Pseudo City Index du Forum
Pseudo City: Chapitre 2 - Dégats collatéraux
 
Pseudo City Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Set them all on fire

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pseudo City Index du Forum -> Quartiers ouest -> Quartiers ouest
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Morgan Livingston
Sinewyer

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 642
Localisation: Sur les toits
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鷄 Coq
Point(s) de réputation: 209

MessagePosté le: Mer 5 Jan 2011 - 22:18    Sujet du message: Set them all on fire Répondre en citant

Bring them down to the wire and...

 - Scrape
. Murmura-t-elle en même temps que son MP3 qui hurlait dans l'obscurité de la nuit. Blue Stahli... Elle connaissait la chanson par cœur, une chance que ces gros porcs ne l'aient pas effacée. Ces enfoirés avaient bien détruit son téléphone et l'ordinateur portable qu'elle transportait tout le temps. De tout le contenu de son sac, seul le MP3 et son casque avaient été épargnés par ces brutes épaisses. Des mois de boulot, de programmes, de données foutues en l'air par une bande de primates surhormonés... Mais après tout, ce n'était pas bien grave, puisque le travail de ses dernières années aboutissait à sa fin. Oh biensûr, elle avait perdu d'autres objets de valeur, de valeur sentimentale, mais elle ne regrettait rien, sinon peut-être la clef que lui avait filé Taylor. Elle avait eu beau cherché entre les morceaux de chair, dans les habits souillés de sang et sur le sol jonché de bouts de corps, elle ne les avait pas trouvées. Mais où étais-tu Taylor quand j'avais besoin de toi ? Tu n'as rien fait pour moi, alors que moi je t'ai rendu un grand service en te débarrassant de ses ordures... Et gratuitement en plus car je le fais sous le coup de la vengeance. Certes, il y avait dans le lot certains hommes à qui tu avais accordé ta confiance mais tu leur avais donné à tort puisque nous en sommes là. Alors tu ne m'en voudras pas pour une maudite paire de clefs. De toutes façons, je n'ai plus rien à tirer de toi.
Elle retira son casque pour le passer autour de son cou puis saisit un énième bidon et le renversa devant le bâtiment désinfecté. Ses mains, couvertes d'un mélange d'huile et de sang, tremblaient mais ce n'était pas à cause du froid. Elle se pencha et ramassa une sorte de machette recourbée maculée de rouge. Alors qu'elle la soulevait lentement, elle ne put s'empêcher de frissonner en apercevant son propre reflet dans la lame. À travers les bleus et les traces de coupure, elle ne se reconnaissait plus. Elle n'était plus qu'une sorte de fantôme recouvertes de cicatrices, au teint blafard et au regard totalement éteint. Qu'importe... Elle haussa les épaules et s'apprêta à balancer l'arme mais décida de la garder au cas où, puis elle tourna tranquillement le dos, boitant les pieds englués dans l'huile.

Tandis qu'elle se mouvait doucement dans l'obscurité, elle essaya de faire la synthèse des derniers événements, mais c'était comme si son cerveau se refusait à rassembler de façon cohérente ce qu'il venait de se passer. Tout n'était qu'une suite d'images, de sons, de bruits confus et douloureux. Ben... Oui on pouvait dire que tout avait plus ou moins commencé avec son sauvetage, le meurtre violent de ce gorille de Sinewyer à la tête d'un réseau important de trafic de drogue et d'armes à l'insu de Taylor. S'ils avaient tant de ressources c'est parce qu'ils piochaient chez le chef. Le chef... Ce chef, où était-il bien passé ? Julian surveillait ses troupes lui ! Ça n'avait pas été le cas de Taylor. Ils l'avaient chopée au beau milieu de la rue. Elle fut embarquée de force dans ce hangar en marge de la ville. Et là, le vide total car son esprit lui interdisait de se souvenir de toutes les atrocités qu'ils lui avaient subir, sans quoi elle allait sûrement perdre le peu de raison qu'elle avait réussi à conserver. Combien de temps était-elle restée ? Aucune idée. Savait-elle encore compter ? Sa pauvre tête avait été tellement martelée contre le sol qu'il lui était épuisant d'aller jusqu'à plus de 3. Et puis, ils lui avaient dit pour Max. Max, quelle déception. Dans le bel imaginaire de Morgan, il était mort en héros, à protéger son ancien chef. Non, non, il s'était associé à ces en*ulés et avait fini abattu comme un chien lors d'une expédition à Mighan qui avait mal tourné. La vérité était si dégueu qu'au final, elle aurait préféré ne pas savoir. Et puis un jour, une opportunité, une arme qui trainait dans le coin, un élan de colère et de survie surhumain. Puis on en était là : la conscience détruite, à moitié nue dans le froid de l'hiver avec ce corps cassé et squelettique. Et pourtant, elle était toujours animé d'une furieuse rage de vivre et d'avancer. C'était ça, la véritable force d'un humain. Et plus rien n'avait d'importance car dans un instant, tout partirait en fumée.

Après une dizaine de pas difficiles, elle se retourna et sortit de son jean déchiré un briquet et un paquet de clopes en piteux état... La dernière. Quelle veine tu as aujourd'hui ma vieille... Clic, elle alluma sa cigarette et contempla un moment la flamme au bout du briquet... Puis d'un grand geste elle le lança vers le hangar. Et que la lumière soit : en un instant les lieux furent illuminés par des flammes immenses. Morgan ne bougea pas et admira en silence le spectacle, l'air totalement impossible, mains dans les poches et clope au bec. La chaleur devint rapidement suffocante et c'était presque si le feu lui rongeait les chevilles. Bah, après tout ses vêtements étaient en lambeaux, ils pouvaient bien brûler s'ils voulaient, ça lui était égal. Au point où elle en était. Une épaisse fumée noire s'élevait du hangar, elle avait des relents toxiques. Elle avait intérêt à bouger dans les secondes qui suivent si elle ne voulait pas mourir étouffée sur place. De plus, les badauds du quartier ne tarderaient pas à se ramener admirer son joli feu de bois.

 - 再见 Max.
Articula-t-elle difficilement. Un bref sourire inquiétant se dessina sur les lèvres de la jeune fille tandis que les flammes dansaient devant ses yeux entourés de noir. Oui, tout s'arrêtait là. Il était temps de faire son deuil pour de bon et de commencer quelque chose de nouveau. Allez Morgan, tourne les talons et laisse tout ton passé cramer. Tu as une vie devant toi qui t'attend.
Repassant le casque sur ses oreilles, l'eurasienne se décida alors enfin à partir, trainant sa cheville droite, une main sur son épaule gauche déboitée et l'autre fermement agrippée au manche de sa machette.
 - Feel like a kick in the teeth, I can take it... Chantonnait-elle doucement dans la nuit en trimballant ce corps meurtri qui était tout ce qui restait d'elle car ce n'était pas seulement le hangar qu'elle était en train de flamber, mais une partie d'elle-même.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Publicité






MessagePosté le: Mer 5 Jan 2011 - 22:18    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pseudo City Index du Forum -> Quartiers ouest -> Quartiers ouest Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Thème actuel: Decadent city (v2.0)
Thème original: Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com