquoi? je me livre à toi et je ne t'ai jamais - ou presque - rien demander en retour, je te posais des questions et si tu n'y répondait pas cela m'était égal...Mais Jul... là j'ai besoin de toi...»

Le regard, transparent, de hige traversait Julian, comme si elle fixait le mur derrière lui.
«Julian, je veux juste savoir si tu attend quelque chose de moi... Autre que cette...chose malsaine qu'est l'amitiée...»

_________________
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Ven 2 Aoû 2013 - 21:58    Sujet du message: └New Born┐ Répondre en citant

Hige semblait avoir été, l'espace d'un instant, complètement surprise de son entreprise peu habituelle. Et il y avait de quoi, ce n'était pas la manière de procéder du jeune homme. Il ne procédait pas ainsi pour des raisons plutôt évidentes, mais il avait pensé qu'avec elle, cela se passerait plutôt bien. Il avait lui-même été surpris de la facilité à mettre à exécution son petit manège et par l'absence de refus de la jeune femme. Allait-il trop loin ou répondait-il à un besoin qu'elle n'exprimait pas ? Les joues de la Dashinger s'empourpraient en tout cas autant que les siennes lorsqu'il avait réalisé qu'elle pouvait toujours retourner ce petit jeu contre lui. Voilà qui était une arme à double tranchant dont il fallait mieux se méfier.

Au moment même où le Brainstormer décida qu'il avait déjà trop joué avec elle, Hige sembla s'offusquer brusquement de la situation. Parce qu'il venait de révéler que c'était une nouvelle technique pour pimenter leur jeu, elle sembla mal le prendre. Remarque, c'était totalement compréhensible, il avait agit sans prendre de gants et c'est sans doute cela qui le trahissait en ce moment-même. Le fait de ne jamais trop s'accrocher à la jeune femme puis d'un jour jouer avec elle d'une telle manière ne pouvait que provoquer un mélange explosif qui pouvait se retourner contre lui comme c'était le cas en ce moment. La Dashinger s'était relevée d'un bond, visiblement outré et avait commencé à s'emporter de plus belle, ne comprenant visiblement pas ce qui n'allait pas chez lui. N'étant pas forcément très à l'aise avec cette situation qu'il n'avait pas voulu mais qu'il avait fini par provoquer, il se laissa aller un peu en arrière, laissant les paroles tranchantes de Hige ricocher sur lui. De toute manière, lui répondre ou tenter de se justifier dans un moment pareil n'était pas vraiment utile. Elle ne l'écouterait pas, de toute manière. Lorsqu'elle revint à un calme un peu plus apparent, il ouvrit enfin la bouche pour parler, quittant son attitude passive, son expression d'indifférence qu'il avait adopté pour encaisser:
- Il n'y a rien à comprendre, Hige, rien. Me suis-je une seule fois emporté parce que tu me faisais des avances ? Je ne crois pas. C'est étrange que tu t'emportes maintenant pour quelque chose comme ça, mais ça montre au moins que tu sais toujours ce qu'est un sentiment, ce n'est pas négatif.

Hige enchaîna sur un couplet qu'il attendait: la confiance. Un bien étrange mot qu'il utilisait pourtant souvent et qui avait une signification forte pour lui. Malheureusement, beaucoup de gens l'utilisaient dans un mauvais contexte la plupart du temps, s'en servant parfois comme ici comme excuse pour on ne sait trop quel motif. Julian n'avait pas changé de posture et gardait toujours un regard et un visage calme, comparé à la jeune femme. S'il s'éprenait à extérioriser quoi que ce soit, ce serait la victoire pour elle, ce serait le signe qu'elle avait raison et qu'elle l'aurait blessé dans ses paroles. Or, rien de ce qu'elle semblait croire n'était - à l'évidence - fondé.
- La confiance n'a rien à faire dans cette discussion. J'ai confiance en toi, sinon pourquoi t'aurais-je confié une mission alors que tu n'es même pas de mon clan ? Pourquoi encore prendrais-je la peine de rester avec toi, de venir te voir ici ce soir ? Penses-tu réellement que je ne pense qu'à ce qu'on pourrait faire dans un lit ? Si c'est le cas, tu te méprends totalement à mon encontre, tu ne me connais pas. J'espère que ce n'est pas le cas.

Le chef de clan soupira puis ôta ses lunettes un instant pour se frotter les yeux, marquant une pause dans leur discussion et laissant la jeune femme prendre conscience de ce qu'elle disait là et des réponses qu'il lui apportait. Lorsqu'il rechaussa ses lunettes, il se pencha en avant et plongea ses yeux dans ceux de la Dashinger.
- Le problème, Hige, c'est que là où tu vas, tu ne me trouveras pas de ton côté. Nous poursuivrons le même but, mais n'allons pas ensemble. Nous irons chacun de notre propre côté. Et je n'attends rien de plus de ta part, au plan professionnel ou émotionnel. Ni toi ni moi ne pouvons envisager une relation durable avec l'autre, je pensais que tu t'en souvenais.

Julian resta un instant ainsi puis se leva et rejoignit la jeune femme avant de lui déposer un bisou léger sur la joue puis de s'éloigner à nouveau.
- Cela ne m'empêche pas de t'affectionner particulièrement. Et toi, qu'attends-tu de moi, au juste ? Pourquoi as-tu besoin de moi ?
Revenir en haut
Hige Cooper
Dashinger

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 281
Localisation: J'suis comme un ninja! : jamais loin!
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 牛 Buffle
Point(s) de réputation: 103

MessagePosté le: Jeu 29 Aoû 2013 - 02:43    Sujet du message: └New Born┐ Répondre en citant

La jeune femme s’en rendait maintenant compte. Elle venait juste de carrément pété une crisette d’enfant bébé gâté. Elle aurait tout fait pour retourner en arrière mais le mal était déjà fais. En fait, ce qui avait alimenté sa rage c’était l’attitude lasse de Julian. Rien au monde ne pouvait plus l’insulter que quelqu’un qui ne lui porte pas attention. Lorsqu’elle fut plus calme, ce fut au tour de Julian de riposter, d’un ton pacifique.
Elle voulait placer des ‘’mais’’ partout mais en était incapable car elle savait qu’il avait raison. Et c’est ce qui lui faisait le plus mal.

Oui elle s’en souvenait mais là elle avait besoin de soutient, d’attention…bref de quelqu’un. Tout simplement.
Hige voulait toute l’attention de Julian car de ces temps-ci c’était seulement elle qu’elle pouvait avoir. Son attention et son aide.
La belle réfléchissait sur ce qu’elle pouvait bien dire. Que des mauvaises répliques lui venaient en tête pourtant, elle n’avait pas envie de continuer sur ce chemin, en plus que Julian semblait vouloir partir. Elle opta pour finalement dire la vérité.
«Tu veux savoir, c’est quoi mon problème Julian? J’ai besoin d’attention, ça a toujours été le cas, je me suis frotter à grand nombre de gens important et c’est là que le jeu continue, je m’excuse d’avoir réagit comme ça, mais ce jeu commence sincèrement à me stresser Julian… J’ai les nerfs à vifs après cette stupide attaque avec ces deux cons qui m’ont battue, j’ai le stress avec cette mission dont je ne sais carrément rien et aussi du stress car je sais que là où tu m’envois je n’aurais plus personne et…»

La belle Hige ne voulait pas continuer car elle savait que Julian lui retirerais l’affaire si elle continuait sur cette voix. Elle devait trouver autre chose, mais quoi...
La belle jeune femme prit rapidement le bras de Julian, sans que son geste ne soit violent, plutôt chaleureux même, elle le regarda dans les yeux, chose qu’elle n’avait pas fait depuis un petit moment, et il était clair qu’elle s,en voulait, qu’elle voulait qu’il reste.
«Julian, écoute moi….je te considère comme un adversaire tenace dans ce petit jeu, mais parfois – oui je dis bien parfois- j’ai besoin d’en sortir un peu, je suis désolée d’avoir réagit comme cela Julian, laisse moi au moins te dire aurevoir si c’est ce que tu veux…»

C’est les joue rougies de gêne que la belle petite blondinette-châtaine s’approcha de lui.
«Et ça, hors du jeu…»

Elle se rapprocha et rapprocha Julian d’elle lentement, descendant sa main le long de son bras pour prendre celle du grand chef.
« Au revoir Julian…je t’écrit pour te redonner des nouvelles de ma mission….je tiens à toi….»

Elle aurait bien dit qu’elle l’aimait. Mais ceci aurait peut-être été mentir car, au fond, elle ne faisait que l’apprécier et tenir à lui, n’ayant aucun sentiment plus fort à son égard. La jalousie de ne jamais avoir toute l’attention du monde. Un peu comme une petite sœur devant rester cacher dans l’ombre d’un grand frère prodigue.
La belle vint se rapprocher de lui et l’embrassa sur le coin des lèvres.
«je n’attends rien de toi Julian, j’attends seulement ma chance d’un jour avoir entièrement l’attention de quelqu’un sur moi, Julian, ça doit être entre mes deux oreilles ce problème, mais c’est le mien….»




Écoute ju :3 j'ai écrit comme si c'était la fin, mais si tu as d'asutres idées ne te prive pas!!!! Very Happy juste que je savais pas comment faire redevenir la situation amicale x3

_________________
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Dim 1 Sep 2013 - 20:04    Sujet du message: └New Born┐ Répondre en citant

Au fur et à mesure qu'il exprimait son point de vue et qu'il démontait les arguments de la jeune femme, il remarquait que celle-ci se calmait. Était-ce dû au ton calme de sa voix ou aux éléments qu'il exprimait et qui montraient à Hige combien elle était dans le tort ? Toujours est-il que la jeune femme semblait se calmer d'elle-même et qu'elle revenait sur des bases plus adéquates pour parler entre jeunes adultes. Il comprenait ce qu'elle éprouvait malgré tout. Il comprenait qu'elle puisse être frustrée de ne jamais pouvoir aller au bout des choses, de savoir que tout cela n'était qu'un jeu et qu'ils ne pouvaient en sortir si facilement. Il comprenait qu'elle puisse être lasse, qu'elle veuille simplement être elle et passer du bon temps. Tout cela n'était qu'évident, et peut-être Julian avait-il surestimé sa capacité à jouer dans la cour d'Elizabeth, de se mettre à ses pieds pour mieux l'espionner.

Julian laissa la Dashinger vider une fois de plus son sac et s'interrompre toute seule. Les dernières paroles de celle-ci l'interloquèrent au point où il eut envie d'en savoir plus, de savoir si elle était réellement prête pour cette mission et s'il ne valait pas mieux tout annuler. Mais il se défendait de faire cela, s'imaginant combien cela pourrait représenter en terme d'affront pour elle. S'il annulait tout, Hige le prendrait sans doute comme un manque de confiance, et il n'avait pas le droit de se permettre ça. Pas dans cette situation et pas avec elle. Il éprouvait quelque chose d'étrange pour cette jeune femme, sans qu'il n'eut vraiment pu savoir avec précision de quel sentiment il s'agissait.

Hige s'approcha de lui en expliquant toujours ce qu'elle attendait de lui et pourquoi elle avait cédé à la pression qu'elle éprouvait. Son discours avait tout l'air d'être composé comme une grande excuse et comme une sorte de déclaration. Elle l'aimait beaucoup, tout comme lui l'aimait beaucoup, et ce jeu la travaillait beaucoup plus qu'à l'accoutumée. Le stress avait sans doute joué un facteur important dans cette petite dispute. Sans qu'il n'eut le temps de réagir, elle avait déjà pris son bras, l'avait légèrement tiré en avant et l'avait gratifié d'un baiser sur le coin des joues. Se redressant, il la regarda un instant et s'excusa à son tour:
- Je suis conscient que tout ce que tu vis actuellement n'est pas facile. Je suis désolé de te mettre tant la pression et de te priver de ce que tu souhaites. Et pour ces personnes qui t'ont fait du mal, s'il y a encore une chance de trouver quelqu'un qui est lié à ce qu'ils t'ont fait, soit sûre que je pourrai leur faire payer au centuple, pour toi.

Comme pour marquer le fait qu'il pardonnait totalement à Hige son écart, Julian l'enlassa à nouveau. C'était le moins qu'il puisse faire pour lui indiquer qu'il ne lui en voulait pas et qu'il comprenait. Ce ne devait effectivement pas être aisé pour la demoiselle d'avoir tant de pression sur les épaules. Lui, il s'y était habitué, à force. Mais elle, elle ne devait pas encore être totalement prête pour ce rôle. Pourtant elle jouait parfaitement la comédie ! Cela ne disait en revanche pas qu'elle était prête mentalement à être détruite si Elizabeth apprenait quel lien étrange les unissait, même vaguement. Mais ce n'était pas l'heure de réfléchir à ce genre de choses, néfastes qui plus est. La serrant toujours dans ses bras, il eut un petit sourire et précisa:

- Tu sais, je t'offrirais bien toute l'attention que tu souhaite, mais il faudrait pour cela transgresser plusieurs règles dans notre petit jeu, et j'aurais l'impression de ne pas te respecter comme je le dois. Et je sais que tu éprouves pour moi quelque chose de similaire à ce que j'éprouve. Un sentiment inexplicable qui te donne envie de moi comme j'ai envie de toi, mais qui nous repousse chacun dans un sens opposé lorsque l'autre entreprend quelque chose de trop osé. Nous avons une relation unique, et impossible à la fois. Je sais en tous les cas que, même si je peux parfois le désirer, je ne pourrai jamais t'avoir. Et tu sais que c'est la même chose me concernant. Nous sommes comme deux aimants aux pôles identiques: on s'attire, mais à une certaine proximité, il n'est plus possible d'avancer, on est repoussé violemment en arrière.

Lorsqu'il eut terminé son explication - et comme pour l'illustrer - il se sépara de Hige pour venir reprendre sa place assise et regarder son verre de whisky vide avec un regard pensif. Il releva la tête vers la jeune Dashinger et sourit en demandant:
- Si tu me le permets, je resterais bien encore un peu et je reprendrais un peu de whisky. Si tu as besoin d'attention, je peux bien t'en donner un peu, après tout. Mais si tout cela t'as refroidi et que tu ne voudrais plus me voir, je comprendrais et je ne t'en voudrais pas de retourner vaquer à tes occupations...
Revenir en haut
Hige Cooper
Dashinger

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 281
Localisation: J'suis comme un ninja! : jamais loin!
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 牛 Buffle
Point(s) de réputation: 103

MessagePosté le: Jeu 12 Sep 2013 - 03:28    Sujet du message: └New Born┐ Répondre en citant

La belle avait la tête basse, elle en avait simplement assez, elle s’en voulait d’avoir eut cette crise et elle s’en voulait d’avoir fait passer tout ça sur le dos du Brainstormer. Alors elle l’écoutait parler sans répondre. Elle l’écoutait, il n’y avait pas de doute, mais elle se sentait trop intimidée pour osée le regarder ou même lui répondre. Mais lors de sa dernière phrase, celle-ci redressa un peu les épaules. Il serait donc prêt à faire ça pour elle? Et ce, seulement si la personne avait un quel qu’onc lien dans cette histoire? La belle blonde sourit en coin, cette déclaration lui faisait plaisir à entendre.

Comme s’il voulait appuyer ses paroles, Julian s’approcha d’elle et vint la prendre dans ses bras. Hige ne su trop comment réagir et resta donc droite une seconde avant de lever un peu les bras pour effleuré son dos et enfin, le serrer fort dans ses bras, s’agrippant à ses vêtements, cachant sa tête dans son cou comme elle avait l’habitude de le faire avec lui. Elle le sentir sourire et, sans bouger, lui porta une oreille attentive. Au fur et à la mesure qu’il parlait, Hige sentait les larmes lui venir aux yeux. Bientôt ceux-ci furent baignés dans ses sentiments – aussi mélangés étaient-ils.

Lorsqu’il eut finit de parler, Julian tenta de repartir, ce qui prit un peu de temps à Hige – le temps qu’elle seche ses larmes pour éviter qu’il ne la voit si émotive – de lui permettre. Lorsqu’il lança un regard vers son verre d’alcool, celle-ci lui sourit, de son beau sourire aguicheur, et le prit pour retourner dans le bar. Elle se dirigea vers le barman, lui demanda la même chose, ce dernier fut intrigué de ne pas l’avoir vue depuis un moment mais n’en fit rien et lui donna la commande qu’elle avait faite. Elle revint vite, se faisant regarder par les clients qui commençaient tous à être un peu coucou.

Hige referma le long rideau rouge vin derrière elle et déposa le verre sur la table, souriant, ayant pensé à la proposition de Julian.

«Je ne dirais jamais non à un peu d’attention!»

Hige lui sourit, un petit sourire sexy, et reprit le verre pour en prendre une gorgé et le redonner à Julian.

«Julian, dis-moi, tu a déjà eu une relation amoureuse avec cette mystérieuse Élizabeth? Tu en parle comme elle était… je ne sais pas moi! La corriveau*

Hige rit doucement, plus il se faisait tard, plus son accent était prononcé. Cet accent anglais, un peu mystérieux.







* http://fr.wikipedia.org/wiki/Marie-Josephte_Corriveau
_________________
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Mar 17 Sep 2013 - 18:02    Sujet du message: └New Born┐ Répondre en citant

Pendant que la jeune femme se reprenait et se remettait de ses émotions négatives, Julian ressentit à quel point elle devait être mal à l'aise vis-à-vis de sa future mission, mais aussi de tous les problèmes qu'elle avait pu rencontrer ces derniers temps. Il la laissait dans une situation qui n'était pas évidente pour elle, et tout ce stress devait l'épuiser. Une fois encore, il eut l'impression de procéder à la manière d'Elizabeth... d'utiliser des... pions. Pion. Ce mot résonnait en lui comme un horrible écho qu'il préférait toujours éviter et surtout ne jamais avouer. Utiliser des gens n'était pas sa volonté, mais il devait parfois avoir recours à de la manipulation pour arriver à ses fins. Une fois encore, il n'était pas bien différent d'Elle, et cela lui provoquait un pincement au coeur tandis qu'il serrait la Dashinger dans ses bras.

Hige eut un moment de flottement lorsqu'il l'étreignit. Sans doute ne s'y attendait-elle simplement pas. Lorsqu'il tenta de se retirer, elle le retint quelques secondes encore. Il n'insista d'ailleurs pas, imaginant qu'elle en avait besoin, que ce soit au niveau affectif ou pour masquer un malaise plus grand qu'il ne l'avait imaginé. Elle partit ensuite passer sa commande tandis qu'il restait là, assis, à se poser plein de questions sur leur relation. Etait-ce réellement une relation plus qu'amicale, en fin de compte ? C'était très compliqué, en tous les cas, et même pour lui. Lorsqu'elle revint, elle referma le rideau puis repris un peu de whisky avant de lui tendre le verre. Un petit sourire en coin sur les lèvres, il commenta:
- Loin de moi l'idée de t'empêcher de piquer dans mon verre, mais... est-ce que tu fais ça à tous tes clients ?

Julian laissa échapper un bon rire amusé: il n'attendait pas de réponse à cette question en réalité, mais espérait avoir piqué l'humour de la jeune femme et se prendre une blague en retour, peut-être pas tout de suite mais certainement. Soudainement, la jeune femme à l'accent anglais de plus en plus prononcé lui posa une question des plus surprenantes: quelle était la nature de sa relation avec Elizabeth. Grave question, mais pourquoi pas ? Un instant un peu déstabilisé, il se rattrapa en demandant en retour:
- Tu as de bonnes questions. Voilà un jeu intéressant que le question/réponse, idéal pour un peu d'attention, pas vrai ? Tu comptes rester debout ou... ?

Laissant volontairement sa phrase en suspens, il tapota gentiment ses jambes comme pour l'inviter à s'y asseoir. Lui aussi avait besoin d'attention, féminine si possible, et cela tombait bien.
- Je te promets que je n'entreprendrai plus rien de tel que je l'ai fait tout à l'heure. D'ailleurs, cela prouve que j'ai raison d'avoir peur de te blesser. J'imagine que tu as une vengeance à prendre ? Si tel est le cas, je l'attend de pied ferme et avec bon coeur.

Julian savait pertinemment que la Dashinger ne se laisserait pas déstabiliser par sa tentative de ne pas répondre à la question qu'elle avait posée. D'ailleurs, il ne l'évitait pas réellement, il cherchait simplement à gagner un peu de temps et à s'assurer qu'il ne blesserait plus Hige ce soir. Elle aurait sa réponse, en temps et en heures.
Revenir en haut
Hige Cooper
Dashinger

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 281
Localisation: J'suis comme un ninja! : jamais loin!
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 牛 Buffle
Point(s) de réputation: 103

MessagePosté le: Ven 20 Sep 2013 - 15:53    Sujet du message: └New Born┐ Répondre en citant

Hige avait le verre de Julian à la main et un sourire joueur de retrouvé sur ses belles lèvres rouges.

«Si je fais ça avec tout mes clients? Julian! Pour qui me prends-tu? Une prostituée ? Si c’est le cas j’espère au moins que tu crois que j’en suis une de luxe!»

Et un bel éclat de rire de la part de Hige qui semblait être la plus heureuse du monde maintenant.
Et lorsqu’elle vit que sa question intéressa Julian, Hige sourit en coin, fière, séduisante, infaillible.
Mais lorsque Julian lui répondit par une autre question, Hige posa ses poings sur ses hanches, l’air un peu déçue.

«Je compte bien m’asseoir monsieur!»

Et encore un rire de sa part. La belle s’approcha de Julian, se pencha pour entrer entre la table et la banquette, laissant entrevoir les porte-jarretelles noir panthères de la belle, et vint s’installer sur Julian.

«Confortable?»

Sur cette petite question à part, Hige écarta un peu les jambes pour inviter Julian à faire de même et les ramena ensemble pour ensuite les croiser. Tout ça voulait signifier au jeune homme de lui laisser plus de place.

«…Parce que tu sais que maintenant, je contrôle tout!»

Hige était amusée car elle ne voyait aucunement comment Julian pourrait poser un geste qui lui ferait gagner des points dans leur petit jeu. La belle blonde était tellement amusée qu’elle ne pensait même plus à sa question.
Lorsque Julian revînt sur l’événement passé, Hige se raidit un peu, elle ne voulait pas qu’il arrête de jouer, elle était à nouveau de bonne humeur. Haussant les épaules, Hige crut bon de lui dire.

«Jules, tu fais comme tu veux, je suis désolée pour ce qui c’est passé, je ne referais plus cette crise, je m’en excuse encore, j’ai encore envie de jouer!»

La belle lui décrocha son plus beau sourire tout en passant ses mains en haut de sa tête pour masser les cheveux de Julian.

«Car plus nous jouons, plus je commence à comprendre ce qui nous lie.»

Hige haussa un sourcil.

«Bon, avant que tu ne m’interrompe, je t’avais posée une question, non? À propos de….d’Elizabeth je crois! Donc à toi, tu dois répondre Juuuuules~!»

Hige bougea un peu son bassin afin de se mettre plus à l’aise et écouta attentivement Julian, les mains toujours dans ses cheveux, la tête penchée vers l’arrière pour le regarder. Mais avant même qu’il ne commence à parler, la belle voulut tester sa concentration en s’adossant contre son torse, le fixant toujours.

_________________
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Mer 2 Oct 2013 - 19:52    Sujet du message: └New Born┐ Répondre en citant

Julian eut un nouveau sourire amusé. Il avait réussi à obtenir la réaction qu'il espérait de la part de Hige en la provoquant de telle manière. Il prit une petite gorgée de whisky qui lui réchauffa agréablement la gorge et déposa le verre sur la table tout en répondant:
- Une prostituée ? Non, bien sûr que non. Est-ce une proposition ? Je ne suis moi-même pas donné.

Le chef de clan eut un nouveau petit rire. Parler ainsi de lui-même le faisait rire, ce jeu aussi. Non pas qu'il se considérait comme étant lui-même un "homme de joie" si tant est que cette expression eut existé, mais il aimait s'aventurer sur le chemin du luxe. Parfois, il rêvait de pouvoir posséder une riche villa sur le sommet d'une colline verdoyante, surplombant une ville grouillant d'activité. Il aurait été à la fois proche de ka ville, mais aussi à l'écart, loin du boucan quotidien des passants et des automobilistes, des travailleurs et des touristes. Paradoxalement, il admirait les personnes possédant peu de moyens et se plaisait à vivre à Pseudo City dans un faux luxe, un appartement qui aurait paru bien pauvre dans la ville des adultes. Et pourtant, son petit chez-lui était plaisant, accueillant et riche en confort, sans être luxueux, loin de là.

Hige finit par céder à son invitation à venir s'asseoir sur ses genoux. Cela n'aurait pas été très difficile d'offrir de l'attention à la demoiselle... mais depuis quand offrir un cadeau était-il forcément difficile et forcément couteux ? Un présent pouvait simplement être immatériel, comme un "je t'aime" ou encore une autre marque d'affection, un service rendu, la confiance. Faire plaisir à quelqu'un semblait si facile et si compliqué à la fois. Le regard du Brainstormer s'attarda un peu sur la vision des sous-vêtements que Hige venait de lui offrir. Elle savait bien ce qu'elle faisait et si elle n'avait pas voulu le faire intentionnellement, il était sûr qu'elle aurait procédé différemment. De manière plutôt gracieuse, la jeune femme prit position et lui demanda s'il était confortablement installé. D'un air reflétant son acquiescement, il répondit:
- Très confortablement, oui. J'espère que mes jambes le sont tout autant pour toi... je n'ai pas la réputation d'être confortable, même si j'accueille très rarement des gens sur moi. Quant au contrôle... un bien grand mot, si tu veux mon avis. Quand on a le contrôle, encore faut-il le préserver... et je ne suis ni sûr que tu l'aies, ni que tu saches le préserver. A toi de le prouver.

Julian cherchait maintenant clairement à rentrer à nouveau dans ce petit jeu. Il voulait savoir ce dont elle était réellement capable. Le cas échéant, il voulait lui montrer que le contrôle physique n'était pas la seule forme de contrôle qu'il existait. Le jeu mental devait aussi pouvoir être régulé si l'on voulait arriver à mettre quelqu'un dos au mur. Et à ce petit jeu, Hige n'avait de chance de gagner qu'au niveau du physique, à son avis. Il pouvait toujours se tromper, voir se laisser berner par une tirade sensuelle comme il l'avait déjà été par le passé, bien sûr. Mais au final, il récupérait toujours ce qui lui était du: son habileté mentale et sa capacité à tenir tête à presque n'importe qui.

La Dashinger revint sur la question qu'elle avait posée plus tôt. Il ne voulait pas éviter le sujet plus longtemps, d'autant plus qu'il n'y avait pas grand-chose à dissimuler. Les mains de la jeune femme se refermèrent sur sa tête pour lui masser les tempes, il ferma les yeux un instant, à l'aise, puis les rouvrit et regarda Hige dans les yeux.
- Elle et moi n'avons pas eu de relation amoureuse. Nous avons un lien très spécial qui nous uni, aussi puissant que celui qu'il y a entre toi et moi... mais différent. Il est intellectuel. Même si je n'aime pas l'admettre, elle est très dangereuse et au moins aussi intelligente que moi. Je regrette cette manie qu'elle a d'avoir toujours un coup d'avance sur moi... presque toujours. Mais il n'y a rien d'autre à trouver... et... ce massage crânien est sublime, je voulais que tu le saches.

Julian referma les yeux et se délecta encore un peu des diverses sensations qu'il éprouvait en ce moment. La joie d'être ici, tranquille, avec elle; le bien-être du massage; la chaleur agréable du corps de la jeune femme si proche de lui. Il n'y avait là que des émotions positives en ce moment. Puis, soudain, il demanda à son tour:
- Si j'ai bien compris, on joue aux questions/réponses ? A mon tour dans ce cas... qu'est-ce qui a fait que tu te retrouves à chercher tellement l'amour et le plaisir alors que dès qu'on t'en donne un peu trop, tu pars en courant ?
 
Le Brainstormer rouvrit les yeux et regarda à nouveau la jeune femme, le regard calme et serein. Il savait qu'il posait une question indélicate, mais elle n'avait pas eu de gêne à lui en poser une. Et puis, il ne cherchait pas à la blâmer ou à la mettre mal à l'aise, mais plutôt à la comprendre. A savoir à quoi il devait s'attendre... à la cerner.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:31    Sujet du message: └New Born┐

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pseudo City Index du Forum -> Quartiers nord -> Quartiers nord Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 2 sur 4

 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Thème actuel: Decadent city (v2.0)
Thème original: Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com