Pseudo City Index du Forum
Pseudo City: Chapitre 2 - Dégats collatéraux
 
Pseudo City Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Lever les yeux aux cieux [ Mode désespéré, fermé ]
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pseudo City Index du Forum -> Quartiers nord -> Quartiers nord
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ben Mormax
Brainstormer

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2009
Messages: 462
Masculin Lion (24juil-23aoû) 狗 Chien
Point(s) de réputation: 435

MessagePosté le: Mar 24 Jan 2012 - 21:17    Sujet du message: Lever les yeux aux cieux [ Mode désespéré, fermé ] Répondre en citant

Ce qu'il y avait de chouette dans le quartier nord, c'était que même durant l'hiver, certains cafés étaient ouverts en journée. Le vent était glaciale et Ben avait par conséquent retroussé le col de sa veste et s'y était enfouit jusqu'aux oreilles. Il combattait tant bien que mal le froid brulant de cette saison impitoyable. Ben avait donc trouvé refuge à l'intérieur d'un de ces petits cafés de quartier, le temps de s'y réchauffer. Lorsqu'il pénétra à l'intérieur de l'établissement, la chaleur qui y régnait était si agréable qu'il comprit qu'il ne pourrait pas quitter les lieux avant quelques heures. Plutôt que de s'assoir au comptoir, le brainstormer se dirigea vers la dernière table qui peuplait le fond de la salle. Il s'affala sur la banquette bleu et fit un signe au garçon quand celui-ci passa :

*- Bonjour, un café s'il vous plaît.

*- Tout de suite monsieur, répondit le jeune homme.

Il ne devait pas y avoir plus de cinq personnes dans le café... barman et serveur compris. Ben avait eut le temps d'observer les lieux pendant une bonne dizaine de minutes lorsque sa boisson arriva. Il remercia le jeune homme avant de plonger son regard dans le tourbillon noir qu'il créait en tournant la petite cuillère. Alors que le café refroidissait, le brainstormer songeait à tout ce qu'il avait vécu dernièrement... Rien d’exceptionnel ... Il plongea sa main dans la poche droite de son veston et en sorti un paquet de cigarettes. A l'intérieur du paquet ne se trouvait qu'une seule clope. Il l’extraya délicatement avant de l'inspecter du bout de ses doigts :

*- Si on fume la première, Dieu sait quand on arrêtera... Et dire que j'ai promis de la fumer avec toi : ..

*- Il est interdit de fumer à l'intérieur monsieur !
Ces mots suffirent à extraire le brainstormer de son monologue... Il fit un signe de la main au barman, visiblement irrité alors qu'il n'avait encore rien fait de grave, avala d'une traite son café et sorti en laissant un billet sur le comptoir. La cigarette avait disparue de sa main droite pour se loger entre ses deux lèvres. Une fois dehors, il afficha un sourire nigaud sur son visage en sachant très bien qu'il avait l'air idiot... Mais il s'en fichait, il ne voulait pas que ça change :

*- Toi là haut ? J'ai 'mal à le croire... ce serai trop beau.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 24 Jan 2012 - 21:17    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Mar 31 Jan 2012 - 21:14    Sujet du message: Lever les yeux aux cieux [ Mode désespéré, fermé ] Répondre en citant

- Tu fumes, maintenant ? Tu devrais savoir que c'est très mauvais pour la santé pourtant...

Une silhouette masculine bien connue du quartier émergea du coin de la ruelle située à deux pas du café devant lequel Ben pensait allumer sa cigarette. Une silhouette célèbre, certes, mais hélas trop peu remarquée ces derniers temps. Le quartier Nord souffrait de l'absence de celle-ci, mais visiblement quelque chose d'autre occupait les journée de l'homme.
Julian sortit de la ruelle et s'approcha de Ben, puis confisqua d'un geste brusque cette drogue légalisée et au combien mortelle.
- J'espère que c'était pas de moi que tu parlais à l'instant... C'est pas parce que mes apparitions sont rares qu'il faut me croire mort.

Ces paroles, il les avait lâchées avec un air amusé. Il pensait bien que son ami n'aurait tenu de pareils propos à son encontre. Il restait néanmoins friand des apparitions mystérieuses et des tirades comme celles-ci.
Malheureusement, il n'y avait d'amusé que sa voix et ses lèvres. Julian semblait très fatigué. Sa peau était presque grisâtre, ses yeux cernés ne laissaient pas transparaitre grand chose d'autre que de la lassitude. Peut-être que cette situation avait réussi à retirer un peu de la charge qu'il portait actuellement sur la conscience et dont il semblait incapable de se défaire.

Soit, mais depuis quelques semaines, le chef des bleus avait scrupuleusement évité de parler de son état de santé, même au personnel médical du cabinet de soins. Si les rumeurs sur lui se faisaient discrètes, tous s'accordaient sur le fait que quelque chose d'inquiétant planait au-dessus du meneur. Certainement rien de suffisamment grave pour le tenir éloigné de la direction du clan, encore moins pour le tuer. Mais la lutte psychologique dont il semblait être en proie n'en restait pas moindre.

Semblant vouloir faire comme d'habitude et ignorer son état actuel, il se posta de manière décontractée à côté de Ben et demanda, songeur:
- Alors, finalement tu n'es pas parti chez les Sinewyers ? Tu es décidément plein de surprises, Ben.

[HJ: Vu que personne ne répond, je me suis dit qu'un petit coup de pouce de ma part pouvait être intéressant... si tu n'en veux pas, pas de soucis Smile]

Revenir en haut
Ben Mormax
Brainstormer

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2009
Messages: 462
Masculin Lion (24juil-23aoû) 狗 Chien
Point(s) de réputation: 435

MessagePosté le: Mar 31 Jan 2012 - 22:43    Sujet du message: Lever les yeux aux cieux [ Mode désespéré, fermé ] Répondre en citant

Le vent glacial vint s'engouffrer dans la veste entrouverte de Ben mais il ne fit rien. Il allait inaugurer la cigarette et restait persuadé que celle-ci le réchaufferai, aussi bien d'un point de vue psychologique que physique, que le froid serai vaincu. Ses lèvres maintenaient en équilibre la clope tandis que sa main droite plongeait dans l'avant poche de son pantalon pour en sortir un briquet neuf. A peine ses yeux eurent le temps de se poser sur la petite flamme qui en sortait que la cigarette disparu. Son sourire nigaud s'effaça pour laisser place à l'étonnement. Jamais, au grand jamais, Ben ne se serait douté que Julian pouvait débarquer de nul part.

Ben ne chercha même pas à récupérer son bien. Il regarda silencieusement Julian, les yeux légèrement plissés. Il était évident que le brainstormer n'avait pas perdu son sens de l'observation... Lui qui avait toujours le chic pour trouver le détail qui cloche, la faille d'un projet, il avait bel et bien remarqué la mauvaise mine de son vieux camarade. Malheureusement, Julian était doué et parvenait à ses fins : il fit un distraction que Ben remarqua et accepta sans râler... Après tout, Julian savait qu'il pouvait compter sur Ben, il n'était sans doute pas nécessaire que celui-ci le lui rappel :

*- Fumer, moi ? Pas du tout... Je suis un vieux sportif, c'est bien connu !

Même s'il savait que son second degré était dépisté à des kilomètres à la ronde, Ben ne pouvait s'empêcher d'afficher un léger sourire qui trahissait volontairement l'ironie de ses propos.

Lorsque le chef enchaina sur un bien vieil évènement, le brainstormer hésita longuement avant de répondre... Cette conversation prenait une tourne embarrassante. Il n'avait pas honte de ses actes mais il aurait préféré ne plus y penser :

*- Non, je suis toujours de ton côté. Cela n'aurait pas changé de toute façon... Je me demande ce à quoi j'ai pu penser et quand j'y repense, je me dis que l'essentiel c'est qu'aujourd'hui j'en ai tiré de bonnes leçons. C'est en se trompant qu'on apprend, hein ?

Cette fois-ci, le froid n'épargna plus le brainstormer qui n'avait plus aucun prétexte pour ne pas s'enfuir à l'intérieur de sa veste. Le col retroussé, les mains soudainement enfouies dans les poches, il rajouta quelques mots avant de pointer du regard sa seule cigarette qui était prisonnière des mains de son ami :

*- Tu as mauvaises mine Jul... Toi aussi, tu fumes maintenant ? Tu devrais savoir que c'est très mauvais pour la santé ! " Fit-il en souriant.

[ HJ : Merci pour la réponse Jul, tu n'imagines pas à quel point je fus agréablement surpris et content par la même occasion Okay ]
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Jeu 2 Fév 2012 - 19:40    Sujet du message: Lever les yeux aux cieux [ Mode désespéré, fermé ] Répondre en citant

Le vent froid n'épargnait pas Julian non plus. Chaque parcelle de sa peau exposée au froid était mordue, piquée par tant de lames glaciales. Heureusement, il avait songé à bien se couvrir avant de sortir. Julian portait une large veste noire rembourrée, des jeans classiques, des bottines d'hiver, des gants et un bonnet. Malgré cela, le froid vivifiant le transperçait. Il sourit lorsque son ami répliqua qu'il était un vieux sportif et qu'il ne fumait donc pas. Décidément, Ben n'avait pas perdu son sens de l'humour et cela faisait du bien à Julian de l'avoir croisé.
Ben déclara ensuite qu'il restait Brainstormer et avoua qu'il avait fait une erreur en croyant pouvoir partir chez les Sinewyers. Le chef des bleus répondit simplement:
- Tu as raison. Je suis soulagé que tu décides de rester parmi nous... avec ce qui se trame du côté de l'Ouest, j'ai imaginé le pire pour toi.

Puis, lorsque Ben mit en avant l'état visible de santé qu'il arborait, Julian lâcha un petit rire. Son visage était partagé entre la joie et une certaine expression de la déprime. Mais il ne pouvait s'agir de cela, Julian n'était pas faible d'esprit, il ne pouvait sombrer si facilement dans cela. Pas lui ! Sinon quel serait l'avenir du clan avec un chef aussi mal en point ? Il lâcha:
- Ce n'est pas ça, je ne fume pas. Je sais bien ce que cette saleté est capable de faire comme ravages, c'est d'ailleurs pour cela que je me suis permis de te "sauver".

Un nouveau coup de vent glaça les deux Brainstormers. Julian s'enfouit un peu plus dans les tissus qui le protégeait tant bien que mal des caprices du temps. A la limite de claquer des dents, il demanda:
- Dis-moi, ce café d'où tu sors à l'air bien... tu me présentes la carte ? Je suis sorti pour prendre l'air, mais là je crois que je l'ai bien pris...
Revenir en haut
Ben Mormax
Brainstormer

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2009
Messages: 462
Masculin Lion (24juil-23aoû) 狗 Chien
Point(s) de réputation: 435

MessagePosté le: Ven 3 Fév 2012 - 17:36    Sujet du message: Lever les yeux aux cieux [ Mode désespéré, fermé ] Répondre en citant

Alors que Ben tentait de garder toute son attention sur la cigarette prise en otage, celui-ci s'égara un instant quand Julian lui parla du quartier Ouest. Le sujet l'intriguait plus qu'il n'avait osé l'imaginer. Il fallait avouer que ces derniers temps il ne se passait pas grand chose dans les environs. Pour un homme comme Ben, qui avait vécu énormément de mésaventures, il était dorénavant difficile de rester en place. Lorsque Julian l'invita à entrer dans le café d'où il venait, Ben fronça les sourcils un instant : la cigarette avait disparue. Le chef était aussi doué dans la prestidigitation !

Lui aussi mordu par le froid, Ben n'hésita pas et ouvrit la porte de l'établissement, la tenant poliment pour que son ami entre à son tour. Il se dirigea ensuite vers la même place qu'il avait choisi quelques minutes auparavant. Après tout, cet emplacement était calme et un peu en retrait des autres tables, ce qu'affectionnait le brainstormer dans un café. Tout en s’asseyant, il relança la conversation :

*- Alors comme ça il y a de l'agitation à l'Ouest ?

Il se dévêtit de sa veste qu'il posa à coté de lui, attendant une réponse. Cependant, lui qui était curieux ne pouvait s'empêcher d'insister :

*- ... C'est cela qui te rend patraque ?

La curiosité de Ben ne prenait pas constamment le dessus. Elle ne faisait pas partie de la traditionnelle soif de savoir puisqu'elle consistait plus en une sorte d'inquiétude qui cherche à comprendre pour ensuite aider. Bref, on pouvait presque dire que le brainstormer était une grande âme et que cela lui était redevable... Presque, presque.

Cherchant à détendre l'atmosphère, il se mit à penser à voix haute et ce volontairement :

*- Mouais... des troubles à l'Ouest. Ils se sont tellement tapés dessus qu'ils sont tous plâtrés, béquilles en main et ils s’ennuient ! On va bientôt assister à des bastons de chaises roulantes... Bon, plus sérieusement, sais-tu déjà jusqu'où est-ce qu'on ressentira les conséquences de ce qu'il se passe chez eux ?

Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Sam 4 Fév 2012 - 16:57    Sujet du message: Lever les yeux aux cieux [ Mode désespéré, fermé ] Répondre en citant

Ben semblait être attiré par l'état de santé de son chef de clan et ami. Cela aurait d'ailleurs été logique et Julian s'attendait à être questionné plus en détail là-dessus de toute manière. Il n'avait jusqu'alors pas donné d'explication précise quant à son visible manque de quelque chose, mais il ne souhaitait pour autant pas laisser les rumeurs aller comme bon leur semblait.
Rassuré que Ben soit aussi frigorifié que lui et qu'il accepte de s'enfoncer une fois de plus dans le petit café, ils y pénétrèrent. Immédiatement, Julian eut le sentiment que son visage décongelait. La chaleur semblait se heurter à une barrière de froid dressée autour de lui, mais d'être capable de la briser en quelques minutes.

Bien entendu, tout porteur de lunettes qu'il était, il savait ce que cette chaleur allait provoquer et ne mit d'ailleurs pas long à le constater: une épaisse couche de buée se forma sur les verres, empêchant le meneur d'y voir plus loin que le bout de son nez... et encore. Pestant gentiment, il ôta ses lunettes de son nez et avança un peu à l'aveuglette. Etant proche de la table où Ben venait de reprendre place, il n'eut pas de difficulté particulière à trouver son chemin.

Alors que Julian aussi se débarrassait de sa veste, de son bonnet et de ses gants, une question à laquelle il s'attendait également surgit... ou plutôt deux questions en une: que se passait-il chez les Sinewyers et était-ce cela qui le mettait dans un pareil état. Le chef de clan haussa les épaules, s'assit et répondit:
- Une opération comportant un Brainstormer s'est déroulée dans le quartier des Sinewyers. Ils n'accordent plus d'accès à nos hommes là-bas. Déjà que c'était pas une situation facile, il a fallu encore qu'elle s'empire un peu plus.

Réfugiant un instant son visage entre ses mains, comme pour se réveiller d'un mauvais rêve. Mais tout cela n'était certainement pas un rêve, cela ne l'avait jamais été et ne le serait jamais. Un serveur s'approcha pour prendre leur commande.
- Pour moi, ce sera un chocolat chaud... merci. Prends ce que tu veux Ben, c'est pour moi.

Le serveur s'éloigna à nouveau puis Julian remit ses lunettes qui avaient fini de décongeler. Il poursuivit:
- Cette situation me cause beaucoup de soucis et j'en dors très mal. Moi qui ai toujours voulu améliorer nos relations avec les autres clans dans l'espoir d'unifier Pseudo City, je vois que cette saloperie qui cours dans nos rues a réussi à faire l'effet inverse.

Julian avait un peu honte d'exposer cette théorie à son ami. Après tout, il mériterait sans aucun doute de connaître la vérité. De savoir qu'il avait fait une énorme connerie et qu'il n'assumait absolument rien. Mais après tout, ce serait à la fois avouer une faiblesse auprès de son clan, et aussi mettre en danger bien plus que l'on pouvait l'imaginer. Si le clan du Nord répandait une rumeur différente que celle des Sinewyers, il y aurait encore plus d'échauffement. Pour l'heure, il fallait simplement unir les versions avec les jaunes... le reste viendrait à temps.
Lançant un regard grave à Ben, il déclara d'un ton pesant et sérieux:
- Ben, le conflit chez les Sinewyers est déjà chez nous. Une drogue est apparue dans toute la ville, la submerge, l'étouffe. Les Sinewyers, les Haughters, les Dashingers et les Brainstormers sont concernés. Si cet incident n'avait pas comporté de Brainstormer, cela aurait été plus facile... mais ce n'est pas le cas, et cette fois c'est tombé sur nous.


Revenir en haut
Ben Mormax
Brainstormer

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2009
Messages: 462
Masculin Lion (24juil-23aoû) 狗 Chien
Point(s) de réputation: 435

MessagePosté le: Jeu 9 Fév 2012 - 17:10    Sujet du message: Lever les yeux aux cieux [ Mode désespéré, fermé ] Répondre en citant

La conversation tourna à un monologue dirigé par Julian lorsque Ben s'effaça pour se concentrer au maximum sur ses paroles. Même lorsque le serveur approcha pour prendre les commandes, les gestes que firent Ben furent suffisamment clairs pour que le jeune homme comprenne qu'il allait boire la même chose. Le brainstormer ne laissait sortir aucun son de sa bouche, aucun raclage de gorge, pas même le sifflement de sa respiration : rien. Julian parlait et détaillait progressivement la situation que le brainstormer analysait. Généralement précis, le chef facilitait le travail intellectuel de Ben. Cependant, il fut troublé par les quelques temps de pauses que le chef faisait lorsqu'il en saisit la signification... Aucun de ces évènements n'était dû au hasard, tout semblait se tenir, aussi embêtant que cela l'était.

Lorsque Julian se tût, Ben porta sa main droite sur son visage et ferma les yeux un instant. Il les rouvrit en même temps qu'il prit la parole, d'une manière plutôt calme :


*- Arrête moi si je me trompe... Notre objectif a toujours été de maintenir les relations pacifiques entre les différents quartiers de la ville. Jusqu'à présent, ça ne se passait pas si mal si je me réfère à l'entrevue à laquelle j'ai participé, il y a un bout de temps déjà, entre les chefs de clans.

Il prit le temps de respirer et de vérifier que Julian n'avait rien à rajouter puis enchaîna, sur le même ton objectif :

*- Je comprend que ça t’embarrasse... Après tout, les relations entre clans sont la base de la ville. Je veux dire que sans de bons rapports on serait foutus. J'ai peut être une idée mais je crains d'être ridicule si tu y as déjà pensé... ce qui, j'imagine, est le cas.

Bref le brainstormer se racla enfin la gorge et inspecta les alentours en attendant l'arrivée de sa boisson chaude. Ensuite, il ajouta :

*- Tu ne m'as pas dis de quel brainstormer il était question, ni de quelle drogue...

Avec ces paroles, Ben avait toutes les raisons de croire qu'il touchait à un point sensible puisqu'il avait remarqué que ce n'était que lorsqu'il parlait de ces deux éléments que Julian s'agitait sur son siège.
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Sam 11 Fév 2012 - 13:04    Sujet du message: Lever les yeux aux cieux [ Mode désespéré, fermé ] Répondre en citant

Julian pouvait distinctement remarquer que la discussion allait très vite tourner à son désavantage. Néanmoins, il n'avait pas le coeur à l'éviter ou encore à donner l'impression à Ben qu'il esquivait ses questions et remarques. Non, il ferait face et expliquerait ce qui devait l'être à son ami, même s'il ignorait volontairement certains problèmes. Légèrement sur la défensive, Julian écouta attentivement ce que le Brainstormer avait à dire.
A vrai dire, la discussion n'était pas encore au stade le plus critique, il était encore possible pour Julian de discuter normalement sans réfléchir trop à ses réponses, mais en restant vigilant tout de même. Même si Ben était son lieutenant et ami, il y avait un certain nombre d'informations qu'il n'était pas temps de dévoiler. Il hocha légèrement de la tête et commenta:
- Tu as raison, sans relations, les clans se détesteraient. Notre alliance avec les Dashingers est un atout important et j'aimerais en établir d'autres... mais pour l'heure les relations sont trop fragiles pour risquer de les négocier encore. Je ne te cache pas que je réfléchis beaucoup à des éléments de solution ces derniers jours, mais je ne suis pas parfait. Aussi, si tu as quelque chose à proposer, je suis toute ouïe !

Ben semblait avoir compris que certains éléments dans cette discussion le dérangeait. Après tout, il avait été formé en tant que soldat et savait dénicher aussi bien que lui les informations sur lesquelles l'interlocuteur n'était pas à l'aise. Mais Julian était suffisamment intelligent pour tourner cette situation à son avantage. Il fallait à tout prix éviter de trahir cette réalité et en imposer une nouvelle. Aussi, s'efforça-t-il à ne pas réagir à cette nouvelle question. D'un ton sérieux, il répondit:
- Je n'ai malheureusement pas le droit de te donner le nom du Brainstormer, sache juste qu'il a été arrêté et est incarcéré dans notre prison. Il est traité. Quant à la drogue, il s'agit de la dernière arrivée à Pseudo City. Je ne connais pas encore son nom, mais le service d'espionnage travaille activement là-dessus.

Il soupira, se rappelant le nombre croissant d'incidents déclarés et causés par cette drogue. Le centre médical avait d'ailleurs tiré la sonnette d'alarme et déclaré plus de 100 cas d'intoxication grave en moins d'une semaine. Le nombre de morts n'avait rien de très rassurant non plus d'ailleurs. Celui-ci était en constante augmentation depuis le début de la semaine précédente. Julian plongea ses lèvres dans son chocolat chaud et en dégusta quelques petites gorgées avant de reposer la tasse et de terminer:
- Mais ce que cette drogue a de plus malsain, c'est l'envie irrépressible d'augmenter de manière importante la dose à chaque prise. Cela provoque inévitablement une overdose très rapidement. Le problème, c'est qu'on ne sait pas d'où vient cette saleté ! En as-tu seulement déjà vu les effets ou des victimes ? Les cadavres ne sont plus très rares ces derniers jours entre le froid et la drogue...
Revenir en haut
Ben Mormax
Brainstormer

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2009
Messages: 462
Masculin Lion (24juil-23aoû) 狗 Chien
Point(s) de réputation: 435

MessagePosté le: Lun 20 Fév 2012 - 12:42    Sujet du message: Lever les yeux aux cieux [ Mode désespéré, fermé ] Répondre en citant

Ben esquissa un sourire, son ami était malin. A chaque conversation qu'ils entretenaient cela ne faisait que lui rappeler qu'il ne devait plus en douter. Cela devait être la deuxième fois que Ben renonçait à l'idée de tirer les vers du nez de son interlocuteur... Si jamais Ben insistait une nouvelle fois, Julian pouvait mal le prendre. En effet, le chef avait esquivé deux fois les questions et le brainstormer n'avait donc plus aucune raison de continuer l'interrogatoire, c'était clair et net : il ne voulait pas y répondre. Il se contenta donc d'écouter attentivement les réponses qu'il voulait bien lui donner.

La description de la nouvelle drogue qui circulait à l'intérieur de la ville était plutôt terrifiante. Toutes les drogues, qu'elles soient douces ou dures, aboutissent au même résultat... L'ennui avec cette dernière cochonnerie, c'était que la mort arrivait encore plus rapidement. On avait visiblement quitté l'étape de la dépendance longue qui persiste jusqu'à un éventuel dérapage, nommé overdose, pour accélérer la consommation à un tel point que le besoin de se droguer n'a même plus le temps de réellement s'installer. Le brainstormer imaginait donc que le sevrage et autres traitements étaient, par conséquent, devenus complètements inutiles. Il réfléchit un instant puis repris immédiatement après Julian :


*- Hmm non, jamais entendu parlé... Tu es le messie sur ce coup là. Pourtant je traine souvent au centre ville, c'est le carrefour des quartiers et même là je n'ai rien remarqué. Ils sont devenus doués...

La boisson chaude arriva et il hâta d'en boire une gorgée après avoir remercié le serveur. Il releva la tête lentement, regarda autour de lui et parla d'une voix plus faible :

*- Comme je te l'ai dis, j'ai ma petite idée. Bon, le problème majeur avec les drogues c'est qu'elles circulent vite et qu'il est difficile de trouver l'endroit d'où elles partent, pas vrai ? Tu auras peut être besoin de l'accord des autres chefs de quartier mais... la solution la plus radicale serait de fermer les frontières pour éviter d'en ramener plus ici. On a réussi à choper le trafiquant d'arme quand je suis entré en filature et causer à des jeunes dealeurs ne devrait pas être plus compliqué que ça... Une fois le nord nettoyé, c'est aux autres clans de se bouger.

Ben haussa les épaules. Son idée lui semblait tout à coup trop simple pour plaire à son chef. Pourtant, c'était là une bonne solution pour gagner du temps.
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Mar 28 Fév 2012 - 17:07    Sujet du message: Lever les yeux aux cieux [ Mode désespéré, fermé ] Répondre en citant

La situation dans le quartier - comme dans toute la ville d'ailleurs - était plutôt tendue, et cela se voyait sur le visage de Julian. Il fallait trouver une solution et vite. Tant qu'à prendre une décision, la "moins mauvaise" serait sans doute le choix privilégié. De toute manière, un excellent choix ici ne pouvait pas arriver car faire disparaître un tel trafic en si peu de temps était pratiquement impossible. Il fallait s'en prendre à lui savamment et sur plusieurs mois pour que tous les pions soient en place afin de le faire tomber... et encore, c'était risquer la vie de nombreux adolescents !

Cette drogue était d'autant plus dangereuse puisqu'elle agissait très vite et provoquait la mort en environ une semaine, pour les plus fragiles. Une situation tout bonnement inacceptable et pourtant une réalité douloureuse à laquelle on avait du mal à faire face. Toutes les coutures du problème tournaient en permanence dans la tête de Julian depuis des jours et des jours. Son appartement avait d'ailleurs en quelques sortes muté pour accueillir une foule d'informations un peu partout dans le salon. Des feuilles de papier étaient accrochées à même les murs, son ordinateur portable tournait à plein régime 24h/24h...

Ben souleva alors un point qu'il estimait être important: la discrétion du réseau de distribution. Si Ben n'en avait eu aucun retour malgré ses nombreux va-et-viens dans la ville, cela voulait effectivement dire qu'ils avaient une longueur d'avance sur eux. Le service d'espionnage des Brainstormers avait lui aussi du mal à rassembler des informations sur le réseau, étant plus souvent confronté à des drogués sans cervelle (quand ce n'étaient pas cadavres) qu'à des personnes capables de raisonner. Le chef de clan acquiesça, toujours aussi sérieux:
- Oui, ils sont extrêmement discrets... un peu trop à mon goût d'ailleurs. Cela veut dire que nous avons affaire à des professionnels aguerris dans ce domaine. Cela sera nettement plus dangereux que d'infiltrer le trafic d'armes d'il y a quelques mois maintenant.

Julian prit une gorgée du liquide chaud et réconfortant qu'il tenait entre les mains, oubliant un instant tous ses problèmes. Bien vite néanmoins, les questions revinrent en tête, les solutions se bousculèrent sans pour autant proposer quelque chose de nouveau ou d'efficace. Il écouta avec attention les propos de Ben, qui espérait apporter un regard neuf sur l'affaire. Lorsqu'il eut terminé d'exposer son opinion, le chef des Brainstormers rétorqua:
- Fermer les frontières du Nord provoquerait l'affolement général dans Pseudo City, et c'est la dernière chose que je veux pour l'instant. De plus, le réseau auquel nous avons affaire semble difficile à infiltrer. On ne sait pas qui distribue la drogue, on ne sait pas comment entrer dans ce cercle... et plus important: si on y arrive, on ne sait pas s'il sera possible de voir ne serais-ce que l'ombre d'un petit chef de pacotille.

Julian se passa la main sur son front bouillonnant à s'en donner la migraine. Il soupira un instant, resta silencieux en buvant de nouvelles gorgées, puis sembla changer radicalement d'expression. Comme si cette discussion n'avait jamais eu lieu. Un léger sourire arriva sur son visage puis il demanda:
- Au fait, quel ingrat je suis... je parle de mes problèmes mais je ne m'inquiète pas des tiens. Comment vas-tu ? Tu as certainement des choses à dire ! Et tes oreilles ont-elles capté quelques informations intéressantes dans la ville ?
Revenir en haut
Ben Mormax
Brainstormer

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2009
Messages: 462
Masculin Lion (24juil-23aoû) 狗 Chien
Point(s) de réputation: 435

MessagePosté le: Mar 28 Fév 2012 - 20:15    Sujet du message: Lever les yeux aux cieux [ Mode désespéré, fermé ] Répondre en citant

Il fallait avouer que la fermeture des frontières pouvait avoir un impact considérable sur la population de Pseudo City. Bon nombre de citoyens, surtout les médecins, passaient d'un quartier à l'autre pour des motifs professionnels. Donc, les avantages tirés du fait d'empêcher tout passage pour ralentir le trafic de drogue n'étaient pas assez importants pour faire pencher la balance face aux nombre de soucis que cela occasionnait en retour. Même si on suivait la perception du jeune brainstormer, c'est à dire en ne songeant qu'à des contrôles aux frontières, on se confrontait à un soucis majeur : on ne pouvait en aucun cas se permettre de contrôler tout le monde et encore moins d'occuper toute la zone. L'idéal aurait été une membrane semi-perméable... mais, malheureusement, cela n'existait pas chez les hommes. Julian avait par conséquent raison, à nouveau, ce qui décevait et réconforté à la fois Ben.

En ce qui concernait l’infiltration, Ben n'était pas du même avis. Certes, il savait que cela serait plus difficile et dangereux, mais il était presque certain que la mission était faisable et avait de grandes chances d'être une réussite. Évidemment, le brainstormer ne pouvait s'empêcher d'avoir un regard militaire sur toute la mise en place qui y serai nécessaire, ce qui devait sans doute l'encourager à y croire. En effet, il n'y voyait aucun obstacle : les fournisseurs sont prudents et ne sortent pas leur arme facilement s'il y a négociation ( ce qui sera le cas puisque le but est de s'associer à eux pour remonter la filière ), tous ne sont pas systématiquement armés et l'infiltré sera toujours en territoire brainstormer ce qui est un avantage important pour recevoir de l'aide des hommes de Julian. Toutefois, il n'insista pas et laissa à son chef le privilège de prendre sa décision finale quand l'heure viendra.

Discret, le regard du jeune brainstormer voyageait en inspectant les lieux, le visage de son chef et sa boisson. Lorsqu'il entendit la voix de Julian prononcer le traditionnel " Comment vas-tu ? ", son regard se figea sur la tasse. Il y eut un grand silence, qui sembla long pour Ben, avant qu'il ne se décide d'ouvrir la bouche :


*- Bha... On fait aller quoi...


Julian mentait...Ce n'étaient pas vraiment ses problèmes, c'étaient aussi ceux de tous les pseudocitiziens.
Ben n'avait pas oublié les idées noires qu'il avait eut en tête quelques minutes auparavant, sans compter son amie madame cigarette à la robe orange. Esquivant, comme l'avait finalement fait son ami, il rajouta aussitôt :

*- Sinon, non je ne crois pas avoir des informations suffisamment importantes pour qu'elles nous intéressent dans cette affaire... Ceci dit, je suis retombé plusieurs fois sur le même type au centre ville... il était louche et avait un manteau long vert assez crasseux. J'essayerai d'en savoir plus, au cas où. Non ?

Puis, il sourit :

*- Ça te dit un billard ?
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Dim 4 Mar 2012 - 20:59    Sujet du message: Lever les yeux aux cieux [ Mode désespéré, fermé ] Répondre en citant

Julian n'était pas le seul à être sur la défensive aujourd'hui. Visiblement, Ben en faisait de même et sans doute pour de bonnes raisons qu'il ne connaissait pas. Bien entendu, cela l'irritait un peu, mais il n'en ferait pas mention. Après tout, lui non plus n'allait pas au fond de ses explications, comment pouvait-il seulement exiger qu'il le fasse lui ?
Néanmoins, Ben mentionna la présence un peu inhabituelle d'un individu aux allures louches. Un manteau vert ? Il n'avait reçu encore aucun rapport signalant un potentiel problème avec un tel individu mais on n'était jamais assez prudent.
- Je suis d'accord avec toi, vois ce que tu peux faire pour en savoir plus. Ce serait étonnant qu'il ait quoi que ce soit à voir avec notre histoire de drogue, mais ne prenons pas le risque de passer à côté d'une information cruciale. Je compte sur toi, comme d'habitude.

Le sourire de Ben signifiait beaucoup de choses, mais bien souvent cela indiquait qu'il était quelque peu tendu face à la situation et qu'il souhaitait taire le reste de cette discussion. C'était quelque chose que Julian respectait, même s'il avait tendance à toujours vouloir glaner des informations supplémentaires régulièrement. C'était son petit vice.
Le Brainstormer proposa d'aller jouer une partie de billard. N'étant pas un manche à ce jeu, mais n'étant pas non plus un expert, il accepta bien volontiers. Cela ne lui ferait pas de mal après tout.
- Bien, d'accord. Cela me fera sans doute autant de bien que ça t'en fera.

Julian déposa un billet sur la petite table, laissant au passage ainsi un pourboire au commerçant. Le saluant gentiment, il se leva, termina sa boisson puis remit sa veste, tantôt rejoint dehors par son ami. A nouveau exposés au froid, les deux Brainstormers ne mirent pas long à trouver un coin chaud. Un petit bar dans lequel une table de billard était disposée. L'endroit n'était pas très spacieux mais il ne semblait pas y avoir beaucoup de gens.
- Ça fera l'affaire pour te ridiculiser, qu'est-ce que t'en dis ?

Un sourire s'était étendu sur le visage du chef de clan. Un instant, on aurait cru le voir à nouveau en pleine forme, comme dans ses grands jours avant toutes ces histoires terribles qui avaient ébranlé la ville.

Revenir en haut
Ben Mormax
Brainstormer

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2009
Messages: 462
Masculin Lion (24juil-23aoû) 狗 Chien
Point(s) de réputation: 435

MessagePosté le: Dim 1 Avr 2012 - 20:46    Sujet du message: Lever les yeux aux cieux [ Mode désespéré, fermé ] Répondre en citant

Toutes ces histoires n’intéressaient plus Ben comme auparavant. Aux premiers abords, tout laissait à croire qu'il en avait juste assez d'être mêlé aux problèmes de son clan, mais son investissement incessant chassait cette hypothèse. Ben était brainstormer et il assumait. Cela devait donc être autre chose... Ses propres soucis, jugés plus importants à ses yeux, prenaient probablement le dessus. Un chagrin ou un problème s'en va, chassé par un autre, pas plus triste... plus récent. A croire que tout était gradué, un peu comme dans la pyramide de Maslow. Donc, hors de question d'aborder d'autres problèmes avant que ses priorités ne soient réglées et c'est pourquoi Ben acquiesça simplement quand Julian dit qu'il comptait sur lui.

Finalement Julian accepta la proposition du brainstormer. Il sorti ensuite un billet de sa poche qu'il posa sur la table, après avoir terminé sa boisson, et sorti aussitôt sans même laissé à Ben l'occasion de négocier le payement du verre. Ni une ni deux, le jeune homme enfila à son tour sa veste, se leva et fit quelque pas avant de se rendre compte qu'il n'avait pas terminé sa boisson. C'est d'une seule gorgée qu'il vida la tasse avant de se précipiter vers la sortie. Julian s'était arrêté un moment sur le perron, gelé sur place par le froid. Ils se mirent en marche et regagnèrent bien vite un bar. Julian sourit, ce qui étonna Ben, et il lança même une boutade. Le sourire était contagieux, il contamina le brainstormer et ils se mirent à jouer :


*- Vas-y, à toi l'honneur de casser.

Ben était en retrait, les jambes légèrement écartées, les deux mains posées sur l'extrémité de la queue. Il observait son vieil ami se concentrer, fermant parfois un œil pour plus de précision. Soudain, Ben remarqua la présence d'une bien jolie jeune femme assise au comptoir. Malheureusement, celle-ci semblait accompagnée d'un type à la carrure bestiale. Lorsque Ben croisa le regard de l'homme, son sourire s'effaça : c'était Mattew, un fouille-merde qu'il avait eut l'occasion de "rencontrer" lors d'une escapade à l'ouest... Aussitôt, Ben se fit tout petit, ce qui ne lui ressemblait pas.

[ HRP: Désolé pour le délai et la qualité de la réponse, dur dur de reprendre après tout ce temps ! =/ ]
Revenir en haut
Julian Hawksbury
Chef des Brainstormers [Admin]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 1 377
Masculin
Point(s) de réputation: 870

MessagePosté le: Dim 22 Avr 2012 - 20:24    Sujet du message: Lever les yeux aux cieux [ Mode désespéré, fermé ] Répondre en citant

[HJ: A mon tour de m'excuser pour le délai, j'étais pas trop inspiré ces derniers temps... ça va mieux maintenant. Et je pouvais quand même pas dire que j'allais répondre ce weekend sans le faire, même tardivement !]

Arrivés dans ce petit bar peu fréquenté (mais relativement mal au vu de l'ambiance qui y régnait), Julian n'avait toutefois pas prêté plus d'attention que cela aux individus présents. Ben l'invita à commencer le jeu, il focalisa donc toute sa concentration sur les boules qu'il devait faire mouvoir. C'était un exercice qui paraissait à première vue relativement facile, mais qui s'avérait bien plus compliqué que cela, tactiquement parlant. Comment commencer le jeu en n'ouvrant pas trop de bonnes opportunités à son adversaire ? Il suffisait de bien placer la boule blanche. Enfin, "suffisait" est un bien grand mot. D'autant plus que, contrairement à ce qu'il laissait paraître, Julian cessa un temps soit peu sa concentration se relâcher lorsqu'il perçut comme un malaise chez son ami.

Le chef de clan fronça les sourcils puis demanda tout bas, les yeux toujours posés sur son objectif:
- Un problème, Ben ? C'est cette fille au bar qui te mets dans un tel état ?

Souriant légèrement à sa pique d'humour, il décrocha un petit coup - bien que puissant - dans la boule blanche. Celle-ci alla s'encastrer dans le triangle de boules plus loin sur la table, de telle sorte de faire éclater les boules, mais de laisser la blanche en position assez inconfortable proche de son centre.
Il se releva, quittant sa posture de joueur pour jeter un oeil du côté du bar. Ce n'était pas bien intelligent de sa part, mais en même temps, il n'avait pas assez porté attention au physique de la jeune femme. Le coup d'oeil fut d'ailleurs assez intéressant, au moins autant que son degré de dangerosité.

Julian se retourna vers son compagnon de jeu et indiqua:
- Très bon choix mon ami... mais que cela ne te déconcentre pas, je veux un match plein de suspens ! Et, entre nous, le type qui l'accompagne n'a pas l'air très commode.

Ce fut à cet instant que Julian réalisa que l'attention de Ben devait être tourné plutôt vers le gars. L'avait-il déjà rencontré ou avait-il simplement une mauvaise intuition ? Il ne saurait le dire pour l'heure, mais quelque chose lui disait que la probabilité d'une suite mouvementé semblait élevée.
Revenir en haut
Ben Mormax
Brainstormer

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2009
Messages: 462
Masculin Lion (24juil-23aoû) 狗 Chien
Point(s) de réputation: 435

MessagePosté le: Dim 29 Avr 2012 - 20:17    Sujet du message: Lever les yeux aux cieux [ Mode désespéré, fermé ] Répondre en citant

Même si Mattew était loin et ne semblait pas avoir remarqué sa présence, Ben se sentait très mal à l'aise. Son regard oscillait continuellement de part et d'autre de la salle et tenait compte du moindre mouvement. Son cœur s'emballait, battait de plus en plus vite, et de grosses goutes de sueurs s'échappaient de son front. L'ancien militaire n'avait jamais ressenti un tel stress autre part que sur le front, ce qui ne faisait qu'augmenter son angoisse. Soudain, la voix de Julian sorti Ben de sa torpeur. Il secoua la tête plusieurs fois, se passa une main sur le visage mais ne répondit pas.

Puisque c'était à lui de jouer et que Julian attendait, Ben fut bien obligé de se pencher à son tour sur la table. Le cassage était impeccable. C'était là un joli coup de maître qui gênait beaucoup le brainstormer pour la suite. En effet, en fonction du placement de la boule blanche Ben n'avait que deux choix. Ou bien il chassait la boule qui se trouvait juste devant la sienne, ce qui ne l'avancerai à rien, ou bien il visait le rebord et espérait que la boule blanche vienne heurter une autre boule, située plus loin sur la table, et la fasse entrer dans le trou. Même s'il n'y connaissait pas grand chose en probabilités, et surtout parce qu'il doutait tout à coup de ses compétences, Ben pensait que ce coup était peine perdue. Il choisit donc l'option de secours... celle qui consiste à ennuyer son adversaire en bloquant, à son tour, la boule blanche. Ben s'exécuta donc, observa sa trajectoire et se retourna aussitôt vers Julian qui lui parlait à nouveau.

*- Tu ne crois pas si bien dire...

A ces mots, Ben jeta un regard inquiet vers le comptoir. Contre toute attente, Mattew le regardait aussi et probablement depuis quelques minutes déjà. Aussitôt, le jeune homme lui tourna le dos et fixa froidement son ami :

*- Jul... Jul ! Ne me dis pas qu'il se ramène... jt'en prie.

En d'autres circonstances, Ben se serai rendu compte qu'il "flippait comme une petite fille". Pourtant, il fallait avouer que cette fois-ci, tout était différent. L'homme en question, Mattew, était bien un des rares types qui lui faisait aussi peur. Sans doutes que leurs dernières rencontres y étaient pour quelque chose. Ben avait, en effet, pu constater à quel point il pouvait être dangereux... et fou... et dangereux... ... et fou. Un type qui jouissait intérieurement en torturant les gens ne pouvait que l'être. Soudain, une main se posa sur son épaule. Un frisson l'envahi. Ben n'osait pas tourner la tête et il jeta un regard discret à Julian qui ne semblait pas choqué par la présence d'un mammouth gonflé aux anabolisants. Presque prêt à cogner, ou peut être bien à partir en courant, Ben dégluti et se retourna enfin. Derrière lui se trouvait la ravissante jeune femme du comptoir, souriante.

La demoiselle rayonnait de tout son être. Ses paupières s'ouvraient et se fermaient alors que ses yeux brillaient presque autant que son sourire. Par son décolleté, elle affichait fièrement une partie de sa poitrine qui n'en était pas moins jolie que son visage. Ses formes étaient bien réparties et elle semblait se mouvoir avec une grasse d'habitude réservées aux dames de milieux aisé. Tout en se rapprochant étrangement de Ben, elle accrocha son regard à celui de Julian et lui consacra quelques paroles :

*- Heu... Bonsoir. Est-ce que ça vous ennuierai si je... Et elle donna un coup de genou dans les parties de Ben.

Pendant un instant, Il avait oublié l'existence du gorille sadique. C'est donc violemment qu'il se rendit compte que celui-ci marchait vers lui, un cocktail à la main :

*- Aaah, parfait ma jolie, parfait. Dit-il en l'écartant d'un geste de la main. Il posa son verre sur la table de billard et posa sa grande main sur l'épaule de Ben qui peinait à reprendre son souffle. Troublé, Ben porta son regard vers Julian et la tension sur son visage témoignait de sa détresse. Cependant, le brainstormer parvint à siffler quelques mots :

*- J-ul ! Ba-rre t-oi !
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:07    Sujet du message: Lever les yeux aux cieux [ Mode désespéré, fermé ]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pseudo City Index du Forum -> Quartiers nord -> Quartiers nord Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Thème actuel: Decadent city (v2.0)
Thème original: Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com