Pseudo City Index du Forum
Pseudo City: Chapitre 2 - Dégats collatéraux
 
Pseudo City Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Et pourquoi pas... [PV Harmony]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pseudo City Index du Forum -> Quartiers est -> Lieu de culte
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Jeu 24 Mai 2012 - 20:04    Sujet du message: Et pourquoi pas... [PV Harmony] Répondre en citant

Les journées se réchauffaient au fur et à mesure et c'était sans doute tout ce que le quartier est attendait pour réouvrir sa plage et y accueillir des adolescents de toute la ville pour des barbecues, des soirées bière, des baignades diurnes ou nocturnes, et tant d'autres festivités plus ou moins honteuses mais Ô combien agréables. Mais soit, Julian était très loin de pouvoir apprécier ce genre de festivités pour l'heure. Trop de boulot, trop de soucis et bien trop de choses à penser !

Néanmoins, il était conscient que si son état psychologique ne s'améliorait pas très vite, son état physique ne tarderait pas à suivre la cadence et il finirait rapidement cloué au lit avec quelque maladie grave sur les bras, ou plutôt sur le corps tout entier. Ne sachant pas vraiment comment faire revenir le calme dans sa tête et ne trouvant qu'un réconfort limité dans les activité annexes telles que les sorties avec Ben, il s'était dit qu'il pourrait peut-être tenter de se rendre dans un lieu de culte. Pour Julian, c'était un ultime choix, le signe d'un grand désarroi. Il n'était en effet pas croyant ni pratiquant et ne comprenait vraiment pas ce que l'on pouvait trouver dans l'adoration d'un dieu, quel qu'il soit.

En fait, il ne venait pas ici pour prier un dieu, mais plutôt pour méditer. Il avait entendu dire que les lieux de cultes étaient également très bien pour la méditation, ce qu'il allait donc tenter. Arrivant sur les lieux, il remarqua que peu de monde y était. Sans doute le temps était trop beau pour que les croyants y passent trop de temps. Cela l'arrangeait que presque personne n'y soit, il y serait moins dérangé.

Julian s'installa dans un coin un peu plus éloigné, pour ne pas trop déranger. Il était loin de s'imaginer qu'il retrouverait quelqu'un dans ce lieu. Rencontre agréable ou plus tendue ? Qui sait ?

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 24 Mai 2012 - 20:04    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Harmony Sanglarowsky
Haughter

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2009
Messages: 395
Localisation: La Seyne sur mer
Féminin Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre
Point(s) de réputation: 196

MessagePosté le: Jeu 24 Mai 2012 - 20:38    Sujet du message: Et pourquoi pas... [PV Harmony] Répondre en citant

Harmony avait perdu l’habitude de venir ici… Pendant une longue période, elle avait eu l’impression d’être marier à l’alcool puis, lorsqu’enfin le bout du couloir arrivait, elle reculait et retomber plus bas que terre. Qu’importe l’aide d’Elizabeth, son regard restait vide et elle s’enfermait souvent dans un mutisme inconfortable pour son interlocuteur. La seule chose qu’elle avait réussit à obtenir, c’était qu’elle arrivait désormais à sortir de chez elle sans hurler ou pleurer. Sans avoir la peur au ventre, sans avoir l’angoisse de le croiser.

Depuis des mois, elle se cacher de lui et de toute autre personne ayant connaissance de leur « relation ». Affronter les regards des autres était pire que tout. Ce regard de pitié qui vous fait passer pour un insecte nuisible qu’il faut écraser le plus vite possible car on se sait pas se comporter autrement avec ce genre de chose.

Ici, elle n’était rien pour qui que ce soit. Elle pouvait rester des heures au même endroit, personne ne viendrait la déranger, ni même ne lui accorderait le moindre regard. Elle se sentait à sa place : loin du monde, loin de la société, loin de la peur et surtout elle retrouvait son statut de « poussière ». Pourtant, ce jour là, lorsque la porte s’ouvrit, elle sut que quelque chose n’allait pas… Lorsqu’elle tourna la tête, elle le vit ! Elle se cacha derrière un des piliers de l’édifice, elle ne voulait pas qu’il la voit dans cet état. Surtout qu’elle ne portait qu’une robe blanche déchiré au genou et couverte de marques de sang et de tâches démontrant des chutes répétitives à longueur de journée… Et surtout, pied-nu..

Mais poussé par un sentiment de curiosité, elle le suivi tout de même du regard… Il ne semblait pas dans son état normal. Elle s’avança mais resta tout de même dans la pénombre que lui offrait ce lieu, ne le quittant pas du regard.


-Il vaudrait mieux que tu ailles dans le cloître si tu veux être seul…

Sur cette simple phrase murmurée, elle fit demi-tour, le laissant seul, et se décida à monter pour prendre l’air.
_________________
Il n'y a que ceux qui sont méprisables qui craignent d'être méprisés...
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Ven 25 Mai 2012 - 16:08    Sujet du message: Et pourquoi pas... [PV Harmony] Répondre en citant

Julian n'était pas arrivé depuis longtemps que déjà une personne entra dans le bâtiment. Un fidèle de plus sans doute, sans réel intérêt de surcroît. Il n'y prêta pas plus d'attention que cela. Alors qu'il venait à nouveau de réussir à faire le vide dans son esprit, une voix s'éleva à ses côtés. Il pouvait le jurer: il la connaissait. Mais à qui appartenait-elle ? Il lui fallait impérativement quitter son état de méditation pour réfléchir à cette simple question. Ce ne fut que très tardivement que les paroles arrivèrent jusqu'à son cerveau et qu'il les décortiqua:
-Il vaudrait mieux que tu ailles dans le cloître si tu veux être seul…

Ce pourrait-il qu'elle soit à... elle ? Se retournant brusquement, il demanda:
- Harmony, que fais...

Mais déjà, la demoiselle à la longue silhouette avait tourné les talons et gravissait des escaliers. Il fronça les sourcils en se demandant bien pourquoi elle ne s'était pas arrêtée plus longtemps, tant qu'à entamer une discussion ! Enfin, en l'occurrence, cela ressemblait davantage à un monologue qu'il lui tardait de rectifier. Soudainement, ses soucis lui revinrent en tête, il n'était plus en parfaite symbiose avec son calme intérieur et revenait heurter douloureusement la réalité. Il grimaça.

Puisqu'il avait perdu sa concentration et que cela lui prendrait du temps de la regagner, d'autant plus qu'il savait la jeune femme dans le bâtiment, il se leva discrètement et emboita le pas de la Haughter pour la retrouver en haut, contre une rambarde en métal grossier. Elle n'était pas vêtue aussi élégamment qu'à l'ordinaire, pour peu elle aurait sans doute passé pour une SDF. Julian balaya cette vision de sa tête et s'approcha de la demoiselle, s'arrêtant à quelques mètres et s'adossant à la rambarde.

Il resta un instant silencieux, comme s'il craignait de devoir lui adresser la parole, ce qui était ridicule ! Au bout d'un instant de réflexion, il osa parler:
- Je te remercie pour le conseil, tu sais à quel point je ne suis pas habitué à ce genre de lieux.

Regardant le mur face à ses yeux, il soupira puis continua:
- J'imagine que je ne suis pas la personne que tu rêvais de rencontrer aujourd'hui, alors je ne t'importunerai pas trop longtemps. Je voulais juste prendre de tes nouvelles.

Revenir en haut
Harmony Sanglarowsky
Haughter

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2009
Messages: 395
Localisation: La Seyne sur mer
Féminin Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre
Point(s) de réputation: 196

MessagePosté le: Ven 25 Mai 2012 - 21:12    Sujet du message: Et pourquoi pas... [PV Harmony] Répondre en citant

Ces marches, elle les connaissait par cœur. Elle les avait tant de fois foulées pour s’éloigner encore plus du monde réel. La seule sensation du vent sur son visage lui faisait oublier sa piètre existence. C’était peut être le seul moment où elle se disait qu’elle était libre et vivante pour quelques instants encore. Elle savait pourtant que tout n’était qu’une question de temps, il allait la suivre… Il ne pourrait pas rester en bas alors qu’il la savait à proximité. Malgré ça, elle avait quand même osé parler…

Accoudé à la vieille rambarde, elle attendait avec appréhension l’apparition de Julian à côté d’elle. Elle réfléchissait à une façon de se comporter mais rien ne semblait être correct. Finalement, lorsqu’elle sentit sa présence, elle pinça les lèvres ne sachant que dire. Finalement, ce ne fut pas elle qui ouvrit la bouche en premier et ce n’était pas plus mal.


-Je me demande d’ailleurs ce que tu viens faire ici… Si loin de chez toi et si loin de celle que tu apprécies… Enfin qu’importe, ça ne me regarde plus…

Le soupir est un signe d’ennui voir d’impatience, elle ne saurait dire lequel des deux à poussé Julian mais elle ne pouvait pas s’empêcher de sourire du coin des lèvres. C’était bien une des seules choses dont elle était sûre : il ne changerait certainement jamais.

-Je dois admettre que je ne rêvais pas de te croiser, j’en fais plus souvent des cauchemars de « nos rencontres »… Et pour les nouvelles, je pense que constater les dégâts doit pouvoir te fournir cette information… Et tu ne m’importunes pas mais je peux te laisser si tu le souhaites…

Une nouvelle rafale de vent lui fit fermer les yeux, a part sa respiration et celle de Julian, rien ne vint troubler ce moment de paix. Si lui semblait la chercher, elle, elle l’avait trouvé mais seulement ici. Il n’était pas sûr que ce changement dure très longtemps, il restait encore très fragile, mais elle voulait le pérennisé à l’extérieur de ces murs. Elle se tourna vers Julian et le détailla du regard sans la moindre once d’émotions.

-Si tes pensées se bousculent et que la solution ne semble pas apparaître ; ferme les yeux, oubli jusqu’à ta propre existence et tu verras ce qui est le plus important pour toi. Le reste n’est alors que superficielle et la solution se trouvera devant tes yeux.
_________________
Il n'y a que ceux qui sont méprisables qui craignent d'être méprisés...
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Dim 27 Mai 2012 - 14:50    Sujet du message: Et pourquoi pas... [PV Harmony] Répondre en citant

De toute évidence, Harmony ne semblait pas plus agréable ni plus détestable qu'à l'accoutumée. Propre à elle-même et à son caractère très changeant, elle semblait toujours sur ses gardes physiquement et mentalement. Ce n'était peut-être pas le cas, mais elle le laissait transparaitre et Julian gardait cette impression. Toujours à envoyer des piques verbales pour tenter de déstabiliser son adversaire. L'attaque n'était-elle donc pas la meilleure défense, disait-on ? Le chef de clan n'en était pas persuadé.

Harmony le questionna sur sa présence en ces lieux, trouvant inhabituel sa présence dans le quartier Est, plus encore dans un tel bâtiment. Elle avait bien raison de se poser des questions à ce propos, car c'était réellement là que se situait tout le mystère sur son état à lui. D'un air un peu absent, celui que l'on utilise habituellement pour ne pas s'éterniser sur un sujet que l'on ne voudrait pas aborder, il répondit succinctement en ignorant volontairement la réplique de son interlocutrice sur sa bien-aimée:
- Je viens simplement me changer les idées, me ressourcer.

Julian grimaça un peu lorsqu'elle lui répondit quant à son état. A en juger physiquement, elle n'était en effet pas remise entièrement de leur relation. Il n'insisterait sans doute pas là-dessus, aussi s'autorisa-t-il à répondre:
- Je suis peiné de l'apprendre. Tu sais que mon offre tient toujours: si tu as besoin de quoi que ce soit, dis-le moi. Elle est d'autant plus valable depuis que j'ai finalement appris la douleur que je t'ai infligée. Tu as toujours mon numéro et tu sais ou j'habite.

Il eut un sourire un peu triste et s'éloigna de la rambarde avant de lui envoyer un nouveau regard.
- Merci pour le conseil, j'essaierai. Je vais te laisser, c'est moi qui suis arrivé ici en dernier après tout. Je serai dans le cloître si tu me cherche, comme tu me l'as proposé plus tôt... Si tu veux passer... et bien... ne te gêne pas. Je serai toujours là si tu as besoin de moi, comme je te l'avais proposé.

L'air lui-même un peu gêné, il fit demi-tour et s'en alla pour le cloître, espérant tout de même que leur conversation ne prendrait pas définitivement fin ici et qu'elle le rejoindrait. Après tout, le fait qu'elle aborde la conversation la mettrait sans doute plus à l'aise, puisqu'elle ne se sentirait pas piégée d'un sujet en particulier.
Revenir en haut
Harmony Sanglarowsky
Haughter

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2009
Messages: 395
Localisation: La Seyne sur mer
Féminin Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre
Point(s) de réputation: 196

MessagePosté le: Lun 28 Mai 2012 - 13:04    Sujet du message: Et pourquoi pas... [PV Harmony] Répondre en citant

Des réponses vagues, c’est tout ce qu’il pouvait lui offrir et cela ne la surprenait pas. Elle savait qu’ils n’avaient jamais été très proches ; du moins pas assez pour oser tout dire à l’autre surtout sur des sujets personnels. Et finalement, ce n’était pas plus mal, elle n’aurait pas à rentrer dans un sujet qui les mettait mal à l’aise. Elle s’était quasiment remise de leur rupture mais elle payait encore les conséquences de ses actes sordides et c’est pourquoi elle ne voulait pas s’éterniser avec ce genre de conversations. Elle ne se connaissait plus assez pour savoir comment elle allait réagir et être une bombe à retardement humaine n’était pas vraiment ce qu’elle appréciait le plus… C’est pourquoi elle ne répondit pas lorsqu’il donna la raison de sa présence ici ; plus vite il partirait, plus vite elle pourrait fuir.

A sa réponse sur « les nouvelles », elle fronça les sourcils, avait-il réellement réfléchit à la portée de ses mots et de ce que cela impliquait ? Elle en doutait fortement.


-Quel est l’intérêt que je vienne te voir ou que je t’appelle… Ca n’arrangerai pas les choses, ça serait reculer pour mieux sauter. Réfléchis un peu Julian, irais-tu voir quelqu’un qui a piétiner ton cœur pour chercher le réconfort ? Ca serait un peu masochiste… Mais ce n’est que mon point de vue.

Elle se redressa doucement, essayant d’effacer la sensation de fourmillement qui avait pris possession de ses bras.

-Ce n’était pas un conseil, juste une remarque, à toi d’en faire ce que tu veux après.

Elle omit de continuer sa réponse, elle ne s’en sentait pas l’envie ni la volonté. Ses lèvres s’étaient sellées sous le poids de l’angoisse qui prenait sa gorge. Elle ne lui accordât aucun regard lorsqu’il se décida à partir.
Une fois sa présence totalement disparut, elle s’assit à même le sol et laissa ses pensées vagabonder. Le soleil brûlait sa peau, pour autant ce la ne semblait pas la perturber. Ce n’est que quand la sensation de soif se fit sentir qu’elle se décida à se relever.
Elle ne savait pas combien de temps elle était resté assise, 10, 20 ou 30 minutes ? Elle s’en fichait. Elle descendit tranquillement les marches et alla chercher dans son sac abandonné, une bouteille d’eau. Comme poussée par une puissance inconnue, elle se dirigea mécaniquement vers le cloître. Il était encore là, silencieusement elle s’approcha et posa la bouteille à côté de lui sans même en avoir bu une goutte.


-Tiens…
_________________
Il n'y a que ceux qui sont méprisables qui craignent d'être méprisés...
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Lun 28 Mai 2012 - 18:18    Sujet du message: Et pourquoi pas... [PV Harmony] Répondre en citant

Une chose était clairement sûre en ce moment: elle n'avait réellement pas encore digéré complètement leur rupture. Du moins cela paraissait être clair, car avec Harmony, rien ne l'était jamais vraiment. La réponse de la Haughter fut d'autant plus cinglante car il ne s'attendait pas à ce qu'elle le traite toujours aussi durement. Certes, il avait fait des bêtises et il n'en était de loin pas fier. Il avait perdu la patience qu'il lui avait pourtant offerte. Le contexte, Alexis et bien d'autres facteurs avaient sans doute joué un rôle dans sa décision, mais elle n'en était pas excusable pour autant.

Sans vraiment d'assurance, et sans l'énergie qu'il aurait habituellement utilisée pour rétorquer ou réorienter la discussion, il hocha de la tête et confirma:
- Tu as raison, ma question était dénuée de sens, j'aurais du m'y attendre. Reste que si tu as besoin de moi un jour...

Il ne termina pas sa phrase. Il n'en avait pas envie, il n'en avait pas la force, il n'en avait pas la volonté. Aujourd'hui, son comportement montrait clairement qu'il n'avait pas envie de se battre. A bien y regarder, on aurait même remarqué une petite subtilité: il n'avait plus envie de se battre. Ce fut à ce moment-là qu'il laissa Harmony pour se diriger vers le cloître. Le calme y était effectivement au rendez-vous.

Trouvant un banc, il alla s'y installer, l'air un peu vide. Quel imbécile. Comment avait-il pu penser qu'elle lui pardonnerait si facilement, qu'elle reviendrait lui parler sans gêne et qu'il riraient un coup ? Il n'était décidément rien d'autre qu'un abruti se prenant pour le cerveau de cette ville. En réalité, qu'avait-il été en mesure de faire ? Pas grand-chose ! Tous les efforts qu'il avait mis à réunir la ville n'avaient fait qu'empirer la situation. Tous les efforts qu'il avait fait pour s'attirer la sympathie avaient échoué et s'étaient soldés sur de bien pires relations.

Julian resta là, pensif, puis sentit enfin une présence approcher. Avec qui allait-il partager la solitude des lieux maintenant ? Il ne rouvrit les yeux que lorsqu'il entendit à nouveau la voix d'Harmony. Il était étonné, son intuition avait-elle fonctionné ? Harmony l'invita à boire. Ayant un peu soif, il accepta volontiers et but deux gorgées: le strict minimum. Il n'avait pas besoin de plus. Il rendit la bouteille à la jeune femme en souriant de manière forcée. Cela se voyait qu'il n'était pas heureux, mais qu'il cherchait à le cacher, plus pour épargner les autres de récits interminables dont ils n'avaient que faire que pour autre chose.
- Merci, Harmony.

Il désigna la place à côté de lui et l'invita à s'asseoir, se passant une main sur les yeux, comme pour s'assurer que ses pensées mauvaises n'avaient pas laissé échapper de quelconque larme.
- Assieds-toi si tu veux. Je ne te dérangerai pas.
Revenir en haut
Harmony Sanglarowsky
Haughter

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2009
Messages: 395
Localisation: La Seyne sur mer
Féminin Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre
Point(s) de réputation: 196

MessagePosté le: Mar 29 Mai 2012 - 11:58    Sujet du message: Et pourquoi pas... [PV Harmony] Répondre en citant

Harmony n’était peu être pas très observatrice mais elle savait que quelque chose clochait dans le comportement de Julian. Certes, il ne s’était pas vu depuis des mois pourtant cela lui sautait aux yeux. Elle connaissait quelque éléments de réponse ; grâce à Elizabeth et Ben, elle savait à peu près ce qu’il se passait à l’extérieur de son quartier et que Julian était au cœur des histoires mais elle ne se doutait pas que cela puisse l’atteindre autant.

Il semblait tomber doucement… Pour vouloir venir ici pour se changer les idées était déjà bizarre connaissant le personnage mais son comportement forcé ne lui laissait plus l’ombre d’un doute : il baissait les bras, se sentant certainement inutile et se disant que, qu’importe ce qu’il ferait, rien ne s’arrangerait.

Amy ne voulait pas rentrer directement dans le vif du sujet mais elle ne savait pas comment faire pour… Comment disait-on déjà ? Tourner autour du pot pour faire croire que ce n’était pas son idée. Elle n’était pas très doué dans les relations humaines et ne s’en cachait pas le moins du monde. Perdu dans ses réflexions, elle accepta inconsciemment la proposition de Julian. Elle s’installa sur la banc à ses côté, menton posé sur les genoux et bras entourant ses jambes.
Après une grande inspiration, elle se permit de briser le silence et de murmurer :


-Aurais-tu perdu tout espoir de réussir?

Elle n’attendait pas vraiment de réponse, elle savait qu’elle n’était pas si loin de la vérité, elle se sentait l’effleurer du bout des doigts comme on frôle un souvenir douloureux que quelqu’un affirme avoir oublié. Elle s’octroya le droit d’esquisser un sourire…

-Je te retourne ta proposition, si tu as besoin d’aide, je suis là. Je ne suis pas très bonne conseillère mais je suis bon public… Et s’il le faut, je peux te botter les fesses pour que sorte enfin la tête de l’eau. Je ne te permettrais pas de sombrer, pas comme je l’ai fais…

Elle tourna la tête et plongea son regard dans celui de son compagnon d’infortune. Il n’y avait rien à rajouter, ce n’était plus à elle de parler. Rien de tout cela n’était de son ressort, peut être avait-elle dépassé les limites qu’une « ex » aurait du avoir mais, à se qu’elle sache, elle était la seule à être à ses côtés en ce moment. Peut être qu’elle allait encore souffrir suite à cette entrevue, mais qu’importe, elle avait les épaules assez forte pour tenir encore un peu.
_________________
Il n'y a que ceux qui sont méprisables qui craignent d'être méprisés...
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Mar 29 Mai 2012 - 17:42    Sujet du message: Et pourquoi pas... [PV Harmony] Répondre en citant

A en croire le silence qui s'installait doucement entre eux et le fait qu'elle accepte de s'asseoir à ses côtés, il était évident que Julian avait l'attention de la jeune femme. Ce n'était que très profond en lui, mais il appréciait l'attention qu'elle lui vouait alors. Trop profond pour que cela ne remonte en surface sous forme d'un compliment, d'un sourire ou même d'une lueur dans le regard, mais il se sentait mieux. C'était idiot, absolument irrationnel, mais c'était là. Pourquoi ? Sans doute la logique s'arrêtait-elle à cette limite et qu'il était normal de ne rien y comprendre, mais c'était peu rassurant en tous les cas.

Il passa quelques minutes durant lesquelles le Brainstormer oscillait entre savoir comment débuter cette nouvelle conversation et un calme plat dans sa tête, comme s'il avait oublié jusqu'au fondement même de la réflexion. Soudain, la voix de la jeune femme résonna à nouveau dans ses oreilles, manquant presque de sursauter tellement il ne s'y attendait pas. Il releva légèrement les yeux pour fixer une pierre dans le mur - quel intérêt lui trouvait-il, peu importe - et répondit, la voix un peu pâteuse comme s'il venait de se réveiller:
- Et si je te répondais que oui, j'imagine que ça te ferait plaisir, ou que ça te soulagerait... non ?

Julian écouta attentivement chaque mot, chaque intonation et chaque ponctuation comme si sa vie ne tournait plus qu'autour de cette discussion. Le reste le faisant souffrir, il ne préférait pas y songer. A s'entendre parler, il réalisait lui-même dans quel état il était et combien il était peu glorieux de l'afficher... mais qu'importait alors. Il eut un petit sourire triste lorsqu'elle lui retourna sa propre proposition. Il en aurait sans doute besoin, mais comment pourrait-il oser le lui dire ? Après tout, c'était sans doute elle qui souffrait le plus, elle qui avait été bafouée par ses actes, elle qui devrait bénéficier de cela ! A moins qu'elle ne fasse partie de ces gens qui ont besoin de constater qu'il y a pire qu'eux pour se sentir bien. Mais il ne pensait pas qu'elle soit de ce genre. Elle voulait simplement l'aider et c'était tout à son honneur, cela le toucha beaucoup.
- Tu es très gentille de proposer cela, mais je ne veux pas t'embêter avec mes histoires pas très passionnantes de surcroît. Je ne mérite d'ailleurs pas cette attention que tu m'offres. J'ai été odieux avec toi, tu devrais être en train d'apprécier le spectacle. Pour la première fois, tu as l'occasion de me rendre la pareille... je comprendrais d'ailleurs que tu le fasses, je le mérite.

Malgré son état psychique, il eut une once d'humour et ajouta, un peu plus souriant mais le poids de ce qu'il n'avait pas réussi à faire sur les épaules:
- Mais si pouvais viser que les fesses et me laisser mes parties génitales en l'état, ce serait sympa.

Revenir en haut
Harmony Sanglarowsky
Haughter

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2009
Messages: 395
Localisation: La Seyne sur mer
Féminin Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre
Point(s) de réputation: 196

MessagePosté le: Mer 30 Mai 2012 - 12:21    Sujet du message: Et pourquoi pas... [PV Harmony] Répondre en citant

Ces mots… Ils claquaient dans l’air comme une brise glaciale en plein été. Son viasage devint un peu plus pâle et crispé. Elle sentait la colère montait mais elle le retint du mieux qu’elle put… Elle soupira :

-Est-ce donc la seule image que tu as gardée de moi?

La déception dans sa voix n’était pas dissimuler, même si elle s’y attendait cela n’avait rien d’agréable. Elle n’avait pas marqué les esprits pour sa gentillesse mais elle aurait aimé que ce genre de propos ne parviennent pas à ses oreilles surtout venant de sa part. Elle ne savait pas si elle devait s’en formaliser… Elle tentait de l’aider et elle récoltait ce qu’elle avait semé par le passé. Elle ferma les yeux et retrouva son calme indifférent. Si c’était ce qu’il voulait, elle pouvait redevenir la « salope » qu’elle était avant même si elle ne le voulait pas.

Elle écouta la suite de la conversation d’une oreille distraite, quel était l’intérêt de continuer s’il refusait encore et toujours de l’aide. Ses efforts seraient certainement vains mais dans ces lieux, elle n’était pas celle qu’elle montrait à l’extérieur. En même temps, elle avait disparu depuis tellement longtemps de la circulation qu’il était fort possible que tout le monde ai oublié son existence.
Elle posa un pied à terre laissant ses bras retomber le long de son corps. D’une impulsion, elle se releva et avança de quelques pas. Elle resta figé ainsi une trentaine de secondes et finit par répondre à Julian d’un ton presque indifférent :


-Il n’y a aucune histoire qui soit réellement passionnante à mes yeux, surtout dans cette ville où la loi du plus fort et du sang est la règle d’or. On affirme tous ne pas vouloir ressembler à ces adultes qui nous envoyé ici, pourtant on fait pire. Dis-moi, combien d’entre nous sortirons indemne de cette ville ? Combien d’entre nous deviendrons fou en rentrant parce qu’ils auront remarqué les horreurs qu’ils ont fait ?... Quoiqu’il en soit, je ne suis pas là pour me moquer de toi, ou te descendre encore plus bas que terre. Si tu veux en parler, fais-le ; si tu ne veux pas, tu en subiras les conséquences. N’oublie pas que je déteste toujours autant que tu te dénigres...

Elle émit un petit rire à la pointe d’humour de Julian et lui fit face :

-Promis, j’essayerai de protéger tes futures progénitures, ça peut toujours être utile.
_________________
Il n'y a que ceux qui sont méprisables qui craignent d'être méprisés...
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Jeu 31 Mai 2012 - 18:35    Sujet du message: Et pourquoi pas... [PV Harmony] Répondre en citant

Julian ne broncha pas lorsque la jeune femme demanda si c'était tout ce qu'il avait retenu d'elle. Il aurait dû réagir, dire quelque chose... n'importe quoi qui pourrait lui être agréable. Mais il ne le fit pas, il n'en avait ni l'envie ni la force. Sombrant doucement dans la violence sans nom du désespoir. Ce ne fut que lorsque la jeune femme se leva qu'il comprit: il avait à nouveau raté une occasion de se taire et avait encore échoué dans un de ses objectifs. Pourtant, ce n'était pas un échec qui vous tire vers le bas, mais plutôt un échec que vous sentez pouvoir corriger, que vous voulez corriger. Dans un sursaut de lucidité - ou peut-être était-ce l'énergie du désespoir ? - il se leva et posa sa main sur l'épaule de la jeune femme qui s'en allait.
- Attends, reste s'il-te-plaît !

Ses paroles, il ne les avaient pas contrôlées. Elles étaient sorties spontanément, lui faisant se rendre compte un peu tard qu'il avait mis un peu trop de déception dans cette intonation pour qu'elle paraisse dénuée d'intérêt. Il venait d'exposer à Harmony l'intérêt qu'il lui vouait et qu'il savait qu'elle n'avait jamais reconnu jusqu'ici. Il s'était dit que ne plus le lui montrer serait sans doute moins douloureux pour les deux, mais maintenant que c'était fait...

Au bout d'un instant, il ôta sa main de l'épaule de la Haughter et se rassit calmement, se laissant un peu aller à une position plus confortable mais moins esthétique et moins conseillée médicalement parlant. Il constata la réaction d'Harmony face à sa plaisanterie puis resta silencieux un instant avant de raconter:
- A cause d'une action ridicule et dangereuse de ma part, j'ai mis en danger les relations entre les Brainstormers et les Sinewyers. Tous mes espoirs et tous mes travaux pour améliorer nos relations sont tombés à l'eau à cause d'un seul pas de travers. J'ai tout cassé et je ne sais pas par quel bout tout recommencer. Je ne sais même pas si j'en ai l'énergie.

Julian s'interrompit brièvement pour reprendre son souffle puis continua, fixant Harmony:
- Si j'ai toujours fait l'effort de rapprocher les clans, c'est justement pour éviter que plus d'adolescents souffrent à Pseudo City et pour mieux prévenir de toutes les atrocités qui se passent dans nos rues. Les clans et leurs chefs ne suffisent pas à maintenir cet ordre dont nous avons besoin.
Revenir en haut
Harmony Sanglarowsky
Haughter

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2009
Messages: 395
Localisation: La Seyne sur mer
Féminin Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre
Point(s) de réputation: 196

MessagePosté le: Mar 5 Juin 2012 - 11:45    Sujet du message: Et pourquoi pas... [PV Harmony] Répondre en citant

Ce contact chaud sur son épaule la fit frissonner. Elle n’y été plus habitué, ou peut être tout simplement n’y été pas habitué. De plus, le dernier contact humain qu’elle avait eu n’était pas un souvenir très reluisant pour elle. Elle se souvenait encore du contact des lèvres d’Elizabeth sur sa peau. Bien que cela ne fût pas désagréable, elle savait qu’Elizabeth avait fait ça pour la faire réagir, chose qui n’avait pas réellement fonctionné sur le moment.
Cette main masculine la rassurait tout de même ; et le ton de sa voix, légèrement plus grave et déçu que d’ordinaire, la plongeait dans ses souvenirs. Il ne fallait pas qu’elle y reste trop longtemps sinon elle ne pourrait pas en sortir, c’est pourquoi elle ne réagit pas à la remarque de Julian. Elle ne comptait pas partir, où irait-elle si tel était le cas?

Elle commença à sortir de sa rêverie lorsque la source de chaleur disparut et laissa une sensation de froid et de manque apparut. Elle se reconnecta totalement à la réalité lorsqu’il commença à parler. Elle l’écoutait attentivement, se raccrochant à ces mots pour ne pas penser à autre chose mais bizarrement, il semblait que tout était lié. Lorsqu’il aborda le sujet « Brainstormers et Sinewyers », l’image d’Alexis et de Julian prit place dans son esprit. Elle ferma avec force les yeux tentant de ne pas partir en courant et sans un mot. Elle rouvrit les yeux avec difficulté et répondit d’une voix absente.


-Nous avons tous fait des actions ridicules et dangereuses. Tu ne pouvais pas toujours y échapper. Je ne te porte aucune accusation mais c’est en essayant d’arranger les choses que les pires guerres ont éclatées car, le moindre faux pas du médiateur était une excuse pour massacrer les autres. Je ne dirais pas qu’il ne faut rien faire pour tenter d’avoir de bonnes relations entre clans mais tu ne peux pas gérer ça tout seul. Il te faut accepter que les choses puissent te dépasser et qu’un soutien t’est indispensable et que ce soutien ne doit PAS faire parti de ton clan, sinon les autres penseront que c’est une coalition pour les faire tomber.

Elle se tourna vers Julian est continua sa tirade :

-Laisse un peu d’eau couler sous les ponts avant de retenter quelque chose. Le temps est ton ami car il permettra de tasser les choses et ton ennemi car tu sais que tu en manques. Ne réagit pas dans la précipitation, ce n’est pas ainsi que ça fonctionne ici. Et si je peux me permettre une remarque, il faudrait supprimer ces clans stupides. On nous force à choisir une « autre famille » à notre arrivée et c’est de là que vienne toutes les tensions car nous sommes catalogué avant même d’avoir fait quoique ce soit, d’avoir dit quelque chose… Sans ce système, je pense qu’il y aurait des bandes, on ne peut pas les empêcher, mais beaucoup moins de tension car on cherchera à se connaître avant de chercher à se blesser… De plus, je n’invente rien en disant que chaque chef de clan cherche à prendre en main toute la ville, ce qui rajoute encore des problèmes… Enfin, ce n’est qu’un point de vue.
_________________
Il n'y a que ceux qui sont méprisables qui craignent d'être méprisés...
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Mer 6 Juin 2012 - 20:09    Sujet du message: Et pourquoi pas... [PV Harmony] Répondre en citant

Était-ce du soulagement qu'il éprouva en s'apercevant que Harmony n'était finalement pas partie ? Il n'aurait trop su le dire, encore moins l'admettre. Cependant, le fait que la jeune femme n'ait pas décidé de s'en aller le réconforta dans l'idée qu'il n'était finalement peut-être pas si mauvais qu'il se laissait croire. Avait-il un bon fond ? Que souhaitait-il réellement: réunir Pseudo City ou servir ses propres intérêts ? N'était-il pas bien dans son clan, tout puissant ? Il ne savait pas, il ne savait plus, il ne voulait plus savoir. Tout se bouleversait dans sa tête à tel point qu'il cru bien qu'à un instant elle allait littéralement éclater.
- Tu as sans doute raison, il faut que je m'occupe d'autres affaires que de celles des autres clans. Le temps est peut-être mal choisi d'essayer de les réunifier. Je n'ai jamais voulu que cela pour Pseudo City. Faire une réelle ville où tout un chacun pourrait vivre librement, ne pas commettre les mêmes erreurs que nos prédécesseurs vivant à Mighan. Mais de toute évidence, nous ne sommes pas prêts à sortir de ce bourbier chaotique que sont les clans.

Julian se recroquevilla un peu sur lui, prenant son visage entre ses mains. Une détresse passagère venait de prendre possession de son esprit. Toutes ces questions sans réponse, auxquelles il valait sans doute même pas la peine de songer ni même de trouver une réponse adéquate. Toutes lui revenaient en tête, toutes étaient autant de voix qui hurlaient dans sa tête à lui en faire avoir une migraine. Passant ses mains sous ses lunettes, il se massa les yeux comme pour chasser une mauvaise vision. Mais il ne pouvait la chasser ainsi: elle était en lui, elle était lui.
- Pourquoi ne suis-je pas capable de gérer cela seul ? Pourquoi faut-il qu'il y ait tant d'obstacles et que la moindre erreur vous fasse reculer plus que vous n'avez jamais avancé ? J'ai toujours donné de moi pour aider les gens, pour être gentil et généreux. Je n'ai que très rarement demandé en retour et pourtant tout le monde se méfie de moi, me traite comme si j'étais un fou sorti de je ne sais quel film de propagande communiste !?!

Son malaise se lisait clairement maintenant. Il transparaissait dans tous ses gestes, toutes ses paroles. Il perdait petit à petit de vue la réalité et s'enfonçait clairement dans une certaine forme de démence. Au plus profond de son regard, plus loin, bien après la souffrance et la tristesse, on pouvait voir naître de la colère. Une colère sourde, de celles qu'on ne peut raisonner. Celle qui mène les gens les plus normaux à tuer. Certes, il n'y était pas; pas encore. Mais il faudrait l'arrêter avant qu'il n'y parvienne. Son esprit tournait à plein régime et faisait défiler d'atroces constatations, toutes plus invraisemblables mais pourtant si logiques.

Le cloître était vide, hormis les deux jeunes gens. Julian se leva brusquement, alla faire quelques pas, puis s'arrêta près d'une colonne de pierre et décrocha un coup de poing dedans. Il n'avait pas pour habitude de laisser des problèmes bénins l'amener à quelque chose de physique. Mais lorsque cela s'approchait de trop près du supportable, il s'arrangeait pour frapper. N'importe quoi, inanimé et solide si possible. Le but n'était pas de faire mal, mais de se faire mal. Un mal nécessaire pour revenir à la réalité, coûte que coûte. La respiration bruyante, il sembla se calmer un instant, regardant les égratignures de sa main.
Revenir en haut
Harmony Sanglarowsky
Haughter

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2009
Messages: 395
Localisation: La Seyne sur mer
Féminin Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre
Point(s) de réputation: 196

MessagePosté le: Jeu 14 Juin 2012 - 16:28    Sujet du message: Et pourquoi pas... [PV Harmony] Répondre en citant

S’il voulait continuer ainsi, il allait être servi ; certes, elle n’était plus sarcastique dans ses paroles mais il ne fallait pas la lancer dans ce genre de discussion. A ne pas parler pendant des mois, il fallait bien que sa langue se délie, non ? Elle ne saurait dire si elle faisait pour lui ou juste parce qu’elle possédait des éléments de réponse mais elle savait qu’il avait besoin d’entendre ce qu’il était incapable de dire à voix haute.

-Nous ne sommes pas prêt pour vivre par nos propres moyens pour l’instant. Quoique tu tente, ils se complaisent tous à vivre comme des animaux : traquer, fuir et dominer l’autre par n’importe quels moyens. Ce n’est pas ta faute si ton travail de réunification ne marche pas, ils ne veulent pas, pour le moment, changer. Même s’ils t’ont dit le contraire, ils ne le pensent pas. Je ne pense pas me tromper en disant que tu ne sais même plus si tu fais ça pour la ville ou pour toi. C’est normal, le pouvoir et l’envie troublent les pensées des plus grands.

Elle le voyait se recroquevillait sur lui-même, tant de questions sans jamais aucune réponse. Tant de chose que l’on garde pour soi sans jamais les partager, ça faisait trop pour n’importe qu’elle personne. Il suffisait de trouver les bons mots pour le faire exploser. Ce n’est pas forcément ce qu’elle cherchait à faire mais elle savait, que même sans le vouloir, elle arriverait à un résultat qu’il lui ferait peur.

-Parce que personne n’est capable d’avancer seul, personne n’est capable d’endurer ça seul. Tu prends des décisions sans rien demander aux autres et c’est pourquoi les gens se méfient de toi. Tu n’en fais qu’à ta tête et personne n’aime qu’on décide à sa place. Désolée de dire ça, mais ça fait très dictateur… Demande aux autres leurs avis avant de foncer tête baissée et les choses iront un peu mieux.

Elle savait qu’il allait réagir à ces paroles mais elle ne s’attendait pas à ce qu’il frappe une colonne de pierre du cloître et qu’elle en sursaute. Il était dans un lieu de culte, pas dans la rue, pour elle ce monument en était presque sacré mais elle décida qu’il était préférable de mettre de côté ses réprimandes mal placées. Elle ne voulait pas tenter le diable pour le moment, elle l’avait déjà assez tiré par la queue, il ne valait mieux pas trop le chatouiller aujourd’hui.

Harmony avança de quelques pas vers Julian, elle saisit la main blessée et l’approcha des ses lèvres et a à peine un centimètre de celles-ci, arrêta le mouvement. Elle souffla doucement sur les égratignures, elle savait que c’était une sensation très désagréable mais cela éviter de trop ressentir la douleur et de limiter la réaction inflammatoire. Ce n’est pas aussi efficace qu’un sac de glace, mais c’était toujours mieux que rien sinon, dans deux jours, Julian ne pourrait plus utiliser sa main. Elle s’arrêta lorsqu’elle n’eut plus de souffle.


-Arrête de te faire du mal, ça ne mène à rien. Je pense être la mieux placée pour te le dire. Et qu’est ce que ce bâtiment t’as fait pour que tu le violente ainsi ? Arrête de réfléchir et passe ton cœur en cinquième, c’est ça le plus important pour le moment. Ne pense plus à demain, vit au jour le jour ; ce qui se passe autour de toi, que tu y participes ou non, ne changera pas aujourd’hui. Ca peut attendre encore un peu, tu ne crois pas ?

Sa voix était douce et elle murmurait. Elle avait l’impression que quelque chose allait se passer mais elle ne savait dire quoi…
_________________
Il n'y a que ceux qui sont méprisables qui craignent d'être méprisés...
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Dim 17 Juin 2012 - 20:34    Sujet du message: Et pourquoi pas... [PV Harmony] Répondre en citant

La rage inondait peu à peu tout l'être de Julian, au point que sa vision commençait à se flouter. Toute cette colère qu'il ravalait depuis des années et qui semblait soudainement vouloir surgir et faire une démonstration à qui se trouverait sur son chemin. Heureusement, son coup dans cette colonne de pierre l'avait un tant soit peu ramené vers les sentiers battus. La douleur qu'il s'infligeait était bonne pour lui, si l'on puis dire. En fait, c'était un sentiment rassurant. C'était sans doute ce qu'éprouvaient également d'autres personnes tournées vers l'auto-mutilation. Se faire mal pour montrer que l'on est encore capable de se faire mal, de contrôler quelque chose.

S'il avait été plus calme et avait du décrire cette situation, cela aurait été comme de décrire une montre parfaitement réglée qui, petit à petit, se déréglait, perdait en précision, voyait ses rouages sortir de leurs emplacements respectifs pour finalement entrainer l'arrêt total du mécanisme... le chaos, le désordre... la mort ? Alors qu'il songeait à décrocher un nouveau coup dans la colonne pour se prouver une fois de plus quelque chose qui n'était que difficilement compréhensible par d'autres que lui, il sentit que l'on attrapait sa main, qu'on lui soufflait dessus.

La sensation était désagréable, mais cela eut au moins le mérite de le ramener à la réalité, d'enfouir à nouveau cette colère sourde... pour le moment. La surprise, voilà ce qui l'avait sorti de sa transe. L'air un peu perdu, puis perplexe, il finit par s'adosser contre la colonne et soupirer, la tête penchée vers le haut (autant que le permettait le fait d'être adossé à quelque chose), scrutant on ne savait quoi. Il lâcha un nouveau soupir, plus bruyant, évoquant à la fois le soulagement mais la lassitude d'en être revenu une fois de plus au même point.
- Pour toi, sans doute que cette violence ne rime à rien. Pour moi en revanche, c'est le contraire. C'est le seul moyen efficace que je connaisse pour vider cette colère qui grandit chaque jour.

Plongeant son regard encore flamboyant dans celui de la jeune femme, visiblement plus serein, il continua:
- Tu prétends qu'il faudrait que je vive au jour le jour et que j'arrête de prendre les décisions pour les autres. Mais as-tu pensé une seule seconde ce qui se passerait si je le faisait ainsi ? Ce qui tient Pseudo City hors d'un génocide entre jeunes, ce n'est pas les gens qui vivent au jour le jour. Ce sont les gens qui oeuvrent pour que des liens la soutiennent. Penses-tu réellement que les Brainstormers aient une chance de s'en sortir seuls contre les Sinewyers, qu'ils ne nous auraient pas encore tous tués si l'alliance avec les Dashingers existait ? Penses-tu réellement que j'ai l'opportunité de baisser les bras, de dire que ce n'est plus de mon ressort ?

Julian émit un petit rictus relevant plus de l'agacement qu'autre chose. Si cela avait été possible, cette ville serait déjà unifiée depuis longtemps. Il n'y aurait plus besoin de clans, plus de drogue, plus d'armes. C'était triste à dire, mais mieux valait alors une dictature, un pouvoir fort et une répréhension forte pour que, par la peur, les gens cessent de transgresser les droits des autres. Pourquoi fallait-il toujours arriver à des extrêmes pour que l'on réalise que "finalement, avant c'était mieux" ? Pourquoi l'être humain, non content de refaire et refaire toujours les mêmes erreurs, s'obstinait à mépriser ses semblables et les créatures qui l'entouraient ? Pourquoi était-il si bête, si tribal ?
- A la fondation de Pseudo City, nous parlions tous d'une même voix, nous étions unis. Puis, petit à petit, certains ont voulu plus d'influence, se sont imposés, on créé des conflits. Cela a formé les clans que nous connaissons aujourd'hui. C'est vers cela que je veux retourner. Revenir avant de laisser le choix à tout un chacun de faire ce qu'il voulait, et ainsi imposer des limites pour le bienêtre de tous, même si cela passe pour de la dictature. Mon but est d'aider les jeunes de Pseudo City, de leur faciliter leur réintégration future.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:24    Sujet du message: Et pourquoi pas... [PV Harmony]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pseudo City Index du Forum -> Quartiers est -> Lieu de culte Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Thème actuel: Decadent city (v2.0)
Thème original: Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com