Pseudo City Index du Forum
Pseudo City: Chapitre 2 - Dégats collatéraux
 
Pseudo City Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

On prend pas les mêmes et on r'commence ! [PV Hige]
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pseudo City Index du Forum -> Quartiers nord -> Quartiers nord
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Sam 4 Fév 2012 - 16:27    Sujet du message: On prend pas les mêmes et on r'commence ! [PV Hige] Répondre en citant

Bon dieu, ce que cela pouvait être chiant ! Il avait fallu que la neige tombe en abondance sur la ville, particulièrement sur le nord, et que la moitié des personnes désignées responsables du déneigement soient "mystérieusement malades". Il y avait un relâchement particulier dans ce clan depuis un petit moment, et la drogue qui circulait dans la ville n'était sans doute pas étrangère à ce laxisme augmentant.
Soit, le quartier était sous la neige, et il fallait bien que quelqu'un use de l'huile de coudes pour rendre à ses rues une allure convenable et praticable. Ayant songé que cela lui ferait du bien de sortir, Julian avait "bêtement" jugé bon d'aller aider les quelques motivés par un froid glacial. Idée de génie...

Cela faisait maintenant plus d'une heure et demi que Julian et ses hommes s'occupaient des rues. Force était de constater que tout cela avançait plutôt bien. Comme d'habitude, durant toute sortie du chef de clan, ses gardes étaient dans les environs pour surveiller... raison de plus à cela: les Sinewyers étaient particulièrement remontés depuis la dernière incursion à l'Ouest des Brainstormers.

L'air fatigué et le visage creusé, Julian débarrassait la neige sans mot dire, au beau milieu de ses hommes qui chantaient, sans doute pour ignorer le froid. Arrivant devant chez lui, il jugea naturel de s'y arrêter et de déneiger le chemin qui menait à son immeuble tandis que les autres hommes continuaient sur la rue. Une silhouette féminine attira son regard: elle allait s'engouffrer dans une ruelle encore enneigée. D'un air las, Julian lança, à l'attention de la jeune femme:
- Hey ! Ne passez pas par là, on n'a pas encore déneigé... ça va pas être pratique de passer la pelle là où la neige est tassée.

Dévisageant un instant la jeune femme, il ajouta:
- Dites, il est pas un peu tôt pour une personne externe au clan des Brainstormers pour passer par ici ?

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 4 Fév 2012 - 16:27    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Hige Cooper
Dashinger

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 281
Localisation: J'suis comme un ninja! : jamais loin!
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 牛 Buffle
Point(s) de réputation: 103

MessagePosté le: Lun 6 Fév 2012 - 14:44    Sujet du message: Suite. Répondre en citant

Elle ouvrit les yeux, en gémissant, une larme à l’œil, un peu énervée d’être réveillée par le soleil. Un jour elle devrait bien aller acheter des rideaux, ou une couverture assez épaisse pour empêcher les rayons de passer. Hige s’assit sur le rebord du lit, qui n’était pas dans un très bon état, les ressorts de métal étaient visibles, même qu’elle c’était déjà presque ouvert la cuisse en tombant sur l’un d’eux. Sérieusement, elle avait passé plus d’une semaine avec un pansement lui recouvrant presque toute la jambe. Heureusement que la plaie n’avait pas été très profonde.
 

Peu importe, après s’être mise sur pieds, la jeune femme se rendit dans la salle de bain, ce plaça devant la glace et se regarda un instant avant de passer de l’eau sur son visage. Suite à ce petit exercice de réveil, Hige soupira en arrêtant l’eau du robinet, démarrant celle de la douche, en quelques minutes, la jeune fille fût dévêtit et dans la douche.
 

Elle referma la porte vitré et passa un court moment sous l’eau, juste assez pour ce réchauffer par ce froid de canard, car même dans cet appartement, le vent passait, s’en était totalement ridicule.
 

Hige sortit, se sécha et alla s’habiller de sous-vêtements,  d’un long chandail blanc en laine, lui arrivant dans le haut des cuisses, les manches étant trop longues, lui arrivant un peu plus loin que les mains et une paires de bas lui arrivant aux genoux. La petite blonde peigna ses cheveux un moment avant de mettre un bandeau recouvrant son œil droit, œil qu’elle cachait depuis le moment qu’elle avait fracassée cette foutue bouteille… un morceau de verre avait éclaté près de son visage et lui avait fait une cicatrice le long de son œil droit. C’est depuis ce temps  qu’Hige gardait un bandeau. Et non pas pour imiter les pirates, comme certains le pensaient.
 

Après être prête, la jeune fille descendit deux par deux les escaliers du bloc appartements, une marches se cassant sous ses pieds, elle manqua tomber mais se reprit grâce à la rampe.  Hige soupira, vraiment épuisée de cet appartement.
 

La jeune femme enfila une écharpe et fila dehors avec ses hautes bottes de cuire. La neige avait tombée cette nuit, sa expliquerait ce froid si tenace aujourd’hui.  Hige regarda le ciel pendant un moment, marchant pendant quelques temps, ce rendant jusqu’au quartier nord. Elle aimait bien ce quartier, pas pour les gens qui y vivent, ni pour les attraits, seulement parce qu’il ce tenait au Nord. Voyant les gens travailler pour déneiger les rues, ça lui rendit le sourire aux lèvres, poursuivant sa marche matinale, se perdant un peu dans les rues de ce si charmant coin de la ville. En levant soudainement les yeux vers son chemin, la jeune dashyshy se rendit bien compte qu’elle s’éloignait des sentiers. Justement, elle ce fit interpellée. Hige tourna son visage vers l’homme l’ayant appelé.
 

-Dear Lord… fit-elle tout bas, reconnaissant le visage du chef des Brainstormers.
 

Elle vint pincer le haut de son nez avant de le regarder de son œil découvert.
 

-je… heu… en-en faite c’est que….
 

Hige cacha sa tête avec ses bras, craignant de mauvaises représailles.
 

-je ne veux pas de mal! Je…. je suis désolée! Finit-elle par dire, apeurée de cette situation.
_________________
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Sam 11 Fév 2012 - 11:22    Sujet du message: On prend pas les mêmes et on r'commence ! [PV Hige] Répondre en citant

Un peu lassé par sa tâche pourtant nécessaire et ayant finalement terminé de peller devant sa porte, Julian délaissa sa pelle contre le mur de l'immeuble et se dirigea vers la jeune femme qui semblait tout à coup appeurée et inconsciente d'éventuelle "bourde" qu'elle aurait pu faire. Il soupira en s'imaginant à sa place. La première approche n'était sans doute pas la bonne, il se serait enfui s'il avait eu la même place dans cette étrange situation. Se rapprochant doucement et prudemment de la jeune femme blonde, il leva les mains en signe de paix.
- Ne vous excusez pas, c'est à moi de le faire. J'ai été un peu brusque, pardonnez-moi. Je vois de plus à votre style vestimentaire que vous devez probablement faire partie du clan Dashinger, vous êtes donc la bienvenue ici.

Laissant apparaître un sourire sur son visage pourtant profondément marqué par la fatigue et probablement également des ennuis. On pouvait clairement lire sur celui-ci qu'il n'avait aucune mauvaise intention. Quiconque était dans la capacité de lire dans les yeux du Brainstormer pouvait en déduire la même conclusion. S'arrêtant à une distance respectable pour saluer quelqu'un, Julian tendit sa main en signe d'amitié et annonça:
- Je ne me suis même pas présenté, même si vous m'avez peut-être reconnu: je suis Julian Hawksbury, chef des Brainstormers. A qui ais-je l'honneur de faire face ?

Plus loin, ses hommes continuaient leur labeur. Ils s'étaient arrêtés un instant, comme interloqué que leur chef ait tout d'un coup décidé de s'arrêter dans sa besogne, puis l'un d'entre eux haussa des épaules et leur donna l'ordre de poursuivre. Après tout, ce n'était pas leurs affaires et le chef avait déjà été très sympathique de participer à cette opération à laquelle, pourtant, il aurait dû échapper de par son statut.
Tantôt, ses gardes personnelles firent leur apparition. D'un geste bref, Julian leur indiqua qu'il n'était pas en danger; ils ralentirent le pas.

Un sourire toujours accroché à ses lèvres, il ajouta:
- Je vous conseille d'attendre un peu avant de continuer votre route, le temps pour mes hommes de la dégager. Vous vous baladez souvent par ici ?

Revenir en haut
Hige Cooper
Dashinger

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 281
Localisation: J'suis comme un ninja! : jamais loin!
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 牛 Buffle
Point(s) de réputation: 103

MessagePosté le: Mar 14 Fév 2012 - 15:45    Sujet du message: réponse Répondre en citant

Hige s’adossa étroitement contre le mur de brique en le voyant s’approcher. La jeune fille déglutit et puis passa une main dans ses cheveux et vint soigner sa tenue pour un minimum de bonne première impression devant ce personnage si important dans cette ville. Hige lissa son long chandail, unique vêtement ou presque sur elle, et afficha un sourire nerveux.

-y-yeah… effectivement, I am, et merci pour ce mot de bienvenue. Fit-elle avec un très gros accent anglais, sa timidité s’envolant doucement au fil de la conversation avec lui.

La dashyshy se pencha sans vraiment être discrète pour regarder derrière le chef Brainstormer afin de voir les hommes travailler. Il s’approcha encore et Hige se redressa, bien droite et le regarda de bas en haut et d’haut en bas.

-oui… I recognize you… Vous êtes très connus, you know? Poursuivit-elle, ayant du mal à parler dans un français correct, ne connaissant pas grand mot. Call me… hm, Appelez moi Hige, c’est … It’s my name.

C’est en rougissant de ses problème de langues qu’elle détourna légèrement le regard, non pas pour l’offusquer, mais elle ne soutenait pas longtemps le regard de quelqu’un lorsqu’elle se sent inférieure.

La jeune femme vint se gratter la nuque pour regarder le sol blanc-gris. Pas que la neige était sale, mais comme Hige est daltonienne, les couleurs ne lui apparaissent pas très bien.
Julian lui conseilla de ne pas s’aventurer plus loin en cause de la neige tomber la nuit dernière qui encombrait les rues du quartier nord.

-hum, y-yes, je venir souvent ici, j’aime bien ce coin de la ville. J’apprécie le nord…Même sous toute cette neige!,
finit-elle en riant de bon cœur, relevant son œil vert vers lui. Ça lui donne un certain charme…

Bien qu’Hige fasse des efforts pour bien s’exprimer en français, nous pouvions facilement voir qu’elle conjuguait mal ses verbes et donc sans doute mélangeait-elle aussi le masculin et le féminin.

-je..hum… je me demandais si.. vous…pouvoir?...hm…. vouloir un coup de la main pour toute ce neige?

Effectivement, la belle jeune femme ne se débrouillait pas du tout avec les règles du français.
Hige rougit légèrement, pas par gêne, mais par froid, elle était légèrement vêtue pour ce froid. Mais en faite, avant de sortir de la maison, elle c’était dite qu’elle ne resterait pas longtemps, un tour dans la rue et c’es tout. Mais la fantaisie de ce décor splendide l’avait mené plus loin que voulut.

Au loin nous pouvions encore entendre les hommes chanter pour passer le temps, un sourire naïf prit place sur les lèvres de la jeune dashyshy.

-ou bien… si… je pouvoir faire quelque chose pour aider? Demandait-elle en inclinant la tête sur la gauche, légèrement, lui donnant l’air d’une petite fille qui, malgré ce look un peu sombre et provocateur, est effrayée par un tout et un rien. C’était en fait ce qu’elle était.

Hige posa son regard sur le jeune homme, bien que pour elle les couleurs n’étaient pas ce qu’elles étaient avant, la jeune fille réussissait à discerner quelques tons. Comme la couleur de ses cheveux et de ses vêtements. Il était plus grand qu’elle, ce qui l’étonnait. Elle avait toujours crue plus petit. Ce qui la surprise encore plus, était qu’il soit dehors à aider ses ‘’loyaux sujets’’. Hige ne le pensait pas ainsi, loin de là. Ne l’avoir jamais vus, la jeune fille aurait continué à penser qu’il était qu’un égoïste ou bien un nerd qui restait chez lui en filant le sale boulots aux hommes. C’est méchant? Pas du tout, seulement, la jeune fille n’en avait entendue parler que de rares fois et ce par des ivrognes ou bien encore des drogués dans les bars où elle chantait le soir.

_________________
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Mer 15 Fév 2012 - 19:44    Sujet du message: On prend pas les mêmes et on r'commence ! [PV Hige] Répondre en citant

La jeune femme qu'il avait devant les yeux semblait un peu perdue, comme si elle avait marché jusqu'ici sans vraiment de but et surtout sans se rendre compte où elle était. Enfin, elle aurait sans doute poursuivi sa route dans le même état d'esprit si Julian ne l'avait pas interpellée. Il n'avait pas cru mal faire en ce faisant, mais à l'évidence, il l'avait légèrement mise mal à l'aise.
De plus, comment pouvait-il ne pas avoir remarqué cet accent anglais plus tôt. Il était très présent dans ses phrases, bien que s'éclipsant quelque peu sur certains mots qu'elle utilisait sans doute plus. A vrai dire, si elle n'était pas de langue maternelle française, elle semblait tout du moins bien se débrouiller compte tenu de la situation un peu stressante qu'elle vivait.

Julian sourit puis acquesça:
- Oui, je suis très connu, mais je ne savais pas si vous étiez nouvelle ici d'où ma présentation. Enchanté de faire votre connaissance Hige.

La Dashinger détourna le regard alors qu'elle finissait sa phrase, aussi Julian jugea-t-il que c'était soit par gène de le rencontrer, soit par gène de sa maîtrise visiblement encore imparfaite de la langue française. Il ne pouvait que comprendre cette gène, quelle qu'elle soit. D'un air rassurant, il précisa:
- Ne soyez pas gênée, je ne mords pas. Et si cela peut vous mettre plus en confiance, ma famille est d'origine anglophone, je vous comprends donc parfaitement. Mais dites-moi, vous semblez aussi avoir une bonne compréhension du français... c'est très bien !

Soudain, Hige demanda s'ils avaient besoin d'aide pour déneiger la rue. Au vu du nombre d'hommes mobilisés, cela ne semblait pas vraiment utile. Ce ne fut qu'à ce moment-là qu'il remarqua que la jeune femme n'était que peu vêtue, du moins pas de manière suffisante pour la protéger du froid mordant qui régnait ces jours-ci dans la ville. Souhaitant se montrer courtois, il demanda à ses gardes de prendre une pelle et de le remplacer. D'un geste du bras, il invita Hige à le suivre.
- Vous devez avoir horriblement froid habillée comme cela. Suivez-moi, mon appartement est juste dans cet immeuble. Cela m'aiderais beaucoup si une Dashinger pouvait ne pas mourir dans mon quartier en ces temps.

Craignant que la jeune femme ne comprenne pas le trait d'humour qu'il venait de lancer, il se mit à rire franchement. Il ouvrit la porte de l'immeuble et invita la jeune femme à le suivre jusqu'à son appartement. Arrivés là, il demanda:
- Voulez-vous un thé, un café, un chocolat chaud ?

Entrant dans son appartement, il ôta ses bottines d'hiver qui lui procuraient quelques centimètres de plus dont il avait bien besoin parfois pour se faire respecter. C'était idiot de constater à quel point la taille pouvait compter dans notre société.
Revenir en haut
Hige Cooper
Dashinger

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 281
Localisation: J'suis comme un ninja! : jamais loin!
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 牛 Buffle
Point(s) de réputation: 103

MessagePosté le: Dim 4 Mar 2012 - 17:11    Sujet du message: In Répondre en citant

La jeune fille redressais la tête pour le juger un instant, l’écoutant parler avant de frissonner :

-ch-chez vous?


Hige se redressa bien droite, elle avait peut-être 30 centimètre de moins que lui.
Suite à l’invitation du chef du clan du Nord, la jeune femme le suivit en lui accordant un sourire amical, riant doucement à sa blague. Elle n’aurait jamais, au grand jamais, pensée que les gens haut gradés de ce monde savaient rire. La petite blondinette se pencha en ce soutenant avec la poignée de la porte pour ouvrir la fermeture éclaire de ses longues bottes et les retirer en manquant quelque peu d’équilibre et Hige les positionna toutes contre le mur afin qu’elles ne soient pas dans les jambes. La Dashigner déroulait ensuite sa longue écharpe pour la déposer sur ses bottes.

Suite à un coup d’œil, assez impressionné, à l’appartement, Hige s’avança quelque peu pour suivre son hôte.

-mmh… un café 2-2 please.


En passant près de la grande bibliothèque de Julian, la jeune fille blonde fit glisser légèrement ses doigts contre la reliure des livres anciens et d’autre plus récents. Cette dernière resta silencieuse, observant tout, les moindres recoins de l’appartement.

La jeune chanteuse prit ensuite place dans un luxueux sofa, croisant les jambes pour s’y sentir plus à l’aise :

-V-vous êtes très gentils de m’inviter ici, vous avez un très j…a very b….un joli chez-sois! Finit-elle en riant de sa légère hésitation.


Hige inclinais la tête pour regarder, d’un coup d’œil furtif, dans la cuisine. Un sourire amusé ce formait sur le coin de ses lèvres fines :

-Je crois bien que… you are the first man que je vois cuisiner.


Lorsque Julian, l’hôte de cette superbe demeure, revînt, elle prit le café entre ses mains pour en ressentir la chaleur, douce sensation, contre sa peau gelée par l’hiver. Hige en prit une gorgée avant de reporter son regard, ne pouvant discerner les couleurs, vers lui :

-So, H…pourquoi prendre soin d’une simple Dashingner tel que moi? It’s not every… tout les chefs qui en auraient fait pareil, you know it?


Elle sourit légèrement en fermant les yeux pour profiter du goût délicieux du café qu’il lui avait servit. Suite à ce, Hige reposa son regard sur lui, déposant sa boisson sur la table basse devant elle.

La jeune femme changea de jambe pour ensuite se redresser bien droite contre le sofa, qui était beaucoup plus confortable que ce qui lui servait de lit, et vint retirer son cache-œil, qui commençait vraiment à l’énervé comme il était humide de par la neige qui tombait toujours dehors, et le mit dans sa poche. Hige révélait une longue cicatrice qui passait de bord en bord de son œil droit. La cicatrice n’était plus qu’une longue trace beaucoup plus pâle que le reste de sa peau, quand à son œil, les pigments de couleurs avaient été touchés et donc la couleur n’était que verte-grise relativement pâle. Bien entendue, elle voyait encore de ses deux yeux, seulement que cet incident l’avait rendue daltonienne.

_________________
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Dim 4 Mar 2012 - 21:35    Sujet du message: On prend pas les mêmes et on r'commence ! [PV Hige] Répondre en citant

Le chef de clan s'était contenté de hocher de la tête pour indiquer à la jeune femme que c'était bien là qu'il comptait l'accueillir. Il ne pouvait décemment pas fermer les yeux sur la situation et la laisser poursuivre son bonhomme de chemin pareillement vêtue. La pauvre devrait mourir de froid ! Qu'est-ce qui lui avait passé par la tête pour s'habiller aussi peu, compte tenu de la température ? Il savait combien les Dashingers appréciaient la mode, mais quand même, c'était une limite à ne pas dépasser !

Arrivé chez lui, il s'était débarrassé de ses vêtements chauds puis était allé s'exécuter dans la cuisine pour préparer quelque chose à la jeune femme. A vrai dire, l'instinct curieux de Julian faisait surface. Il se demandait bien ce que cette étrange petite blonde à l'accent anglophone si prononcé pouvait bien faire dans ce quartier à une telle heure. Bon, ce n'était pas trop ses oignons et pour l'heure, sa seule préoccupation devait être de permettre à la jeune femme de se réchauffer quelque peu.

La dénommée Hige s'était également mise un peu plus à l'aise et semblait s'attarder sur ses bibliothèques remplies de livres sur divers sujets, certains étant plutôt anciens. Il sourit lorsqu'elle le remercia de l'avoir invitée et le complimenta sur l'aménagement de son appartement. Ce à quoi il répondit:
- Je vous en prie. Je ne pouvais décemment pas vous laisser ainsi dans la rue. Et venant d'une Dashinger, votre compliment sur mon appartement me va droit au coeur.

Finissant ses préparatifs à la cuisine, Julian rit de la remarque de la Dashinger au sujet des hommes dans une cuisine. C'est vrai qu'il n'y avait proportionnellement pas autant d'hommes que de femmes dans une cuisine. Il aimait regarder sa mère faire la cuisine lorsqu'il était petit et avait toujours gardé l'habitude de s'intéresser à ce domaine, même s'il n'excellait pas. Dans un rire, il déclara:
- On en apprend tous les jours ! Mais cuisiner est un grand mot... je n'ose pas vous faire un plat gastronomique, le centre médical m'en voudrait atrocement.

Lorsqu'il revint auprès de son invitée, il déposa un plateau avec les deux boissons chaudes et quelques croissants qu'il avait légèrement fait réchauffer. Ce n'était pas un repas de roi, mais cela mettait du bon pied le matin. Julian fut quelque peu interloqué par la question de la Dashinger en face de lui. Sa question l'avait touché profondément. Même s'il était vrai que les chefs de clans n'étaient pas les personnes les plus accessibles, ce n'étaient que des personnes comme les autres ! Elle semblait profondément être reconnaissante pour son geste, si banal soit-il. Il ne lui avait pas sauvé la vie pourtant, juste évité un sacré rhume tout au plus. Prenant sa tasse entre ses mains encore fraîches, il répondit d'un air un peu pensif:
- Because you are not a Dashinger for me but a person that needed some help not to catch a cold.

Ses paroles pouvaient sembler drôles, mais elles étaient très sérieuses. On ne voyait aucune marque d'une quelconque blague sur son visage. Il fit une petite pause puis poursuivit, à nouveau en français:
- Et la personne qui refuse d'en aider une autre pour une raison aussi simple que son appartenance à un groupe, à une ethnie, ou son rang ne mérite pas qu'on s'arrête pour elle. Ne m'imaginez pas comme un dieu vivant, ce n'est pas ce que je suis... je suis aussi une personne, tout comme vous.

Ce fut à ce moment qu'il remarqua le petit "défaut" de Hige. Elle avait ôté son cache oeil et avait dévoilé une sorte d'infirmité, légère cependant. Il s'efforça de ne pas laisser paraître sur son visage quelque émotion que ce soit, et de ne pas relever. Il savait que les gens ayant ce genre de balafres - ou en général les personnes infirmes - n'aimaient pas trop qu'on les questionne sur l'origine d'une telle chose. Elles voulaient simplement être considérées comme les autres, ce qu'il ferait.

Sentant la discussion devenir un peu trop sérieuse, il sourit à nouveau puis termina avant de prendre une gorgée de café:
-
Dites-moi, Hige, est-ce que ça fait longtemps que vous êtes à Pseudo City ? Par la même occasion, n'hésitez pas à me poser des questions si vous en avez, je saurai sans doute y répondre et je ne mords pas...
Revenir en haut
Hige Cooper
Dashinger

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 281
Localisation: J'suis comme un ninja! : jamais loin!
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 牛 Buffle
Point(s) de réputation: 103

MessagePosté le: Mar 20 Mar 2012 - 02:29    Sujet du message: suite :3 Répondre en citant

La jeune femme prit une expression d’admiration, ou presque, lorsqu’elle entendit le chef des brainS. Lui parler dans sa langue maternelle. Elle rit un peu et passa une main dans ses cheveux pour les ébouriffer et vint prendre avec l’autre sa tasse pour reprendre une gorgée de ce succulent café. Le liquide chaud coula le long de sa langue, pour traverser sa gorge. Peu à peu, la peau de la jeune fille avait reprit ses couleurs. À voir les agissements de Julian, elle devina assez vite qu’il lui vaudrait peut-être une ou deux explication sur son drôle d’accoutrement :

-Et bien…rien de bien c…compliqué à …to understand, my dear, fit-elle en riant doucement, je ne prévoyais pas me rendre ici, à vrais dire… je n’était sortie que pour aller faire le tour de la rue, mais…ce paysage si f...amazing m’a rendue jusqu’ici…

La jeune Hige accorda un sourire amical en direction de son hôte. La petite blonde se redressa sur le fauteuil et vint effleurer sa cicatrice du bout des doigts, remarquant une petite curiosité de la par de Julian, personne ne pouvait cacher sa curiosité, c’est dans la nature humaine après tout! Elle ce blottie confortablement et sourit de toute ses belles dents blanches, droites. La seule chose que l’on pouvait reprocher, à son sourire, c’était ses canines un peu plus pointue et longues que le reste, mais rien de ‘’surnaturel’’. Dans notre vocabulaire, nous utilisons le terme ‘’génétique’’.

-oh, la cicatrice… rien de bien extraordinaire, disons que…que ces une blessure qui c’est crée lors d’une bagarre avant mon arrivée ici. Elle rit doucement, comme un enfant l’aurais fait. Ça faisait partit de son charme ce petit côté enfantin qui ne s’éteindrait jamais.

Hige finit sa boisson et déposa la tasse sur la petite table près d’elle. Ses lèvres s’étirèrent pour former un sourire, en coin, discret, que ses faussets trahissaient qu’elle souriait :

-longtemps?... Je ne sais plus, pas assez pour avoir tout vue, pas assez pour avoir comprit pourquoi je suis ici…Et surement pas assez selon les gens de l’extérieur…La petite blondinette releva ses yeux vers lui, donnant un léger coup de tête afin de replacer sa frange qui lui tombait sur les yeux :

-Alors non, je ne crois pas que cela fait si longtemps que ça que je suis ici…

Dans le simple but de détendre son cœur qui battait plus fort en repensant à la bataille, elle rit, un rire franc, pas le petit rire fait par les femmes pour charmer, pas celui que l’on fait quand nous somme nerveux, un rire, un vrais. La jeune femme vint même jusqu’à ce plier en deux, pour s’éviter une honte, elle ne croit pas vraiment que Julian aurait pu comprendre pourquoi ce fou rire si soudain.
Après avoir repris son sérieux, Hige se gratta la joue du bout de l’index, ces dernières rougies par son fou rire qui l’avait bien réchauffée.

-puis…Can I ask you the question back? Fit-elle timidement, tentant de reprendre un souffle régulier.

La petite blonde se releva doucement, non pas pour l’interrompre, loin d’elle cette idée, mais bien pour récupérer sa tasse et aller la mettre en cuisine pour éviter à son hôte, si généreux de l’avoir accueillit, une tâche si pénible que la vaisselle.

-j’avoue que votre histoire m’intéresse, mais…mais si vous ne souhaitez pas en parler avec une inconnue, je comprendrais facilement.

_________________
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Jeu 29 Mar 2012 - 12:48    Sujet du message: On prend pas les mêmes et on r'commence ! [PV Hige] Répondre en citant

Julian avait remarqué un changement dans l'expression faciale de la jeune femme lorsqu'il s'était mis à parler en anglais. Ce n'était pas un exercice très difficile pour lui qui avait une partie de sa famille de cet origine. Il regrettait simplement de ne pas pouvoir plus souvent le parler et apprécier les tonalités anglophones. Face à une telle explication concernant sa tenue, il ne put s'empêcher de sourire. Elle s'était laissé porter par la découverte du paysage et n'avait même pas remarqué le froid ? La pensée était décidément quelque chose de très complexe et de puissant.
- Hé bien, c'est pour le moins inattendu. Enfin, j'ai de la peine à comprendre, étant assez frileux... mais j'imagine que vous avez pu profiter du paysage magnifique !

La Dashinger sembla remarquer la pointe de curiosité qu'il avait exprimée en voyant sa cicatrice, et cela le gêna un peu. Après tout, il adorait dévisager et analyser les agissements d'une personne - ses expressions y compris - mais n'était pas tant à l'aise lorsqu'on pratiquait ce genre de choses sur lui. Il venait parfois à imaginer que son analyse pouvait gêner des gens également, mais avait une fois pour toutes mis fin à la polémique en se disant qu'il n'avait d'autre arme que la prédiction. Ses atouts physiques n'étaient pas suffisants pour assurer sa protection; son intellect devait donc prendre la relève !
Remarquant qu'elle venait d'exprimer la raison de la présence de cette cicatrice, il eut un sourire gêné et ajouta:
- Je n'ose pas imaginer quel genre de personne oserait porter un coup à une demoiselle. Comment peut-on s'en prendre à une femme ? Cela me désole et me dépasse.

Hige avoua qu'elle n'avait pas tant porté attention à la durée de son séjour à Pseudo City, mais qu'elle pensait que cela faisait peu de temps qu'elle y séjournait. De toute manière, et même si cela se révélait être faux, il n'allait pas vérifier. Peu lui importait la véracité de ces mots, seul son avis comptait. Sans qu'il eut trop compris pourquoi, la jeune femme se mit à rire. Communicatif, celui-ci entraîna un petit rire chez Julian qui, même s'il n'avait pas compris l'origine de celui-ci, ne pouvait le réprimer.

La jeune femme se leva puis se dirigea vers la cuisine en lui demandant si elle pouvait lui poser une question. Julian aurait voulu lui répondre de ne pas se tracasser pour la vaisselle, mais Hige semblait tenir à aller déposer ladite tasse à la cuisine pour lui éviter du travail. Il sourit, avala le restant du contenu de sa tasse puis fit de même et la rejoignit à la cuisine.
L'ayant rattrapée, il répondit par l'affirmative:
- Bien sûr, posez-moi votre question, ne vous gênez pas. Je ferai de mon mieux pour vous répondre.

Affichant un large sourire, Julian espérait inspirer de la confiance à la Dashinger et faciliter le dialogue. Ce n'était pas tous les jours qu'il avait l'occasion de rencontrer un "rouge" aussi ouvert d'esprit et sympatique. La plupart le snobait pour ses choix vestimentaires...
Revenir en haut
Hige Cooper
Dashinger

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 281
Localisation: J'suis comme un ninja! : jamais loin!
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 牛 Buffle
Point(s) de réputation: 103

MessagePosté le: Mar 24 Avr 2012 - 13:24    Sujet du message: Suite :3 Répondre en citant

La jeune fille sourit doucement, s’asseyant sur le comptoir, sans vraiment pensée que c’était déplacé, chez elle, elle le faisait tout-le-temps.

La belle blonde s’étira lâchement et regarda le Brain.S avec un brin d’amusement, ce qui ce lisait en voyant le petit sourire charmeur qu’elle abordait. Hige inclina la tête doucement sur la gauche :

-And you, comment êtes vous arrivés ici? Qu’elle est votre histoire?

Elle l’avait demandé si doucement, presqu’un murmure. Ce qu’elle ce rendit vite compte et corrigea le tout en s’éclaircissant la gorge et secouant rapidement la tête, l’inclinant maintenant sur la droite.

La belle blonde avait toujours ce petit sourire, il ne disparaissait pas, elle le savait bien, la jeune fille, qui essayait de penser à quelque chose d’autre finit tout simplement par prendre la décision de le garder, croisant les jambes, rougissant. N’y ayant pas pensée plus tôt, ce qu’elle portait était court, mi-cuisse, en sautant pour s’assoir sur le meuble, celui-ci avait décidé qu’il se relevait, Hige soupira, espérant qu’il n’avait pas vue ou remarqué. Si oui, jusqu’ici, il n’avait pas fait de remarque. Pour ne pas la gêner? Si tel était la réponse, il n’était pas si bête. Mais s’il l’avait fait que pour la vue, il était plus pervers qu’elle ne le croyait. À cette simple pensé, elle remonta soigneusement et discrètement son décolleté, mais rien n’y fit, le long chandail remonta sur la fin de la cuisse, elle fit un compromis, allongeant par le bas et croisant les bras pour cacher sa poitrine. Bien fière de cette trouvaille pour cacher sa poitrine généreuse qui la complexait tan, elle sourit et ce mise à l’écouter avec attention, le regardant dans les yeux, chose qu’elle ne faisait que très peu souvent.

Tout en l’écoutant et en le contemplant, elle fit un bref profil mentalement de lui :

Il n’était pas très grand pour un homme, du moins, pas des plus grand qu’elle avait vue, la jeune femme faisait presque la même taille que lui.
À sa carrure, Hige voyait bien qu’il devait user beaucoup plus de ses cellules intellectuelles que ses muscles, sans être bien méchante, il ne ferait pas de mal à beaucoup de gens avec cette carrure.

Le regard de la belle blonde changeaient, malgré elle, d’endroits à chaque nouveau lieux d’inspection souvent la description.

Elle descendit sur ses épaules avant de relever rapidement vers le regard de Julian, espérant qu’il n’avait pas remarqué qu’elle le détaillait et recommençait sa tâche de profiler.

Arrivée à son torse, oui, il était bien bâtit, mais sans plus, ce n’est pas le genre de physique qui sort du lot. Bien au contraire. Ce qu’elle aimait bien en fait, ça changeait des autres dashishi. Encore plus bas, elle rougit, décidant de passer outre, si elle ce faisait coincer à ce moment, il serait gênant qu’il pense autre chose. Pour ses jambes, et bien rien de plus normal que la normal des gens normaux.

Hige souriait encore, remontant finalement à son visage qu’elle n’avait pas encore décrit mentalement. Les traits du jeune homme étaient séduisant, oui, mais elle croit que sans qu’il l’a invité chez lui et prit soin d’elle, La petite blondinette ne ce saurait jamais retournée afin de mieux l’observer.
_________________
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Dim 29 Avr 2012 - 19:31    Sujet du message: On prend pas les mêmes et on r'commence ! [PV Hige] Répondre en citant

La jeune femme semblait très à l'aise dans l'appartement de Julian, comme si des pièces émanaient des ondes positives. Le chef de clan n'était pas à fond dans le feng-shui, mais il comprenait et acceptait la vision de ceux qui appliquaient ces règles à la lettre. L'aménagement d'un espace de vie devait sans doute faire sa part de choses, même si Julian ne pensait qu'à son propre confort chez lui.

La question de Hige arriva jusqu'à ses oreilles, mais son cerveau avait soudainement décidé de ne pas la traiter. En cause ? Simplement une montée d'hormones dû à la "maladresse" de la Dashinger qui semblait avoir oublié que ses vêtements étaient plutôt courts. Il eut une vision assez charmante de celle-ci et eut bien du mal de l'effacer de sa mémoire - si cela fut possible. Julian avait une certaine pudeur et respectait celle des autres. Il avait néanmoins du mal avec ceux qui ne se gênaient pas de mettre en avant leurs atouts physiques. Cela ne semblait pas être le cas de la Dashinger puisqu'elle sembla gênée de la situation dans laquelle elle s'était mise toute seule.

Un peu mal à l'aise, il dû sans doute rougir un peu. Il espéra cependant que la jeune femme ne relèverait pas, puis se remémora la question qu'elle lui avait posé quelques instants plus tôt. Tentant de ramener un peu de sérieux et de politesse dans cette discussion qui avait frôlé le code de la pudeur, il répondit:
- Cela fait... longtemps déjà. En fait, je suis ici depuis la fondation de la ville... j'y ai participé. Le clan des Brainstormers n'a jamais eu d'autre chef que moi. Quant au "comment", et bien un peu comme vous j'imagine: je me suis fait traîner par la peau du cou en dehors de Mighan. Nous étions nombreux, les premiers à nous faire expulser. Et nous avons eu l'idée de fonder cette ville...

Se remémorer ces événements rendait Julian un peu nostalgique. Il regretterait toujours l'acte de Treymann mais jamais d'avoir fondé cette ville et d'avoir ainsi permit d'héberger de nombreux jeunes dans le besoin. C'était au moins une de ses fiertés. Cette ville était à peu de choses près tout ce qu'il avait.
Il ne remarqua qu'un peu tardivement que la jeune femme était en train de le détailler physiquement également. Il sourit intérieurement et se dit que c'était de bonne guerre. Il détourna le regard et fit semblant de s'intéresser à un magazine posé sur la table, traitant d'une quelconque recherche scientifique. Lorsqu'il jugea qu'elle avait pu faire un bref profil de lui, il remarqua:
- Pour votre information, les rumeurs qui courent sur moi sont parfois justes: je ne suis dangereux que mentalement. Mais je suis loin de la cruauté qu'on me reproche parfois.

Puis, un brin gêné, il proposa:
- Souhaiteriez-vous des habits un peu plus confortables ? Vous semblez un peu empruntée, sans vouloir vous offenser. Je ne peux malheureusement pas vous proposer grand chose de très "style", mais je vous assure que dans ce quartier, on n'y prête pas attention.

S'il proposait cela, c'était pour rendre service non seulement à la jeune femme afin qu'elle soit plus à l'aise, mais aussi pour lui afin qu'il évite de trop être tenté par le physique de la demoiselle. Certes, il savait se contrôler et, bien que la situation entre Alexis et lui-même soit tendue, il restait un homme prit. Il n'avait vraiment pas besoin d'une nouvelle rumeur sur les folies du chef des bleus, même si les formes de la jeune femme lui semblaient agréables.
Revenir en haut
Hige Cooper
Dashinger

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 281
Localisation: J'suis comme un ninja! : jamais loin!
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 牛 Buffle
Point(s) de réputation: 103

MessagePosté le: Mar 1 Mai 2012 - 13:58    Sujet du message: Nyaaaah~ la réponse de la cinglée! Répondre en citant

La jeune fille regarda le ciel en le voyant rougir. Ce demandant s’il rougissait de malaise ou de simple gêne. Elle sourit en coin, trouvant amusant de l’avoir fait réagir un minimum, même si ce n’était pas un but fixé.
Tout en le regardant tourner la tête, la petite blonde ce mise à rire doucement.
-hum… oui, j’imagine, on peut vous considérez comme l’un…l’un des pères fondateurs! Finit-elle par dire en riant franchement, son corps attaqué de petits secouements dû au rire enfantin de la belle.

La Dashigner inclina la tête, le voyant la regarder à nouveau, se calmant peu à peu.

-des vêtements? De vous? Sans vous offusquer… nous devons faire la même taille, si vous désirez me passer l’une de vos chemises… Elle fit une courte pause, une chemise, on peut la boutonner, cela éliminerais au minimum le décolleter.
- Parfait, je vous suis? Fit-elle en souriant doucement.

Elle vînt plaquer ses mains contre le comptoir afin d’avoir un appui pour descendre du meuble de cuisine. La petite blonde posa un pied sur le sol et puis l’autre, réussissant à toucher terre sans tomber, trébucher ou même casser quelque chose et le suivit aux pas, toujours en regardant la maison, les yeux étincellent de surprise. En fait, c’était la première foi de sa vie qu’elle voyait un si bel endroit. Sa vie ce résumait plutôt à de sombres environnements, tel un sous-sol ou un appartement totalement à l’environnement dégradé.
Dans les faits, les trois seules raisons pour lesquelles Hige était reconnue dans la classe des Dashishi était pour ses talents musicaux, ses goûts pour l’art underground ainsi que la luxure de ses plus légères tenues. Les quelques dashigners l’ayant vus dans de tels vêtements était les gens dans les coulisses d’avant-show. Donc que le directeur du bar et un régisseur.
Hige lâcha un doux soupire, qui semblait avoir été produit juste à côté de la nuque de l’homme. Ce qui était à peu près le cas, tête en l’air, la jeune fille était tellement absorbée par le relookage de la demeure, qu’elle n’avait pas remarquée la proximité entre ces pieds et les siens, venant lui marcher sur le talon et trébuchant contre lui et le mur, comme elle le longeait. Celle-ci couina et se retrouva plaqué contre le mur le cadre d’une photographie à la main.
Hige tenta quelques excuses en rougissant, détournant la tête et passant une main dans sa nuque.

Quelqu’un ayant étudié moindrement la synergologie et connus pour un minimum Hige serait parvenu à la conclusion qu’elle ce tenait dans une situation où elle ce sentait inférieur à la personne l’Accompagnant, passer une main à sa nuque en signe de nervosité et aussi, dans son cas, protégeant un poing sensible de sa personne.

-Je suis désolée! Finit-elle par dire, en reposant la photographie au mur, prenant une dizaine de secondes pour le mettre à niveau.

La jeune fille accéléra le pas pour rejoindre son hôte en souriant.

-je me demande comment vous avez fait pour ne pas me … elle réfléchie un moment, cherchant ses mots. Me mettre dehors! Dit-elle en souriant, avec un air amusé.

La jeune fille arriva finalement dans la chambre du chef des brainstormers. Ses yeux s’agrandirent d’un seul coup.

-w….oh my gosh….y…..your room are….are just beautiful…

Elle garda silence avant d’en revenir à lui.

-Dé… désolée je … oui! Que vouliez-vous me … hum hum…
La jeune fille se tourna vers l’armoire pour lui signifier ce dont elle parlait. En attendant Julian, la jeune adulte s’assit sur le lit, sagement, en passant une main dans ses cheveux, regardant le leader chercher dans sa penderie.

_________________
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Mar 1 Mai 2012 - 18:21    Sujet du message: On prend pas les mêmes et on r'commence ! [PV Hige] Répondre en citant

Le chef de clan et hôte remarqua que la Dashinger s'amusait de son comportement. Sans doute avait-elle raison de rire un peu de celui-ci, il était vrai que Julian n'était pas vraiment ce qu'on pouvait qualifier d'extraverti. La situation en devait être risible. Elle accepta son offre vestimentaire, ce qui le fit sourire. Une Dashinger acceptant des vêtements d'un Brainstormer ? On aurait décidément tout vu. En se levant, il remarqua quelque chose qui ne l'avait pas vraiment choqué jusqu'à présent mais qui lui semblait pourtant évident: en effet, ils faisaient la même taille. D'une certaine manière, cela pouvait être un peu intimidant pour le chef des bleus: en tant qu'homme, c'était un peu dégradant et en tant que chef, d'autant plus. Souvent, le sentiment de supériorité passait par la taille d'un individu. Étrangement cependant, c'était rarement le cas avec Julian. Bien qu'il soit relativement petit pour un homme, on ne le prenait que très rarement de haut. Avec un grand sourire, il déclara:
- Vous ne m'offusquez pas, au contraire, c'est un honneur de pouvoir offrir mon aide vestimentaire à une Dashinger. C'est assez drôle aussi...

Il invita la demoiselle à le suivre jusqu'à sa chambre pour y trouver des vêtements un peu plus adéquats au temps du dehors mais surtout plus décents. Comment une jeune femme pouvait-elle trouver du plaisir à se vêtir de choses si courtes et mettant en valeur ses formes. Certes, c'était des plus agréables à voir, mais à porter... cela devait être dérangeant, non ? Julian n'eut pas le loisir de penser à toutes les facette de la personnalité de la jeune femme derrière lui plus longtemps car, bientôt il sentit des orteils effleurer son talon. Sans qu'il ne comprenne trop ce qu'il s'était passé, il se retrouva plaqué contre le mur, Hige contre lui. Et bien, ce n'était pas le nombre de situations un peu trop chaudes à son goût qui manquaient décidément.

La Dashinger se redressa rapidement, remit le cadre en place et s'excusa en essayant de faire de son mieux pour réparer la situation. Julian en eut un petit sourire, gêné certes mais un sourire. Il s'exclama:
- Et bien, en plus d'être grande, vous avez de plus longues enjambées que moi. C'est embarrassant. Cela dit, excellent réflexe pour le cadre.

Un petit air amusé s'était affiché sur son visage. Il n'avait absolument pas mal pris la maladresse de la jeune femme. En fait, même si elle était très jolie et charmante, son côté maladroit ajouté un certain petit quelque chose qui la rendait peut-être plus abordable. D'habitude, une jolie jeune femme provoque de la timidité (sauf chez quelques mâles un peu trop orientés sur la chose), chose qu'il ne semblait pas éprouver par cette accessibilité représentée par sa maladresse. Poursuivant son chemin dès qu'elle eut terminé de remettre le cadre en place, ils arrivèrent dans sa chambre. Elle s'empressa d'exprimer sa stupéfaction par rapport à sa décoration. Cela le toucha. Une Dashinger trouvant quelque chose joli était toujours un très beau compliment.

Julian avait la tête dans son armoire tandis qu'elle lui demandait comment il faisait pour ne pas la mettre dehors avec tout ce qu'elle faisait de travers. Il en ressortit avec une chemise qu'il ausculta un instant puis répondit en se tournant vers elle:
- Ce serait mal élevé de ma part de vous mettre dehors par ce froid et si peu vêtue de toute manière. Et vous ne m'êtes pas désagréable, loin de là. Votre maladresse vous donne un côté encore plus sympathique. C'est rare.

Le Brainstormer tendit la chemise à la demoiselle et commenta:
- Celle-ci m'est un peu grande, elle devrait vous aller. Je veux dire... euh... au niveau de votre... buste. Excusez-moi, je suis aussi un peu maladroit dans mes propos. Si vous le souhaitez, la salle de bains est juste à côté... je vais regarder si j'ai d'autres choses.

Julian inspira profondément pour se calmer. Il sentait que la situation lui échappait un peu trop à son goût et espérait ne pas avoir froissé la jeune femme. Il n'avait vraiment pas besoin d'une histoire compliquée mettant encore en péril la situation de son clan et de ceux des autres. Bien entendu, la jeune femme l'attirait, mais il savait aussi qu'Alexis n'approuverait sans doute pas. Même s'ils ne se voyaient pas ces temps et que leur situation était très compliquée, il ne voulait pas faire la même chose qu'il avait déjà faite à Harmony quelques mois plus tôt. Bon Dieu, dans quelle situation s'était-il encore fourré avec ses paroles ?

Revenir en haut
Hige Cooper
Dashinger

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 281
Localisation: J'suis comme un ninja! : jamais loin!
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 牛 Buffle
Point(s) de réputation: 103

MessagePosté le: Mer 2 Mai 2012 - 13:34    Sujet du message: more :3 Répondre en citant

-Merci! S’exclama la jeune blondinette, sautillant pour ce rendre à la salle de bain afin de se changer.

Hige referma tout doucement la porte derrière, tellement que c’est à peine si elle est cliquée, de peur que les jointures tombent. Mais c’est dans un long soupire qu’elle ce souvint qu’elle n’était pas dans un appartement aussi mal arrangé que le sien. Elle se mise face au miroir pour vérifier son reflet un instant, replaçant une ou deux mèches de cheveux. Sa belle crinière de rockeuse. Elle sourit timidement avant de croiser les bras pour prendre le bas du long chandail lui servant de vêtement et le relever lentement, afin de ne pas l’étirer. Encore une fois, mademoiselle Cooper regarda son reflet, effleurant la cicatrice lui traversant l’œil.
Autre soupir.
Elle ferma les yeux, se remémorant les événements…

-On l’a ! On l’a! Tu ne peux plus t’échapper!

Et puis quelques jeunes garçons s’avancèrent vers elle…

-tu ne peux pas t’enfuir! Sale monstre! T’es trop étrange pour que l’on te laisse vivre! Lança un en s’approchant dangereusement, une bouteille d’alcool à la main.

Hige, apeurée, était adossée au mur, les regardant les yeux grand ouvert. La panique ce lisait comme un livre sur son visage.

Et en quelques instants, c’était elle qui tenait la bouteille. En quelques fractions de secondes, elle l’avait cassée contre le mur de brique et c’était jeté sur le jeune garçon…

La blondinette secoua la tête, allumant l’eau du robinet et s’aspergeant le visage sans en affecter son maquillage afin de se réveiller de ces pensées atrocement… atrocement lointaines, voilà. Rien de plus. Elle ouvrit les yeux, toujours en sous-vêtements. Son soutien-gorge était gris à gros poids noir surmonté d’un filet noir et au dessus, il avait été décoré de jolies dentelles noires elle aussi. La dentelle représentait des roses épineuses. Pour le bas de la jeune adulte, un simple sous-vêtement gris, le même que le haut, coupé juste, afin de cacher ce qu’il fallait, tout en restant luxueux. Lui aussi était décoré de dentelle noire. À vrais dire, la dentelle faisait le haut et l’élastique du vêtement. C’était pour ces sous-vêtements personnalisés qu’Hige marquait son fin goût pour les vêtements. Autrement dit, elle mettait n’importe quoi comme vêtement, la preuve, elle s’apprêtait à mettre la chemise d’un brain… si elle ne faisait qu’attention à ces sous-vêtements c’est que la jeune femme tentait de ne pas s’étiqueter à la masse complète des dashigners. Elle était comme ça. Hige avait toujours eue besoin de quelque chose qui arrive à la distinguer des autres.

La dashigner soupira longuement avant de passer son regard sur la chemise du brainstormer.

-drôle? Qu’est-ce qu’il y a de drôle à porter les vêtements d’un brain…? Vînt-elle à ce dire tout bas, prenant la chemise, passant sur son dos, poussant ses mains dans chaque manche à cet effet. Celle-ci pendant légèrement au bout de ses doigts. Elle sourit en coin, ceci l’amusant un brin.

Hige attacha la chemise en démarrant du bas. Remontant, remontant, remontant toujours. Jusqu’au deux dernier bouton. Ceux-ci tenant bon, ayant envies de lâcher. Avoir été dans un dessin animé, le dessinateur aurait fait un gros plan sur les boutons qui tremblaient. Elle ce mordit la lèvre inférieure, hésitante à sortir ainsi. Finalement, elle dû se résigner. Elle passa un œil par la porte, qui, comme elle n’avait pas été très bien fermée, c’était entre ouverte légèrement. Mais vraiment que très légèrement, tellement, qu’elle était sûre que Julian ne l’avait pas remarqué! Enfin… c’est ce que Hige pensait, dieu seul connait la vérité.

La jeune femme passa une dernière rapide inspection dans le miroir, s’assurant d’être parfaite et sortit de la salle de bain.

-v…voilà… dit-elle tout bas, les joues légèrement rosée et les yeux tentant à tout prix d’éviter ceux de Julian, gênée d’avoir ses vêtements sur le dos.

La blondinette hésita un moment avant de s’approcher de Julian, les mains relevées contre sa poitrine afin de cacher les boutons – qui, au passage, n’allaient certainement pas tenir très longtemps encore. Elle vînt s’assoir sur le lit près de Julian, croisant les jambes en regardant la pièce un peu mieux.
Mais toute son attention était concentrée sur ses fesses. En fait, pas ses fesses en tan que tel, mais plutôt sur ce qu’elle était assise.

-Woaaaaaa! S’exclama t-elle, les yeux brillant. Your…. Your bed are just sooooooooooo awesome! Il est confortable! Je n’en ai jamais essayée de si parfait!
Elle s’étendit d’un seul coup sur le dos, le côté, le ventre et encore le dos en riant, imitant un chat qui s’étirait sur la chose la plus moelleuse au monde. Elle finit par ce relevée, replaçant la chemise qui avait pas mal bougée sous les gestes de la dashigner, mais, lorsqu’elle vînt faiblement frôler les boutons faibles, l’un deux éclata s’envolant et retombant quelque part derrière un meuble. Hige rougit. Énormément.

-h-HAN! Vo-votre chemise! Je l’ai cassée! Je…je suis désolée! Je… Je vais vous la repayer! Dès que j’ai l’argent! Je vous le jure! Oh my gosh….je suis affreusement désolée… répétait-elle en ce sentant plus mal pour la chemise, n’ayant pas pensée une seule seconde que ce bouton éclater en donnait une de ces vues!
Woa!
Vous savez? Cette vue qui fait aboyer tout les chiens du voisinage, qui fait ce retourner tout les hommes, mariés ou pas, cette vue que toute femmes recherche. Et bien, cette fois, c’était Hige. C’était Hige qui en avait héritée. La dernière personne qui aurait aimée l’avoir, surtout dans un moment pareil.

Mais notre petite blondinette était, bien sûre, trop occupée à s’excuser, plaquant quelques fois ses avant bras contre sa poitrine dans ses gestuelles.

-Si vous saviez comment je m’en veux! Ce n’était pas votre chemise préférée j’espère bien? Oh nonononon! Really! I’m sooooo sorry! …

_________________
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Mer 2 Mai 2012 - 17:03    Sujet du message: On prend pas les mêmes et on r'commence ! [PV Hige] Répondre en citant

Encore un peu sous le choc de ce qu'il venait de dire, il entendit simplement la jeune femme le remercier puis partir se changer. Dieu merci, elle n'avait rien rajouté et ne semblait pas l'avoir mal pris. C'était l'essentiel ! Alors qu'elle se changeait dans sa salle de bains, il tentait d'effacer les multiples visions qu'ils avait eu sur le corps de la demoiselle. C'en était à la fois gênant, magnifique et affreux. Il ne savait vraiment plus que faire avec les actions de cette demoiselle qui, semblait-il, était poursuivie par une poisse pire qu'un signe du destin.

Il se remémora comment il avait rencontré Alexis, comment leur amour avait grimpé sans signe de récession et surtout comme, du jour au lendemain, leur relation semblait avoir décliné. Bien qu'ils éprouvaient encore beaucoup d'amour, en tous les cas c'était ce que Julian ressentait, il n'y avait plus cette confiance entre eux qui était pourtant si importante. Dans son cerveau, tout allait de travers, comme à chaque fois où il était mené face à un tel dilemme qu'il ne pouvait résoudre sans que l'un ou l'autre ne souffre.
S'adossant à un mur, il soupira. Qu'allait-on encore penser de lui s'il agissait comme bon lui semblait ? Son image avait déjà salement ramassé sa liaison avec Alexis, qu'en serait-il d'une nouvelle "bêtise" de la sorte ? Qu'étaient devenus ses principes moraux sur le couple, ce que ses parents lui avait pourtant longuement enseigné sur la galanterie et la politesse ? Il ne savait pas, il ne savait plus...

(Mal)Heureusement, la porte de la salle de bains s'ouvrit et Hige en sortit vêtue de la chemise qu'il lui avait prêtée quelques instants plus tôt. Elle ne lui allait pas comme un gant, mais au moins elle couvrait l'essentiel. Enfin, couvrir avec risques. Il remarqua que les boutons du haut étaient sous haute pression et qu'il ne faudrait pas qu'elle bouge trop, sans quoi un saignement de nez semblait inévitable. La Dashinger s'assit sur son lit et s'exclama qu'il était très confortable. C'était vrai, Julian aimait bien dormir lorsqu'il le pouvait. Et pour les jours un peu plus stressants, une bonne nuit de sommeil était essentielle pour tenir le coup.

Mais ce qui devait arriver arriva. L'un des boutons céda sous la pression de la poitrine de la jeune femme. Le bouton virevolta dans un coin de la pièce tandis que Hige se confondait en excuses. Julian avait malheureusement la même maladie que tout homme hétérosexuel: son regard plongea à l'endroit où il n'aurait pas voulu que ce soit le cas. Ce moment fut bien heureusement assez bref; il releva les yeux pour les planter dans ceux de la Dashinger qui s'excusait toujours. Il hocha de la tête, posa ses mains sur les épaules de la demoiselle, espérant ainsi la calmer un peu, puis ajouta d'une voix calme:
- Ce n'est pas grave du tout, ne vous en faites pas. J'en ai plein d'autres, je ne vous demanderai rien du tout.

Ayant un peu réussi à la calmer, il leva les yeux au plafond de sa chambre puis inspira avant de s'exclamer:
- Je vais vous trouver quelque chose d'autre si vous le souhaitez. Et je m'excuse sincèrement, j'ai eu un regard que je n'aurais pas dû avoir. Excusez-moi pour cela, ce n'était pas voulu. Ce n'est pas que je ne vous trouve pas jolie, au contraire... c'est juste que je n'aime pas manquer pareillement de délicatesse avec une jeune femme.

Il baissa à nouveau les yeux de manière à rencontrer ceux de Hige, assise sur son lit. Il eut un petit sourire innocent et se détourna pour repartir vers sa garde-robe.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:02    Sujet du message: On prend pas les mêmes et on r'commence ! [PV Hige]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pseudo City Index du Forum -> Quartiers nord -> Quartiers nord Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Thème actuel: Decadent city (v2.0)
Thème original: Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com