Pseudo City Index du Forum
Pseudo City: Chapitre 2 - Dégats collatéraux
 
Pseudo City Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

§ ►Double Identifiy◄

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pseudo City Index du Forum -> Quartiers sud -> Quartiers sud
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Hige Cooper
Dashinger

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 281
Localisation: J'suis comme un ninja! : jamais loin!
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 牛 Buffle
Point(s) de réputation: 103

MessagePosté le: Mer 16 Jan 2013 - 20:09    Sujet du message: § ►Double Identifiy◄ Répondre en citant

La jeune femme était assise dans son appartement miteux, regardant nerveusement l’heure passée. Dans moins d’une heure elle devrait rencontrer Julian au petit café du quartier sud afin de parler. Parler de quoi? Pff, elle-même ne le savait point. Hige marchait les cent pas dans son appartement, les comptant en même temps, trop anxieuse pour penser à autres choses. Si l’heure pourrait avancée plus vite afin de lui retirer tout se stress, ça l’arrangerait bien, mais malheureusement, elle ne s’appel pas Chronos.
La jeune fille se dirigea vers la douche, alla en reprendre une autre, c’était sa deuxième depuis cet après-midi. C’étant réveillé assez tard en cause au spectacle qu’elle avait fait la veille. Elle entra dans la petite sale de bain, tua une araignée qui la matait dans le coin de la douche et se dévêtit finalement pour laisser longuement l’eau froide-chaude-froide-chaude (ils avaient un problème avec l’eau ces derniers temps) couler sur son corps qui tremblait sous tout ce stress. Mais que lui voulait-il à la fin!?
Hige ressortit de la douche lentement, son cœur battant plus vite qu’à l’habitude. Elle s’essuya rapidement et s’habilla encore une fois de manière différente. Elle s’était, cette fois, vêtue d’un jeans serré blanc et un très long t-shirt noir avec une chouette dessus, dessinée de façon très artistique. Mettant ses chaussettes debout, elle tituba jusqu’au comptoir pour y trouver un appui fiable et finit donc de s’habiller là. Elle retourna alors dans la grande pièce qui comprenait cuisine, chambre et salon/salle à manger et regarda l’heure sur le four à micro-ondes. 21H moins quinze. Elle se dirigea vers la porte, prit son jacket de cuir et mise ses longues bottes en cuire noire pour partir vers le petit café du quartier sud. Elle se demandait. Je me demandais.

Allait-il être accompagné de ses gardes? Allait-il me dire de ne plus le contacter car il risquait un grand danger? Ou pire, allait-il m’accusée d’être une dealeuse de drogue? Celle qui circule depuis un moment dans la ville.
La neige tombait lentement et était uniquement composée de très gros flocons. Le paysage restait magnifique malgré cette boule dans ma gorge et ce soudain étourdissement.
Je poussais la porte du café, celle-ci était bloquée. C’est vrai. Ce café était désaffecté depuis une semaine environ. Encore à cause de la drogue, le proprio ne pouvait plus fournir sans ses employés… je fouillais un peu, les bords de fenêtres, sur les caisses, un peu dans la neige et passa finalement ma main sur le dessus de la porte. Bingo. J’ouvris lentement la porte et y entra, mettant un peu de buche dans le foyer pour finalement l’allumer avec un briquet. Le froid c’était bel et bien installé et je me devais au moins de mettre mon invité au chaud. Même si j’ignore pourquoi il tenait à me rencontrer ici…

J’attendais sagement qu’il arrive, espérant qu’il se retrouve dans la neige. Une tempête avait commencé et en allant chercher du bois dans le cabanon juste à côté je me suis cogner le front contre le mur. On n’y voyait à quelques centimètres seulement. Rentrant à l’intérieur, dans l’ambiance paisible de la solitude j’eue le temps de me demander ce qu’il me voulait. Était-ce mauvais ou non? il voulait quoi à la fin?! Mes yeux étaient posés sur le foyer, regardant les flammes danser. Elles étaient si gracieuses. J’écoutais le feu crépité et le ventre frapper le bâtiment et… une présence derrière moi. Malgré tout, je ne me retournai pas, cachée dans le grand fauteuil, il y était impossible de m’apercevoir mais la personne qui était arrivée devait bien se douter que je n’étais pas loin.

_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 16 Jan 2013 - 20:09    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Mer 16 Jan 2013 - 21:43    Sujet du message: § ►Double Identifiy◄ Répondre en citant

La silhouette du bâtiment dans lequel il avait rendez-vous se profila un peu plus loin. Il le reconnu assez facilement, l'ayant auparavant visité à quelques reprises lors de ses escapades dans le quartier sud. C'était très peu souvent qu'il y venait car, bien qu'il sache que les deux clans étaient liés par un pacte important, il avait toujours la désagréable sensation de ne pas y être le bienvenu. Ce n'était pas la même sensation que chez les Sinewyers - là, il savait pertinemment qu'il n'était pas le bienvenu - mais plutôt quelque chose de plus fourbe, de faux. A croire que les Dashingers et les Brainstormers se croisaient, s'aidaient, mais en gardant toujours une grande méfiance. Depuis la disparition d'Elena Dream, rien n'était plus la même chose dans ce quartier. Les chefs rouges avaient dès lors pris la fâcheuse habitude de renouveler leur contrat parce qu'il "semblait intéressant".

Mais trêve de pensées existentielles, le froid et la neige le ramenèrent à son objectif principal: le café dans lequel il avait, quelques heures plus tôt, donné rendez-vous à une Dashinger qu'il affectionnait particulièrement. Mordant légèrement sa lèvre, il se demanda mentalement s'il était vraiment bon de lui demander quelque chose de pareil. Non pas qu'il n'ait pas confiance, loin de là, mais il craignait un peu de la tournure que pouvait prendre les événements. Arrivant à la porte, il saisit la poignée glacée et pénétra dans le café. Une chaleur naissante régnait déjà en ces lieux qui semblaient abandonnés subitement. Encore l'un de ces endroits qui, pleins de vie encore hier, se retrouvaient privés de leur utilité par la loi de l'économie. Fâcheux désastre.

Une faible lumière provenait du foyer d'une grande cheminée qui servait non seulement à chauffer l'âtre, mais aussi à l’embellir. Il vit un fauteuil proche du feu et se dit que, ne voyant aucune autre présence humaine, elle devait probablement l'y attendre. Aussi, s'approcha-t-il dudit fauteuil, le contourna et rencontra finalement la jeune femme. Il eut un sourire sincère, calme et sécurisant tout en lançant un joyeux:
- Bonsoir Hige, ça me fait plaisir de te revoir.

Il se baissa pour arriver à la hauteur de la jeune femme assise puis déposa un baiser sur sa tempe avant d'ôter son manteau noir, ses gants, son bonnet et de déposer le tout sur une table un peu plus loin. Il garda néanmoins une petite sacoche avec lui. Remarquant un fauteuil non loin de la jeune femme, il se dirigea vers celui-ci et le rapprocha de l'âtre avant de s'y assoir, encore un peu frigorifié par sa longue balade. Il ouvrit sa sacoche et en tira un thermos de café, qu'il ouvrit et dont il versa le contenu dans une des deux tasses à disposition avant de la proposer à Hige.
- Je peux t'offrir un petit café avant de commencer ? J'ai pensé à apporter ça avec moi en me disant que ça pourrait toujours servir... et j'avais raison. Encore un établissement qui ferme ses portes, c'est navrant.

Julian se versa lui-même une tasse de café puis referma le thermos et le posa au pied du fauteuil. Il servirait peut-être encore plus tard. Le chef de clan ferma les yeux, but une gorgée de café et soupira d'aise. Le liquide chaud faisait du bien là où il passait, surtout par ce temps. Un peu plus détendu, Julian posa ses yeux sur la demoiselle et poursuivit, bien qu'il fut conscient de ne pas avoir laissé beaucoup de temps à la demoiselle pour quoi que ce soit.
- Vu que tu dois te demander pourquoi je voulais te voir, je ne vais pas faire trainer en longueur le suspens. Bien que j'affectionne tout particulièrement de te revoir, le motif est professionnel. Un histoire un peu délicate qui me préoccupe beaucoup, pour être exact. Tu as entendu parler de la Xinose ? Qu'est-ce que tu sais sur cette nouvelle drogue ?

Rien, dans la voix du chef des Brainstormers, ne laissait présager d'une quelconque inculpation. Il ne semblait pas qu'il s'agissait là d'un interrogatoire, mais plutôt d'une discussion "conviviale" ou d'un échange de propos avec la jeune femme. Le jeune homme avait bien sûr conscience d'arriver un peu comme un cheveu sur la soupe, mais cette drogue ne laissait personne tranquille et le temps manquait méchamment, d'où sa méthode un peu plus directe qu'à l'accoutumée.
Revenir en haut
Hige Cooper
Dashinger

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 281
Localisation: J'suis comme un ninja! : jamais loin!
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 牛 Buffle
Point(s) de réputation: 103

MessagePosté le: Jeu 17 Jan 2013 - 15:38    Sujet du message: § ►Double Identifiy◄ Répondre en citant

Je reçu le baiser sur la tempe et sourit en coin.
-Bonsoir Julian, je suis tout aussi heureuse de te revoir, ça fait un temps!
Je semblais déjà plus calme et sereine. Mon corps avait cessé de trembler comme une feuille et me laissait afin libre de mes mouvements. Mais bien malheureusement, cette douce sensation ne tarda pas à se retirer pour faire place à un nouveau sentiment de stress.
Je pris alors volontiers la tasse de café tendue par ce cher Julian et en bus quelques gorgées avant de fermer les yeux et laisser la charmante chaleur m’envahir.
-Oui c’est navrant de voir tout ça fermer…déjà qu’à pseudo…y’en a pas beaucoup…
J’ouvris les yeux à nouveau et l’observa m’observer. Il avait l’Air incertain de vouloir ce lancer pour me dire ce qu’il avait à me dire.


- Vu que tu dois te demander pourquoi je voulais te voir, je ne vais pas faire trainer en longueur le suspens. Bien que j'affectionne tout particulièrement de te revoir, le motif est professionnel. Un histoire un peu délicate qui me préoccupe beaucoup, pour être exact. Tu as entendu parler de la Xinose ? Qu'est-ce que tu sais sur cette nouvelle drogue ?
Je rougis légèrement.
-j’affectionne aussi de te revoir Julian, dommage que tu ne vienne pas plus souvent. Et…cette drogue? Oui j’en ais entendue parler, j’en ais même vue, mais je n’y ais pas toucher. Les gens dans les bars…c’est la nouvelle mode, que veux-tu….mais… pourquoi me demander ça? Pourquoi ‘’professionnel?’’
Les questions se bousculaient dans ma tête. Qu’attendait-il de moi? Un rire nerveux quitta mes lèvres.
-c’est quoi tu veux que je joue les espionnes dis-moi? C’est ça? C’est une blague?
Le petit rire nerveux se transforma en silence.
-qu’attends-tu de moi?
Je déglutis bruyamment et me releva en m’approchant de lui, m’agenouillant sur le sol, la tête posée sur mes mains, sur les genoux de Julian.
-Julian, explique-moi… je veux tout savoir, met-moi au parfum…



désolée du petit post

_________________
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Jeu 17 Jan 2013 - 20:46    Sujet du message: § ►Double Identifiy◄ Répondre en citant

La jeune femme le salua à son tour et fit tout de même remarquer qu'elle était peinée qu'il ne passe pas plus de temps dans le quartier rouge. C'est vrai, il avait négligé beaucoup de visites de courtoisie ces derniers mois et cela n'était pas pour lui plaire particulièrement. Même s'il n'adorait pas faire la fête et être toujours entouré de centaines de personnes, il voulait rester accessible à ceux qui prenaient du plaisir à le rencontrer de temps à autres. Cependant, il ne fallait pas être la personne la plus intelligente de Pseudo City pour imaginer - ou du moins tenter d'imaginer - l'ampleur du travail que Julian devait exécuter au quotidien. S'il n'était plus beaucoup présent dans les rues, il n'en restait pas moins actif au sein du clan auquel il appartenait. Il eut un sourire un peu triste à cette remarque et justifia:
- Je suis très pris, plus que d'habitude en tout cas. Sinon, tu penses bien que je profiterais un peu de mon temps libre pour voir les gens que j'apprécie !

Lorsque Hige répondit concernant la Xinose, Julian remarqua ce besoin qui lui avait prit de se justifier quant à sa réponse. Elle précisa qu'elle en avait vu, qu'elle en avait entendu parlé mais qu'elle n'y avait pas touché. Cela le fit rire intérieurement mais le rassura également, même s'il n'aurait pas pu se fier uniquement à sa parole s'il y avait eu lieu de douter de son implication. Mais il savait aussi qu'il s'agissait là d'une fille responsable et censée. Elle avait sûrement eu la sagesse de ses paroles, et cela lui suffit dans un premier temps.

Bien vite, la jeune femme commença à nouveau à s'agiter. Elle semblait soudainement moins tranquille. Peut-être pensait-elle qu'elle n'était pas en sécurité, qu'elle avait une raison de s'inquiéter et qu'il la soupçonnait. Tout cela était naturellement faux, mais elle devait l'ignorer pour l'heure, d'où une petite montée de panique visible. Il posa un regard réconfortant sur la demoiselle, le genre qu'un père aurait eu pour sa fille inquiète. La pauvre, elle devait vraiment s'en faire. Il se leva de son siège et l'invita à se relever en lui prenant les mains. Une fois debout, il la prit dans ses bras et lui offrit un câlin réconfortant. Il pouvait sentir les pulsations de son coeur contre son torse.
- Ne te mets pas dans un pareil état, cela n'en vaut pas la peine. Allez, du calme. Inspire profondément et expire tranquillement. ça va passer.

Julian laissa un instant de répit à la jeune femme et, lorsqu'il jugea que son rythme cardiaque revenait dans un état un peu plus normal, il desserra un peu son étreinte et, ne sachant pas si elle voudrait la prolonger, s'écarta doucement. Il lui laissait ainsi l'occasion de le reprendre dans ses bras si elle le souhaitait. Ce n'était pas le moment de la froisser. Il soupira un coup puis poursuivit son explication:
- Le fait est que je m'inquiétais pour toi et pour le reste de Pseudo City également. Cette drogue est terrible, il ne faut pas y toucher. Pas même une seule fois, tu as compris ? Et c'est pour cela que je ne te demanderais pas de t'en approcher. En revanche, j'ai un service à te demander. C'est moins dangereux, je te rassure.

Il réfléchit un instant, remettant ses pensées en ordre. Bien sûr, il s'était déjà répété toute cette discussion durant tout le trajet, ne manquant - ou du moins essayant de ne manquer - aucune possibilité de réponse. Et pourtant, il était là, confus, à chercher ce qu'il allait dire et comment le dire. Elle lui faisait aussi perdre un peu son calme à s'agiter pareillement.
- Dans quelques temps, une fille va venir dans ce quartier et prendre la place d'Alessa durant son absence. Tu ne pourras rien faire pour l'en empêcher et moi non plus. Le fait est qu'il faudra "faire avec". Mais je n'ai pas confiance en elle et j'aimerais avoir quelqu'un pour la surveiller.

Julian inspira, comme pour mettre davantage d'importance sur cette situation, laissant par la même occasion Hige réaliser ce qu'il venait de dire. Puis il poursuivit, s'assurant d'un coup d'oeil que personne d'autre n'était venu dans la pièce pour écouter leur conversation.
- Voilà... j'aimerais que tu me serve de "taupe" auprès de cette demoiselle et que tu m'indiques ce qui se passes dans le quartier Sud de temps en temps. C'est pas grand chose, juste laisser tes oreilles bien ouvertes là où il faut. Tu ne seras pas seule pour faire ça, d'autres personnes t'aideront discrètement. Tu as compris ? Des questions peut-être ?
Revenir en haut
Hige Cooper
Dashinger

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 281
Localisation: J'suis comme un ninja! : jamais loin!
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 牛 Buffle
Point(s) de réputation: 103

MessagePosté le: Lun 21 Jan 2013 - 04:00    Sujet du message: la suite d'un plan totalement déchainé! Répondre en citant

Je sentis les bras de Julian m’enrouler tel un père l’aurais fait aussi et m’y laissa aller, fermant les yeux pour mieux me calmer et retrouver le fil de mon esprit. Le doux rythme du cœur de Julian réussit à me calmer – ou à peu près – et je pu enfin avoir une oreille attentive. Les yeux emplies d’admiration vers lui, pour avoir trouvé cette méthode pour m’avoir toute ouïe, je le laissai s’éloigner lentement, resserrant ma main, celle qu’il ne tenait plus. Soudain ce bouclier de bien-être était disparut. Le temps que la chaleur provoquée par le feu de la cheminée réveille enfin mon esprit, il avait recommencé à parler.

- […] terrible, il ne faut pas y toucher. Pas même une seule fois, tu as compris ? Et c'est pour cela que je ne te demanderais pas de t'en approcher. En revanche, j'ai un service à te demander. C'est moins dangereux, je te rassure.

J’avait maintenant l’impression de me faire conseiller de ne jamais toucher à de la drogue par mon père Julian. Mon père? Non plutôt mon grand-frère adoptif. J’ hochais la tête doucement en émettant un son approbateur. ‘’hm hm’’. Je reniflais, un coup de froid de ce temps-ci et profita du moment de silence afin d’assimiler tout ce qu’il venait de me dire. Alors, comme ça, il y allait avoir une nouvelle femme qui allait prendre la place d’Alessa et qu’il n’avait pas confiance en elle. Comme de raison, j’étais la seule dashinger, et je pensais bien être la seule, qu’il connaissait assez bien afin d’avoir confiance en moi. À la foi flattée d’être l’heureuse élue de se service, j’avais dû m’avouée moi-même d’avoir peur de ne pas être à la hauteur. Je n’étais pas la mieux placée hiérarchiquement pour surveiller les gestes de cette nouvelle femme qui allait, sous peu, prendre le contrôle du territoire d’Alessa.
Après se rapide tour de mes états d’âmes, je lui proposai encore mon écoute aussi attentive que mon attention me le permettait à ce moment et posa mon regard sur lui et eue le temps de m’apercevoir qu’il vérifiait que la pièce ne enfermait bien que lui et moi.
-[…] Tu ne seras pas seule pour faire ça, d'autres personnes t'aideront discrètement. Tu as compris ? Des questions peut-être ?

Peut-être l’expression de mon visage en disait long, mais, la bouche entre ouverte et mes yeux fixée sur lui, je devais ressembler à un être des plus lunés qu’il ne peut exister sur terre. D’un coup je passais rapidement ma langue sur mes lèvres et les mordilla un peu, les joues rougies. Dieu seul sait où j’étais partie pendant ces quelques secondes mais j’était heureusement revenue.
-effectivement Julian…
J’humectais alors encore mes lèvres.
-j’ai bel et bien une ou plusieurs questions pour toi et même… une idée… si cette femme prend la place d’Alessa et qu’elle n’est pas du Quartier Dashigner, elle ne connait donc personne. En changeant bien-sûre d’apparence, car disons que j’ai ma réputation ici… je pourrais très bien devenir son bras droit ou enfin… son lèche-c*l, et voici donc ma question : ceux qui m’aideront…je peux avoir leurs noms ou pas? Je ne voudrais pas jouer sur leur platebandes tu sais?

Je sourit en coin en reposant mon derrière sur le sofa, me servant un nouveau café, me demandant si c’était bel et bien moi qui venait d’établir un tel plan casse-cou. Mon regard se posa sur Julian. Je cherchais désespérément une réponses, des idées, un soutient de sa part.
Mon cœur ralentit et j’eue crue qu’il se gèle. Je m’étais attachée à lui. Comme…un grand-frère peut-être… c’était agréable, ne plus être totalement seule.

-et si tout ça vire mal? Qu’adviendra-t-il des dashingers? Et j’irais où? Je… je n’ai pas envie de me retrouvée dans un sous-quartier! Déjà que là où je vis je partage avec des bestioles! Des rats, souries, coquerelles même! Julian, explique moi ton plan si le miens ne vas pas…

_________________
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Mer 23 Jan 2013 - 20:37    Sujet du message: § ►Double Identifiy◄ Répondre en citant

Quelle bonne idée d'avoir laissé du temps à Hige pour assimiler ce qu'il venait de dire. Elle semblait avoir de la peine à comprendre ce qu'il attendait d'elle et cela pourrait paraître normal. Il avait envie de tout lui expliquer, qu'elle comprenne la menace potentielle qu'Elizabeth pourrait présenter et pourquoi il doutait d'elle... il aurait pu, mais il ne le fit pas, pour une simple raison: elle n'avait pas à savoir. D'une part, cela ne la concernait pas, et d'autre il ne voulait surtout pas prendre le risque de lui faire peur en lui racontant ce qu'il savait. Si elle possédait ces informations, nul doute qu'elle courrait directement à sa perte et à un très grand danger. Si l'information représente une incroyable source de pouvoir, elle représente tout autant de responsabilités, Julian ne le savait que trop bien.

Il profita de l'accalmie sentimentale pour prendre une nouvelle gorgée de café puis reposa sa tasse de fortune sur le rebord de la cheminée. Au cas où, cela la tiendrait peut-être un peu au chaud. Alors qu'il s'était retourné vers la cheminée, Hige retrouva sa voix et commença à poser ses questions et à exprimer une hypothèse ma foi assez intéressante. Il sourit puis se retourna pour ébouriffer légèrement les cheveux de la demoiselle avant de préciser:
- Tu as de la suite dans les idées, Hige. Une véritable petite Brainstormer. Tu n'as pas à te soucier de la disparition du quartier Sud: cela n'arrivera pas. Et c'est non, tu ne sauras pas leur nom pour l'heure... ils sont déjà infiltrés et viendront te voir en temps utile. Bien sûr, j'avais pensé à tout pour ton intégration dans cette opération. Tu n'auras pas de soucis à te faire quant à te faire démasquer ou non. Tant que tu ne fais pas trop référence à moi et au Nord, sans avoir peur d'en parler toutefois, tu n'auras aucune inquiétude. En bref: soit naturelle

Julian plongea sa main dans la poche de son manteau posé là puis en sortit une petite carte à la teinte rosée, ressemblant farouchement à une carte de crédit. Il l'observa un court instant puis la tendit à la jeune femme en commentant:
- Voici ta nouvelle identité. Retiens bien ton nouveau nom de couverture et remarque que tu seras brune pour cette mission. Si tu veux faire un changement, dis-le moi et mon équipe s'en occupera. Ta fausse identité est blindée: on a créé tout plein d'événements crédibles sur toi, histoire de brouiller les pistes. C'est là-dessus et il est fortement conseillé de t'en imprégner un minimum.

Il tira de sa poche de pantalon une feuille A4 pliée en plusieurs fois et la lui tendit par la même occasion. Imitant la jeune femme, il décida également de s'asseoir. Après tout, le moment redouté était passé et maintenant, il ne s'agissait plus que d'une discussion naturelle entre elle et lui. Il se ferait une joie de répondre aux questions qui affluaient aux lèvres de la Dashinger. C'était très encourageant qu'elle pose des questions. Elle se sentait déjà impliquée et voulait comprendre les mécanismes du plan pour mieux le cerner. Au risque d'être déçue, bien sûr. Car Julian répondrait volontiers à certaines questions, mais ne manquerait pas de situer la limite de la conversation à son interlocutrice. Il lui fallait garder des informations pour lui, ne pas trop l'informer afin de l'épargner. L'ignorance était parfois un bouclier redoutable dans ce bas monde.

Hige vint à évoquer la possibilité que le plan tourne mal, qu'elle soit démasquée ou que le clan prenne un méchant coup de la part d'Elizabeth - dont elle ignorait l'identité jusqu'à maintenant et c'était tant mieux. Reprenant un air sérieux, comme pour marquer l'intérêt qu'il accordait à cette question et à la situation, il marqua un temps d'arrêt et enchaîna calmement, sur un ton qui se voulait apaisant:
- Si cela venait à tourner mal, le quartier Sud bénéficierait immédiatement de l'aide des Brainstormers pour se débarrasser de la dirigeante de substitution. Nous avons toujours un accord entre nos deux clans et cette personne ne pourra le modifier sans en se tirer dans le pied. Une fois le problème écarté, les Dashingers reprendraient leurs droits sur le quartier Sud. Il n'est pas dans mon intérêt de vous annexer, je te rassure. Quant à mon plan...

Julian inspira profondément, posa son regard dans les flammes comme pour y trouver une forme d'apaisement, puis continua:
- ... je ne peux pas t'en dire beaucoup plus. La seule chose que tu dois savoir est que tu seras probablement propulsée comme "bras droit" de la femme qui reprendra le quartier, qu'elle te veuilles ou non. Si elle ne te veux pas, tu seras là, dans l'ombre, mais disponible à toute occasion qui te serait favorable pour te valoriser. Tu ne pourras pas gagner sa confiance, mais tu pourras prouver la valeur de ton clan. C'est tout. Mais si tu as d'autres questions, n'hésite pas. Sinon, pour ma part, j'ai quelque chose pour toi encore...

Attrapant une fois de plus quelque chose dans son manteau, il brandit une petite enveloppe blanche d'une certaine épaisseur et l'envoya gentiment sur les genoux de Hige. L'enveloppe n'était pas très lourde mais ne s'envolait pourtant pas facilement. Julian commenta:
- C'est une petite "contribution" de ma part. Je n'aime pas demander un tel service sans une rémunération à la clé, je me sentirais mal à l'aise. Tu as assez là-dedans pour t'offrir un petit logement un peu plus confortable pendant deux mois environ. La suite arrivera durant ta mission. Mais je t'en prie, s'il y a autre chose que tu souhaiterais, n'hésite pas à me le demander. J'aime beaucoup offrir. Pour moi, ce n'est pas de recevoir qui est le plus important, mais de faire plaisir en offrant. Et mise à part ça, ton stress va mieux ?
Revenir en haut
Hige Cooper
Dashinger

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 281
Localisation: J'suis comme un ninja! : jamais loin!
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 牛 Buffle
Point(s) de réputation: 103

MessagePosté le: Sam 26 Jan 2013 - 03:59    Sujet du message: § ►Double Identifiy◄ Répondre en citant

Je sentis mes lèvres s’étirée en sourire. Moi? Brainstormer? Ahah, je l’adorais ce Julian!
Écouter ses paroles me rassuraient, bien qu’en fais c’était peut-être seulement sa voix, car je dois avouer que je n’étais pas des plus attentive sur les mots qu’il prononçait, jusqu’à ce qu’une phrase attire mon attention.
-[…].En bref : soit naturelle.
Julian avait de la suite dans les idées ce soir. Alors qu’il sortait une carte de je-ne-savais-pas-quoi-encore mon regard se posa sur le thermos, me demandant où je pourrais en trouver un semblable, ce serais possible? Si oui en gris !

Je me tapais discrètement la tête, mais qu’est ce que je racontais là bordel? ! tout se stress…
-[…]- Voici ta nouvelle identité. Retiens bien ton nouveau nom de couverture et remarque que tu seras brune pour cette mission. Si tu veux faire un changement, dis-le moi et mon équipe s'en occupera. Ta fausse identité est blindée: on a créé tout plein d'événements crédibles sur toi, histoire de brouiller les pistes. C'est là-dessus et il est fortement conseillé de t'en imprégner un minimum.
Je souris en coin et hochais la tête.
-j’étudierais ma vie en profondeur, comme si cet exercice me sauverais la mise…mais cette fois, peut-être me sauverait-il la vie!
Je rigolais doucement pour tenter de détendre l’atmosphère et décroisa mes jambes pour rapidement les recroiser et prendre la feuille que je fourrais discrètement dans mon décolleté.
-Julian, je compte sur toi et ton clan si jamais ça tournerais mal…
Je me mise à rire.
-c’est fou! Je me préoccupe plus des alliances inter-clans avec les Dashigners que notre propre chef!
Voyant mon pauvre Julian, totalement perdu, se m’agenouilla près de lui, la tête sur sa cuisse, les yeux le fixant parcourir les flammes à la recherche de je-ne-sais-quoi. je posa ma main sous mon menton et pris la parole :
-hey, Julian, t’sais, je comprends que tu ne veuille pas tout me dévoilé, pour ma sécurité, je comprends que tu sois inquiet, je comprends tout ça, nous sommes amis! Mais je vais voir qui si j’ai peur un soir? Si je sens que je vais craquer? Donne moi au moins une référence…s’il te plais…
J’aurais aimée qu’il me dise de venir le voir, mais c’était impossible et je le savais très bien. Mon ton de voix se faisait implorant, mais je me redressais et m’asseyais sur ses cuisses avant de lui laissé un baiser sur la joue, relativement proche des lèvres, du coin des lèvres.
-nous devrions partir, avant que la tempête empire... je t’aurais invitée à rester chez moi mais j’imagine que tu ne peux pas pour le bien de la cause, alors ça vas, je préfère ne pas te retenir Julian!
J’étais joyeuse, j’avais un ami, et bientôt une nouvelle identité! Il attrapa alors une autre enveloppe dans son manteau, mes yeux s’ouvrirent bien grands.
-tout ça!? Mais…je m’attendais même pas à être payée!...Julian c’est trop…’’
Je souris en coin et la glissa dans la poche arrière de mon jeans.
-mais j’Accepte volontiers!

_________________
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Dim 27 Jan 2013 - 21:19    Sujet du message: § ►Double Identifiy◄ Répondre en citant

Julian eut un petit sourire lorsqu'elle indiqua qu'elle allait étudier sa vie en profondeur. La simple tournure de phrase était amusante, pourtant le contexte était tout à fait sérieux. Le fait de mémoriser un maximum d'éléments sur cette nouvelle identité était crucial pour la réussite de son intégration. Elle devrait savoir jouer un rôle, jouer une personne qui n'est pas tout à fait elle. Bien sûr, ils avaient pris soin d'agrémenter son passé avec des éléments qui se rapprochaient de la vie de Hige, du moins qui collaient avec elle, pour ne pas trop la dépayser, mais la protéger tout de même.
- Tu peux compter non seulement sur mon clan, mais sur moi aussi. Je ne te laisserai pas pour compte, tu as ma parole.

Fixant les flammes, il sentit une fois de plus Hige venir caler sa tête sur sa cuisse. Ce sentiment n'était pas désagréable, au contraire, mais lui faisait méchamment penser à une femme aussi soumise qu'un animal de compagnie dressé. Il se souvint alors des nombreux films qu'il avait vu où les femmes étaient traitées comme des objets que l'on aimait exhiber pour montrer sa puissance. Cette image peu ragoûtante du genre féminin. Julian posa son regard sur la jeune femme. Pourtant, elle n'avait rien d'un animal dressé et en peine. Elle avait simplement de magnifiques yeux et une silhouette très envieuse... trop peut-être pour le besoin charnel que Julian tentait de réfréner à l'aide de son intelligence redoutable. Il respectait totalement cette jeune femme et ce qu'elle était. Parfaitement.
- Si tu as besoin de parler, je serai là pour toi, même si ce n'est pas réellement dans le sens où tu le souhaiterais. Si tu as des ennuis, en revanche, rends-toi au centre artistique et demande un certain Chang. C'est un fidèle ami, il sera là pour te dépanner. En tous les cas, je ne serai jamais très loin.

Soudainement, sans qu'il n'ait pu le prévoir, la demoiselle se leva et vint s'asseoir sur ses genoux. Il n'était pas vraiment friand de ce genre de contact physique. Cela lui faisait souvent perdre les pédales et lui rappelait trop d'événements heureux. Aussi contradictoire que cela puisse sembler, c'était une mauvaise chose pour lui de se souvenir de choses heureuses. Oui, parce qu'il risquait à tout moment de craquer et de faire une avance à Hige, avance qu'il regretterait au vu de la mission et de la situation attenante.
La jeune femme se releva, prit l'argent avec un peu de réticence puis l'accepta finalement. Alors qu'elle allait s'en aller, il la rappela, se levant de son fauteuil.
- Attends Hige, tu ne veux pas partir maintenant, la tempête chasse tout sur son chemin en ce moment !

Se trouvant un peu bête de sortir une pareille excuse, il se dirigea jusqu'au petit bar de l'établissement abandonné et, tout en fouillant un peu, poursuivit:
- Enfin, c'est qu'on ne s'est pas vus depuis longtemps et je me disais que je pourrais... peut-être... t'offrir un verre et qu'on discute un peu, même si ça fait un peu grosse méthode de drague prévisible. C'est pas que... enfin... je voudrais juste passer un moment avec toi, si ça te gêne pas. Tu veux boire un truc ?
Revenir en haut
Hige Cooper
Dashinger

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 281
Localisation: J'suis comme un ninja! : jamais loin!
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 牛 Buffle
Point(s) de réputation: 103

MessagePosté le: Mar 29 Jan 2013 - 23:27    Sujet du message: § ►Double Identifiy◄ Répondre en citant

Je rougis doucement en me retournant vers le chef des brains.
-oh..Julian, dis-le tout de suite si tu souhaite me voir rester ici avec toi, tu sais, pas obligé d’avoir des excuses
Et il rajouta qu’il voulait passer du temps avec moi. Parler, se souvenir, penser au futur, rire, pleurer, flirter. Je souris en coin. Comme il le disait : grosse méthode de drague prévisible.
Je rigolai et alla m’assoir sur le comptoir du bar, les jambes croisées, la main tendue vers Julian.
-Bah ouais! J’accepterais bien un verre ! À la condition que toi aussi tu en prends un!
Le sourire qu’affichait mon visage était sincère. Julian devait être l’un de mes meilleurs amis. Il n’était pas un chef des Brainstormer, et je ne me sentais pas comme une simple pionne des Dashigners, avec lui nous étions…amis. Oui, amis.
Prenant le verre, je le bus d’une seule fois et regarda Julian, avec le même sourire jovial, l’incitant à faire de même. Il devait s’amuser un peu et il devait donc apprendre à rester calme, sans être toujours bien sérieux, sans avoir besoin de gardes pour le protéger des dangers imaginaires qui existaient dans ce monde. Je m’étirais une peu, manquant tombée du bar, rigolant comme une enfant.
-Julian, dis-moi. Pourquoi un homme si charmeur que toi est encore seul les soirs de pleines lunes? Tu sais, il te faudrait un chat! En fait… j’agis un peu comme un animal je trouve… c’est vrai! J’adore les caresses…
Je souris en coin, caressant ma cuisse du bout des doigts. Essayant de le faire craquer pour qu’il s’amuse un peu, je me doutais bien qu’il avait envi, mais il lui fallait un coup de pouce.
-j’aime bien le réconfort des bras de mon Master
En prononçant ces paroles je lui adressai un clin d’œil complice.
-Et pour finir, je vais et je viens, à ma guise, j’arrive quand on m’appel...
Et je me laissa atterrir du même côté que Julian, derrière le bar, pour m’approcher de lui, me servir un petit shooter et, comme la tradition le veut, le boire d’un seul trait. Je tendis le petit verre à mon si bon ami afin de l’inciter à faire de même. Une grimace avait fait son apparition sur mes lèvres, l’alcool… si bon et si mauvais à la fois.
-Aller Julian! On calle! Plus vite! D’un seul coup! Cul-sec!
Je tapais dans mes mains, comme une vraie gamine. Je souhaitais l’encourager. Pour une des fois où nous étions seuls, à pouvoir s’amuser!
J’allais m’assoir encore une fois sur le comptoir, face à Julian.
-Beau brun! T’es cheveux en hérissons sont tout décoiffés maintenant! La neige leur fait pas vraiment!...Mais remarque… t’es tout aussi sexy comme ça, p’tit Julian!
Je souris en coin et lui ébouriffa les cheveux en lui retirant ses lunettes.
-tu vois comment sans dis-moi? Tu me vois? Oui? Non? Beaucoup brouillé ou non?
Et puis sans qu’il s’en attende je lui volai un baiser, un bizou coquin, un doux frôlement des lèvres taquin.
Je rigolai doucement et recula sur mon comptoir et lui tendit ses lunettes avant de m’éloigner à nouveau.
-aww! Je t’ai eue! Pauvre Julian!!
Et je m’étirai un peu, baillant en riant. Ce Julian, j’allais finir par le faire se dévergonder! J’allais y arriver!

_________________
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Jeu 31 Jan 2013 - 20:18    Sujet du message: § ►Double Identifiy◄ Répondre en citant

Un peu mal à l'aise du simple fait de sa proposition qu'il ne voyait pas, initialement, comme un flirt mais plutôt comme un simple besoin d'un peu de compagnie, il se rendit compte qu'il glissait sur une pente assez dangereuse et qui pourrait potentiellement lui provoquer un certain nombre de dégâts. L'épisode de sa relation avec Alexis n'était d'ailleurs pas si lointain et résonnait toujours amèrement dans les pensées du Brainstormer. Beaucoup auraient songé à se saouler ou à investir dans la première came venue pour "s'en sortir". Julian n'était pas de ceux-là et affrontait les événements quoi qu'il arrive, même si cela pouvait malheureusement lui porter préjudice. Aujourd'hui, il était partagé entre l'envie d'être simplement là avec une charmante compagnie et celle d'aller plus loin. Hige semblait vouloir le pousser vers la seconde option, mais il savait beaucoup de choses sur beaucoup de gens... et cela lui posait souvent des problèmes relationnels par la suite, ce qu'il espérait toujours éviter.

Il se baissa et trouva finalement une bouteille d'alcool entamée qu'il déboucha et se permit de sentir. La conclusion fut rapide tant l'odeur était particulière: du rhum, ambré de surcroit. Il sortit deux verres et les servit avant de tendre son verre à Hige et de répondre:
- Partons donc sur le principe de l'égalité dans ce cas. Cheers !

Son regard tentait d'être constant même s'il était - pour une raison que lui-même ne cernait pas - toujours un peu gêné de la situation. Rien ne laissait pour l'instant présager de quoi que ce soit de spécial. Pourtant, avec la jeune femme, tout pouvait partir d'un moment à l'autre. D'ailleurs, cela commença à l'instant alors qu'elle avala son verre d'un trait. Plaisanter avec le rhum n'était peut-être pas la meilleure chose à faire, bien qu'il y eut pire. Un rapide coup d'oeil à la bouteille révéla l'âge de l'alcool. 5 ans d'âge. Peut-être pas la meilleure cuvée, pas encore assez mature, mais déjà un excellent goût. Il inspira son verre alors qu'il constata que Hige souhaitait qu'il fasse de même. D'un air un peu taquin, comme pour détendre l'atmosphère, il rit:
- Tu ne fais pas dans la dentelle, toi. Du rhum de 5 ans d'âge, même peu mature encore... c'est presque un sacrilège de le boire ainsi. Enfin, puisque tu insistes.

Julian se permit de tremper les lèvres pour déguster un tant soit peu et ne pas avoir de regrets. Sous le regard insistant de la jeune femme, il finit par avaler le contenu de son verre d'un trait. La chaleur particulière de l'alcool inonda sa gorge et l'enflamma un instant. Pas mauvais du tout. La sensation de l'alcool s'estompa un instant alors qu'il manquait de s'étouffer lorsque la demoiselle s'exclama sur un sujet qu'il trouvait particulièrement délicat et qu'elle montrait des signes relativement clairs et très motivants. Elle le chauffait, il n'était pas dupe, mais il souhaitait conserver son calme le plus longtemps. Agir impulsivement aurait été idiot et tant de personnes l'avaient regretté... lui-même en avait fait les frais. Essayant de ne pas se laisser une fois de plus aller à une sorte de tristesse liée à son statut martial actuel et a tant d'autres choses, il sourit et répondit à la jeune femme, s'accoudant au bar:
- Et bien c'est délicat comme sujet. Disons que je suis exigent et peu entreprenant pour ce genre de choses. Les femmes sont... très compliquées pour moi. C'est un domaine que j'appréhende avec beaucoup de prudence. Pour le reste, je crois que tu sais déjà comment se sont finies mes dernières "conquêtes".

Il regarda le fond de son verre un instant, l'air très calme et pourtant perturbé. Il n'aurait peut-être pas du en parler, le cafard revenait très vite. Peut-être qu'il n'avait finalement pas surpassé autant que cela ces épreuves. La fuite d'Alexis lui pesait toujours malgré ses tentatives pour l'oublier. Secouant sa tête un peu, il tenta d'effacer ces pensées de sa tête. Il avait à ses côté une jeune femme au physique attrayant, qui lui plaisait et avec laquelle il aurait voulu s'engager, s'il en avait simplement eu le courage. Mais il n'était pas courageux pour cela, même si elle semblait vouloir le chauffer et en tirer quelque chose. C'était tout à son avantage. Le chef de clan sourit aux remarques de la Dashinger concernant son attitude proche de celle des félins. Elle décidait réellement de s'y mettre et manifestait décidément une envie de s'amuser avec lui.

Hige le rejoignit, se versa un shot et lui en présenta un également, souhaitant qu'il continue sur la lancée. A cette vitesse, il ne tiendrait peut-être pas très longtemps. Elle travaillait dans des endroits exposés à l'alcool et avait peut-être plus l'habitude de la rapidité d'ingurgitation. Mais lui, au contraire, était plutôt orienté vers le café et la bière. Rien de comparable. Ne voulant néanmoins pas gâcher cet instant et le plaisir qu'il voyait sur le visage de la jeune femme, il céda une fois de plus et procéda. L'alcool en l'occurrence était plus fort et promettait de "taper" plus. Il lâcha un soupir lorsque le liquide eut terminé sa course. Si elle voulait l'enivrer, c'était la bonne technique... mais il se mettrait peut-être à ronfler plus rapidement que prévu s'il continuait sur la lancée. Revenant se percher sur le bar, elle fit un commentaire sur sa chevelure, ce qu'il prenait comme un sacré compliment venant d'une Dashinger. Elle enchaîna sur ses lunettes, les lui dérobant en un tour de main alors qu'il ne s'y attendait pas. Avec une légère moue amusée, il râla gentiment:
- Allez Hige, rends-moi ça, c'est pas drôle... Ma correction est assez importante pour que je te dise que je te vois toute floue, ça te va ?

Avant de lui rendre son dû, il cru constater qu'elle s'était beaucoup rapprochée. Peut-être un peu trop... dans sa sphère privée. Sans qu'il n'eut pu réagir - déjà qu'avec des lunettes, il l'aurait fait trop tard, alors sans, vous imaginez le degré de réactivité nul - il sentit ses lèvres effleurées par celles, pulpeuses, de la Dashinger qui tentait véritablement par tous les moyens de l'emmener quelque part où il craignait d'aller, non pas par manque d'expérience mais plutôt par appréhension de la situation. Ce fut malgré tout horriblement agréable. Il remit ses lunettes et rejoignit Hige qui se riait joyeusement de ce qu'elle venait de lui voler. Après tout, il devait dire qu'elle avait procédé savamment. Prenant un raccourci par-dessus le bar, il arriva vers elle et l'étreignit avant qu'elle n'eut le temps d'aller gambader ailleurs.
- Cette fois, c'est moi qui te tiens, petit chat malicieux...

Lui faisant face il plongea ses yeux dans les prunelles d'Hige. Il y lisait peu de choses en ce moment-ci. Il ne cherchait pas à y voir quoi que ce soit, il voulait juste l'observer un instant alors qu'il se sentait bien. Ils restèrent ainsi un instant, juste avant que, sans que nul ne put s'en douter, il déposa un léger baiser sur les lèvres de la Dashinger puis fasse remarquer:
- C'est l'autre partie de celui que tu m'as volé il y a quelques instants. Tu l'avais mérité. Non seulement, tu es un très beau chat, mais en plus tu es très maline. J'aimerais juste que tu m'ôte d'un doute...

Il détourna les yeux un instant, soudainement à nouveau obnubilé par le feu. Julian revint à Hige, mais on voyait qu'il avait perdu cette prestance qui faisait de lui un chef de clan. Ce n'était plus "Julian Hawksbury, chef des Brainstormers", mais un simple ado peu sur de lui. C'est vrai que c'était moins sexy, peut-être plus mignon, mais moins sexy. Il ne savait jamais vraiment comment se comporter et il avait peur de perdre cette amitié avec Hige en faisant une simple bêtise. Autant s'en assurer assez tôt.
- ... tu comptes simplement flirter, ou tu pensais à quelque chose de plus sérieux. C'est que... enfin... j'imagine que tu peux avoir un peu n'importe qui... alors moi... J'imagine que jouer est un bon compromis, pas vrai ? Dis-moi où tu vas, et je te suivrai plus décontracté, promis.
Revenir en haut
Hige Cooper
Dashinger

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 281
Localisation: J'suis comme un ninja! : jamais loin!
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 牛 Buffle
Point(s) de réputation: 103

MessagePosté le: Ven 1 Fév 2013 - 14:07    Sujet du message: Réponse Répondre en citant

Alors qu’Hige se dirigeait joyeusement vers un coin un peu plus loin afin de fouiller un peu les environs, la jeune femme se fit vite arrêter dans son élan. Julian avait sauté du même côté du bar qu’elle et avait rapidement passé ses bras autour de ses épaules. Elle fût alors envelopper d’une aussi douce chaleur que celle produit par les flammes de la cheminé. La Dashigner avait alors sourit en coin, avant de relever la tête vers lui, les yeux brillants. C’est alors qu’il fit quelque chose qu’elle ne s’attendait pas. Vraiment pas. Il revint l’embrasser. Elle ferma les yeux pour l’instant du court baiser en laissant ses ongles glisser contre la joue du jeune chef. Elle se mise doucement à rire :
-j’suis un méchant chat!...un doute?
Voyant qu’il observait encore une fois le feu, elle passa sa main sur sa joue et l’approcha d’elle. Ils étaient environ de la même grandeur, lui peut-être un peu plus grand qu’elle. La jeune femme avait inclinée la tête, intriguée. Alors qu’il exprimait ce qu’il avait en tête, la blondinette hocha doucement la tête, déviant alors à son tour les yeux, rebaissant également la tête, moins sûre d’elle cette fois. Que voulait-elle vraiment? Hige ne voulait rien casser! Pourquoi ne pouvaient-ils pas rester amis? Pourquoi toujours cette question d’engagement? Elle comprenait maintenant l’envie des hommes qui payaient parfois ces femmes pour une seule nuit… non en fait elle ne les comprenait pas. Nous avons tous besoin d’amour pour vivre. Elle c’était l’amitié de Julian. C’était la confiance qu’il avait ce regard quand il l’apercevait, ce rire qu’il faisait lorsqu’il était timide. Hige commençait alors à comprendre tout le sens du mot sentiment. Il serait blessé si elle ne voulait que jouer? Pourtant, c’était le seul mot qui lui venait. Mais pas l’émotion. Oh non, pas la seule émotion… pleins de sentiment semblaient surgir au plus profond d’elle. La jeune femme avait à son tour l’air d’une simple adolescente, ayant perdue tous ses moyens face aux garçons. En particulier devant Julian. Elle avait envie de tenter quelque chose, se raclant la gorge, elle retourna la tête vers lui, le regard toujours fuyant :
-Julian…Nous sommes amis et j’ai la nette impression que s’il faudrait qu’il y ait quelque chose de plus sérieux entre nous…
La jeune femme rebaissa la tête, cherchant cette fois-ci ses mots, frissonnant, elle reposant une fois de plus son regard sur Julian, sans pour autant le regarder dans les yeux :
-qu’il y ait un malaise, Julian…restons amis, ainsi nous pourrons toujours rester ensemble sans qu’il y ait de problèmes! Et pour ce soir si il devait ce passer quelques chose, nous pourrons dire que c’est un secret?
L’innocence incroyable de la jeune femme était simplement…incroyable. Celle-ci ne voulait pas le perdre, quitte à rester calme en sa présence s’il le fallait. Mais il n’en avait pas parlé, et heureusement! Rester calme n’était pas le fort de la jeune Hige. Elle frissonna sous les mains de Julian et redressa son corps, légèrement recourbé au par-avant sous la timidité, et posa son regard sur le sien.
-Julian…
Et elle vint caller sa tête dans son cou, riant timidement.
-Julian…je…
Et remonta sa tête coquinement et lui mordilla le lobe de l’oreille en venant presser sa poitrine si généreuse contre lui.
-restons amis…
Hige sourit en coin et vint l’embrasser timidement, avant de prendre un peu plus D’assurance avec lui.
Elle glissa d’abords sa main dans ses cheveux avant d’éloigner gentiment son visage, les yeux fixant toujours les lèvres incertaines de Julian.
-mais amis est un terme bien large…
Elle sourit en coin, un joli sourire. Celui qui prouve qu’elle était prête à quitter ce sujet bien pointu pour se diriger vers une ambiance bien différente. D’un air enjoué, elle vint redresser son regard vers les yeux du jeune adolescent en face d’elle et posa sa tête sur son épaule, soupirant contre la nuque du beau brun. Elle se délivra alors de son emprise et étira sa main afin d’atteindre la bouteille de rhum et la déboucher pour finalement en prendre une gorgée. Une grosse. Elle sourit en coin, un rire taquin franchit ses lèvres et elle passa la bouteille d’alcool au jeune homme :
-aller Julian, buvons…à la notre! Buvons à notre amitié!
Et avant qu’il ne la prenne, elle en reprit une gorgée pour le taquiner, avant de vraiment la lui donner. Passant une main dans ses cheveux, la jeune femme vint lui voler un baiser dans le creux de son cou en remontant timidement à son lobe d’oreille pour aller embrasser sa mâchoire, passant sa main sur son autre joue pour la caresser et vint finalement terminer sa course sur ses douces lèvres au gout d’alcool. Souriant doucement elle releva ses yeux vers lui. Peut-être allait-elle trop loin? E sourire ne s’effaça pas à cette idée, bien qu’elle persiste.



désolée d'avoir repasser à la troisième personne :/

_________________
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Ven 1 Fév 2013 - 22:17    Sujet du message: § ►Double Identifiy◄ Répondre en citant

A son grand soulagement, la jeune femme ne se déroba pas à son baiser rendu. Elle sembla parfaitement l'accepter, comme l'on accepterait un cadeau tout à fait banal. Cela n'était pourtant pas péjoratif du tout, elle avait eu l'élégance de ne pas le repousser et c'était pour lui très agréable. Julian profita ainsi calmement de son "retour d'ascenseur" et la laissa rompre le baiser à sa convenance. Certes, il ne fut pas long, mais très agréable.
- Va pour le méchant chat... pas d'objection pour l'instant.

Julian lui répondit par un clin d'oeil et tourna sa tête du côté du feu. Lorsqu'elle reprit la parole, il la regarda à nouveau. Elle semblait aussi désemparée que lui face à la situation et devait se poser sans doute les mêmes questions que lui-même en ce moment. Leur amitié valait-elle si peu pour qu'on prenne le risque de l'entacher à jamais ? Il respectait tout à fait Hige et ne chercherait pas à lui forcer la main pour quoi que ce soit, il voulait simplement être fixé sur ses intentions. La phrase qu'il pensait entendre vint finalement à ses oreilles: elle ne voulait pas non plus prendre le risque de faire quelque chose qui pourrait entacher leur amitié. Il comprit d'ailleurs très bien et serra la jeune femme dans ses bras tandis qu'elle poursuivait un câlin plus sensuel et fort agréable.
- Cela me va, je pense que c'est plus sage de rester amis aussi. Mais ce terme est peut-être trop vague... disons, relation compliquée ? Quant au secret, je sais très bien les garder.

Le terme le fit rire. Il aimait beaucoup Hige et se complaisait de sa présence, de sa voix, de son regard et de tant d'autres choses qui faisaient d'elle ce qu'elle était. En cet instant, bien que tout être masculin attiré par une demoiselle aurait dû se sentir frustré d'être laissé pour compte dans la "friend-zone" tant redoutée, il était bien. Il se sentait bien depuis maintenant longtemps. Oublier le temps d'un instant qu'il état chef de clan, qu'il avait des responsabilités, qu'il devait garder un oeil sur Elizabeth, qu'il était en froid avec l'Ouest et qu'il était toujours affreusement seul dans son appartement, dans le nord.
- Je comprends parfaitement et je respecte cette sage décision. Si on peut tout se demander sans avoir à en avoir honte et se voir de temps en temps, simplement, tu fais de moi le plus heureux des hommes.

Hige finit par mettre fin à leur étreinte, un grand sourire sur son visage, puis l'entraina à nouveau jusqu'au bar où elle l'invita à boire à leur amitié puis ingurgita deux grandes gorgées avant de lui tendre la bouteille pour qu'il en fasse autant. Prenant la bouteille, il observa un instant celle-ci, l'air un peu perdu, puis éclata de rire. Sans doute l'effet de l'alcool commençait-il déjà lentement son chemin vers son cerveau.
- Je vais tomber comme une masse si je bois aussi vite, moi ! Mais bon, ça a l'air de t'amuser... et ça fait longtemps que je n'ai pas pris de temps pour moi. Merci.

Il eut un sourire sincère puis avala également deux gorgées, légèrement espacées pour laisser le temps à la sensation de chaleur de s'estomper un peu. Il ne voulait pas non plus brûler son œsophage en buvant trop vite, même s'il ne risquait pas grand chose. Les caresses des baisers de la jeune femme firent frémir son épiderme à chaque toucher. Etait-il vraiment si sensible que cela ? Elle devait s'être aperçu de cette hyper-sensibilité soudaine qu'il ne se connaissait pas. Tantôt, les lèvres de la jeune femme et les siennes ne firent à nouveau plus qu'une union. Elle se sépara de lui pour le regarder, un sourire taquin sur les lèvres. Il sourit, amusé et sans doute un peu imbibé quand même. Mais il n'en avait cure, il se sentait bien.
- Tu sais quoi ? Cela fait une éternité que je ne me suis pas senti si bien. Mais c'est pas pour ça que tu devrais forcer, surtout. Je veux pas que tu te sentes obligée de faire... des choses que tu n'aurais pas faites, juste pour que je m'amuse. Tu es mon amie et je ne veux pas te rabaisser. Si par contre tu veux aller plus loin, ou rester au même rythme - comme tu le sens - je crois que je vais bientôt plus courir droit, donc je suis à ta disposition.

Il rit en avalant une nouvelle gorgée de rhum puis en proposa à nouveau à Hige avant de poser à nouveau ses lèvres sur les siennes et à passer gentiment ses mains le long de ses épaules pour arriver à sa nuque où il fit un petit massage, même s'il n'était pas forcément dans la bonne position.
- Je ne suis pas très entreprenant, mais s'il y a quelque chose qui te tente, dis-moi surtout. En attendant, t'en veux un peu encore ?
Revenir en haut
Hige Cooper
Dashinger

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 281
Localisation: J'suis comme un ninja! : jamais loin!
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 牛 Buffle
Point(s) de réputation: 103

MessagePosté le: Dim 3 Fév 2013 - 21:57    Sujet du message: more :3 Répondre en citant

Elle sourit doucement et se mordilla la lèvre.
-relation compliquée? Pourtant j’ai bien l’impression de tout comprendre… compliquée pour les autres alors…!
Le voyant si enjoué, si différent, Hige laissa son sourire s’étirer jusqu’à rire, aimant le voir dans cet état de joie. Il semblait enfin laisser de côté toutes ses idées sombres, tous ses problèmes, tous ses tracas. Il semblait enfin se laisser aller. Hige l’entendit éclater de rire et ce même rire sembla contagieux. Elle se plia en deux, riant comme jamais juste parce que Julian avait rit, comme ça, pour rien.
Hige se rappela alors. Se rappela que c’était la première fois depuis si longtemps qu’elle était si proche de quelqu’un par sa propre volonté. Il était si gentil et rien n’était vraiment compliqué à ses côtés. C’est ce qu’elle aimait le plus de sa présence.
Suite au fou rire inexpliqué des deux jeunes gens, Hige sourit, taquin.
-tombe pas tout de suite, faut que les deux soient éveillés pour que ce soit fantastique!
Elle se retenue de rigoler afin de voir comment il avait réagit face à se sous-entendus. La jeune femme fixa la gorgée d’alcool descendre dans la gorge du séduisant Hawksbury. Elle ravala rapidement sa salive en se mordillant la lèvre inférieure assez fort, même qu’elle tira bien sur le rouge. Revenue collée à lui, Hige ressentait chaque frissons passés sur la douce peau de Julian, tout ça ce faisait si agréablement.
Lorsqu’il lui avoua que c’était la première fois depuis fort longtemps qu’il se sentait aussi bien, une chaleur incroyable eue vite fait d’envahir la poitrine de la jeune Dashigner. La douceur de ses mots, le bienfait qu’ils faisaient, la joie qu’ils apportaient.
-Julian, tu n’a pas idée à quel point tu me fais plaisir de me dire de si jolies choses! Mais crois moi, je me forcerais jamais pour un truc que je n’ai pas envie de faire, m’entends-tu? Jamais!
Elle lui sourit tendrement et vint coller sa tête contre son épaule tout en prenant la bouteille d’alcool d’une main et répondant timidement au baiser, frissonnant en sentant la main de Jul’ passer dans sa nuque, endroit si sensible au toucher. Lorsque leurs lèvre s’éloignèrent, Hige vola une gorgée de rhum à la bouteille, une très longue gorgée, et la déposa sur le bar pour revenir coller son corps au sien, embrassant son cou à de multiple reprises, le mordillant, le léchant aussi, riant coquinement.
-pas entreprenant? Je ne trouve pas, ça avance bien toute cette histoire Julian…
Elle remonta jusqu’à son lobe avant de redescendre et remonter vers sa mâchoire. Elle rit doucement, à quelques millimètres de ses lèvres.
-et toi… il y a quelque chose qui te dirais?
Ses mots n'était plus qu'un simple murmure. Elle vint prendre dans un geste sensuel sa lèvre inférieure pour la mordiller et le tenter.

_________________
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Mer 6 Fév 2013 - 21:42    Sujet du message: § ►Double Identifiy◄ Répondre en citant

Julian eut un petit sourire entendu. Bien sûr, pour les deux personnes présentes à ce moment-là, le genre de relation était évident, coulait de source. Le meneur du Nord était satisfait de cette situation: il restait ami avec Hige mais ils pouvaient parfois aller aux bout de la définition d'"ami". Quel terme vaste, si vaste qu'on s'y perdrait à coup sûr si l'on ne se méfiait pas assez. Alors que Julian commençait à apercevoir tous les avantages de cette situation sans vraiment en mesurer les responsabilités ou en chercher les inconvénients, Hige sembla vouloir le reconcentrer sur son état d'ébriété avançant à grand pas. En effet, pour certaines choses, il fallait être deux... mais de quoi pouvait-elle possiblement parler ? Il avait soudainement un peu d'appréhension sur un sujet qui lui devenait évocateur. Il ne releva cependant pas et décida de se laisser porter, pour une fois, et d'accepter ne pas être totalement maître de son destin. De toute manière, l'alcool engourdissait un peu ses réflexes cognitifs, il allait donc laisser de petits détails de côté pour l'instant.

Il reprit leur discussion lorsqu'elle lui signifia qu'elle ne s'abaisserait jamais à faire quelque chose qu'elle ne voudrait pas. Ce n'était sans doute pas dans le sens "professionnel" du terme, mais plutôt dans le sens d'être contraint d'agir contre sa volonté, notamment dans le domaine charnel. Il lui avait été donné de l'avertir sur le comportement de son patron de boîte de nuit qui aurait souhaité parfois lui donner une augmentation en moyennant quelques prestations de cet ordre. Heureusement, elle avait sû s'en tirer sans qu'il n'ait personnellement à aller s'occuper de le remettre à sa place. Julian portait peu d'estime aux pervers de ce genre. Il était ainsi soulagé de savoir qu'Hige ne prêtait pas ses charmes à n'importe qui.
- C'est donc un privilège que tu me fais à chaque fois en nous voyant, je t'en remercie. Merci aussi pour ton attitude, tu es sage et c'est une grande qualité.

Leur baiser fut un peu plus long que le précédent, mais d'autant plus passionné. Cela avait de fortes probabilités de déraper rapidement s'il n'y avait pas un événement impromptu qui se glissait dans cette situation. Elle se sépara une fois de plus en douceur pour avaler une nouvelle gorgée de rhum puis déposa la bouteille sur le comptoir. Julian espérait simplement que la jeune Dashinger ne buvait pas pour oublier ce qu'elle faisait, mais plutôt pour se dévergonder un peu plus. Ce doute fut bientôt totalement inhibé par l'alcool additionné à la chaleur fort agréable du corps de la jeune femme contre le sien. Quelle sensation enivrante... Hige vint tantôt embrasser son cou à plusieurs reprises, provoquant de nouveaux frémissements dans la partie supérieure de son corps. Hige joua encore un moment avec lui, le taquinant de diverses manières, puis elle lui demanda si quelque chose lui ferait spécialement plaisir.

Pour tout dire, le Brainstormer était bien embêté par cette question car il se sentait déjà tellement bien. Qu'aurait-il voulu de plus ? Oh, bien sûr, les plaisirs charnels n'étaient jamais vraiment à exclure pour augmenter ce plaisir, mais il ne voulait pas forcément en arriver jusqu'à lui demander ouvertement de faire quoi que ce soit de sexuel. Du moins pas maintenant. Il lui restait encore une certaine dignité tout de même, et à la jeune femme aussi !
- Je n'ai pas d'ambition particulière, pas ce soir du moins. Mais si tu veux m'offrir quelque chose, ou que je t'offre quelque chose - peu importe sa nature - vas-y. Surprends-moi donc ! Mais oublie pas que... j'ai un ou deux verres dans le nez en trop...

Alors qu'il déplaçait avantageusement ses mains pour aller les placer sur les hanches de la jeune femme, il sentit quelque chose vibrer dans son pantalon. Non, il n'était pas possible que son soldat lui fasse un tel coup, mais qu'est-ce que cela pouvait être ? La vibration s'arrêta aussi net qu'elle avait commencé, mais l'esprit de Julian était alors retourné à ses préoccupations habituelles. Son cerveau semblait s'être remis à fonctionner et à commencer à jeter l'alcool par-dessus bord pour une raison qu'il n'aimait pas. Un mauvais doute s'était emparé de lui alors qu'il se séparait gentiment de la Dashinger, non sans s'excuser.
- Excuses-moi deux minutes... j'ai demandé à ne pas être dérangé et quelque chose vient d'arriver sur mon portable. Je... faut que je sache sinon ça va me bloquer...

Julian plongea sa main dans sa poche en s'excusant auprès de Hige d'un baiser sur le bord des lèvres, puis consulta le message qui venait d'arriver dans sa boîte, avec une certaine appréhension.

 
Citation:
De: Centre de surveillance Brainstormer
A: J. Hawksbury
Sujet: URGENT - Planque de drogue
Objet:

Nous pensons avoir découvert une planque de drogue dans le quartier Nord. Lors de notre intervention, nous avons déniché deux kilos de drogue inconne (analyse en cours) et une carte d'identité appartenant à Elizabeth Hidwell. Nous avons besoin de votre aide pour l'interroger, au vu de son profil psychologique, nous préférons vous attendre pour mener l'entretien.


Julian ne put réprimer un juron et froncer les sourcils. Dans l'état où il était, il n'allait pas aller très loin dans un entretien avec Elizabeth. De plus, il n'avait vraiment pas envie de se soustraire à Hige pour une affaire qui pourrait attendre le lendemain. Julian jeta un regard en direction de la jeune femme qui n'attendait que lui et commença à culpabiliser. La laisser là, sans aide, sans rien, c'était difficile. Il soupira. Tout être humain pouvait choisir la voie qui lui convenait, mais devait faire face aux conséquences.

Le meneur revint auprès de la jeune femme, la gratifia d'un sourire puis d'un baiser avant de déclarer:
- Hige, je suis désolé mais mes responsabilités de chef de clan ont tendance à ne pas attendre... et à débarquer quand il ne faut pas. J'aimerais tant rester là, avec toi, mais... ce qui se passe dehors est trop grave en ce moment pour que je me permette de l'ignorer.

Il passa ses bras autour de la jeune femme et l'étreignit comme pour s'imprégner de sa présence. Il aurait voulu encore rester ainsi pendant des heures, mais ce n'était pas possible. S'ils attrapaient Elizabeth et que ses hommes recevaient effectivement des ordres de l'extérieur de la ville, alors elle était en danger et risquait sa vie à l'heure actuelle. Même s'il ne la portait pas franchement dans son coeur, il ne pouvait décidément pas la laisser mourir, d'autant plus qu'elle disposait sans doute d'informations qui pourraient lui être encore utile. Quel drôle de jeu ils jouaient tous en ce moment. Hige, l'espionne; Elizabeth, l'agent-double en passe de devenir régente du quartier rouge; Julian, le méfiant qui tentait de sauver tout ce qu'il pouvait.

Il murmura, avant de se séparer d'elle une dernière fois:
- J'ai vraiment... vraiment pris du plaisir avec toi ce soir Hige. J'étais sincère en te disant que je n'avais pas été aussi bien depuis longtemps, et je ne veux pas que tu crois que je me défile. C'est juste que... ma position est très compliquée. Mais tu pourras toujours compter sur moi, je te le promets. Merci pour tout.

Un sourire un peu triste, il alla chercher ses habits chauds, remballa son thermos de café et passa une dernière fois devant Hige, lui laissant l'ultime occasion pour lui dire encore quelque chose... ou le gratifier d'un dernier baiser consolateur.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:51    Sujet du message: § ►Double Identifiy◄

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pseudo City Index du Forum -> Quartiers sud -> Quartiers sud Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Thème actuel: Decadent city (v2.0)
Thème original: Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com