Pseudo City Index du Forum
Pseudo City: Chapitre 2 - Dégats collatéraux
 
Pseudo City Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Somewhere I Belong [Libre]
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pseudo City Index du Forum -> Quartiers ouest -> Quartiers ouest
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sephy Hunter



Inscrit le: 23 Jan 2011
Messages: 93

MessagePosté le: Ven 11 Fév 2011 - 22:20    Sujet du message: Somewhere I Belong [Libre] Répondre en citant

Revue du message précédent :

- Je suis pas intéressée par ton fric, répondit-elle enfin.

Je ne cachais pas ma déception. Est-ce que tout Pseudo City haïssait les billets ? Au moins, j'aurais de quoi me payer ma poudre de vie, pensais-je instinctivement. Il m'en restait à peine quelques sachets. Si jamais elle manquait ... Je fermais les yeux et serrais les dents. Je ne préférais pas m'imaginer la réaction d'une junkie de mon espèce au manque de poudre de vie. Dès que j'aurais où loger, il faudra que je me trouve un bon dealer. Les dealers sont aussi les meilleurs informateurs, qui connaissent forcément la majorité des individus logeant dans leur quartier. Je tenais à Le retrouver le plus rapidement possible, c'est pourquoi j'aurais surement besoin des informations que détiennent ces petits malins. Le regard de l'adolescente commençait doucement à me gêner. Il n'arrêtait pas de voyager sur la totalité de mon corps, comme si j'étais franchement son genre. Je riais, et lui demandais sèchement:

- Tu préfèrerais un autre genre de service ?

Je lui lançais un regard provocateur, pas forcément sensuel. A quel jeu dangereux est-ce que je jouais encore ? Ces phrases maléfiques sortaient toutes seules de ma bouche (sensée être au départ un distributeur de poésie). Visiblement, le génie de l'ironie me maltraitait. Et j'adorais ça. La fille pointa du doigt Genesis avant de me questionner:

- Dis, tu sais les utiliser ? Tu saurais capable de désarmer un mec qui fasse deux fois ta tête ?

J'éclatais de rire, et plantais mon regard dans le sien.

- Si je sais les utiliser ? Je m'approchais d'elle de façon à être près de sa joue droite, et chuchotais doucement. Tu ne trouveras pas meilleure tireuse que moi.

Les lèvres de mon interlocutrice formèrent maintenant un sourire plutôt malsain. Son visage avait changé, elle allait surement me sortir un truc bien flippant.

- T'as déjà tué quelqu'un avec ça ?

Un frisson parcouru mon corps entier, provoquant une blancheur soudaine sur la totalité de mon visage. Mon sourire carnassier s'effaça de mon visage, mon regard s'immobilisa. Je serrais les poings, médusée. Elle venait de trouver mon point faible ... si rapidement ? Non, c'était impossible ! Je devais me reprendre, effacer cette image obscure de mon crâne !

-
 
- Soit tu paies, soit tu te casses.
    
Il alluma sa clope, - malgré la pluie battante qui accompagnait notre chaleureuse conversation -, et me fixa pendant quelques secondes en silence. Il était doté d'un regard singulièrement attirant. Je me dépêchais d'observer un autre détail du parc pour ne surtout pas avoir à faire avec ses yeux perçants. Je l'ai rencontré hier, ce mec, mais un malade m'a volé mon sac alors que je rentrais chez Will. J'en avais pas pris de toute la journée, et mon visage commençait doucement à perdre sa beauté. Les spasmes avaient déjà commencé. Je ne me contrôlais plus. Même ma vue était détériorée. Il était l'unique dealer qui vendait de la poudre de vie par ici. Le quartier était envahis par les flics, donc peu de gens osaient réellement faire des trucs dangereux. Mais je m'en foutais. Je devais avoir ma poudre, et cela maintenant. Après l'avoir supplié pendant tout ce temps, je décidais d'agir. J'attrapais Genesis avec une main aussi tremblante que cette horreur de gelée que les connards du genre de Terry avaient l'habitude de bouffer, s'en tapant complètement du fait qu'ils avalent le cadavre de quelqu'un. Je le pointais dans sa direction, effrayée mais affichant une expression stoïque.
 

- Donnes-la moi, maintenant.
 

J'ai cru voir un choc s'afficher dans ses merveilleux yeux pendant quelques secondes, mais en fait, ce n'était qu'un mirage. Il éclata de rire. Un rire qui m'exaspérait et m'apeurait en même temps. Je pointais mon flingue sur lui, prête à le buter, et le mec se marrait ? Il était malade ou quoi ?

- Quoi, tu vas me buter ?

Il avait l'air franchement enjoué. Mon t-shirt se collait à ma peau. Génial. Grâce à cette putain de pluie, j'offrais à ce connard la vue de mon soutien-gorge. Rien de plus pratique lorsqu'on veut avoir l'air dangereux à quinze ans. Je rougissais, sans pour autant détourner le regard (ce qui était franchement difficile) de lui.

- Passes moi la poudre et on oublie ce qui s'est passé.

Mais il continuait de rire.

- Casses-toi, gamine.

Il se retourna, prêt à partir. Je n'avais pas du tout prévu de tirer à ce moment là. Mes doigts ont agit tous seuls. Et, après, c'était trop tard. Le mec tomba sur le sol mouillé, avec une immense trace rouge sur la chemise. Je l'avais tué.

-
    
Je levais les yeux vers elle, affichant un regard glacial qui ne me ressemblait pas du tout.

- T'as des tendances suicidaires pour me demander ça ?

Mais en une unique seconde, mon visage se transforma, et j'affichais de nouveau le regard sarcastique et séducteur que j'avais l'habitude d'arborer.

- Ou tu veux juste que je t'apprennes à tirer ?
 
Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Ven 11 Fév 2011 - 22:20    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Morgan Livingston
Sinewyer

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 642
Localisation: Sur les toits
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鷄 Coq
Point(s) de réputation: 209

MessagePosté le: Dim 13 Fév 2011 - 12:52    Sujet du message: Somewhere I Belong [Libre] Répondre en citant

Quelle fille étrange ! Au début de l'interrogatoire elle avait éclaté de rire pour lui lancer une moquerie avant de s'approcher en plantant son regard dans le sien.

- Si je sais les utiliser ? Tu ne trouveras pas meilleure tireuse que moi.

Quelle arrogance. Morgan n'avait pas bougé, mains dans les poches, droite et toujours d'un calme agaçant de psychanalyste analysant son patient. Ceci dit, aussitôt que l'eurasienne poursuivit ses questions et lui demanda si elle avait déjà tué, le joli sourire de la Miss disparut immédiatement. Pour peu, Morgan aurait presque dit qu'il avait été remplacé par une grimace d'effroi. En l'espace d'un instant, le corps de l'intéressée se raidit. Elle serra les poings, détail qui n'échappa pas à la Sinewyeuse. Son regard n'avait plus rien d'assuré, de provocant. Il était au contraire stupéfié comme si Morgan venait de lui demander quelque chose de diablement saugrenu. Pourtant c'était une question qui coulait de source. À quoi lui servait ses armes si ce n'était pas pour tuer ? Sur qui les utilisait-elle si elle ne tuait pas ? Les deux joujous qu'elle portait n'étaient-ils que de vains artifices ? Des menaces qu'elle était incapable de mettre à exécution ?
Pathétique. Quand on ne veut pas tuer, on apprend à se battre au corps-à-corps. Transporter des armes à feu sans avoir le courage de s'en servir c'était si... Particulier. À la limite du ridicule. Comme un gros chien qui aboie mais ne mord pas. Pourtant Morgan comprenait plus ou moins. Elle non plus n'aimait pas tirer. Mais elle savait le faire en cas de nécessité et c'était ce point précis qui l'intéressait. Est-ce que la Miss avait eu un jour le cran de se servir de ses armes ? Car dans ses plans, elle aurait besoin d'une alliée qui ne se dégonfle pas en cas de danger, qui n'hésite pas à appuyer sur la gâchette si les choses tournaient mal. Une gamine qui jouait les rebelles mais craignait la mort, que ce soit la sienne ou celle des autres, ne pouvait pas lui être d'une grande utilité.

Pas de réponses. Du moins pas de réponses précises. Après avoir lui avoir lancé un regard d'une froideur surprenante, la Miss répliqua :

- T'as des tendances suicidaires pour me demander ça ?

Touché coulé. Encore un point sensible. Morgan en conclut que l'interrogée avait définitivement un problème avec le fait de tuer. Quel problème ? La réaction inhabituelle de la Miss avait définitivement intrigué l'eurasienne qui voulait maintenant en savoir plus.

- Ou tu veux juste que je t'apprennes à tirer ?


Voilà que celle-ci reprenait tout de son aisance, affichant à nouveau un radieux sourire irritant. L'avait-elle réellement fusillé du regard une seconde plus tôt ? Finalement, Morgan n'était plus sûre. Et sa curiosité était maintenant accrue.

- Je veux juste être certaine que ces deux flingues que tu trimballes sont pas là pour décorer.

Elle fit quelques pas en arrières et désigna du doigt un bac à fleurs abandonné sur la terrasse d'un immeuble plus haut.
- Tu sais tirer ? Alors montre tes talents à la piètre tireuse que je suis. Dégomme cette immondice pour voir.
Le défi n'était pas en difficile en lui-même, mais Morgan n'avait pas besoin d'une tireuse d'élite. Il lui fallait juste savoir si elle savait se servir de son flingue un peu près correctement, un point c'est tout.
- Mais si tu flippes à l'idée d'abattre quelqu'un c'est même pas la peine d'essayer.

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Sephy Hunter
Personne disparue

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2011
Messages: 93
Localisation: A l'Horizon.
Féminin Verseau (20jan-19fev)
Point(s) de réputation: 37

MessagePosté le: Dim 13 Fév 2011 - 15:18    Sujet du message: Somewhere I Belong [Libre] Répondre en citant


Pourquoi le regard prétentieux de ce dealer me poursuit à ce point ? C'est peut-être parce qu'il était ma première victime, la première personne sur laquelle j'ai jamais tiré. Ouais, ça devait être ça. A l'époque, tout ce que je faisais était irréfléchi  et puéril. Je lui ai tiré dessus sans réellement le faire exprès, et j'étais restée pendant plusieurs secondes, paniquée, à fixer son corps immobile. Puis, bêtement, je me suis cassé de la scène du crime. C'était le truc le plus con que j'ai fais de ma vie. Aujourd'hui quand j'y pense, ça me fait presque marrer. Après ce malheureux incident, j'ai quitté le quartier avec Will, un mec âgée d'une trentaine d'années que je connaissais à peine quelques jours et que j'avais rencontré dans un bar. Notre relation ne dura pas très longtemps, car je devais purger ma peine sur Pseudo City.


Avant, je tirais pour m'entraîner, rien de bien sérieux. Je passais mes jours à tenter de dégommer quelques bacs à fleurs par-ci par-là, plus pour m'amuser que pour réellement devenir meilleure. Mais après avoir observé que je suis vraiment capable de tuer quelqu'un avec une seule balle, alors que la personne gesticule, que la pluie limite mon champ de vision, et que je suis en manque de poudre de vie, je n'ai plus arrêté de m'amuser à tirer sur les gens. Je devenais la gamine la plus compétente de tous les potes de Will. Remarquant mon ambidextrie, il m'offrit un revolver identique à Genesis. J'entrais dans la cour des grands, je devais apprendre à manier deux armes en même temps. A ma grande surprise, ce fut beaucoup plus simple que je ne le pensais. Il est vrai que j'ai passé plusieurs semaines à m'entraîner pour ne pas tirer n'importe où comme une vulgaire débutante, mais finalement, je maniais les deux armes à merveille. Je ne peux dire précisément combien de personnes sont mortes de mes balles. Dans le feu de l'action, on oublie de compter. Mais aucun de ces bouseux ne m'est resté dans la tête aussi longtemps que ce foutu dealer. D'un côté, c'était aussi la seule personne que j'ai buté sans vraiment le faire exprès. C'est aussi la seule personne que je regrettais d'avoir tuée. Les autres, c'étaient que des connards incapables de tirer plus rapidement que moi, qui voulaient de toute manière ma mort. Lui, il n'avait rien fait de bien grave. A cause de lui, je ressentais le sentiment que je haïssais le plus: la culpabilité.

- Je veux juste être certaine que ces deux flingues que tu trimballes sont pas là pour décorer.

Elle pointa du doigt (oui je vois ça xD) un bac à fleurs.

- Tu sais tirer ? Alors montre tes talents à la piètre tireuse que je suis. Dégomme cette immondice pour voir. Mais si tu flippes à l'idée d'abattre quelqu'un c'est même pas la peine d'essayer.

Elle sous-estimait à ce point mes capacités de tireuse ? Je pris mes deux jouets favoris en mains et les pointais en direction de deux bacs à fleurs plus loin, après quoi je dégommais les deux presque en même temps, suivis par deux autres à leurs côtés  de la même façon et enfin le bac qu'elle souhaite me voir briser avec Genesis avec une précision et une rapidité dignes d'un expert. La jardinière allait pas être contente ... Mais j'étais plutôt fière de moi, même si je venais de perdre grossièrement cinq balles à vouloir prouver à la fille que je valais plus que ce qu'elle croyait. Il était vrai que le petit spectacle que je venais de lui présenter n'était pas vraiment ravageant, mais je n'étais pas d'humeur à buter un passant pour lui montrer que j'avais assez de cran pour le faire.

- Oups ... Pas fait exprès, désolée ... soufflais-je mélangeant sarcasme et taquinerie

Je me tournais à nouveau vers elle, et volais une cigarette de son paquet, avant de l'allumer avec le briquet qui se balançait à mon cou.

- Nous les tireurs d'élite, n'avons pas du tout la même façon de penser que vous, adeptes du corps-à-corps. Si nous tirons, ce n'est pas pour voir apparaître un bleu sur le corps de notre adversaire, mais pour justement l'abattre.

Étrangement, mes paroles commençaient à perdre leur vitalité. Je commençais presque à m'adresser à elle en tant qu'alliée.

- Crois-tu réellement que j'aurais peur de te tuer, ici et maintenant, si tu ne m'avais pas probablement sauvé la vie, et si tu n'étais pas mon unique chance de survivre ici ?

Je souriais, cette fois honnête. Je continuais en ricanant:

- Et aussi si tu n'étais pas dix fois plus puissante que je ne le serais jamais ...
  
  
Revenir en haut
MSN
Morgan Livingston
Sinewyer

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 642
Localisation: Sur les toits
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鷄 Coq
Point(s) de réputation: 209

MessagePosté le: Dim 13 Fév 2011 - 23:31    Sujet du message: Somewhere I Belong [Libre] Répondre en citant

Ce ne fut pas un bac mais 5 qui sautèrent en l'espace de quelques secondes. Joli.
- Oups ... Pas fait exprès, désolée ...

Morgan lâcha un petit sifflement presque admiratif avant de lancer une tirade moqueuse :

- Hé doucement Calamity Jane. Faudrait pas dégommer tous les bacs à fleurs du quartier, même s'ils sont immondes. J'espère que tu tires pas non plus sur les gens sans le faire exprès.

Marrant tiens. Sur ce point, Morgan avait largement sous-estimé la Miss. Ceci dit tirer sur des pots de fleurs c'était une chose, tirer sur une vraie personne c'en était une autre. Et puis elle devait vraiment avoir des munitions à gâcher pour shooter 5 cibles à la suite dans le simple but de faire valoir ses talents. Bah, si ça l'amusait, c'était pas son problème.
En tout cas, maintenant Morgan reconnaissait les talents de la Miss. Elle savait se débrouiller, ça c'était sûr. L'eurasienne aurait bien aimé savoir où un bout de femme comme ça avait bien pu apprendre à viser. Dans la rue ? Avec quel prof ? Et d'où venaient ses armes ? Encore une gosse de militaire ? Bah, ça n'avait pas d'importance de toutes façons. Elle n'avait rien à lui envier. Elle aussi savait manier un flingue et suffisamment bien pour se débrouiller. Ceci dit, c'est toujours pas mal d'être entourée de gens qui savent bien tirer.
Entourée ? Venait-elle de penser à se lier d'amitié avec la Miss ? Hum, pas bon ça. Cette fille était un virus. Non seulement elle avait capté son attention mais maintenant elle essayait de s'immiscer chez elle. Et voilà que maintenant elle lui piquait sans aucune gêne son paquet de clopes rangé dans une de ses poches. C'était vraiment un phénomène celle-là.

- Nous les tireurs d'élite, n'avons pas du tout la même façon de penser que vous, adeptes du corps-à-corps. Si nous tirons, ce n'est pas pour voir apparaître un bleu sur le corps de notre adversaire, mais pour justement l'abattre.


L'eurasienne poussa un soupir faussement agacé et se retint d'afficher un sourire amusé, tentant de garder son air blasé.

- À voir. Un bon judoka peut te briser la nuque en quelques secondes comme un bon tireur peut s'amuser à blesser ses cibles en évitant les points vitaux.


Profitant de leur proximité, elle se saisit du briquet accroché au cou de la Miss pour allumer sa propre clope qu'elle venait tout juste de tirer de son paquet. C'était de bonne guerre.

- Crois-tu réellement que j'aurais peur de te tuer, ici et maintenant, si tu ne m'avais pas probablement sauvé la vie, et si tu n'étais pas mon unique chance de survivre ici ?

Oui, probablement. Ne put-elle s'empêcher de penser par amour-propre et aussi parce qu'elle était consciente que la Miss était encore un peu jeune pour être une tueuse de sang froid. C'était pas comme si Morgan avait essayé de l'agresser ou quoi que ce soit. Elle n'avait aucune raison de l'abattre. Donc oui, sans justificatif valable, elle doutait sérieusement de la capacité de la tireuse à essayer de la tuer.
- Et aussi si tu n'étais pas dix fois plus puissante que je ne le serais jamais ...


Tirant une première bouffée de fumée vers le ciel, elle baissa la tête et dévisagea un moment son interlocutrice, incrédule. Puis au final, elle laissa échapper un rictus moqueur, mais pas méchant :

- T'essayes de faire de me faire de la lèche pour me coller aux bask' ? Allons, une tireuse d'expert comme toi a pas besoin de la simple combattante que je suis pour se débrouiller.

Ce qui n'était pas totalement faux. En y réfléchissant, cette fille avec le culot, la volonté et les capacités pour s'intégrer dans le clan. Il ne lui manquait plus que la chance ou l'intelligence, histoire qu'elle ne se fasse pas descendre en deux mois en s'en prenant à plus gros haut qu'elle.
L'eurasienne tira une deuxième latte puis s'éloigna pour faire quelques pas sur le bord du toit.

- Bon alors la Miss, où tu veux habiter ? J'ai plusieurs planques un peu près potables avec de l'eau et de l'électricité. Je suppose que je peux t'en filer une. Tu préfères être au cœur du quartier ou plutôt en marge ?

Morgan était désormais convaincue. Mais elle souhaitait faire durer un peu plus le suspens. Et de plus, elle se sentirait plus à l'aise pour exposer les plans qu'elle avait monté dans un lieu clos plutôt qu'à ciel ouvert au beau milieu du repère des Sinewyers.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Sephy Hunter
Personne disparue

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2011
Messages: 93
Localisation: A l'Horizon.
Féminin Verseau (20jan-19fev)
Point(s) de réputation: 37

MessagePosté le: Mer 16 Fév 2011 - 20:27    Sujet du message: Somewhere I Belong [Libre] Répondre en citant


Les balles partaient toujours toutes seules de mes revolvers, je ne pouvais rien y faire. C'était comme si ces deux beautés m'appelaient pour que je les pointe vers des innocents et les vide sur leurs pauvres corps ... La sensation qui s'emparait alors de mon âme était complètement indescriptible. C'était encore mieux que la poudre de vie. C'était l'essence de mon monde. Si je suis schizophrène, me demandez-vous ? Je ne sais pas, peut-être bien, oui.

- À voir. Un bon judoka peut te briser la nuque en quelques secondes comme un bon tireur peut s'amuser à blesser ses cibles en évitant les points vitaux.

Je pris une bouffée de cigarette et fixais le vide qui se présentait à moi. Théoriquement, ce qu'elle disait était vrai. Mais on s'en fout de la théorie, non ?

- Je pense que ma version est quand même plus courante.

Je n'étais pas tellement une lèche-bottes ... Je crois. J'étais plus le genre de personne capable de n'importe quoi pour réussir (non, ce n'est pas pareil). Je pense que c'est un bon point, non ? Puis honnêtement, cette fille qui fumait tranquillement avec moi (quelle scène attendrissante, j'en pleurerais ...) avait vraiment l'air forte, et m'irritait pas qu'un peu. J'attendais particulièrement de voir sa réaction à mon petit compliment débordant de gentillesse, d'amour et de toutes ces merdes qu'adore la population. Malheureusement, elle avait comprit mon jeu ...
  
 
- T'essayes de faire de me faire de la lèche pour me coller aux bask' ? Allons, une tireuse d'expert comme toi a pas besoin de la simple combattante que je suis pour se débrouiller.

- Que de compliments en une journée ...

C'était pas un compliment. Si ? Elle restait quand même adorable ...

- Bon alors la Miss, où tu veux habiter ? J'ai plusieurs planques un peu près potables avec de l'eau et de l'électricité. Je suppose que je peux t'en filer une. Tu préfères être au cœur du quartier ou plutôt en marge ?

Je n'étais pas très gâtée chez Will. D'ailleurs, c'était encore pire chez Mike. Mike, c'était mon meilleur ami. On était dans la même classe, il était lui aussi pianiste. Pourtant, malgré cela, mes parents le détestaient. Il était du genre pas trop travailleur, pas trop courtois, un peu décalé. Mike n'était pas trop fan du violon, - ni en gros de la musique savante -, mais il avait besoin de moi. J'étais la seule pourrie gâtée de cette école remplie de bourges vaniteux qui l'acceptait. Ses parents m'adoraient, et il leur disait toujours que l'on allait jouer ensemble, lorsqu'on sortait fumer des joints et planifier notre fugue. Mike avait vidé la carte de crédit de son père, et nous a payé un petit appartement paumé au centre-ville. D'autres nous ont rejoint plus tard. Au début, c'était vraiment bien, - même si j'avais perpétuellement l'impression de foutre ma vie en l'air -, mais les semaines passaient, et Mike était en conflit avec des dealers du coin. Un jour il est sorti, et je l'ai plus jamais revu. C'est à ce moment-là que j'ai tué ce dealer arrogant, et que j'ai quitté le quartier avec Will. Mike, c'était un bon type, au fond. Il tenait juste pas trop à moi, ni à personne d'autre ... Et était un aimant à ennuis. Non, en fait, je peux énumérer ses défauts pendant des heures. Cependant, je ne pourrais jamais dire qu'il était malhonnête envers moi. Il me manque un peu ... Je me demande si ces types l'ont tué. J'aurais tellement aimé pouvoir revenir dans le temps, le persuader que l'on choisit le mauvais chemin, l'encourager à continuer d'être un lycéen pacifique et plein d'avenir.

Finalement, j'aurais pu avoir une vie si différente, si je n'avais pas fugué avec Mike. Mais qui serais-je maintenant, si je serais gentiment resté chez mes parents, à apprendre à jouer du Liszt, et côtoyer un milieu artistique et intellectuel ? Surement rien qu'une petite conne qui n'avait jamais tenu de flingue en main. Ça me plaisait pas. J'aimais ma vie.

Je dévisageais mon interlocutrice longuement, réfléchissant à l'habitat idéal.

- Au cœur du quartier, souriais-je. Avec garage, balcon et piscine intérieure inclus !

Je tirais une latte et continuais avec ce même sourire:

- Ou simplement ce que tu me donneras ...   
Revenir en haut
MSN
Morgan Livingston
Sinewyer

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 642
Localisation: Sur les toits
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鷄 Coq
Point(s) de réputation: 209

MessagePosté le: Dim 20 Fév 2011 - 23:54    Sujet du message: Somewhere I Belong [Libre] Répondre en citant

- Au cœur du quartier. Avec garage, balcon et piscine intérieure inclus !
Morgan se retourna vers la Miss et lui rendit son sourire insolent. Elle ne répondit pas immédiatement mais se contenta de lâcher un nouveau sifflement moqueur en dévisageant son interlocutrice avec un air tout aussi provocateur que le sien.
Cette fille se croyait tout permis et c'était bien ce qui était drôle. Même pas un s'il te plait. M'enfin, de son côté, Morgan n'était pas une grande adepte des formules de politesse non plus. Dans le fond, la nouvelle l'amusait tout autant qu'elle l'agaçait.

- Ou simplement ce que tu me donneras ...

- T'as oublié la piste d'atterrissage pour ton jet-privé, Princesse.


Le centre ? C'était peut-être un peu risqué pour une nouvelle de s'installer seule au milieu de ce nid de racailles sans scrupules. Mais en même temps, même en marge du quartier, elle ne serait pas plus en sécurité. Au moins s'il lui arrivait une emmerde dans ce coin-là il y aurait peut-être une éventuelle âme charitable qui lui viendrait en aide. Peut-être... Parce que dans l'hypothèse où on essayerait de lui faire du mal, dans le centre, tout le monde l'entendrait gueuler. Mais c'était pas dit pour autant que les gens essayent de la secourir.

- Tu vas vite attirer l'attention des gens dans le centre, mais bon c'est toi qui voit.

Elle était assez grande pour faire ses propres choix, non ?

Morgan revint alors au paysage pour se concentrer sur l'horizon. Elle tira une dernière bouffée et jeta sa clope, pourtant à moitié entamée dans le vide, observant, non sans une certaine fascination, son mégot danser vers le bas, balloté par la brise jusqu'à ce qu'il vienne doucement s'écraser sur le bitume sale de la ville. Ah que la gravité était injuste. Le jour où elle tomberait, il y avait peu de chance que le souffle du vent ne la porte dépose délicatement sur le sol. Non, elle tomberait et s'écraserait avec violence sur le trottoir comme... comme rien du tout.
Ah mais à quoi je pense moi ?
L'eurasienne releva la tête et refocalisa ses pensées sur le chemin le plus rapide à emprunter vers le nouveau palace de la Miss. Après quelques instants de courts réflexions, elle recula et fit signe à son espèce de protégée de la suivre :

- Allons donc rejoindre ta future villa et on parlera business après.

Sans attendre de réponses, elle prit son élan et s'élança dans le vide pour sauter sur un toit plus loin et commença sa course vers son lieu de destination. Pas une fois elle ne jeta un regard en arrière. Après tout, au vu du précédent bond de la Miss, cette dernière ne devrait pas avoir trop de difficultés à la suivre.

Topic clos. La suite dans l'appart de Sephy
Owiii Zarb

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:06    Sujet du message: Somewhere I Belong [Libre]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pseudo City Index du Forum -> Quartiers ouest -> Quartiers ouest Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Thème actuel: Decadent city (v2.0)
Thème original: Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com