Pseudo City Index du Forum
Pseudo City: Chapitre 2 - Dégats collatéraux
 
Pseudo City Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

└New Born┐
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pseudo City Index du Forum -> Quartiers nord -> Quartiers nord
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Hige Cooper
Dashinger

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 281
Localisation: J'suis comme un ninja! : jamais loin!
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 牛 Buffle
Point(s) de réputation: 103

MessagePosté le: Sam 18 Mai 2013 - 22:12    Sujet du message: └New Born┐ Répondre en citant

La jeune femme fixa la porte du bar avant de prendre une grande inspiration et d'entré. Évidement, à cette heure, il était vide. Les chaises étaient à l'envers sur les tables du bar pendant qu'un jeune homme lavait le plancher avec une vadrouille. Hige lui adressa un sourire franc et s'enfonça jusqu'au fond complètement du bar dans la salle des employés pour aller y chercher son uniforme. Elle revêtit donc un haut sans manches, noir, et une jupe blanche avec une poche intégré pour le tip et le calepin qu'elle devait traîner pour les commandes. La belle se regarda dans le miroir. C'est fou comment une couleur de cheveux pouvait changer quelqu'un aussi radicalement. Hige passa une main dans ses cheveux et se maquilla, du mascara et du eye liner avec un rouge à lèvre d'un rouge flamboyant était grandement suffisant. Elle avait apprit qu'elle gagnait plus de tip ainsi. Et elle avait l'air de l'une de ses serveuse de bar burlesque qu'elle aimait tan. Sortant de la pièce des employés, elle recroisa le même jeune homme, maintenant accoudé au bar. Ethan était le barman de la place. Il était un excellent barman en fait. Il avait inventé un nouveau cocktail qui faisait fureur ces temps-ci et que tout le monde commandaient. L'heure H arriva. Les lumières avaient été tamisée et la musique avaient été mit. Muse - New Born jouait. Le cœur de Hige c'était mit à accéléré. Elle attendait la venue de Julian. Cela la rendait nerveuse car elle devait parler de choses importantes avec lui sans trop se faire remarquer et elle avait pensé à une ruse. Comme il n'était pas rare de voir les clients et les serveuses flirter ensembles, c'est ce qu'elle ferait en glissant quelques indices dans leur discussion.

«Hey Silver!»
«Quoi Ethan?»
«Met toi au travail les clients attendent!»

Il lui avait gentiment sourit en tendant un verre à une cliente assise au bar directement. Hige sourit en coin. Les gens d'ici étaient pas mal tous gentils et ça lui réchauffait le cœur dans cette soirée fraîche de printemps. Elle se dandinait au rythme de la musique entre les tables du bar qui commençaient vraiment à être remplis et elle n'avait toujours pas repéré sa cible. Aussitôt qu'elle eut pensée cela, elle le vit entrer dans cet univers qui ne lui ressemblait pourtant pas tan que ça.

aller fonce ma vielle! C'est ta conscience que te le dit! Avue qu'il est mignon quand même! Maintenant, amuse toi!

Cette pensée la fit sourire en coin. Elle s'approcha de sa proie et lui fit une courte révérence.

«Je peux vous aider à trouvé une table?»

À peine elle eue dit cela, elle le conduit jusqu'à une table reculé, une des plus belles places du bar et lui accorda son doux regard de biche.


«Je vous apporte quoi à boire monsieur?»
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 18 Mai 2013 - 22:12    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Sam 18 Mai 2013 - 22:46    Sujet du message: └New Born┐ Répondre en citant

La soirée avait débuté sans anicroches pour Julian. Ayant tranquillement mangé dans un petit restaurant du coin avec quelques Brainstormers relativement bien placés dans la hiérarchie, il n'avait pas pour autant abusé sur la boisson. Les autres personnes en sa compagnie avaient fait de même, par courtoisie, et le repas s'était très bien déroulé, dans une ambiance constructive. Ils avaient parlés de maintes choses concernant le clan, sans toutefois ébruiter de détails trop compromettants. Le repas toucha à sa fin, Julian paya le repas et ils sortirent tous du petit restaurant qui, à première vue, n'en jetait pas vraiment plein les yeux. L'un des officiers lui demanda:
- Patron, ça vous dirait de nous accompagner ? On va faire un petit bowling pour digérer !
- Désolé messieurs, ce sera pour une autre fois. Je crains que le repas de ce soir me tienne un peu trop au ventre. Je vais aller me promener un peu puis rentrer. Mais merci pour l'invitation. On se revoit demain pour le conseil hebdomadaire sur la sécurité du quartier, bonne soirée.

L'officier ne releva pas et salua poliment son supérieur avant d'emboîter le pas de ses collègues. Pendant ce temps, Julian se dirigea dans le sens opposé. Il avait autre chose à faire. Vêtu d'une chemise bleue à longue manches, d'un jeans et de chaussures noires, il tenait une veste en cuir noir sur son épaule et faisait penser au Brainstormer lambda. Ayant parcouru quelques centaines de mètres, il arriva devant un bar et s'arrêta un instant pour regarder à l'intérieur. L'enseigne lui confirma que c'était bien ici qu'il avait rendez-vous. Soudainement, son ventre se crispa un peu: le stress. Julian éprouvait un peu d'anxiété à l'idée d'aller retrouver Hige à l'intérieur. A quoi ressemblait-elle maintenant ? Allait-il la reconnaître ? Comment la trouverait-il ? Il y avait beaucoup de paramètres qu'il ne maîtrisait pas dans cette situation, et il n'aimait que très moyennement cela, même si les risques étaient peu importants.

Julian inspira, poussa la porte puis se dirigea dans le bar. A peine eut-il fait ses premiers pas dans l'établissement qu'une brunette d'à peu près sa taille l'accosta. A priori, il devait s'agir d'une serveuse dans ce bar. Elle lui demanda si elle pouvait l'aider à trouver une place. L'endroit n'était pas exactement plein à craquer, mais il était vrai qu'il y avait du monde. Il acquiesça et se laissa guider jusqu'à une jolie petite table où elle l'installa. A peine fut il assis qu'elle lui demanda ce qu'il souhaitait prendre. Et bien, en voilà une qui était plutôt entreprenante ! Le bon personnel faisait plaisir. Répondant au regard attendrissant de la jeune femme par un grand sourire, il affirma:
- Je prendrai volontiers un café et un whisky, s'il vous plaît.

Puis, soudain, alors qu'il était un peu attiré par le physique de la jeune femme, qui savait visiblement se mettre en valeur, revint sur terre. Cette voix, il croyait la connaître. Les courbes de la jeune femme ne lui étaient pas non plus étrangères. Pris d'un doute et voulant éviter un fiasco total, il jeta un oeil à la petite plaquette qui indiquait le nom de la demoiselle. Il sourit alors que la jeune femme se détournait, puis l'interpella une nouvelle fois:
- Hum, excusez-moi mademoiselle... Silver ? Quand vous aurez deux secondes à vous, je serais ravi de vous compter à ma table. Julian Hawksbury, chef du clan des Brainstormers.

L'expression sur son visage, un peu soulagé, ne manquerait pas de signifier à la jeune femme qu'il avait compris qui elle était. Puis il continua, ne souhaitant pas briser la couverture de la jeune femme:
- ... au cas où vous ne m'auriez pas reconnu, bien sûr.
Revenir en haut
Hige Cooper
Dashinger

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 281
Localisation: J'suis comme un ninja! : jamais loin!
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 牛 Buffle
Point(s) de réputation: 103

MessagePosté le: Dim 19 Mai 2013 - 00:57    Sujet du message: More :3 Répondre en citant

Elle se mordilla la lèvre inférieure d'un air érotique en se retournant vers lui, un sourire incroyable accroché aux lèvres.
«Oui Monsieur Hawskbury?...j'arrive à votre table dans quelques minutes avec les breuvages!»

Hige, nouvellement appelée Crystal Silver, se dirigea d'un pas dansant jusqu'au bar et commanda à Ethan un whisky et un café qui lui servit quelques minutes plus tard avec un commentaire qu'il jugea probablement drôle de dire à l'oreille de la belle:
«Te voir comme ça me rend toute chose! Dis moi ma jolie, pour qui sont ses boissons?»

Évidemment il avait rigolé. Mais Hige, elle, se sentait toute chose. À chaque foi qu'elle voyait Julian, des papillons s'installaient dans son ventre. Pour elle cette sensation n'évoquait en rien l'amour, elle évoquait plus la joie de voir son ami qui allait enfin répondre à ses questions.
«Oh, je suis désolée Ethan! En tout cas ce n'est pas pour toi!»

Hige, ou devrait-on l'appeler Crystal, lâcha un rire fière et partit en direction de Julian, le plateau à bout de bras, d'une démarche qui était ma fois, très alléchante.
Regarde ma chérie! Tous les regards sont vers toi! Il te donne une de ces pêche le p'tit brun! Mais ne perds pas le courage que tu as. Tu dois lui parler de tout ce que nous avons parler ensemble!

Hige rigola. Sa conscience la faisait bien rire ce soir. Elle vint rejoindre Julian en déposant allègrement le plateau sur la table ronde qui était situé dans un coin privé où il était possible de tirer les rideaux afin d'avoir plus de discrétion. Elle se retourna justement vers ces longs bouts de tissus noirs, en velours épais et les effleura du bout des doigts.
«Dois-je fermer Monsieur le chef?»

Avant même qu'il parle elle tira les rideaux. Ils n'avaient pas trop l'air suspicieux car il y avait de nombreux autres coins privés aux rideaux tirés. Le sons avait baissé d'intensité grâce à l'épaisseur du velours ce qui était parfait pour la discussion qu'elle attendait depuis ci longtemps. Ne sachant que trop dire, elle vînt s'asseoir à côté de Julian, croisa les jambes et lui souri. Un sourire qui voulait à peu près tout dire. ''je suis contente de te voir'', ''j'ai besoin de te parler'' et '' heureuse que tu m'es reconnue du premier coup d’œil''. Tout passa en quelques secondes dans son regard. Elle soupira longuement en lui approchant sa commande.
«Vous commencerez par quoi? Julian...»

Un nouveau sourire s'étendit sur son visage et elle le prit dans ses bras spontanément.
«...Je suis si contente de te revoir!»

Elle le relâcha peu après et lui donna ce qu'il lui avait répondu pour ensuite se tourné vers lui, s'asseyant sur l'un de ses pieds replié sous elle, Hige se trémoussa sous la nervosité mais ceci passa pour un simple envis de danser...
Tu ne bernera pas Julian comme ça Hige, il sait pratiquement tout de toi. Il te connait. Tu dois te l'avouer maintenant... À cet instant il doit être conscient que tu est nerveuse, il doit même savoir que tu est intimidée par lui et que tu est un minimum intéressée à plus...et vous avez même l'affinité qui vas avec...!

Hige secoua la tête dans le vide pour faire taire Miss Je suis dans te tête et j'ai même ma propre couleur et regarda Julian. Hige ne voulait pas ''plus si affinité'' Hige voulait des réponses et ce, dès ce soir...Mais pour l'instant, elle ne savait pas comment aborder le sujet et décida donc d'en arrivé par l’intermédiaire d'une discussion banale avec Julian. Remarquez, il n'y a jamais de discussions banales entre ces deux là.
«Alors comme cela je ne suis pas bien déguisée? Je croyait pourtant avoir changé assez de trucs pour te donner du fil à retorde!»

Hige rigola et fixa Julian d'un air amusé et enjôleur.
«Je t'ai vus mater mes fesses tu sais...»

Évidemment qu'elle bluffait mais cette jeune femme attendait la réaction du chef avec impatience. Allait-il avouer? Allait-il rougir? Bégailler? Allait-il jouer le jeu avec elle? Ce jeu, AH ce jeu. Ils y jouaient souvent ces deux là mais le temps manquait à Hige qui tentait de refaire une nouvelle vie avec sa nouvelle identité. Ça la rendait triste, c'était amusant jouer la carte du flirt sans jamais aller trop loin, que pour le plaisir de ne pas perdre la main.
_________________
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Dim 19 Mai 2013 - 22:01    Sujet du message: └New Born┐ Répondre en citant

Lorsque la jeune femme eut pris la commande de Julian, elle s'en alla non sans arborer un air des plus alléchants. D'ailleurs, un regard circulaire démontra que plusieurs individus du sexe masculin avaient repéré la jolie serveuse. Les pupilles dilatées, la langue qui passait de manière incontrôlée sur leurs lèvres, des mouvements maladroits. Ces jeunes hommes semblaient visiblement succomber assez facilement aux charmes de la gente féminine, plus particulièrement de ceux de Hige. Cela l'amusa un peu d'ailleurs. Lui-même n'était pas indifférent au charme naturelle de Hige, mais il tentait au moins de s'en cacher un minimum, même si ses expressions non-verbales n'étaient pas toutes contrôlables.

La serveuse sous couverture revint vers lui avec sa commande et demanda, sans vraiment attendre de réponse, si elle devait fermer les rideaux qui entouraient la table. Un de ces endroits pour personnes ne souhaitant pas être dérangées pour rien lors d'une conversation "business". Or, dans leur cas, il s'agissait bel et bien d'une discussion sur le boulot et les propos tenus ici ne devaient pas sortir du cadre des interlocuteurs concernés. Même si les rideaux étaient très épais et couvraient bien le bruit ambiant, il n'était pas possible d'assurer à 100% que les propos échangés étaient sécurisés... mais c'était mieux qu'en pleine rue déserte où des mouchards auraient pu être placés. Cet endroit avait été choisi au hasard et personne n'était au courant en dehors des deux personnes à cette table.

Immédiatement après que Hige eut fermé les rideaux, le volume sonore fut considérablement réduit. De "bruyant", l'environnement était passé à "confortable", selon les critères de confort de Julian. Il se délecta un instant de la réduction de bruit, redoutant cependant la réouverture prochaine, puis revint à son interlocutrice, qui lui demandait ce qu'il allait prendre en premier. Il fit une petite pause réflexion puis indiqua son choix:
- Il me paraît assez logique de commencer par le café, puisque le goût du whisky risque fort d'impacter celui du café par la suite. Et je prends toujours un café et un whisky dans les bars que je ne fréquente pas régulièrement, ça me donne une idée globale de la qualité des prestations.

Avant qu'il n'ait eut le temps de toucher à sa commande, deux bras vinrent l'entourer et inexorablement le rapprocher de... hum... oui, ces deux choses si intéressantes chez une femme. Il répliqua avec sentiment au câlin qui lui était offert et jugea bon de préciser, non sans quelque émotion dans la voix lui aussi:
- Toi aussi, tu m'as manqué, tu peux pas savoir.

Il se laissa gentiment servir et gratifia d'un "merci" la Dashinger lorsqu'elle lui tendit son café. Il souffla un peu dessus et en goûta une petite gorgée avant de hocher de la tête. C'était du bon café. Pas le meilleur qu'il ait jamais goûté, mais supérieur au jus de chaussettes qu'on trouvait parfois çà et là dans les établissements. Resterait encore le test du whisky, mais pour l'instant, il y avait plus urgent à traiter. Hige se trémoussait un peu trop sur sa chaise. Elle semblait nerveuse... remarque, il y avait de quoi. Mais pourtant, elle semblait partagée entre la joie de le revoir et le tiraillement de plusieurs questions. Ce n'était pas de l’excitation liée à une peur, cela se voyait. Sans lever les yeux de sa tasse, comme pour faire planer un suspens inexistant ou se donner un air de "méchant dans les films", il demanda d'une manière plus sérieuse:
- Tu m'as l'air bien agitée ce soir, c'est bien qu'on se voit. Et pour ton déguisement, il est très réussi... c'est autre chose qui t'as trahi.

Toujours à la manière d'un acteur dans un film, il releva les yeux et fixa la jeune femme, faisant monter le suspens, puis déclara:
- ... c'est ta voix... je ne peux pas l'oublier. Et j'espère que la principale concernée par notre affaire ne l'a pas déjà entendue, parce qu'elle ne l'oubliera pas non plus.

Julian sirota à nouveau sa tasse de café, revenant progressivement à une attitude moins professionnelle. Heureusement pour Hige, il n'avait plus de café dans la bouche lorsqu'elle tenta de jouer avec ses sentiments en lui disant qu'elle l'avait vu la mater. La pauvre aurait été aspergée de café brûlant le cas contraire et aurait dû filer se changer. Comme quoi, le hasard faisait parfois bien les choses. Son teint, malgré son contrôle, vira légèrement au rouge alors qu'il perdait un peu de sa crédibilité en toussant brièvement. Il ouvrit la bouche pour dire quelque chose dans le genre "c'est pas ce que tu crois", mais il remarqua dans le regard enjoué de la jeune femme que c'était exactement ce qu'elle désirait. Le chef de clan se reprit un peu, sourit et, tout en reposant sa tasse, s'avança un peu vers Hige.
- Tu sais, si regarder une jeune femme séduisante était un crime, je pense que je serais effectivement coupable. Mais comme je te connais, tu as tout fait pour que je te remarque. Et franchement, comment ne puis-je pas te remarquer ?

Julian sourit puis posa sa main délicatement sur l'un des genous de la jeune femme, son regard de braise toujours tourné sur elle.
- D'ailleurs, tu es si séduisante qu'il me faut te dire de faire attention avec ça. Non seulement cela me toucherais beaucoup de savoir qu'un homme t'a fait du mal pour ça - car tous ne sont pas de très bon joueurs - mais en plus, je pense que même si rester un peu près normale est important, tu devrais faire un effort pour être moins voyante. Celle dont on ne prononcera pas le nom ce soir préfère les gens discrets. A toi de jouer sur ta capacité à attirer l'attention sur ce qu'elle te demandera d'attirer l'attention, et pas sur ce qu'elle cache. ça, il n'y a que moi qui veut le savoir... compris ?

Puis, retirant sa main aussi doucement qu'il l'avait posée, non sans effleurer la peau de la jeune femme plus qu'il n'eut été nécessaire, il reprit sa position dans son siège. Après une nouvelle et avant-dernière gorgée, il demanda d'un air plus protecteur:
- Mais de manière plus importante, qu'est-ce que tu avais à me dire ? As-tu des questions qui n'attendent plus ? Quelque chose te tracasse ?
Revenir en haut
Hige Cooper
Dashinger

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 281
Localisation: J'suis comme un ninja! : jamais loin!
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 牛 Buffle
Point(s) de réputation: 103

MessagePosté le: Lun 20 Mai 2013 - 00:30    Sujet du message: ^^ Répondre en citant

- Toi aussi, tu m'as manqué, tu peux pas savoir.

Hige frémit et resserra tendrement son étreinte. Ces mots l'avait profondément touché. Suite à ce moment de tendresse, elle regarda Julian goûté son café et sourit en coin en ne le voyant pas réagir.
«Du café instantané...» souffla Hige en haussant les épaules. Elle qui était une amoureuse du café s'y connaissait un peu.

En se trémoussant, elle ne fixa Julian qui n'avait toujours pas relevé la tête de sa tasse qu'elle lui avait emporté un peu plus tôt. La belle retint son souffle quelques secondes, nerveuse. La seule chose qu'elle avait envie de faire à ce moment précis était de taper la tête de Julian ou bien de venir se frotter contre lui en le suppliant d'arrêter son cinéma. Son cœur c'était serrer en l'écoutant parler aussi sérieusement. Elle dû aussitôt entre-ouvrir les lèvres pour respirer plus. Plus vite et plus fort d'u même coup.
«Au-autre chose...?»

Hige inspira profondément en se trémoussant sur la banquette - la même que Julian - et se rapprocha de lui pour mieux ce concentrer sur ce qu'il disait. Il était si sérieux, ça effrayait presque le jeune fille. Mais c'est lorsqu'il releva son regard vers elle que son cœur manqua un bond que ses joues prirent une teintes rosée. Tout ça avait des allures très cinématographiques. Lorsqu'il parla enfin elle ne pu s'empêché de le fixer. Totalement hypnotisé par cet étrange instant. Sa voix. c'étais sa voix qui l'avait trahit. Elle sentit ses joues prendre une teinte rosées et détourna le regard vers la boisson que Julian portait à ses lèvres. Hige n'en manqua pas une seconde. Un sourire s'étira soudainement sur les lèvres de la petite brune. l'air pesant c'était allégé. Surtout quand elle insinua l'avoir vu la mater. Se mordillant la lèvre inférieure, Hige vit Julian passé au rouge en un quart de tour tout en toussotant. Remarquant cette réaction, Hige se mordit la lèvre un peu plus fort afin de se retenir de pouffer. Le cliquetis de la tasse que Julian avait reposé sur la table n'enleva pas la satisfaction à Hige qui attendait une réponse. De plus, le sourire du chef des Brainstormer n'aidait en rien la serveuse sous couverture à reprendre du sérieux. Elle s'arrêta bien vite de sourire lorsqu'il ouvrit la bouche pour la deuxième fois afin de parler. Elle se sentit flatter, mais recevant rarement de si gentils compliments, les joues de Hige s'empourprèrent rapidement. Sa plaisanterie lui avait pété en plein visage.

Elle lui sourit doucement, comme pur le remercié mais encore une fois, son sourire disparut rapidement. Quelque chose de chaud, d'agréable, érotique* - car il faut avouer que la peau de Hige était ultra-sensible au contacte d'autre corps - et de surprenant lui avait prit la cuisse. Elle se cambra légèrement sur son siège tout en inspirant une grande bouffé d'air et reprit une position à peu près naturelle. Lorsqu'elle se rendit compte que c'était la main de Julian, elle passa la sienne sous la table et vient l’effleurer sur sa cuisse. Lorsque son attention pu se mettre sur les paroles que disait Julian, elle le fit. Faire attention? Un homme oserait-il vraiment faire du mal a une si jolie femme qu'est Hige? Elle avait peine à le croire, mais seulement en repensant à son ancien patron, elle comprit de ce que le chef voulait parler. Comment ça elle devrait être plus normale? Hige commença un mouvement négatif de la tête mais s'arrêta en entendant la suite de ce qu'avait à dire Julian.
Celle dont on ne prononcera pas le nom ce soir préfère les gens discrets.

Hihe hocha finalement la tête en signe d'approbation. Si c'était pour le bien de la mission, elle ferait l'effort pour. Sur la fin du discourt du jeune homme, Hige sentit les muscle de son ventre se crisper. La sensation lui était agréable et familière. L’excitation. Elle prenait de plus en plus conscience qu'elle allait devoir jouer l'espionne et ça l'excitait. Évidemment elle savait que rien ne serait facile, mais c'était bien plus fort qu'elle. En plus, elle allait pouvoir partager quelque chose avec Julian. Son ami. Des secrets. Et pas n'importe lesquels. Les secrets qui sernt les plus recherchés lorsqu'ils existeront. Lorsque le beau brun lui demanda si elle avait comprit, Hige revînt sur terre et remarqua qu'elle avait resserré sa main sur celle de Julian, qu'elle respirait plus fort -assez pour que l'on voit sa poitrine se soulever à chaque inspiration - et il était sans doute possible à Julian de voir ses pupilles agrandies. Elle relâcha légèrement la main de Julian sur sa cuisse en hochant la tête afin de répondre à sa question. Lorsqu'il eut sa réponse, il retira sa main, au regret de Hige qui aimait bien, tout en effleurant sa peau. Hige se raidit et jeta un regard curieux vers Julian, elle mima très clairement ''agace'' en se détendant à nouveau, un sourire paresseu mais vachement sexy accroché aux lèvres. Lorsqu'il reprit parole, Hige lui piqua son café, feint prendre une gorgé en attendant de savoir si elle pouvait vraiment en prendre une - car la belle avait la bouche complètement asséché - et se pourlécha.
«Effectivement, Julian, j'ai des questions. Je commence par laquelle? j'en ait tellement...»

La belle regarda le sol, se mordillant la lèvre inférieure en se trémoussant toujours sur la banquette, l'air pensive et reposa son regard sur Julian.
«J'aimerais savoir comment je vais pouvoir me présenter à elle. Comment être sûre qu'elle fera de moi son bras droit. Je voulais savoir quelle date elle arrivera, pour me préparer, je voudrais savoir...si je suis vraiment prête...si ma nouvelle identité tient la route...Aide moi Julian...»

Elle avait parler une douce voix. Suppliante mais pas trop. Elle ne voulait quand même pas faire penser à Julian qu'il avait fait un mauvais choix de lui demander cette mission. Hige était si fière que se soit à elle qu'il lui demande de faire ça. La belle se sentait utile dans toute cette histoire.




Simple rappel de la conversation sur la CB, Petite blague de ma part, hahahaha je suis drôle x3

_________________
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Lun 20 Mai 2013 - 11:09    Sujet du message: └New Born┐ Répondre en citant

- Du café instantané...

Julian se stoppa un instant dans son geste, interloqué de n'avoir pas décelé le goût habituel du café instantané, pourtant si facile à remarquer. Il regarda le fond de sa tasse et pouffa de rire. Comme quoi, rien n'était infaillible, surtout lorsqu'on était concentré sur autre chose. La présence de la jeune femme le troublait, comme à son habitude, mais il était heureux de constater que c'était réciproque. Ces deux là partageaient un lien très subtile et intéressant. Un degré de relation très rarement atteignable entre deux êtres. Ce n'était pas à proprement parler de l'amour, mais c'était plus fort que de l'amitié. Alors qu'est-ce que cela pouvait bien être, si cela avait un nom ? A vrai dire, il s'en fichait un peu et se pressait à chaque occasion qu'il avait de ressentir le maximum de ce qu'ils pouvaient s'offrir. La tasse encore en main, il continua de rire et s'exclama:
- Je suis vraiment mauvais quand je n'ai pas la tête à cela. Mais je reste sur ma position précédente: ce café reste acceptable.

Alors que Julian expliquait à la Dashinger à ses côtés ce qui l'avait trahi, il remarquait que celle-ci s'agitait de plus en plus sur son siège, en proie à une mystérieuse réaction. Avait-elle au final peur ? Craignait-elle d'être repérée trop facilement ? Cela serait compréhensible, une mission telle qu'il lui avait confié n'était pas simple et comportait certainement quelques risques. De là à dire qu'Elizabeth serait assez cruelle pour lui faire du mal, c'était exagéré. En revanche, qu'elle "joue" avec en lui donnant intentionnellement de faux renseignements n'était pas exclu. En y réfléchissant bien, la personne qui prenait tant de risques dans cette histoire, c'était bel et bien lui. Si Elizabeth mettait à jour son petit montage, elle ne se gênerait pas de s'en servir pour l'atteindre directement, et il redoutait d'avance ce qu'elle trouverait, une fois de plus. Revenant à leur discussion, il réfléchit encore un peu à ce qui aurait pu la trahir et indiqua:
- Tu t'es peut-être aussi un peu trop pressée pour me voir. Tu dois agir de manière plus neutre en ma présence en public. Je ne peux pas te garantir que je serai toujours absent des discussions auxquelles tu assisteras. Aussi devras-tu agir comme si tu ne m'avais jamais vu. Tout geste déplacé pouvant lui faire croire que tu me connais pourra te trahir. Sinon, c'était plutôt satisfaisant. Tu joues bien la comédie quand tu veux.

La jeune femme, visiblement intimidée par son air sérieux, avait un peu perdu de son humour et de ses airs de gamine qui la rendait si affective. Elle ressemblait davantage à une jeune femme un peu égarée, perdue dans un monde qu'elle ne maîtrisait pas. C'était effectivement cela. Elle allait servir à remplir une cause dont elle ignorait la portée réelle, et c'était aussi bien ainsi. Pour la réussite de cette mission, il avait besoin d'une personne la moins informée possible, mais qui soit tout de même suffisamment intelligente pour comprendre ce qui se passait autour d'elle. Hige répondait à cette description, bien que peut-être un peu trop sensible. Il craignait qu'Elizabeth se joue un peu de ce sentimentalisme, elle qui refoulait toutes ces choses qu'elle méprisait, tel l'amour. C'était toutefois un avantage important: elle aurait besoin de quelqu'un de sensible pour toucher les autres par les sentiments. C'était par là qu'elle se rendrait indispensable auprès de la future "reine" du quartier rouge.

Hige, ayant passé par un stade de satisfaction et s'amusant de l'effet qu'elle pouvait avoir sur le chef de clan, ne sembla pourtant pas s'attendre à la réplique de celui-ci, ce qui la déstabilisa. Prise à son propre jeu, pour le plus grand plaisir du Brainstormer. Les joues de la jeune femme s'empourprèrent à leur tour, visiblement peu habituée à de tels compliments, mais cela s'empira lors du contact physique qu'il venait d'établir avec elle au travers de sa main. Le contact physique était quelque chose de très fort. Il pouvait être très agréable comme très désagréable, mais il n'y avait pas de milieu. User du contact tout en utilisant des paroles fortes de sens pouvaient venir à bout de n'importe qui de suffisamment peu préparé à ces situations. Personne ne pouvait réellement être prêt à 100% et éviter de se faire manipuler de la sorte, mais il y avait des techniques pour progresser un peu. Lorsqu'il eut posé sa main sur la cuisse de la demoiselle, il la sentit réagir. Un spasme qu'il espéra ne pas être accompagné d'une belle gifle. Pourtant rien ne vint, à sa plus grande satisfaction. Elle avait accepté ce contact, mais peut-être n'aurait-elle pas dû ?

Toujours très attentif aux réactions de la jeune femme, il remarqua quelques signes similaires à ceux qu'elle avait précédemment engendré chez bon nombre de jeunes hommes dans le bar quelques minutes plus tôt. Quelques gestes encore et elle ne se contrôlerait plus vraiment très bien. D'ailleurs son écoute devait être passablement diminuée. A voir ses yeux, elle était davantage concentrée sur des pensées très flatteuses pour lui que sur les paroles qu'il employait. S'il ne cessait pas son petit manège, elle perdrait sans doute prochainement la dernière lueur de raison dont elle disposait pour se jeter sur lui. Bien que cette idée ne lui eut pas déplu, il y avait autre chose à faire avant. Il rit un peu face à la situation qu'il venait d'aménager, puis retira sa main alors que Hige le lui permettait.
- Maintenant tu comprends comment je me sens lorsque tu t'amuses avec moi, ou quand tu prétends que je regarde tes attributs féminins. Qu'à cela ne tienne, je n'ai pas souvenir que tu m'aies dit de quelque manière que ce soit que ça te dérangeait. Si c'est le cas, n'hésite pas, je ne le prendrai pas mal, t'inquiète.

Il gratifia une nouvelle fois Hige d'un sourire entendu puis revint un peu à leur discussion, réduisant un peu le rythme, conscient qu'elle devait d'abord reprendre le dessus sur ses pulsions incontrôlables qu'il avait réveillées. Elle décida soudainement de lui dérober son café, sans doute une petite revanche par rapport à ce qu'il venait de lui faire subir. Elle s'arrêta juste avant de poser ses lèvres sur la tasse et le regarda, comme attendant qu'il lui accorde ce petit plaisir. C'était un peu contraire à son attitude précédente mais elle se montrait très polie. Il hocha de la tête et confirma:
- Je t'en prie, sers-toi. Fini-là si tu le souhaites. Je me vois mal t'en interdir cela dit...

Enfin vint le moment où la jeune femme, ayant reposé la tasse, commença à poser ses questions. Comme à son habitude, elle les avait toutes posées en même temps. Heureusement, Julian avait une bonne mémoire et avait le temps de les enregistrer pour lui répondre.
- Pas si vite voyons, une à la fois. Enfin bon... Tu te présenteras à elle quand le moment viendra, quelqu'un t'appellera pour ça. Elle fera de toi une personne importante car elle a besoin de quelqu'un de sensible pour toucher les gens du quartier. En plus, n'étant pas Dashinger, elle préfèreras sans doute t'utiliser pour diffuser ses informations, tu es mieux accueillie sans doute... de la gente masculine en tout cas !

Julian marqua une petite pause pour souligner la petite blague qu'il venait de faire une fois de plus sur son physique avantageux. Laissant cette plaisanterie plâner un instant, il reprit en suite le fil de la conversation:
- Je ne connais pas encore la date exacte, mais j'imagine que ce sera dans une ou deux semaines. Actuellement, les choses sont en train de se mettre en place discrètement. Et pour terminer, ce serait présomptueux de ma part de dire que tu es prête, car tu ne peux pas l'être, pas face à elle. Je ne peux moi-même pas l'être. Par contre, ton identité, même si elle fait penser un peu à celle d'une actrice de films de bas niveaux, te suffira. Si elle te dis qu'elle trouve ton nom un peu bizarre, tu n'auras qu'à jouer la carte de la franchise: dis-lui que ce n'est pas ton vrai nom, car tu n'en es pas fière. A toi de te broder une histoire qui tiens la route. En revanche, si tu veux t'entrainer un peu, je suis là pour ça...
Revenir en haut
Hige Cooper
Dashinger

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 281
Localisation: J'suis comme un ninja! : jamais loin!
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 牛 Buffle
Point(s) de réputation: 103

MessagePosté le: Lun 20 Mai 2013 - 17:18    Sujet du message: . Répondre en citant


Suite à l'accord de Julian, qui avait quand même un peu l'air surpris de sa politesse, Hige lui piqua une petite gorgée, voulant à tout prix éviter d'avoir le fond de la tasse. C'était le bout le plus dégueulasse, selon elle, du café instantané. Tout en prenant sa gorgé, Julian pu aisément remarquer les commissures des lèvres de la belle remonter pour crée un sourire amusé.
Oh Oui Julian! Tu vas voir! On vas ce venger! Mouwahahahahahha!

Reposant délicatement la tasse de café en face de Julian, Hige se rapprocha afin de refermé sa bulle de concentration sur lui et uniquement ce qu'il disait. Au moins, il n'avait pas reprit cet air grave qui avais tan rendue la brune si nerveuse il y a à peine quelques minutes. Un léger rire enfantin traversa les lèvres de la Dashinger lorsqu'il lui demanda d'aller moins vite. Elle lui adressa un sourire charmeur. Une pensée perça dans son esprit. Qu'avait-il entre eux? Hige n'était pas sotte. Ce n'était pas que de la simple amitié. Mais de là à dire que c'était de l'amour, elle en doutait. Et de toute façon elle aurait peur que sa n'en soit car si il y aurais un problème, elle perdrait directement son meilleur ami. Secouant la tête pour se mettre à l'écouter, elle reprit facilement le cours de la discussion. À ce qu'elle avait comprit, elle aurais besoin d'elle. Elle haussa les épaules en penchant la tête sur l'une d'elles. Alors comme ça, la belle était sentimentale et la future reine rouge non? Et comme ça, Hige avait un emprise sur les hommes? Elle rit de plus belle.
«Julian, mon choux, c'est gentil mais je ne crois pas avoir emprise sur personne.»

Elle lui adressa quelques battements de cils et passa une main dans ses cheveux afin de retirer quelques mèches rebelles de son visage. Tentative échouée, les mêmes mèches revinrent aussitôt. Elle sourit en coin à Julian. Lui il ne devait pas avoir de ce genre de problèmes en tout cas! Donc, si elle ce donnait une date limite pour ce dire que la nouvelle chef arriverait, ce serait deux semaines. Elle déglutit. C'est donc vrai. Hige Cooper allait jouer à l'espionne dans son propre quartier. En fait, que ce soit son quartier ne lui posait pas problème, elle n'avait jamais comprit cette maladie de certaines gens à être si patriotique. La jeune femme inspira longuement, sans perdre son sourire et soupira d'aise.
«Oui je sais bien que je doit être plus neutre mais Julian! Ne vois tu pas cet effet que tu me fait subir lorsque tu es dans les parages? Mes mains deviennent si moites, je ne me supporte plus!»

Attendant quelques secondes, question de bien le voir réagir à cette déclaration, qu'elle avait fait sur un ton incroyablement sérieux, La jeune Dashinger se mise progressivement à sourire pour lui montré qu'elle c'était jouer de lui. Mais ce n'était pas assez pour dire que c'était sa vengeance. Julian avait usé d'une ruse qui touchait Hige à tous les coups et elle allait faire de même. Ce qui était parfait c'est que leur ''relation'' leur donnait l'impossibilité que l'un croit que l'autre est en amour et donc, ils ne seraient jamais blesser si l'un jouait avec les réactions de l'autre. Ils savaient tous les deux, et ce très clairement, que tout ça n'était qu'un jeu. Une idée traversa la pensée d'Hige. En fait oui c'était possible. La belle s'avoua intérieurement que s,il jouait ce jeu avec quelqu'un d'autre elle serait jalouse. Riant de son égoïsme, elle reposa son regard sur Julian en espérant qu'il lui pardonne sa petite blague en lui faisant de doux yeux de biches. À ce moment précis, Undisclosed Desires commençait à jouer. Ce choix de chanson fit sourire Hige. Le DJ devait vraiment apprécié Muse, d'abord New Born et maintenant cette chanson. Se trémoussant sur le banc, Hige approcha le Whisky d'eux.
«T'a peur d'y goûter? Je te promet que c'est pas du Whisky instantané hein!»

Riant de sa petite blague qui, elle s'en rendit compte par la suite, n'était pas si drôle, Hige versa un verre de l'alcool à Julian.
«On a le meilleur alcool de Pseudo city ici!»

En l'incitant à le goûter, elle lui sourit. Julian était adorable lorsqu'il n'avait pas cet air sérieux! La jeune femme croisa les jambes, essayant de penser à d'autres questions à lui poser. L'une lui frappa l'esprit.
«Julian!»

Le voyant sursauter, elle rigola doucement en se penchant vers lui.
«j'ai une autre questions, tu semble la connaître cette personne...Alors aurais-tu des conseils pour moi afin de bien gagner sa confiance et...et la garder?»

Hige se colla un peu plus sur Julian en penchant la tête pour mieux l'entendre. Plus la musique était bonne, plus Hige devait ce concentré pour focuser sur les paroles du Chef des Brainstormer. Et elle décida que le temps de sa sweet sweet revenge était venu, elle vint s'appuyé sur le haut de la cuisse de Julian pour être plus proche et entendre ce qu'il lui racontait. Mais Hige n'était pas folle, le son avait nettement augmenter dans le bar, c'était comme ça dans le gros rush de milieu de soirée, dès que la chanson finirait, le son reviendrait à un degré confortable.


_________________
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Mer 22 Mai 2013 - 20:23    Sujet du message: └New Born┐ Répondre en citant

Hige attendit patiemment d'avoir l'accord du chef de clan pour prendre sa gorgée, ce qui l'avait étonné d'abord, puis amusé ensuite. Elle déposa enfin la tasse à l'endroit où elle était censée aller et il remarqua, d'un coup d'oeil qu'il ne voulait pas vraiment très discret, qu'un petit fond subsistait. Il eut un sourire intéressé puis se tourna vers la jeune femme. Sans dire un seul mot, il leva le pouce vers le haut pour indiquer qu'elle avait bien fait de laisser ce petit rien du tout au fond. Elle connaissait bien le café, un bon point pour elle.
«Julian, mon choux, c'est gentil mais je ne crois pas avoir emprise sur personne.»

Le Brainstormer hocha de la tête. Elle ne voyait pas ce qui se passait, ou peut-être ne voulait-elle simplement pas le voir et encore moins l'avouer de fait, mais elle avait bel et bien une certaine emprise. Ne serait-ce que sur les hormones des mâles. Le sourire charmeur qu'elle venait de lui adresser en était la pure preuve. Cette jeune femme si jolie ne pouvait véritablement craindre de la gente masculine tant elle avait de charme. Il avait ressenti pendant un instant une joie si intense pour une chose si simple qu'un sourire qui lui était adressé. C'était quelque chose de particulièrement surprenant et déroutant. L'intégralité de ses gestes pouvaient suffire à corrompre et à hypnotiser n'importe quel cervelle masculine moyenne. Julian y avait échappé de peu à quelques reprises mais s'en était toujours plutôt bien tiré en fin de compte. Il soupira:
- Si, tu es capable de manipuler les hommes... je ne sais pas si tu en as conscience cependant. Ton charme est très puissant, ne le sous-estime pas, mais fais-en bon usage en revanche.

Après une tentative infructueuse de libérer son visage d'une mèche rebelle, la Dashinger commença à se comporter bizarrement, indiquant qu'il lui faisait beaucoup d'effet à elle aussi. Tentative maladroite de le déstabiliser ou franchise cinglante ? Il ne se départageait pas très bien, bien que la première solution lui parut plus évidente que la seconde. Un sourire apparut tantôt sur le visage de la demoiselle et il devina que sa première impression était justifiée. Elle s'était moquée de lui et il l'avait mérité. Certes, il aurait mérité pire que cela pour s'être un peu amusé avec elle, mais peut-être qu'une suite était à prévoir. Ne jamais tourner le dos à son adversaire sans être conscient de prendre un couteau dans le dos. Elle indiqua qu'il n'avait pas encore touché à son whisky qui, pourtant, devait être très bon. Jetant un oeil au liquide ambré, il ajouta:
- Non, je n'ai pas peur d'y goûter, je voulais simplement savoir si tu en voulais un peu aussi... Quant à tes mains...

Julian prit délicatement les mains de la jeune femme dans les siens, plongea son regard dans le sien, puis termina sur un ton volontairement charmeur:
- ... je constate qu'elles ne tremblent pas et qu'elles ne sont pas moites. Et même si tu viens de me faire une petite blague, elles n'en restent pas moins très jolies.

Il relâcha l'une des mains de la jeune femme puis lui mit le verre de whisky qu'elle venait de lui servir dans l'autre, l'incitant de manière non-verbale à ce qu'elle y plonge la première ses lèvres. Hige lui demanda alors de lui donner quelques détails sur la personne, alors qu'il semblait plutôt bien la connaître. A ce moment-là, son cerveau manqua une coche, se perdant soudainement dans ses pensées, comme s'il était en plein "flashback" dans un film. Devait-il réellement lui dire quoi que ce soit à ce sujet ? Elizabeth était quelqu'un de très particulier, très difficile à décrire, à prévoir, à anticiper. Trop de choses à dire et pourtant il ne savait pas si ces éléments qu'il avait en sa possession pouvaient être prononcés, ni dans quel ordre. Par quoi commencer, tout était si flou lorsqu'il s'agissait d'elle.

Julian, après un petit temps de réflexion durant lequel il aurait dû passer pour un légume, haussa les épaules et déclara:
- Je ne peux pas vraiment t'en dire beaucoup à vrai dire. Elle est très complexe et change de caractère et de manière d'agir comme bon lui semble. Tu ne peux véritablement pas te baser sur ses sentiments pour réagir, car ils sont pour la plupart faux. Elle aime jouer avec ses "pions", même si ça doit les détruire au final. Car tout ce qui compte pour elle, c'est le but qu'elle s'est fixé.

Il se laissa aller dans son siège et leva les yeux pour scruter le plafond. Même cet endroit était soigné. Des motifs avaient été ajoutés au plafond pour le rendre plus joli qu'un pauvre petit plafond blanc virant salement sur le jaune lorsque les occupants fumaient un peu trop. Des artistes avaient sans doute été invités à faire ce genre de motifs. On retrouvait ça et là divers animaux: des chats, des serpents, des tigres, des poissons et même quelques types d'oiseaux. Le tout sillonnait entre des bâtiments parfois volontairement incomplets, comme une sorte de représentation de rêves. Se sentant dangereusement partir vers ceux-ci, il se reprit et exposa ses pensées à la serveuse:
- Tu sais, si tu veux vraiment en apprendre plus, il y a un moyen... mais ça ne te plairas peut-être pas. Je peux essayer de jouer son rôle, plus ou moins, pour te mettre dans l'ambiance. Mais je te préviens, je vais devoir prendre mon air sérieux et dire des choses que je ne penses pas. Tu voudrais essayer ?

S'il y avait bien une chose qu'il ne voulait pas, c'était vexer ou faire du mal à Hige, de quelque moyen que ce soit. Mais en même temps, il savait que la seule option pour qu'elle soit à peu près apte à faire face à Elizabeth était indéniablement de la préparer au mieux... et peut-être de la heurter mentalement.
Revenir en haut
Hige Cooper
Dashinger

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 281
Localisation: J'suis comme un ninja! : jamais loin!
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 牛 Buffle
Point(s) de réputation: 103

MessagePosté le: Jeu 23 Mai 2013 - 00:46    Sujet du message: └New Born┐ Répondre en citant

Hige rougit. Ainsi, elle aurait vraiment une emprise sur les hommes? Cette pensée la fit sourire, et en plus, il voulait qu'elle trouve le moyen de n'en faire que bon usage? Julian devait mal la connaître. Faire bon usage d'un pouvoir comme celui-ci était beaucoup trop mature pour la jeune femme. Elle rangea donc cette idée dans un tiroir au fond de ses pensées pour y revenir plus tard. Suite à sa petite blague sur l'attraction qu'elle avait pour lui, Hige c'était trahit avec ce petit sourire que Julian avait remarqué et donc comprit qu'elle plaisantait, la jeune femme lui massa amicalement l'épaule d'une main.
«Mais Julian, je dois avouer que tu me fais effectivement...»

La belle se mordilla la lèvre inférieure en balançant les pieds dans le vide sous la table.
«...Un petit quelque chose...»

Hige sourit timidement en laissant glisser sa main le long du bras de Julian avant de raidir tout son corps, même ses doigts.
«Je...Je tiens beaucoup à toi, mais ne vas pas t'imaginer que c'est de l'amour...»

Elle baissa légèrement la tête. Depuis un certain moment, la belle avait bien du mal à appeler un sentiment de l'amour. Qu'il soit amical ou peu importe, elle n'en pouvait pas. Sans qu'elle sache pourquoi. Peut-être l'esprit de la ville ne lui était pas favorable? Peut-être qu'elle en était incapable? Et si elle était malade? On lui avait si souvent dit... «T'es malade dans ta tête petiote... Tu devrais consulter!» lui disait un prof. «Mais t'es une pu*in d'agace! T'es pas bien entre les deux oreilles toi!» lui avait lancé un homme dans un bar. Une question naît dans l'esprit de Hige. Pourquoi Julian ne perdait-il pas patience? Était-il lui aussi brisé? Il est vrai qu'il lui avait déjà parlé de déceptions amoureuses douloureuses... Relevant la tête vers lui, la Dashinger avait l'impression d'être partie pendant plusieurs minutes. Lorsqu'il lui proposa de prendre du whisky, elle sourit.
Hey Julian! Tu n'essaierais pas de la saouler?! C'est bien continue!

La petite voix intérieure de Hige commençait vraiment à l'énerver, elle secoua la tête en gardant son sourire, resserrant sa main, qui était depuis peu, sur la cuisse de Julian sans y accorder plus d'importance afin de voir la réaction du chef de clan. Ce fut lorsqu'il prit ses mains dans les siennes qu'elle tressaillit. Son cœur réagissant à la chaleur du corps de Julian, à la douceur dont il faisait si souvent démonstration devant elle. Le contacte du beau brun ne lui était pas désagréable, bien au contraire, mais il était toute fois assez inattendu. Alors s'il voulait jouer ce jeu avec elle, il jouerait. Elle lui sourit timidement lorsqu'il la complimenta sur ses mains et ouvrit la bouche pour dire dans un murmure:
«Et elles ne sont pas que décoration, tu sais, elles sont très agiles et très compétentes dans tout ce qu'elles font...»

Sur cette phrase, elle déposa un soupçon de charme, une pincée de sensualité et une grosse cuillère de yeux de biche. Pendant que Julian lui expliquait que cette femme, déjà une information de plus, était compliquée, Hige goûtait le whisky, peut-être pour la cinquième fois de la semaine, et releva la tête pour mieux admiré la nature de l'alcool. La descente du liquide le long de sa gorge fût mit en évidence grâce au mouvement de sa tête. Hige finit par rebaisser la tête sur le verre et remarqua la légère marque de ses lèvre sur celui-ci. La belle jeune femme relâcha le verre en souriant tendrement à son interlocuteur, lui montrant ainsi qu'elle avait goûté, comme il le lui avait demandé, le whisky. Reprenant la phrase de Julian, Hige ne su réprimer un doux rire cristallin.
Elle devait avouée qu'elle avait un doute. Avait-elle été une amie pour lui? Sinon plus? Il semblait vraiment la craindre et même craindre pur la jeune femme aux niveau sentimental. Elle décida de mettre une touche d'humour dans leur conversation. Bien que son ton fût un brin amer.

«Tu veux l'imiter? As-tu besoin de rembourrage ou...?»

Hige arqua un sourcil. Avait-il vraiment peur de la blesser? Cette pensée l'offusqua mais tenta de ne rien faire paraître. La jeune femme avait-elle l'air si fragile? Elle gonfla les joues pour ensuite laissé passer l'air comprimé doucement entre ses lèvres. Sentant le coin de sa bouche la trahir sur l'émotion qu'elle vivait - la honte - Hige détourna le regard en s’efforçant de sourire. Opinant de la tête, elle était prête a essayer l'idée de Jules, Hige se leva pour mieux se rasseoir par la suite - surtout s'asseoir plus près - et se tourna vers lui, ayant déjà pardonner - si c'est ce qu'il pensait réellement car elle pouvait bien se faire des idées - et se plaça en indien.
«Okay, je suis prête! J'ai envie d'essayer ce petit jeu! »

Jetant un regard amusé au jeune homme qui se trouvait devant elle, celle-ci ajouta:
«Même s'il est rare que les jeux de rôles sortent de ma chambre à coucher...»

Souriant amicalement à Julian, celle-ci décida de jouer le jeu jusqu'au bout. Ensuite elle viendrait à le toucher, mais cette fois, elle devait être sûre que son coup ne se retournerait pas contre elle.
_________________
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Ven 24 Mai 2013 - 19:46    Sujet du message: └New Born┐ Répondre en citant

Depuis quelques minutes, et alors même que Julian avait montré qu'il avait compris le petit manège de la jeune femme, elle ne s'arrêta pas pour autant de placer des allusions qu'il comprenait fort bien mais qu'il s'efforçait de ne pas relever. La lèvre mordue, le regard un peu vide, les paroles gentilles et une attitude un peu penaude, il savait ce qu'elle était en train de tenter. Mais pourtant, il ne pouvait vraiment pas lui en vouloir. Il venait de lui renvoyer en pleine figure une blague avec d'autant plus d'intensité qu'elle ne s'y attendait pas. Il était normal qu'elle songe à se venger, sur son propre terrain de surcroît ! Au final, il venait à se demander s'il avait choisi la bonne option en taquinant Hige et en lui montrant qu'elle n'était pas la seule à savoir manipuler les sentiments des autres. Après tout, elle connaissait parfaitement ce qu'elle avait à faire pour le piéger et elle était en train de mettre en place un plan dont l'envergure commençait sérieusement à le faire douter de sa bonne foi en ayant retourné sa blague contre elle. La Dashinger s'aventurait en effet de plus en plus loin dans les actes et lui faisait tout de même effet, malgré qu'il eut conscience de ce jeu et qu'il eut voulu s'en tirer avant de regretter amèrement son jeu. D'une voix un peu moins assurée, à son plus grand damne, il s'exclama:
- Je comprends ce que tu ressens, j'en fais moi-même l'expérience. Nous n'avons rien à justifier de toute manière, pas vrai ? Nous n'avons pas une liaison digne de ce nom, enfin, pas à ma connaissance... Nous sommes juste... des amis, hein ?

Ce n'était qu'en prononçant ces mots un peu moins bien assurés qu'il comprenait à quel point elle réussissait bien à lui faire quelque chose et que son comportement, inhabituellement calme et attirant, ne l'aidait pas à garder le contrôle sur cette situation qui gagnait en piment de seconde en seconde. Bientôt, sa gorge commencerait sans doute à se sécher, pour la plus grande joie supposée de Hige, mais il n'avait pas encore atteint ce stade. En revanche, il aurait besoin d'un remontant. Glissant sa main jusqu'au verre de whisky qu'elle lui rendait, il prit également une gorgée et resta quelques instants sur le goût du liquide. Il était bon. Certes, pas autant que celui qu'il avait eu l'occasion de goûter chez ses parents alors qu'il y résidait toujours, mais bien plus que le sien à son appartement. Manquant d'avaler de travers alors qu'elle répondait au compliment qu'il lui avait fait à propos de ses mains. Elle osait décidément aller loin dans des pensées qu'il n'aurait eu le culot d'avoir, simplement parce qu'il était trop timide pour oser les avoir. Cependant, ne souhaitant pas se laisser avoir ainsi, il répondit simplement:
- Je ne doute pas qu'elles soient très qualifiées, je relevais tout simplement le fait qu'elles sont jolies et bien entretenues. C'est néanmoins évident pour une Dashinger...

Il marqua sa fin de phrase par un sourire entendu envers la jeune femme. Non, elle n'avait pas encore gagné son petit jeu. Julian rit lorsqu'elle l'interrogea sur la nécessité de se munir de rembourrage pour imiter Elizabeth. La scène aurait été drôle si cela avait été le cas, mais il n'était pas encore un vieux papy rigolo qui s'adonnait à ce genre de faces pour faire rire ses invités, las d'entendre pour la vingtième fois de la soirée la même blague. Il indiqua silencieusement par un hochement de tête que cet accoutrement n'était pas nécessaire. Mais... en revenant sur les paroles de la jeune femme, il remarqua quelque chose. Une pointe d'amusement dans le regard et sur le visage, il se tourna vers Hige et demanda sur un ton un peu narquois:
- Mais ma parole, ne serait-on pas jalouse, mademoiselle Silver ?

L'expression sur son visage était évocateur d'une petite blague sans vraiment d'importance mais à laquelle il s'attendait à une réaction de la part de Hige. Julian reçu la confirmation que la Dashinger à ses côtés était prête à participer à un petit jeu de rôle. Parfait, il pourrait s'amuser intellectuellement également. Parce que ce n'était pas tout de montrer qu'il n'avait pas froid aux yeux physiquement parlant en faisant face à un... pardonnez-moi le terme... canon tel que Hige, il fallait aussi montrer qu'il lui était possible de mener une joute intellectuelle. Même s'il n'avait plus vraiment grand-chose à démontrer de ses capacités cognitives, il n'avait pas pour autant pratiqué un jeu de rôle régulier depuis un certain temps. Or, prendre la place de cette Haughter n'était pas chose aisée. Peut-être se risquait-il trop en souhaitant l'affronter sur un terrain qu'il ne définissait lui-même pas très bien. Il inspira puis indiqua:
- Peut-être me suis-je un peu trop avancé en laissant miroiter le terme "imiter". Je vais simplement me contenter de mettre en oeuvre un certain nombre de barrages psychologiques sur ta voie. A toi de te défendre du mieux que tu peux. Mais avant cela...

Julian soupira, un peu embêté par ce qu'il s’apprêtait à dire, puis poursuivit:
- J'aimerais que tu me promette de ne pas te mettre dans tous tes états... et... comment dire... j'aimerais beaucoup un câlin avant de commencer, parce que je risque d'avoir droit à un comportement plutôt colérique en fin de jeu et... j'en aurais besoin, si tu veux bien me rendre ce petit service. C'est une sorte de trève à notre petit jeu actuel que l'on pourra reprendre naturellement plus tard si tu te sens encore d'humeur.
Revenir en haut
Hige Cooper
Dashinger

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 281
Localisation: J'suis comme un ninja! : jamais loin!
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 牛 Buffle
Point(s) de réputation: 103

MessagePosté le: Jeu 30 Mai 2013 - 15:07    Sujet du message: └New Born┐ Répondre en citant

Observant Julian goûter son whisky, Hige se mise à penser à vive allure aux événements prochains. Quelle carte jouer avec la future chef des Dashinger...? La séduction? mais non elle était une femme...l'amitié? Selon Julian c'était une mauvaise idée. La brunette se tourna brusquement vers son interlocuteur. Venait-il vraiment insinuer qu'elle serait jalouse...je veux dire.... L'avait-il vraiment remarqué? Était-il aussi flagrant qu'elle éprouvait un pincement au cœur? Hige se reprise en main en baissant un peu, moins sûre d'elle. En plus, Julian venait de marque un point dans leur petit jeu. Perdant un peu d'entrain, elle poursuivit l'écoute des paroles de Julian qui lui disait qu'il ne pourrait peut-être pas être tout à fait pareil à la jeune femme mais la Dashinger comprenait. Tan qu'il acterait dans le même genre que la mystérieuse femme, tout irait bien. Cependant, il sembla préoccuper par quelque chose. Hige s'approcha un peu de lui pour lui demander ce qu'il n'allait pas. Elle n'eut pas le temps d'ouvrir la bouche qu'ill lui demanda une faveur qui l'a surprena au plus haut niveau. Un câlin? il demandait seulement un câlin? Mais s'en aurait prit beaucoup à Hige pour qu'elle refuse un câlin. Déglutissant bruyamment elle murmura, près de l'oreille de Julian:
«Julian, il faudrait vraiment que tu me fasse quelque chose de vraiment méchant pour que je te refuse un câlin...des vraiment très méchant...»

Elle passa lentement ses bras, gênée, autour du cou de Julian et se colla contre lui, la tête posée sur son épaule. Son souffle tapait doucement sur la peau de Julian tandis'qu'elle resserrait doucement ses bras autour de lui. Hige ferma les yeux.

«Et je sais que ces choses dont je parle, tu me les dira jamais...»

Je t'aime. Comment insulter Hige au plus haut point. Impossible de mettre le doigt sur la blessure. La jeune brune se redressa sagement et lui sourit en coin. Elle savait qu'il ne penserais jamais à cela et sa lui faisait du bien. Elle ne pouvait se permettre d'aimer quelqu'un ici. Son cœur était ailleurs. Pas à l'amour. Elle alla pour reculer et sourit en coin.
«T'es bien Julian? on peut commencer?»

Lui souriant gaiement, Hige se redressa et fit tourner son index sur le rebord du verre d'alcool en plongeant ses yeux dans ceux de Julian. Prête à commencer le petit exercice dont elle ne savait presque rien, excepté qu'elle devrait faire de son mieux afin de rester forte et fière.

_________________
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Mar 4 Juin 2013 - 18:45    Sujet du message: └New Born┐ Répondre en citant

Julian était déjà en train de songer à la manière dont il allait conduire leur petit jeu de rôle pour entraîner Hige, si on pouvait appeler cela un entraînement. La piste de la rabaisser psychologiquement avec sa propre manière lui semblait s'imposer comme une évidence. Imiter Elizabeth n'était pas seulement très difficile - voire carrément impossible - mais également très dangereux pour la Dashinger. A vrai dire, en y pensant bien, elle risquait de prendre trop confiance en elle et de s'habituer trop vite à une manière de penser qui n'était peut-être pas correcte par rapport à ce qu'elle rencontrerait une fois aux côtés de la Reine de l'Information. Sa couverture pourrait être compromise, à moins qu'elle ne soit pas considérée par la Haughter en passe de devenir reine rouge de substitution et que la mission tombe lamentablement à l'eau. En tous les cas, l'idée de l'imiter n'était peut-être pas si géniale que cela. Ses réflexions, arrivées à terme, lui laissèrent entendre la réponse de Hige et la savourer avec un petit rictus sur les lèvres.
- Julian, il faudrait vraiment que tu me fasse quelque chose de vraiment méchant pour que je te refuse un câlin...des vraiment très méchant...

Lentement, les bras de la belle jeune femme passèrent autour de son cou pour se resserrer et l'emmener vers l'endroit où il souhaitait en ce moment reposer: tout contre Hige. Cet élan de sentiments devait être causée parce qu'il était conscient qu'il allait la maltraiter un peu, et qu'elle risquait de se sentir mal. C'était comme une consolation avant l'heure. Bientôt, il se retrouvait calé contre la poitrine de la demoiselle et sentait le souffle de celle-ci passer sur son cou, tout comme il sentait ses battement de coeur. C'était aussi pour cela qu'il avait fait une telle demande, pour avoir une idée du degré de stress de la Dashinger, pour doser la quantité d'atrocités qu'il allait pouvoir sortir. Elle semblait un peu agitée, mais Julian aurait été bien incapable de savoir si c'était le stress réellement ou la nature étrange de sa demande. Ressentait-elle quelque chose d'aussi fort que lui pour elle, tout en étant conscient que leur "relation" n'était qu'un jeu, qu'il était impossible qu'ils s'aiment réellement ?
- Et je sais que ces choses dont je parle, tu me les dira jamais...

Il soupira. Il avait parfaitement compris la situation qu'elle ne souhaitait pas qu'il produise. C'en était d'ailleurs presque malheureux, car il savait pertinemment que ce jeu dont ils faisaient partie tous les deux n'était voué à rester que cela, peu importe ce qu'il pourrait désirer. Hige gardait précieusement la clé de son coeur pour une raison qu'il ignorait et qu'il ne voulait pas connaître en ce moment. Tout être à le droit à un peu d'intimité, et il respectait totalement qu'elle ne lui en parle pas. Soudain, il sentit l'étreinte aller sur sa fin. Oh, comme il regrettait de ne pas pouvoir rester blottit contre elle plus longtemps... mais ça en deviendrait malsain, elle avait raison. Pourtant ce que cet instant avait été agréable, il espérait qu'elle aurait tiré autant de joie à le partager. Acceptant qu'elle se défasse de lui, il chuchota lorsque sa tête passa à côté de la sienne:
- Tu peux pas imaginer comme je me sens bien maintenant, merci. Par contre, il n'en reste pas moins que tu t'approches très dangereusement d'un "échec et mat" dans notre petit jeu actuel. J'ai quand même une sacré longueur d'avance sur toi, ne crains-tu pas de perdre contre un amateur comme moi ? Il t'en faudra beaucoup pour rattraper le coup, tu t'en sortiras ?

N'attendant pas de réponse à ses questions, il sourit d'un air de défi, souhaitant plus que tout voir de quoi elle userait pour remonter la pente sur laquelle elle s'était elle-même jetée. En attendant, ils avaient un entraînement à débuter.
- Je suis prêt à t'emmener dans l'Enfer qui t'attends... du moins mentalement, et à ma manière. Dès cet instant, tu ne me connais plus et je n'aurai aucune pitié.

Il termina sa phrase par un clin d'oeil puis ferma les yeux. Il patienta ainsi un instant, le temps pour l'ambiance de retomber à un niveau acceptable pour ce genre d'exercice. Lorsque le moment fut venu, il rouvrit lentement les yeux et fixa la jeune femme d'un air un peu fiévreux. Son rôle exigeait d'être intransigeant sur tout ce qui allait se passer maintenant, et malgré le fait qu'il n'y prendrait aucun plaisir s'il s'imaginait que c'était Hige, il adorerait démonter un adversaire. Cette pensée lui faisait un peu peur, mais il n'était pas là pour avoir peur de la blesser, plus maintenant. C'était une grande fille et elle devrait être à la hauteur si elle ne voulait pas se faire manger tout cru !
- Crystal Silver... c'est ça ? Pourquoi êtes-vous ici ? Vous n'avez pas fuit avec les autres serviteurs de bas étage ?
Revenir en haut
Hige Cooper
Dashinger

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 281
Localisation: J'suis comme un ninja! : jamais loin!
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 牛 Buffle
Point(s) de réputation: 103

MessagePosté le: Mar 4 Juin 2013 - 23:28    Sujet du message: └New Born┐ Répondre en citant



Un peu avant qu'ils se reculent tous les deux, Hige vint léché la peau de son cou en souriant, voulant le taquiner avant que cette ambiance si chaleureuse ne disparaisse afin de laisser place à une fausse rivalité. La seule peur qu'elle avait était de ne pas être à la hauteur. Lorsque le chef des Brainstormer vint lui murmurer quelques paroles avant qu'ils ne se relâchent complètement, la jeune femme frissonna en ressentant le souffle taper contre son oreille.

Sans lui répondre, la jeune femme avait jeter un coup d’œil amusé à Julian et se repositionna, bien attentive à ce qu'il s’apprêtait à lui dire. Son sourire, sur un ton de défi, l'attirait beaucoup. Il semblait si loin de ce Julian chez qui elle c'était réfugié lors d'un grand froid, ou de celui qui était venue la voir dans le bar des Rouges. Lui affichant un air vainqueur, Hige lui adressa ses doux yeux de biches, arme fatale chez elle, et se ressaisit rapidement, l'Air beaucoup plus sérieuse lorsqu'il lui demanda si elle était vraiment prête à cette descente aux enfers.

Julian sans pitié? Hige n'en croyait pas un mot. Elle pensait vivement que si elle se mettait à totalement déraper il s'arrêterait là. Mais elle ne comptait pas là-dessus. La jeune femme tenait à lui prouver qu'il avait fait le bon choix de faire appel à elle. Se redressant fièrement face à lui, les épaules un peu vers l'arrière la poitrine bombée et le menton droit, Hige le fixait pendant qu'il ce concentrait. Elle pensait, elle aussi. À toutes ces années où de tous les noms que l'on l'avait traité elle c'était défendue. Mais bon, après son pétage de plomb juste avant de venir à pseudo city celle-ci n'en avait pas eue de cas semblables. Les rares accroches qu'elles avait vécue ici était de la part des mecs - parfois même les femmes - un peu trop bourrés dans les bars sauf... une fois...cette fois qui l'avait fait reculée des contactes trop...Humains...

Flash Back


Aaaah, un jour je serais la meilleure. La plus forte, la plus respectée. Un jour je pourrais leur montrer que je vaut quelque chose. Je deviendrais leur Reine. Leur Reine cassée par son passé obscure, espérant un avenir meilleur...

La jeune femme était devant son miroir craqué par un coup de poing donné quelques minutes plus tôt. Son reflet lui montrait le visage ravagé par les larmes qui coulaient depuis bientôt deux heures. Elle revenait tout juste de s'affronter avec l'une des femmes les plus populaires de son quartier. Pas autant que la Reine, mais assez pour influencé grand nombre de gens. C'est ce jour là qu'elle c'était promit de rester forte. C'est ce jour là que tout avait chaviré. Elle avait été prise au piège. Ce faisant courtiser depuis quelques semaines par un jeune homme qui lui avait violemment planter un poignard dans le dos en l'envoyant tout droit dans les crocs du loup. La femme en questions était en colère qu'une autre femme attirait autant - sinon plus - les regards qu'elle. Celle-ci lui avait fait chèrement payer en l'enfermant avec le jeune homme qui était du coup et elle-même et en la rabaissant psychologiquement.


Fin Flash Back

La jeune femme se caressa le haut de la cuisse. Ils l'avait battu aussi. Des ecchymoses étaient encore présentes sur sa peau. Ce chapitre c'était passé il n'y avait pas si longtemps, avant qu'elle ne change d’apparence. Lorsqu'il commença son rôle, finalement, Hige en resta surprise mais reprit vite son self control.
«Exacte. Crystal Silver. Les serviteurs? Mais je ne suis que la vôtre, master. Je fuirais si tel en est l'ordre, mais je crois que vous avez besoin de moi, vous savez, afin de gagner la confiance de vos nouveaux sujets...»



_________________
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Sam 8 Juin 2013 - 19:54    Sujet du message: └New Born┐ Répondre en citant

Alors qu’il pensait prendre Hige à son propre jeu à nouveau, en se séparant d’elle et en lui indiquant qu’elle commençait à accumuler du retard de manière importante dans leur petit jeu, il sentit, au moment où elle se retirait, sa langue effriter la surface de son cou. L’aspect à la fois rugueux et doux de la langue de la jeune femme le fit un peu frissonner. La sensation avait été loin d’être désagréable, lui rappelant par là qu’il y avait tout de même matière à rester vigilant quant aux actions entreprises par la Dashinger. Elle n’était peut-être pas si innocente qu’elle voulait bien le laisser croire ; peut-être même avait-elle déjà prévu une suite à donner à ce petit jeu et qu’il s’en mordrait les doigts plus tard… de plaisir bien entendu. Un plaisir mêlé de déception et de hargne, sentiments mêlés à la défaite. Un mélange explosif mais au combien excitant. Si toutefois elle arrivait à provoquer sa perte.

Les expressions sur le visage de Hige s’enchaînaient, comme si elle ne savait plus trop comment réagir face à la situation qu’elle devait affronter maintenant. Tantôt heureuse, tantôt honteuse, joueuse, inquiète, pensive. Cette dernière expression resta un peu plus longtemps cependant, comme si elle avait complètement déconnecté de leur discussion et qu’elle pensait à un événement – tragique ou heureux, il n’en savait rien – et qu’elle n’avait plus conscience d’être là, avec lui dans ce bar, ce soir. Julian hésita un instant à claquer des doigts devant elle pour la ramener à leur discussion, mais se souvint avoir parfois ce genre de réaction également, et surtout combien il était désagréable d’être dérangé en pleine réflexion. Cette sensation d’être extirpé de son sommeil par le champ criard d’un réveille-matin un dimanche matin à l’aube. Ainsi laissa-t-il la demoiselle penser en paix jusqu’à ce qu’elle revienne naturellement dans leur discussion, comme si de rien n’avait été.

Julian remarqua la réaction bizarre de Hige alors qu’elle sortait de ses pensées. Elle semblait toujours un peu pensive et légèrement moins joyeuse. De toute évidence, elle tentait de cacher un malaise dû à ses pensées, très certainement mauvaises. Le Brainstormer dut se faire violence pour ne pas demander à la belle ce qui s’était passé dans sa tête pendant un moment. Après tout, il y renonça car il s’agissait de la vie privée de Hige, elle lui en parlerait si elle jugeait bon de le faire. Ce n’était de toute manière pas très agréable de s’immiscer dans la vie privée des gens ainsi. Tout le monde a le droit d’avoir ses petits secrets… Julian en savait quelque chose, oh oui, il en savait quelque chose.
Leur petit jeu de rôle débuta donc, puisqu’elle était prête. Ayant posé sa question pour la mettre dans le contexte, il ne s’attendit pas du tout à la réponse qu’elle venait de lui donner. Relâchant sa concentration, ses épaules retombèrent comme s’il avait été découragé. En vérité, c’était plutôt sa manière de décompresser et de sortir de ce rôle qu’il venait à peine d’intégrer. Il attendit un instant, rassemblant ses idées pour expliquer de la manière la moins désagréable possible à Hige l’erreur qu’elle venait déjà de commettre. Ouvrant la bouche pour parler, ce fut avec une voix plutôt calme qu’il s’adressa à la jeune fille.

- Crystal, à ce stade de notre entretien, je t’aurais déjà envoyée dans un cachot rempli de crocodiles si j’avais été Elle. Tu ne peux pas te présenter ainsi, ça ne fonctionnera pas.

Julian se passa deux mains sur les joues, puis sur les tempes, se les massant pour faciliter la concentration. Elle allait sans doute mal prendre cette remarque, même s’il avait essayé de rester courtois. Malheureusement, si elle se présentait ainsi, elle serait très vite repérée et elle n’aurait sans doute même pas le temps de faire trois pas avec Elizabeth.
- Une réponse correcte aurait été de déclarer que, de toute manière, tu n’aurais pas su où t’enfuir, que ta place est dans ce quartier et que tu n’approuvais pas l’ancien régime. Ne t’impose pas trop vite et surtout, ne lui dis pas ce qu’elle doit faire. Elle le sait très bien. De plus, ne la place pas sur un piédestal. Ne te vante pas, mais sache mettre en avant tes véritables qualités. Dans ces moments, tu peux te permettre d’être vraiment toi et d’être sincère sur tes qualités comme tes défauts. On recommence…

Julian joignit ses mains sur la table, se tourna à nouveau vers Hige et l’interrogea une nouvelle fois :
- Tiens tiens, une âme perdue qui n’a pas fui. Comme c’est intéressant… Qu’est-ce que vous faites ici ? J’espère que vous ne venez pas faire la manche !
Revenir en haut
Hige Cooper
Dashinger

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 281
Localisation: J'suis comme un ninja! : jamais loin!
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 牛 Buffle
Point(s) de réputation: 103

MessagePosté le: Jeu 13 Juin 2013 - 03:50    Sujet du message: └New Born┐ Répondre en citant

Flash Back

«Reste à genoux, ne relève la tête que si je le dis. Je suis plus influente et meilleure que toi. Tu n'es rien comparée
à tout ce qui peut vivre. une loque. une femme qui n'est bonne qu'à servir les autres. connais ta place petite sotte. Si tu ose encore un jour tenir tête à quelqu'un de mieux placé, et plus jolie, que toi, tu sais déjà ce qui t'attendra...nous allons te le montrer encore et encore...»


La jeune femme avait mise Hige dans un état de soumission - tellement que la honte submergeait Hige à cet instant - en l'obligeant de garder une position où elle ne pouvait lever les yeux vers ses interlocuteurs et où elle ne pouvait parler. Une position inférieure dans tous les sens du terme. La femme avait rit en s'approchant de sa proie que devait restée agenouillée, regard baissé et les mains ligotées pour ne pas qu'elle se défende et lui avait férocement prit la mâchoire en la secouant d'un côté et de l'autre:
«Tu es jolie mais au combien sotte, tu ne mérite même pas que je te parle, tu vois ce cadeau que je t'offre?»

Ne pouvant qu'hocher la tête, Hige répondit silencieusement à sa question en entendant d'autres pas dans la pièces, voyant les bottes griffées du jeune homme se positionner devant elle.
«Tu ne devrais être bonne qu'à servir les autres...répond-moi ma jolie...»

Il avait dit cette phrase avec une froideur impossible tout en s'abaissant au niveau de Hige afin de lui murmurer autre chose tandis qu'elle hochait la tête positivement.
«Répond: Oui maître...car c'est ce que je suis ...»

C'est ce que je suis...

Fin Flash back.

Hige ne devait donc pas faire ce qu'elle avait été obligée de dans cette situation. Être naturelle... Qui es-tu Hige? Cette question rôdait dans l'esprit de la jeune femme alors qu'elle voyait tan de signaux de la part de Julian qu'elle n'était pas à la hauteur de la tâche demandée. Peut-être que Julian se trompait? Peut-être avait-il choisit le mauvais pion?
Tout ceci l'agaçait. Tout arrivait en même temps... Mais pourquoi la brunette craignait-elle encore cette demeurée? Celle-ci avait rencontrée la faucheuse avec son fou du roi. Tous les deux étaient morts. Leur corps n'avait pas supporté cette fameuse drogue à ce qu'on racontait...Mais voila. C'est ce que Hige craignait...
Qu'elle soit comme l'autre...

Bien qu'elle était loin de ce que disait Julian, son regard un peu pensif, Hige hochait la tête, ayant même hoché dans un silence placé pour qu'elle réponde. L'apprenti espionne avait une envie folle de lui parler de l'incident après l'exercice, mais ce disait qu'elle devait peut-être éviter car, après tout, elle ne savait rien de lui. Julian: un pur étranger.
«Fuir n'est pas dans mes habitudes, je suis arrivée ici par un hasard étrange et je crois qu'il a bien fait les choses. La preuve, ce quartier a évidemment besoin de quelqu'un comme moi pour évité une catastrophe comme... Je ne sais pas moi...des meurtres pour faute de mauvais goût...»

Se tapant le front, étant sûr qu'elle venait de dire n'importe quoi, Hige reprit un air à peu près sûr d'elle et positionna son corps bien droit - légèrement cambré même, afin de mettre ses atouts féminins en valeurs - et plongea son regard que la moitié des gens qualifierait de blasé dans celui de Julian. Mais la moitié des gens se trompait. Non pas blasée, en préparation d'un plan meilleur pour revenir en force. Mais elle avait besoin d'un coup de main. Seulement pour commencer. C'était le soutient de Julian. Or, c'était lui qu'elle affrontait.
**Mais il ne sera pas là pour toi quand elle sera là...**

La jeune femme se servait de la carte de la séduction, c'était l'une des seules qu'elle connaissait pour parvenir à ses fins. N'ayant jamais vraiment eue besoin de se confronter à une autre femme autre que son reflet dans le miroir. La belle brunette changea son regard afin de celui-ci parle un peu plus tout en gardant cet aspect relax que la conversation devaitprendre. Elle se disait qu'elle allait tenter de contrôler la direction de la conversation, après tout, c'était ce à quoi ils aspiraient: faire un essai de conversation avec le genre de personne qu'elle était. Hige laissa donc ses paupières maquillées retombées légèrement sur ses yeux, lui donnant un petit air ma fois, plutôt sexy. La demoiselle re-croisa les jambes et lui donna toute l'attention qu'elle pouvait, ne faisant plus attention aux bruits hors de leur petite place privée ni à la musique ambiante des lieux. Même que, pour se donner un petit air encore plus sûr d'elle, Hige piqua une gorgée du verre de whisky de Julian, le gratifiant d'un sourire amusé par la suite, toujours attentive à ce qu'il disait.

_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:59    Sujet du message: └New Born┐

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pseudo City Index du Forum -> Quartiers nord -> Quartiers nord Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Thème actuel: Decadent city (v2.0)
Thème original: Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com