Pseudo City Index du Forum
Pseudo City: Chapitre 2 - Dégats collatéraux
 
Pseudo City Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Une routine qui n'en est pas une

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pseudo City Index du Forum -> Quartiers nord -> Café Bleu
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ben Mormax
Brainstormer

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2009
Messages: 462
Masculin Lion (24juil-23aoû) 狗 Chien
Point(s) de réputation: 435

MessagePosté le: Lun 11 Oct 2010 - 21:40    Sujet du message: Une routine qui n'en est pas une Répondre en citant

Chaque soir, il fallait bien que cela arrive de temps en temps, les habitués du Café bleu quittaient les lieux et laissaient place à une autre sorte de clientèle un peu plus "spéciale". Évidemment le patron servait autant qu'il pouvait tout en restant dans la limite du raisonnable sachant intervenir quand les commandes étaient trop nombreuses et pouvaient nuire à la réputation de son établissement ... Il ne voulait pas que l'on considère le Café Bleu comme un lieu de rencontre entre alcoolique mais un lieu convivial ou chaque brainstormer venait se retrouver sur le temps de midi ou en soirée autour d'un verre, au chaud et dans une chouette ambiance... Un juke box d'un coté et une télévision de l'autre comblaient les brainstormers. La télévision donnait l'impression de n'avoir que deux chaînes, ce qui amusait beaucoup Ben.

En somme, Ben servait et prenait les commandes et lorsque le patron n'était pas présent il restait tout bêtement au comptoir. Il était bel et bien le prétendu lieutenant de Julian Hawksbury, même s'il doutait quelque peu du mérite qui lui avait permis d'acquérir ce titre honorifique, ne se méprisant lui même que sans cesse ... De plus, un lieutenant se trouvant au statut de serveur dans un petit bistro ? Trouvez l'erreur dirons certains, mais Ben s'en fichait. Depuis, il s'était remis de son kidnapping et relativisait pas mal sur ses conditions de vie notamment sur le fait que son job lui plaise et qu'il se foutait pas mal des stéréotypes.

Cette fameuse clientèle n'était donc pas la plus appréciée du patron. Presque toute les semaines une bagarre. Pour être exacte une tous les vendredi soir en fin de mois.
Assis seul à une table, le patron lui ayant accordé une pause de cinq minutes le temps que les commandes soient prêtes, Ben regardait en direction du poste de télévision. Un grand match de football, quoi de plus banale, en ... rediffusion ! Il le connaissait par coeur, cela devait faire la septième ou huitième fois que la chaîne le diffusait. Une chaîne peu connue qui est réputée pour ses programmes sportifs mais surtout pour le fait que ceux-ci soient...désordonnés. Quoi qu'il en soit, assis à sa table, le lieutenant brainstormer regardait le match et s'amusait avec un des derniers habitués restant à crier à l'avance : GOAL !! Ce qui les faisait rire mais qui faisait également éclater de colère la fameuse clientèle d'après soir. Ils raient tous les deux, mais cela dégénéra vite.

Trois des types se levèrent et se dirigèrent, lentement, le torse bombé, vers Ben et l'autre type qui plaisantait avec lui. Sans comprendre vraiment ce qu'ils cherchaient, les deux brainstormers continuaient à plaisanter ... Lorsque Ben comprit que les trois bonshommes n'appréciaient pas leurs plaisanteries, il était trop tard. Le patron en arrière boutique n'entendait pas les faits. Les deux brainstormers se retrouvèrent face aux trois hommes presque saoulés à la pinte.

Il fallait se douter du fait que Ben n'allait pas finir gisant sur le sol ... a moins que ? Soudainn l''un de ceux-ci déballa de sa petite poche un revolver ! Qu'il put neutraliser (suite à ses nombreux entrainements militaire qu'il avait suivit auparavant) bien qu'un coup de feu partit. Le second des trois types sorti un couteau qui blessa l'habitué, mais rien de grave.
Ce qui pouvait mettre en danger les deux brainstormers c'était l'arrivée d'un tank ou d'une foule armée, ce qui était peu probable ... Du moins ils le pensaient, deux autres types arrivèrent prêter main forte.
Le patron s'était rendu compte de l'absence de Ben, avait appelé la milice et l'affaire était réglée. La milice embarqua quatre des types, l'un d'entre eux s'était enfuit ils n'avaient pas entamés la poursuite... sauf Ben.

Le brainstormer se mit à sa poursuite. La ville était plongée dans l'obscurité quasi totale, on ne voyait rien sur une distance de six ou sept mètres ( distance qui correspondait à l'intervalle entre deux lampadaires ). Durant sa course, alors qu'il s'apprêtait à attraper le type par le col, Ben eut un flash black assez terrifiant. Il se remémora le jour de son kidnapping, lorsqu'il se mit à poursuivre le type dans le bâtiment de son appartement, dans les escaliers ...  Le coup, le noir total jusqu'au lendemain.
Il perdit l'équilibre sans comprendre, poussant un cri de douleur suite à un coup qu'on lui porta au ventre. Plié en deux au sol, Ben vit surgir devant lui deux hommes dont l'un d'eux était celui qu'il poursuivait. Le brainstormer sourit aux deux hommes, il se releva après avoir pris un peu de recul, ce qui lui permettrait de prévoir leurs coups. L'un se rua sur lui, l'autre s'approcha lentement et l'empoigna par la gorge. Il ne put rien faire dans l'immédiat, il lança un grand coup de pied au premier des deux types, qui fut expédié contre une porte. Le second, plus calme tenait au bout de son bras Ben qui souriait toujours d'un air narquois.
Le type le plaqua contre une façade et dit :

*- Enfin vous voilà lieutenant ... Vous direz à votre ami Hawskbury que nous allons tout faire sauter. La jolie école, le centre médical, tout ça lieutenant. Si jamais vous survivez d'ici là, nous aurons peut être l'occasion de nous revoir et de boire un verre ensemble. Car, si vous survivez, vous méritez de faire parti des notres

Il serra de plus belle la gorge de Ben, qui vira presque au violet. Le premier type qui s'était heurté contre une porte avait réveillé l'habitant qui avait subitement allumé l'ensemble de ses lumières et pouvait faire comprendre qu'il descendait quatre à quatre ses escaliers en criant des jurons. Surpris, il lâcha prise et prit la fuite avec son acolyte qui lui emboita le pas.
Ben reprit son souffle, le type qui sorti de chez lui se précipita en direction du brainstormer comprenant qu'une agression avait eut lieu ...

Il ne fallait pas prévenir Julian, c'est ce que ce type voulait ... Mais jouer au héros pouvait mettre bien des vies en danger.

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 11 Oct 2010 - 21:40    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Maître des Marionnettes
Personnage non-joueur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2010
Messages: 50
Point(s) de réputation: 90

MessagePosté le: Jeu 14 Oct 2010 - 18:03    Sujet du message: Une routine qui n'en est pas une Répondre en citant

[HJ: Allez, je ressort le maître... ça faisait longtemps qu'il n'avait pas servi et je pense que Julian mérite un peu de repos ^^]

Du bruit, des coups puis soudain un violent fracas contre sa porte d'entrée. S'en était trop, Maurice décida de se lever. Oh, ces gamins en prendraient pour leur âge. Il alluma la lumière et jeta un rapide coup d'oeil par la fenêtre en enfilant son peignoir. Ce qu'il vit lui fit changer d'avis: deux types étaient en train de rouer de coup un gars qui lui était seul.

Athlète d'un mètre quatre-vingt cinq, Maurice possédait aussi un sens du fair-play très développé et haïssait qu'on s'en prenne pareillement à un gars tout seul. Il ouvrit la porte de son appartement puis dévala les escaliers pour venir à la rescousse du pauvre Ben. Malheureusement, lorsqu'il arriva dans la rue, les deux types étaient en train de s'enfuir. Il avait sans doute fait trop de bruit.

Inquiet, il se dirigea droit vers l'homme et reconnu Ben.
- Mais, vous êtes Ben Mormax ! Qu'est-ce qui prend à un lieutenant de se balader seul dans ces quartiers pendant la nuit ? Ah, au fait, ils vous ont pas fait trop mal ?

Maurice n'était pas des plus intelligents mais il avait été enrôlé chez les Brainstormers pour assurer la sécurité du clan. Il faisait partie de ces "grosses brutes" engagées par le clan pour qu'en cas de guerre, le quartier Nord ne tombe pas sans avoir livré bataille.

Voyant que Ben avait un peu de mal à reprendre son souffle, il attendit patiemment la réponse du Brainstormer, tout en ajoutant:
- J'crois qu'on peut dire que le quartier nord, c'est plus c'que c'était... va falloir parler au patron de tout ça. Bon, ça va le mettre en boule mais bon, j'crois que la sécurité est un peu délaissée. 'Parraît qu'on vous a déjà agressé y a pas longtemps ?


_________________
Le Maître des Marionnettes
Revenir en haut
Ben Mormax
Brainstormer

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2009
Messages: 462
Masculin Lion (24juil-23aoû) 狗 Chien
Point(s) de réputation: 435

MessagePosté le: Ven 15 Oct 2010 - 19:17    Sujet du message: Une routine qui n'en est pas une Répondre en citant

Agenouillé a proximité de la façade opposée à l'immeuble du citoyen, Ben suffoquait. Ayant reçu un coup dans l'estomac, il cracha a plusieurs reprises tentant d'évacuer un mal être intérieur qui lui envoyait par flux de l'acidité... Les deux agresseurs avaient pris la poudre d'escampette  Plusieurs lumières s'étaient allumées, seulement c'était ce citoyen brainstormer, Maurice, qui s'était déplacé en premier. Il se pencha vers Ben qui se releva acquiesçant entre deux crises de toux : Oui, c'était bien lui.

Il les vit tout au bout du quartier, prendre une rue sur la droite. Certes le brainstormer n'avait qu'une envie, celle de les retrouver et de ne plus se faire surprendre, mais cela n'était pas raisonnable ... Maurice se lança dans la conversation, parlant de la sécurité et du laissé aller...  Sans perdre une seconde, Ben répondit :


*- Vous savez, la sécurité est au point. Il n'a fallut que quelques minutes, à peine, pour que la milice débarque au café. Seulement ces deux zouaves n'ont pas hésités à s'enfuir.

Sachant bien que le bon Maurice n'allait pas hésiter à poser d'avantage de question, Ben rebroussa chemin en direction du café Bleu tout en remerciant le brainstormer derrière lui :

*- Merci, ca ira. Ah ! Et aussi, pensez à prévenir la sécurité afin que l'on installe une ou deux caméras de plus dans ce genre de rue. Bonne soirée

Il arriva vite au Café où la milice avait déjà quitté les lieux. Ben pénétra à l'intérieur du petit bar, la clochette retentit, il se dirigea vers le comptoir en direction du patron :


*- J'ai à faire demain, il faut absolument que je trouve Julian. Avez-vous besoin de moi toute la journée ? Parce que ... si vous auriez la gentillesse d'accepter que je parte un peu plus tôt ?

Bien sur le bon patron accepta, mais pour lui plus tôt signifiait : tu as ta journée s'il le faut !

Le lendemain matin, vers sept heure à peine, Ben était déjà en route en direction de l'appartement de Julian. Il se devait de le prévenir rapidemment de ces futurs attentats !
> Direction l'appartement de Julian <
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:08    Sujet du message: Une routine qui n'en est pas une

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pseudo City Index du Forum -> Quartiers nord -> Café Bleu Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Thème actuel: Decadent city (v2.0)
Thème original: Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com